Roguelike.fr

Général => Général => Discussion démarrée par: Kait le Jan 20, 2018, 05:12 pm

Titre: RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Jan 20, 2018, 05:12 pm
CORNEDEBOUC, POST DE PRÉSENTATION ET DE RÉSUMÉ
Mise à jour de septembre 2017 par Alex_Truman
Importation depuis le forum JVC permise par un script d'Usul

► L'histoire au format PDF :

Livre 1 : https://goo.gl/xk6reT
Livre 2 : https://goo.gl/ZtAVqP
Livre 3 : https://goo.gl/rtpFbn
Livre 4 : https://goo.gl/DkEAMC

► NOTES:

Le Monde de Cornedebouc

Róth Akmesh, Le Domaine des Tempêtes
=Carte vierge (https://i.imgur.com/vWXSC0f.jpg)=

Ère actuelle : ??? (Je dirais Ère des Héros ou Age d'Or ? )
Date actuelle : fin de l'hiver 1690
Année de fondation de Cornedebouc : 1688

GÉOPOLITIQUE

► Civilisations

NAINS :


HUMAIN :


ELFES :


GOBELINS :


KOBOLDS :


AUTRES :


► Diplomatie

La situation actuelle, fort peu compliquée :



RELIGION



Les divinités citées ici sont celles mentionnés jusqu'à maintenant.

PANTHÉON NAIN




PANTHÉON HUMAIN



FORCES ELFIQUES



AUTRES






Cornedebouc et ses héros



Forteresse de Cornedebouc
La forteresse naine de Cornedebouc, lieu où se déroule notre histoire, a été fondée par les nains du Pilier Pointu en 1688 suite à ce que l'on pourrait appeler un pari stupide : faire une forteresse avec que des cons. Suite aux machinations du fondateur Scar AngeEnLarme, le pari s'est bien vite révélé impossible à réaliser, et des nains de tous horizons ont afflué par dizaines vers l'avant-poste qui a connu une croissance exponentielle.
Un peu plus de deux ans après sa fondation, la forteresse compte près d'un millier d'habitants et a survécu à un incendie, trois sièges, une bête oubliée et une guerre civile. Ses galeries s'étendent profondément sous la montagne et elle dispose même de quelques quartiers en surface. Elle est parcourue par un chemin de fer tentaculaire desservi par d'innombrables charriots de mine.

Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Jan 20, 2018, 06:47 pm
Autres personnages

Jamal Murdock
Position actuelle : Fondateur, Sutureur, Responsable des Panneaux
Description : http://www.jeuxvideo.com/chocolate_beam/forums/message/603170935
Langues parlées : Nanique Autochtone (Piliers Pointus)
Notes : Nain albinos vivant la plupart du temps reclus dans ses quartiers.

Thorek McShire
Position actuelle : Fondateur, Comptable, Commandant de la Milice
Description : http://www.jeuxvideo.com/chocolate_beam/forums/message/603171063
Langues parlées : Nanique Autochtone (Piliers Pointus), Elfique Vivesylvain, Humain Ecarlois, Gobelin Morneïrois, notions de Kobold.
Notes : Tout juste de retour à son poste de Commandant de la Milice après s'être remis d'un empoisonnement, ce nobliau à la lame agile travaille actuellement pour le gouvernement d'occupation humain en attendant probablement une opportunité de s'en débarasser.

Urist Vncvd
Position actuelle : Maître Joailler
Description : http://www.jeuxvideo.com/chocolate_beam/forums/message/603173055
Langues parlées : Nanique Autochtone (Piliers Pointus)
Notes : Joailler de talent aimant grandement son travail et la bière de banane.

Nôran Alabrok
Position actuelle : Fondateur, Chef des cuisines, distilleries et autres brasseries
Description : http://www.jeuxvideo.com/chocolate_beam/forums/message/603170903
Langues parlées : Nanique Autochtone (Piliers Pointus)
Notes : Nain au fort caractère amateur de bonne chère. Maître incontesté des cuisines de Cornedebouc, ses talents culinaires font le bonheur de toute la forteresse.

Thukar Chameaudor ♏ †
Position actuelle : Décédé, septième fondateur de Cornedebouc
Description : Faisant partie des septs nains d'origine, ce nain caméléon-garou entrait dans les plans de Scar Angeenlarme avec qui il entretenait une relation particulière ; malheureusement, sa malédiction a causé sa perte peu après la fondation de l'avant poste.
Langues parlées : Nanique Autochtone

Aganir Rougecape
Position actuelle : Roi de la Rougenation siégeant à Rougefalaise
Description : Dirigeant la Rougenation avec clairvoyance et fermeté, cet humain d'une cinquantaine d'années a appris l'existence de Cornedebouc suite aux tribulations de Scar Angeenlarme.
Langues parlée : Humain Ecarlois, Nanique Autochtone
Portraits supplémentaires :
Spoiler: MontrerCacher
 Par TheCody : Par Kait :


Les cousins Angeenlarmes
Position actuelle : Mafia personelle de Scar Angeenlarmes
Description : Brudas, Likot, Shasad, Tesum, Urem, Ubbul, Nirkún, Estrith, Akath et Evud sont les dix cousins survivants de Scar. Très impliqués dans les affaires de la famille, ils font partie du peu de gens en qui il a une confiance totale.
Langues parlées : Nanique Autochtone, Humain Ecarlois, Elfique Vivesylvain et probablement d'autres.

Kamuk Eshonzanor
Position actuelle : Grand Prêtre du temple de Råsh à Cornedebouc
Description : Ce vieux nain semblant avoir traversé de nombreux événements mouvementés au cours de sa vie n'appréciait nullement les mesures mises en place par Scar. Ayant pris soin d' Istam Thirzuntir dans ses épisodes de folie, il est vite devenu l'un de ses plus solides alliés.
Langues parlées : Nanique Autochtone
Portraits supplémentaires :
Spoiler: MontrerCacher
 Par Kait :


Le démon de brume
Position actuelle : Général de l'armée de la civilisation gobeline éloignée
Description : Un démon commandant l'armée gobeline ayant détruit la ville d'Usad-Thunen. Responsable de la folie d' Istam Thirzuntîr.
Langues parlées : Gobelin d'Outremer, Nanique Rotargentais, probablement d'autres.
Portraits supplémentaires :
Spoiler: MontrerCacher
Par TheCody : Par Kait :


Ethoìle "Ila" Rithinicamela
Position actuelle : Princesse de la Vive Forêt, aventurière solitaire.
Description : Du haut de ses quatre siècles, cette lancière elfe a passé sa vie sur les routes à la recherche d'aventures. Son caractère peu commun pour une elfe l'a éloignée des siens, et la perte de la quasi-totalité de sa famille suite aux manigances de Scar Angeenlarme n'a rien fait pour arranger les choses.
Langues parlées : Elfique Vivesylvain, Humain Ecarlois, Nanique Autochtone
Portraits supplémentaires :
Spoiler: MontrerCacher
Par Alex_Truman : Par Kait :


Rama
Position actuelle : Aventurier, mercenaire.
Description : Aventurier opportuniste et épris d'indépendance ayant la facheuse impression d'être né plusieurs siècles trop tard.
Langues parlées : Humain Ecarlois

Skrouïk-Pouïk et les hommes-rats
Position actuelle : Main d'oeuvre peu qualifiée et piques-assiettes dans l'atelier d'Urist McTruman, horde de conquérants foireux, pèlerins paumés.
Description : Les quelques hommes-rats dressés par Morul Dabblersausage se sont reproduits à une vitesse folle. De par les nombreux accidents qu'ils provoquent, leur taux de mortalité est élevé tout en étant contrebalancé par un taux de natalité incroyable caractérisée par une forte consanguinité. Ces circonstances particulières ont permis une séléction naturelle accélérée, favorisant les individus à la croissance et à l'apprentissage rapide et produisant ainsi une armée de débiles congénitaux. Urist McTruman -dont ils squattent l'atelier- leur ayant enseigné la langue naine classique, ils parlent par exclamations désuettes et savent même pour certains lire et écrire. Utilisés pour tenter de briser le siège Trompois, dix mille d'entre-eux ont formé une armée foireuse connue sous le nom de Horde Ratifère et déferlent actuellement sur le continent en saccageant tout sur leur passage.
Langues parlées : Nanique Autochtone Classique (désuet)
Portraits supplémentaires :
Spoiler: MontrerCacher
Par Alex_Truman : Par Kait :


Tosid Rirnöltobot
Position actuelle : ex-employé du Comité de Surveillance pour la Société à Cornedebouc
Description : Cet employé de bureau du Comité fondé par Scar Angeenlarme afin de surveiller les dissidents au sein de la forteresse s'est vite retrouvé face à un dilemme personnel dû à la politique inflexible du consul.
Langues parlées : Nanique Autochtone

Jamba Basfétide ⍱⍱
Position actuelle : Chef des Mandale-Sauriens, une bande de mercenaires d'Obseroche
Description : A la tête de la bande de mercenaires ayant tenté de capturer Kogan Mastersausage après son évasion, cet homme-amphibien a dû repartir la queue entre les jambes et garder une rancoeur certaine contre le contrebandier d'Obseroche. Travaille pour Osrast.
Langues parlées : Nanique Autochtone (Falaises d'Obsidienne)

Osrast ⍱⍱
Position actuelle : Président du Conseil d'Obseroche
Description : Maître d'un culte de l'apocalypse, ce nain vampire oeuvre patiemment depuis des siècles à la réalisations de ses plans éminemment diaboliques.
Langues parlées : Nanique Autochtone (Falaises d'obsidiennes), dialectes d'Obseroche, Elfique Vivesylvain, Humain Ecarlois.
Portraits supplémentaires :
Spoiler: MontrerCacher
Par TheCody : Par Kait :


Urist 'Sharast' McDoc ⍱⍱
Position actuelle : Médecin en chef de l'hôpital de Cornedebouc
Description : Faisant partie du cercle de compagnons de Chokolate Biyme, ce vampire a sû garder le secret sur son identité véritable et oeuvre dans l'ombre pour un dessein mystérieux.
Langues parlées : Nanique Autochtone
Portraits supplémentaires :
Spoiler: MontrerCacher
Par Kait :


Osman Bonsaffran ♏
Position actuelle : Aventurier, Troisième Capitaine de l'Ost Ratifère
Description : Aventurier Scinque-Garou au verbe agile (surtout lorsqu'il sagit de conter ses combats) et aux jambes prestes (surtout quand il s'agit de fuir lesdits combats), cet Elfe élevé chez les humains s'est retrouvé embarqué dans les projets d'Istam Thirzuntîr après son passage aussi court que mouvementé à Cornedebouc, puis dans la Horde des hommes-rats en tant que capitaine et chroniqueur.
Langues parlées : Humain Ecarlois, Elfique Vivesylvain, Nanique Autochtone
Portraits supplémentaires :
Spoiler: MontrerCacher
Par Kait :
Par Alex_Truman :


Kasp
Position actuelle : Chasseur à Froidcastel
Description : Ce jeune humain pauvre des bas-quartiers de Froidcastel lutte tous les jours pour nourrir sa famille.
Langues parlées : Humain Ecarlois

Sota Semnod
Position actuelle : Ex-capitaine de navire, compagnon de route de Scar AngeEnLarmes.
Description : Cet humain Originiare de Cérodie s'est retrouvé à vagabonder à travers le continent lorsque le navire qu'il commandait a été coulé par un monstre marin pour finalement rejoindre le groupe de Scar AngeEnLarme.
Langues parlées : Humain Cérodien, Nanique Autochtone

Hurrist McDurrist
Position actuelle : Agitateur notoire, squatteur dans l'atelier de mécanique.
Description : Cousin de l'Ingénieur en Chef Urist McTruman -avec lequel il partage le don d'apparaître dans le dos des gens à l'improviste-, ce nain est notoirement raciste, intolérant et méprisant envers tout et tout le monde sans distinction de classe sociale, d'âge, de religion, de sexe ou d'espèce.
Langues parlées : Nanique Autochtone

Throm Bemehring
Position actuelle : Général de l'armée de la Trompe.
Description : Cet humain bâti comme une forteresse chevauchait le seul éléphant géant ayant participé aux guerres d'unification de la Trompe. Ami d'Icar Deng, il est arrivé à Cornedebouc il y a peu afin de l'y assister. S'y déplace en compagnie d'un serviteur-traducteur afin de faciliter la compréhension mutuelle.
Langues parlées : Humain Trompois.

Tòm Orusân
Position actuelle : Patron du Bélier Torché, la taverne la plus fréquentée de Cornedebouc.
Description : Tavernier nain typique, il a grandement bénéficié de l'invasion Trompoise de par l'afflux de clients qu'elle a généré.
Langues parlées : Nanique Autochtone

Nocam
Position actuelle : Officier dans l'armée Trompoise.
Description : Militaire Trompois friand des services offerts par la toute nouvelle maison close de Kogan Mastersaussage et pratiquant un échange de bons procédés avec ce dernier.
Langues parlées : Humain Trompois, notions de Nanique Autochtone.

Keshan
Position actuelle : Fille de joie.
Description : Cette jeune orpheline a été recueillie par Kogan Mastersausage et travaille actuellement dans sa maison close.
Langues parlées : Nanique Autochtone

Leto Athrilide ☥
Position actuelle : Médecin, poète amateur et nécromancien.
Description : En recherche constante de progrès dans son art nécromantique, cet humain à la personnalité aussi charmeuse qu'envahissante vient d'arriver à Cornedebouc où il loue une chambre de l'auberge de Kogan. Fiche de perso : https://goo.gl/VR1Lps
Langues parlées : Nanique Autochtone, Humain Ecarlois



Les lieux d'intérêts



                                         
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Jan 20, 2018, 06:47 pm
Les artefacts

Cette partie répertorie les artefacts connus.

Lokast



Description : Une hache de guerre en acier d'excellente facture appartenant à Bomrek Kazadror.
Origine : Amenée par Bomrek lors de son arrivée. Aucune autre information.
Notes : Aucune idée de s'il s'agit d'un artefact d'origine ou d'un artefact nommé.
Statut : Probablement en possession des trompois.


Arbomination



Description : Arbalète lourde en fer massif, surdimensionnée et surpuissante. Dispose de trois cordes de tension, d'un levier de rechargement, d'une lame de deux pieds de long sous l'affut et d'un moulinet pour pouvoir utiliser des carreaux à filin.
Origine : Réalisée par Urist McTruman pour remplacer l'arbalète perdue par Morul Dabblersaussage.
Notes : A assez de recul pour projeter son tireur en arrière. Peut "traverser un ours à huit-cent mètres". Tire des carreaux métalliques lourds.
Statut : Probablement entreposée dans l'armurerie de Cornedebouc ou dans les appartements de Morul.


Butin de Morul



Description : Des ornements personnels antiques.
Origine : Probablement forgés à Torirlenod.
Notes : Les pièces les plus notables du petit butin ramené de Torirlenod par Morul Dabblersaussage.
Statut : Dans le sac de Morul.


La porte sans nom



Description : Une porte ancienne lourdement décorée.
Origine : Probablement fabriquée à Torirlenod.
Notes : -
Statut : Posée au sol à Torirlenod


Tholtig



Description : Une arme de siège en fer monumentale, croisement improbable entre un baliste et un onagre -d'où son nom de balistonagre.
Origine : Conçue par Urist McTruman avec toutes les réserves de minerai de fer de la forteresse.
Notes : Tire des carreaux métalliques gigantesques et des rochers de la taille d'une petite maison. Portée maximale inconue. McTruman est le seul à comprendre comment fonctionne le système de visée. En bonus, une analyse de performance par Kait : http://www.jeuxvideo.com/chocolate_beam/forums/message/814720759
Statut : Détruite lors de l'attaque Trompoise.


Igrilshokmug



Description : Une meule de fromage de chèvre fourée au saucisson sec aux cèpes.
Origine : Préparée par Urist McTruman en tant que cadeau d'excuse pour Morul Dabblersausage suite à la désastreuse expédition nocturne lors du premier siège de Cornedebouc.
Notes : Artefact nommé.
Statut : En train de rouler quelque part sur le continent avec quelques dizaines de pèlerins hommes-rats aux trousses.


Midorang
  


Description : Une hache écarlate faite d'un métal inconnu.
Origine : Probablement forgée dans le royaume de la Roue d'Argent.
Notes : Hache ayant autrefois été portée par le Roi sous la Montagne Tekkud Nikuznil dit 'le Sage'.
Statut : Probablement dans le Palais de Granite à Osorineth.


Les livres de la tour



Description : Trois manuscrits épais à l'écriture quasiment illisible.
Origine : Écrits par Dugan McTruman au cours de sa carrière de nécromancien solitaire dans la tour de Gardeserrures.
Notes : L'un des manuscrits semble contenir les secrets approximatifs de la vie et de la mort.
Statut : Dans la bibliothèque de l'atelier de mécanique, après que Dugan les ait offerts à Urist McTruman pour lui faire de la lecture.


Ananugog



Description : Une hache en acier gravée appartenant à Doren Libashalis, la soeur de Morul Dabblersaussage.
Origine : Incertaine. Dans la famille de Morul depuis plusieurs générations.
Notes : A autrefois appartenu au père de Morul et Doren. Utilisée par cette dernière pour tuer des créatures de la nuit.
Statut : En possession des soldats trompois.


Kodorùtost Ibruk-Magak Udil



Description : Une hache en adamantine alourdie par l'ajout de décorations en slade.
Origine : Créée par Istam Thirzuntîr à Cornedebouc.
Notes : La réalisation de cette oeuvre a permis à Umgush de sortir de sa folie, redevenant ainsi Istam le forgeron.
Statut : En possession du roi-dieu Icar-Deng.

Kalurkol II



Description : Trône roulant sur lequel se déplace Urist McTruman. Description complète : http://www.jeuxvideo.com/chocolate_beam/forums/message/757222063
Origine : Construit par McTruman après que ce dernier eut perdu l'usage de ses jambes.
Notes : Propulsé à la force des bras ou par un bloc ressort lui permettant d'atteindre des vitesses suicidairement élevées.
Statut : Sous le séant de McTruman.

Osaltogal



Description : Un orgue aux cheminées gigantesques canalisant des quantités phénoménales de magma, de gaz et d'eau venant des profondeurs de la Montagne Martyr.
Origine : Construit par les Runééns, peuple disparu ayant fondé la ville de Lançaffront.
Notes : Permet aux nains de Lançaffront de contrôler la météo dans un rayon d'une vingtaine de kilomètres ou plus.
Statut : En fonctionnement à Lançaffront.

Première Nécessité : La Chute des Empires



Description : Un manuscrit épais en cuir bleuâtre d'une provenance inconnue et décoré de soie violette.
Origine : Incertaine. Peut-être écrit par l'humain Ura KenomWoge à une époque reculée.
Notes : Parle du Mythe de l'Ama-Apaca, peut avoir un effet sur la santé mental du lecteur.
Statut : Généralement transporté par Kogan Mastersausage quand il n'est pas caché dans sa chambre.

Melaura



Description : Une lance en ivoire sur laquelle figure des inscriptions difficiles à déchiffrer.
Origine : Supposément offerte par une déesse à un humain de son choix.
Notes : Malgré son matériau relativement fragile, elle semble insensible à l'usure.
Statut : En possession du général trompois Throm Bemehring.[/li][/list]


LE RÉSUMÉ DE L'HISTOIRE :


N.d.K : l'original contenait des liens vers les posts du topic originel. Cependant, la plupart n'ayant pas survécu, il est recommandé au lecteur d'utiliser le sommaire du PDF pour se rendre rapidement à un chapitre (il suffit de cliquer sur son titre).

La liste de tous les chapitres dans l'ordre jusqu'à aujourd'hui, avec supplément "titres pleins de références débiles" made by Kait et "résumé de très bonne foi" made in Alex_Truman. jvhap
Et pour mieux se situer, une frise chronologique (recouvrant actuellement les trois-quarts de l'histoire) créée par Kait et complétée par Usul :


LIVRE I: MontrerCacher


PARTIE I : CORNEDEBOUC

Terre et Fondation :

Résumé : Les sept fondateurs arrivent sur place et mettent en place les bases de ce qui deviendra par la suite un joyeux bordel.
Analyse : Axetibe et Choco se disputent comme d'habitude, ralentissant la mise en marche du topic. Toujours les même qui se font remarquer. jvhap

Un Nouvel Espoir :

Résumé : Arrivée de Morul Dabblersausage à Cornedebouc. McTruman manque de tuer Scar. Le septième fondateur -un caméléon-garou- trouve la mort sous les crocs de Bouboule, le chien de Morul.
Analyse : Kait parvient à relancer le topic à lui tout seul et est bien vite rejoint par Ange_Pleureur et Alex_Truman. Personne ne semble vouloir faire remarquer qu'un caméléon ne change pas de couleur pour se camoufler, mais en fonction de son humeur.

Conflits et Confusions :

Résumé : Jamal tente de s'approprier le couvre-chef de McTruman. Arrivée de McEdern. Morul fait une conaissance plus approfondie des membres de la forteresse.
Analyse : Axetibe se met enfin à écrire. Alex_Truman fait du meublage sous prétexte de donner un semblant de profondeur à son personnage.

Remember Mufasa :

Résumé : Scar utilise le pouvoir de l'éthanol sur Biyme afin que ce dernier lui signe des papiers profitables. Morul découvre le pot aux roses.
Analyse : Skar ilétrokool. jvcute

Conflits et Confucius :

Résumé : Scar fait transmettre les papiers lui accordant le titre de Grand Argentier, ainsi que la propriété de la plupart des métaux de Cornedebouc à la capitale. McEdern et Morul font ami-ami suite à un malentendu sanglant.
Analyse : Les chapitres commencent à s'allonger. Quelque part dans le futur, TheCody commence à râler. jvhap

♪ L'Histoire de Gaspard ♫

Résumé : McTruman fait une razzia sur toutes les réserves de fer de la forteresse afin de construire une arme de siège gigantesque. Scar manque de faire une attaque. Morul propose de l'utiliser pour des parties de chasse aéroportées, avant d'être sauvé par le bon sens de McShire.
Analyse : Les chapitres continuent de s'allonger, au futur désespoir de TheCody. jvhap

Fire and Blood :

Résumé : Scar assiste impuissant à l'incendie de la forteresse toute entière, causé par un radiateur foireux inventé par McTruman. Morul se fait ensevelir dans l'explosion du cellier.
Analyse : Tiens, je me demande ce qui va se pass...

Goathorn : Rebirth

Résumé : Morul se réveille à l'hosto pour découvrir qu'un mois a passé. Des migrants sont arrivés après trois jours d'incendie, permettant ainsi d'éteindre le feu. La forteresse compte maintenant une quarantaine d'âmes. Morul commence à entraîner une escouade d'arbalétriers pendant que Scar met en place un plan pour causer un incident diplomatique avec la caravane Elfe qui se solde par la mort d'une trentaine de tripoteurs d'arbres.
Analyse : ...sser? Ah, merde, Alex_Truman profite de l'incendie pour faire une ellipse d'un mois et ainsi accélerer le développement de la forteresse. Ange_Pleureur continue de mettre en place son plan prometteur.

"Spring has arrived ! And look likes he brought up some friends" ou Le Siège 

Résumé : Les Elfes assiègent la forteresse. Un plan est mis au point pour maquiller la mort des marchands Elfes en accident. Scar y ajoute un élément permettant de faire entrer les Elfes et les humains en guerre. Morul se charge de l'exécution. McTruman manque de tout faire foirer. L'armée gobeline débarque. Les portes sont prises. Le plan de Scar met fin au conflit.
Analyse : Ange_Pleureur met fin de façon expéditive à un siège pourtant prometteur. Les chapitres sont devenus si longs que ceux qui les écrivent entendent déjà les cris de désespoir de TheCody venus du futur.

Le Comté du Conn... rnedebouc :

Résumé : Arrivée de Bomrek Kazadror, qui agresse le maire au passage et se retrouve en taule. Scar commence à mettre en place un régime autoritaire, s'assurant le fidélité de Morul et McEdern avant l'arrivée d'une comtesse encoyée par la capitale. Paralysé des jambes, McTruman conçoit une chaise roulante qui cause indirectement l'emprisonnement temporaire de Morul. Bomrek sort de prison, s'introduit dans les appartements de la comtesse et retourne en prison. Scar manque de se faire assassiner, la comtesse y passe. Morul est soupçonné et lui aussi renvoyé en prison.
Analyse : Une période on ne peut plus active et intéressante de l'histoire de la forteresse.

Enquête à Cornedebouc :

Résumé : McEdern décide d'enquêter pour tenter d'innocenter Morul. Pendant ce temps, McTruman libère ledit Morul contre sa volonté, et tout deux se retrouvent perdus en plein milieu des cavernes.
Analyse : Well, that escalated quickly!

What lies beneath :

Résumé : Pendant que Scar tente de tirer au clair les plans du conseil de la ville et de découvrir qui en veut à sa vie, Morul et McTruman s'enfoncent plus profondément dans les cavernes avant d'en revenir à toutes jambes, ayant dérangé ce qui ne devait l'être. Scar forme une milice dirigée par ses cousins récemment arrivés. Morul est finalement laissé pour mort dans l'effondrement d'une galerie tandis que McTruman est mis aux fers par McShire.
Analyse : Les éléments intéressants continuent de s'accumuler, promettant un beau final.

Morul Comes: Deliverance

Résumé : Ayant survécu à l'éboulement, Morul va délivrer McTruman en compagnie de McEdern. Se retrouvant face à McShire, ils se rendent compte que McTruman a creusé un tunnel d'évasion débouchant dans le bureau du chef de la milice privée de Scar. Ledit Scar manque encore de se faire assassiner, ne devant sa survie qu'au sacrifice de son garde du corps et à la présence d'esprit de Morul.
Analyse : Wait for it...

Les Larmes des Anges :

Résumé : Les complotteurs décident de remettre leurs projets à plus tard. McShire était en fait drogué pour leur obéir. Scar renforce son emprise sur la forteresse.
Analyse : Ange_Pleureur résout encore une fois la situation de façon expéditive en ayant recours à la drogue et aux méchants qui abandonnent tout jusqu'à nouvel ordre en voyant qu'ils ont raté leur coup. Sérieusement, pourquoi avoir un antagoniste froidement cynique et opportuniste quand on peut en faire un simple pantin drogué? jvhap

Il était une fois Cornedebouc :

Résumé : La génèse de Cornedebouc, où l'on découvre qu'il s'agit d'un projet découlant d'un sommet mondial, visant a créer un avant-poste rempli de cons.
Analyse : Non content de briser les rêves des enfants, Ange_Pleureur nous ôte toute chance de passer pour des gens sérieux en transformant les raisons même de la fondation en bouffonerie. En lisant ce post, le Dalaï-Lama se demande comment un monde aussi barbare parvient à instaurer ne serait-ce qu'un jour de paix mondiale entre cinq races différentes et antagonistes, alors que l'on y est jamais parvenu dans notre monde qui ne compte pourtant que des humains.

And then He came, and everything goes wrong :

Résumé : Arrivée d'Umgush, qui se fait accueillir à coup d'arbalète par Morul avant de se faire emmener à l'hôpital.
Analyse : Un nouveau venu apportant un vent de fraicheur sur le topic. Yay.

La Prophétie :

Résumé : Umgush fait sensation par un oratoire d'une ferveur religieuse lors des obsèques du garde du corps de Scar.
Analyse : https://www.youtube.com/watch?v=2ZPfgVSrPVY

Révélations et Coup de Théatre :

Résumé : Il est révélé que Scar avait en fait monté l'opposition de toutes pièces avant qu'elle échappe à son contrôle et tente de l'assassiner. Morul perce ses plans à jour et tente de le confondre. Biyme révèle qu'il était un vampire et qu'il attendait son heure, contraignant les deux nains à fuir la forteresse pour leur vie.
Analyse : OMG DAT CLIFFHANGER!
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Jan 21, 2018, 02:31 am
Livre II: MontrerCacher


PARTIE II : L'EXIL

Souvenirs Brumeux d'un Royaume Éloigné :

Résumé : Voyage à travers les souvenirs d'Umgush, dévoilant son passé dans un royaume au-delà des mers.
Analyse : Usul tartine des pages entières sur la vie de son perso dans un cadre qui n'a rien à voir avec Cornedebouc (qu'il transforme au passage en Gotham City). En apprenant qu'il doit lire une telle masse de texte, TheCody se met lui-même en P.L.S.

La Dague et l'Écu :

Résumé : Dans l'agitation ayant suivi la disparition de Scar, une nouvelle ingénieure débarque à Cornedebouc avant d'être laissée pour morte par McTruman et Bomrek, puis d'être prise sous l'aile d'un Umgush qui semble vouloir lui faire exécuter une réalisation mystérieuse.
Analyse : Alex_Truman utilise toute sa mauvaise foi disponible et tente d'inventer un sens intrinsèque à ses chapitres afin de compenser la pauvreté de son style d'écriture, tandis qu'Usul (qui sait saisir des occasions avec classe, lui) continue de pratiquer l'onanisme égomaniaque en tartinant des pages entières sur son personnage sans inclure ceux des autres.

Au Chaudron du Croque-Mitaine :

Résumé : Toujours en exil, Scar et Morul parviennent à une taverne où ils rencontrent Ravière et Kogan, ce dernier étant le cousin de Morul donnant dans le trafic d'obsidienne. Pendant ce temps-là, Biyme entre en strange mood et devient obsédé par la réalisation d'une tasse.
Analyse : Kait développe enfin Morul de façon surprenante LOL. TheCody décide de saisir l'occasion et se jette dans l'histoire sans avoir lu tous les chapitres précédents. Puis il se rend compte avec horreur que son personnage, déjà évoqué par le passé,  a été décrit comme ayant un accent à couper au couteau et des expressions à coucher dehors. La vidéo de sa réaction: https://www.youtube.com/watch?v=ka1wFWN0mGQ

Les Cornes de l'Ombre : suivi de Et pour quelques pièces d'or de plus... :

Résumé : Biyme évoque ses plans pour Cornedebouc, consistant en l'établissement de deux avant-postes secondaires afin de mettre à profit la population grandissante de la ville. Scar, Morul, Kogan et Ravière sont attaqués par une bande de mercenaires répondant au nom de "Mandale-Sauriens". Les mercenaires se font écraser et dépouiller de leur charriot.
Analyse : TheCody profite du temps qu'il aurait dû passer à lire l'histoire pour écrire une scène d'action efficace.

De la Roue d'Argent et de l'intérêt du suspense :

Résumé : Un barde de Sin City Cornedebouc raconte l'histoire du royaume dont provient Umgush à une Sodel passionnée. Ledit Umgush part en vrille devant la masse de souvenirs traumatisants que cela entraîne.
Analyse : Ce chapitre apporte énormément à l'histoire. Pas à celle de Cornedebouc, hein, mais on fera avec. jvhap

Spring is Back :

Résumé : Les Elfes ont découvert la mascarade mise en place par Scar afin de les faire entrer en guerre contre les humains. Une armée coalisée débarque sous les murs de Cornedebouc. McEdern abat la reine des Elfes. McTruman et Bomrek réalisent une sortie pour aller quérir des renforts.
Analyse : Alex_Truman décide avec candeur de placer assez de personnages et d'éléments perturbateurs pour que les autres aient de quoi faire. En voyant la taille du chapitre, TheCody perd instantanément tous ses cheveux.

L'Inspiration :

Résumé : Morul et Kogan partent à la chasse aux champignons sans disposer d'aucune connaissance que ce soit en mycologie.
Analyse : Gloire au Grand Oiseau de Cristal! jvcute

Too Many Truman :

Résumé : McTruman et Bomrek se sont perdus en plein milieu de nulle part, et se retrouvent confrontés à un affligeant nécromancien.
Analyse : Alex_Truman tente un développement famillial discount de son perso en condensant tellement qu'un trou noir de mauvaise foi se forme à proximité.

Retour en fanfare :

Résumé : Capturés par des éclaireurs Elfes, la bande à Momo Morul, Kogan, Scar, Ravière, McTruman et Bomrek se retrouvent ramené à Cornedebouc. Scar convainc les souverains ennemis que Biyme est le responsable de tout, et assiste Morul pour affronter le vampire sous les remparts de Cornedebouc. La sœur de Morul parvient à faire tourner le combat en leur faveur, et Biyme se rue à l'intérieur de la forteresse pour achever sa tasse. Scar le fait murer dans son atelier et reprend le pouvoir grâce à une bonne dose de dialectique et quelques pincées de violence, instaurant ainsi un régime encore plus autoritaire qu'auparavant.
Analyse : Alors que personne ne s'y attendait, Ange_Pleureur refait le coup de la résolution expéditive. Beau joueur, Alex_Truman décide de créer ce message de résumé plein de bonne foi pendant qu'Usul planifie le prochain chapitre de vingt pages parlant des vies antérieures d'Umgush. TheCody prétend avoir un plan diabolique pour tenter de faire oublier à tout le monde que son personnage a un accent digne d'un habitant du Nord Pas-de-Calais, et Kait lance un "je savais déjà comment ça allait finir" en prenant tout le monde de haut.

Du suspense et de l'intérêt du dénouement :

Résumé :  Entraînant Sodel dans un dernier voyage au plus profond des cavernes, Umgush parvient enfin à déchirer le voile de la folie et redevient Istam le Forgeron.
Analyse : Personne n'ayant osé dire à Usul qu'il se trouve sur le mauvais topic depuis le début, c'est sans surprise qu'il poste un chapitre assez long pour changer la masse d'une clef USB. Quelque part à l'autre bout de la France, le voisin de TheCody tente toujours de comprendre pourquoi la maison située à côté de la sienne a pris feu.


Livre III: MontrerCacher


PARTIE III : LE DOMAINE DES TEMPÊTES

Morul Leaves: Deliverance?

Résumé : Revenu au pouvoir, Scar passe un accord avec Kogan afin d'avoir un pied à Obseroche. Pendant ce temps, Morul et sa sœur préparent leur départ.
Analyse : TheCody décide que si Cornedebouc disposait du téléphone afin de transmettre les information instantanément à l'autre bout du monde, ce serait bien.

Il était une fois Obseroche :

Résumé :  Scène passées de la jeunesse de Kogan et Morul, levant une partie du voile sur leur rapport à Obseroche.
Analyse : Kait veut jouer les Usul en écrivant la biographie de son personnage et abandonne au bout de trois lignes en découvrant la masse de travail nécessaire.

Scar... Scar never changes... :

Résumé :  Scar règle un imprévu survenu dans un marché passé avec les humains de la Rougenation et discute brièvement avec Istam.
Analyse : Comme s'il pressentait un malheur proche, Ange_Pleureur tient à tout prix à faire rester son personnage à la forteresse.  

Goatham City :

Résumé :  Toujours en liberté, les sous-fifres de Biyme planifient leurs sombres desseins, s'attachant au passage les services d'un noble fraichement sorti de l'hôpital.
Analyse : Kait se plante dans ses notes et confond la fiche de perso de Thorek avec une carte Panini du Joker. Quelques heures plus tard, il se souvient qu'une péninsule de la carte qu'il a dessinée ressemble à une tête d'éléphant et qu'il en a fait un royaume nommé "La Trompe", dont les dignitaires ont des noms tels que "le Haut-Pachyderme". Alex_Truman  soupire en se disant que ça aurait pu être pire : ladite péninsule aurait pu ressembler à une couille. Bienvenue au royaume de La Couille, les enfants. Le Grand Sacaboule va vous accueillir.

How I met your killer *rires enregistrés* :

Résumé :  Afin de renforcer sa prise sur la forteresse, Scar met en place le Comité de Surveillance de la Société, chargé de s'assurer de l'absence d'opposition.
Analyse : Ayant lu la biographie d'Edgar Hoover, Ange_Pleureur se sent inspiré et décide d'introduire de nouveaux personnages.

(non canonique) Chapitre auquel Kait a décidé de mettre un nom à rallonge en latin pour me casser les... :

Résumé : Alex_Truman s'offusque des propos de Kait et envoie une demande de ban tandis que Morul et Edern sont victimes d'une rencontre du troisième type.
Analyse : Pensant entre-autres que tout le monde devrait lire Gaston Lagaffe, Kait étale toute sa jalousie devant la magnificence d'Alex_Truman et tente honteusement de se moquer de lui. Quelques mois plus tard, Alex_Truman tape l'analyse de ce chapitre en prenant soin de n'y mettre aucune mauvaise foi. jvhap

Des Gaffes et des Dégâts :

Résumé :  Le Comité Pour la Surveillance du Peuple créé par Scar apprend que l'ingénieur McTruman serait entré en possession d'ouvrages tendancieux.
Analyse : Pris de court, Alex_Truman tente de justifier la présence de son personnage dans des chapitres chronologiquement ultérieurs mais écrits antérieurement et se demande comment il va expliquer ça dans le présent résumé.

Impact avec le Diable :

Résumé : Retrouvant peu à peu ses marques en tant qu'individu fonctionnel, Istam apprend la disparition de Sodel et va chercher des informations auprès de Scar.
Analyse : S'étonnant d'avoir reçu des lettres de menaces de la part de TheCody, Usul se décide à faire un chapitre plus court. Grand seigneur, il décide même d'y inclure un personnage de Cornedebouc, notant tout de même de penser à le retirer lorsqu'il fera éditer la version complète de La Vie d'Umgush, une histoire n'ayant rien à voir avec Cornedebouc.

Bande et Contrebande : Histoire d'un aller et retour ou Bombe à en retardement :

Résumé :  En route pour Obseroche afin de s'en mettre plein les poches en remontant son affaire peu légale, Kogan se retrouve face à un imprévu de taille en compagnie de Morul, Doren, Ravière et McTruman.
Analyse : TheCody réquisitionne la moitié des personnages et quitte le topic en apprenant que la nouvelle version de Dwarf Fortress est sortie, bloquant purement et simplement le déroulement de l'histoire. Quelque part dans l'enfer des trolls, une place lui est instantanément réservée. Dans un autre registre, le forum découvre avec effarement qu'Usul est en fait Ursul, un ours ayant appris on ne sait comment à se servir d'un ordinateur.

*INTERLUDE*
Cody ayant bloqué une partie des personnages excepté ceux d'Ange_Pleureur (qui avait senti l'arnaque) et d'Usul (que personne ne veut utiliser de toute façon), le topic a fonctionné au ralenti pendant plus d'un mois. L'histoire est raconté avec une exactitude indiscutable dans les documents d'archives qui suivent.
Premières semaines : https://www.youtube.com/watch?v=KTfrpr1QfnM
Dernières semaines : https://www.youtube.com/watch?v=tsByUDjDB8E
Dénouement : https://www.youtube.com/watch?v=Ld5zbxcV_fI
*FIN DE L'INTERLUDE*


Bande et Contrebande : Histoire d'un aller et retour ou Bombe à en retardement  (suite) :

Résumé :  Le groupe guidé par Kogan parvient à se sortir de l'embuscade reprend sa route vers Obseroche. Suite à cela, tout se passe exactement comme prévu.
Analyse : Après avoir honteusement bloqué la moitié des personnages et le déroulement du topic pendant un mois entier, un TheCody hilare poste son premier long chapitre, risquant par-là même de se faire foudroyer pour hypocrisie par Dieu en personne la prochaine fois qu'il se contentera de lire un chapitre en diagonale.  

L'ascension du mont Udir :

Résumé : Un emplacement est choisi sur le mont Udir pour un des projets de Scar, ne laissant rien augurer de bon pour les prisonniers politiques de Cornedebouc.
Analyse : Chez les nains, tu pioches pour creuser la forteresse. A Cornedebouc, c'est la Forteresse qui te pioche pour aller creuser.

Sur la Défensive?  

Résumé : Le Royaume de la Trompe fait planer l'ombre de la guerre sur le continent entier.
Analyse : Kait fait un nouveau chapitre sur la Trompe parce qu'il n'a rien d'autre à faire. Il est à noter que la Société des Ombres éco+ imaginée par TheCody semble être si peu discrète qu'un royaume de paumés non concernés à l'autre bout du continent entend parler de son existence. De son côté, le Royaume de la Trompe semble avoir un réseau de renseignements complètement bancal dont les espions s'amusent probablement à jouer au téléphone arabe pour se transmettre les informations, ce qui fait qu'une organisation de conspirateurs fanatiques leur est décrite comme une nouvelle religion vénérant les camélidés à poils longs.  

Retour à la réalité ou "Ah mais en fait y'avait d'autres joueurs !"  

Résumé : Alors qu'il continue d'enquêter sur l'enlèvement de Sodel, les pas d'Istam le portent jusqu'aux casernes de la Garde.
Analyse : Usul se décide enfin à regarder le nom du forum et se rend compte qu'il s'est planté d'endroit pour poster sa fanfiction sur Le Seigneur des Anneaux. Paniqué, il décide de corriger le tir en catastrophe et sort par la même occasion son premier chapitre potable de tout le topic, se terminant sur des indices supplémentaires concernant l'intrigue qu'il met en place depuis le début et qui aboutira à la défaite de Sauron en Terre du Milieu. TheCody sort un "cette fois jay lu" qui remet en cause l'existence même de l'Univers. Le fait qu'Ange_Pleureur, Kait et TheCody tentent eux aussi de mettre en place leurs propres conspirations bancales chacun de leur côté ne fait qu'ajouter à la confusion de l'histoire, ce qu'Alex_Truman -probablement jaloux de ne pas avoir sa propre conspiration- fait allègrement remarquer dans le résumé présent.  

Kait s'est enfui au moment de chercher un titre :

Résumé : Sortant d'une conversation avec Istam, Morul et Doren planifient leur départ. Doren tente de se rapprocher de McEdern, mais est interrompue par les frasques de McTruman. A côté de ça, un aventurier elfe solitaire du nom d'Osman débarque dans la forteresse pour en repartir aussitôt à toutes jambes.
Analyse : Kait aperçoit le mot nécromancie dans un chapitre d'Alex_Truman et saute sur l'occasion pour tenter de faire un remake éco+ de l'Armée des Morts, au mépris de tout détail ultérieur. Voyant que personne ne veut se risquer à continuer ce scénario bancal, il conclut le tout en catastrophe et en profite pour faire du placement produit éhonté en introduisant un de ses aventuriers venant d'un autre topic. Beau joueur, Ange déploie sa courtoisie toute germanique envers les migrants et le fait repartir fissa à coups de pieds via un chapitre si petit que ses résolutions expéditives précédentes font figure de chapitre d'Usul en comparaison. (Ladite courtoisie germanique datait malheureusement des années 40.)
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Jan 21, 2018, 02:31 am
Livre III (suite): MontrerCacher


PARTIE III (suite) :

Counter Strike : Globalement Offensant:

Résumé : Les Dorenalod, un groupe de bandits aux plans bien ficelés, font régner la terreur chez les nains les plus riches de la ville, allant même jusqu'à kidnapper l'ingénieur McTruman. De par sa connaissance du milieu, Kogan est enrôlé par Scar pour prendre la tête d'une unité d'élite destinée à les arrêter.
Analyse : Venant probablement de regarder Point Break, Cody décide d'écrire un scénario anachronique en se disant que personne ne remarquera rien s'il remplace les mots "pistolets mitrailleurs" et "grenades fumigènes" par "arbalète à barillet" et "petits cylindres en métal munis d'une goupille". Raté.
Pendant ce temps-là, Alex_Truman est victime d'un claquage d'arcade sourcilière en réalisant que son personnage vient encore d'être pris en otage par ce gros troll de Cody.

Coucou Cthulhu !

Résumé : Après un retour chronologique sur quelques-uns des passages du séjour de Kogan à Cornedebouc accompagnés par des extraits d'un mystérieux mythe, celui-ci se réveille à l'hôpital suite à une course-poursuite avec les Dorenalod.
Analyse : La vitesse de retournement d'H.P Lovercraft dans sa tombe se compte maintenant en tours/minute. Cody décide de connecter une dynamo à son cadavre pour alimenter sa maison en électricité.

Of Beefs and Balls and Stones:

Résumé : Retour sur la petite enfance de Kogan au travers d'une fête religieuse dédiée aux baptêmes dans la ville d'Obseroche, et se terminant par un affrontement entre les adorateurs de deux divinités différentes.
Analyse : Kait et Cody se disputent la pérennité d'Obseroche via quelques coups bas dans leurs chapitres respectifs.

Ange sans Larmes:

Résumé : Un fantôme solitaire rend visite à Scar Angeenlarme.
Analyse : Voyant que cela ne rentre que légèrement en contradiction avec son tout premier chapitre, Ange se dit que ça passera quand même et se retrouve avec le zizi coincé dans l'emballage sort un développement intéressant du personnage de Scar.

Osmanigances et autres Hors-Sujets:

Résumé : Istam le forgeron rattrape Osman l'aventurier afin de lui confier un message pour la reine de la Vive Forêt. Pendant ce temps, dans une ville de la Rougenation, un jeune humain du nom de Kasp peine à faire survivre sa famille.
Analyse : Tentant de légitimer son spin-off de Cornedebouc, Usul utilise l'aventurier de Kait afin d'endormir la méfiance de ses détracteurs. Emportés par l'inertie, ces derniers n'ont pas le temps de voir arriver l'énorme hors-sujet de la seconde partie du chapitre dans lequel ils s'encastrent comme un poulet surgelé dans un pare-brise de TGV.

Caligula et le Goulag :

Résumé : Un messager de Scar révèle à la population le programme de Scar concernant le camp de travail construit sur le mont Udir. Après y avoir travaillé un peu moins de deux semaines, Sodel est relâché et doit rentrer à pied jusqu'à la forteresse.
Analyse : Voyant qu'Usul prévoit un plan pour que son personnage aille libérer Sodel, Ange le prend de vitesse et s'en débarrasse pour ne pas se faire contrarier dans ses propres plans.

(non canonique) HOW GOATHORN SHOULD HAVE ENDED:

Résumé : Une succession d'événements inattendus cause la mort d'une bonne partie des personnages secondaires et de Scar en prime.
Analyse : Un simple troll d'Ange dégénère et fait passer l'histoire de zéro à Hamlet en moins d'une demi-heure.

Tours et Détours ou La Chute du Gros Con en Noir:

Résumé : Suite à l'évasion des Dorenalod, McTruman se retrouve en pleine nature en compagnie de Morul et Doren, qui l'utilisent pour qu'il les mène à la tour de son grand père afin d'en piller le butin. plus à l'Est, l'armée du Roi-Dieu Icar Deng traverse les terres des Lances Murées.
Analyse : Tentant probablement de combler le déséquilibre universel créé par le fait que Cody ait lu le récit, Kait se torche littéralement avec une fiche de personnage et poste une justification bancale après coup lorsqu'un Alex_Truman en train de rager devant son PC le lui fait remarquer. Kait en profite aussi pour donner ce deuxième titre à ce chapitre, car il n'y a pas de petite vengeance.

Un chapitre troll de Cody sur  les champignons

Résumé : Un certain Urist McKödî se met en quête de champignons et prouve qu'il est un mycologue accompli.
Analyse : Cody pastiche de façon très approximative le style d'Usul. Seul dans un coin de sa maison, son dictionnaire des synonymes est pris d'une violente toux à cause de la poussière qui le recouvre.

Alerte à la vermine:

Résumé : Tandis que l'escouade de Kogan tente de trouver où ont pu atterrir les Dorenalod, Istam fait un rêve des plus perturbants et se réveille à la vue d'un kobold tentant de dérober son bien le plus précieux.
Analyse : Usul se plaignant que personne n'utilise son personnage, Cody décide de l'intégrer en mode attaque éclair.

Violences et tolérances:

Résumé : Tandis que Sodel manque -encore- d'y passer en revenant à Cornedebouc, le prêtre Kamuk se décide à agiter le peuple en vue de le monter contre le consul.
Analyse : En panne d'inspiration, Usul se résigne à poster un chapitre se passant presque exclusivement à Cornedebouc.

Bêtement Oublié:

Résumé : Un prisonnier gobelin que tout le monde avait oublié creuse un tunnel d'évasion pour arriver dans la chambre d'un certain forgeron.
Analyse : Kait améliore encore son style d'écriture, donne de l'importance à un personnage mineur et ne lit pas la fiche de perso d'Istam.

MOUARGH !

Résumé : Il arrive quelque chose à l'autruche Becca Futée.
Analyse : Touché par une inspiration divine, Kait signe son meilleur chapitre de tout le topic. En effet, il ne contient ni faute d'orthographe ni problème de rythme et aucune interprétation bancale de personnages existants n'est à signaler.

Rat de bibliothèque:

Résumé : Tentant d'obtenir des nouvelles de sa terre natale, Istam décide de se procurer des ouvrages récents.
Analyse : Alex_Truman tente de justifier sa présence sur le topic malgré le fait qu'il n'ait rien écrit depuis plusieurs mois en produisant un chapitre mal rédigé et ridiculement court. Champion.

Osmalmené et autres semi Hors-Sujets:

Résumé : Le message porté par Osman à la reine de la Vive Forêt permet au roi de la Roue d'Argent d'apprendre la situation d'Istam, de lui accorder le pardon royal et de lui intimer de rester là où il est tout en lui envoyant une garde du corps.
Analyse : Usul décide de rebondir sur le chapitre de Kait et ah, tiens, non. Mais au moins, ce chapitre dispose d'au moins une scène en rapport avec Cornedeb ah, tiens, non.

Les Cornes sans Défenses:

Résumé : Capturé en compagnie de sa sœur par l'armée d'Icar Deng, Morul parvient à le manipuler pour qu'il serve ses propres plans en attaquant Cornedebouc, dont la prise est rapidement exécutée.
Analyse : Kait décide de prendre une ligne de coke en milieu de chapitre et conclut le siège si vite qu'Ange_Pleureur lui-même n'a pas le temps de comprendre ce qui vient de se passer.

Du drame romanesque et de la cuisson des girolles :

Résumé : Bouboule le chien accompagne joyeusement Becca Futée l'autruche tandis qu'elle sème la mort sur son passage.
Analyse : Impatient de voir comment Ange_Pleureur va réagir face à son retour de blitzkrieg bâton, Kait tue le temps en écrivant un chapitre concernant deux personnages dont tout le monde avait oublié l'existence attendait impatiemment des nouvelles.

La Bataille de Cornedebouc :

Résumé : Scar Angeenlarmes s'en va quérir l'aide des nombreux hommes-rats vivant dans l'atelier de mécanique afin de lancer une contre-attaque qui se révèle vite être un échec, causant la ire des Trompois et la destruction du mur d'enceinte -et lançant accessoirement une horde de quinze-mille rongeurs à l'assaut du continent. Tentant le tout pour le tout, Scar ordonne de faire effondrer l'entrée de la montagne sur l'armée trompoise au moment où elle pénètre dans la forteresse et fait abriter les civils dans le palais consulaire ; voyant que la situation est sans issue, Urist McEdern et Thorek McShire négocient une capitulation pacifique de la ville en offrant Aubebleue (la hache artefact d'Istam Thirzuntîr) au roi-dieu Icar-Deng. Refusant de se rendre, Bomrek Kazadror mène un sanglant baroud d'honneur à la tête des partisans du consul avant d'être finalement arrêté par le Commandant de la Milice et le Capitaine de la Garde. Tous découvrent que Scar a quitté la ville en compagnie de ses cousins, laissant l'un d'entre-eux dans son bureau pour couvrir sa fuite.
Analyse : Ange_Pleureur reçoit finalement le capillotracteur qu'il a commandé sur ebay et l'utilise pour prouver à Kait que personne ne peut le battre à son propre jeu en sortant vingt-mille soldats de nulle-part (la réaction dudit Kait : https://youtu.be/yHd8QwtMeYA ). Tandis qu'Usul court en cercles en hurlant "JE DÔA TUAI MON PERSÔ!" et que Cody regarde le topic brûler avec un sourire béat, Alex_Truman pousse un long soupir et ré-équilibre le récit en se servant de sa seule logique. Ne laissant ni le temps audit Alex de de se vanter de sa compréhension de l'histoire ni aux autres de répliquer qu'il n'a probablement que ça à faire parce qu'il est sûrement au chômage, célibataire, gros, chauve et polonais, Usul écrit son meilleur chapitre en date et jure de se venger de tous ceux qui prétendent que c'est sûrement dû au fait qu'il ne contienne pas une seule apparition de son personnage.


Livre IV: MontrerCacher


PARTIE IV : (titre en attente)


Le boiteux solitaire :

Résumé : Emmené à l'hôpital dans un sale état, Morul Dabblersaussage est finalement soigné par le prêtre Kamuk. Maintenant maître de la ville, Icar-Deng prend des dispositions pour asseoir son pouvoir dans l'optique de fournir de l'équipement de facture naine à ses troupes et de partir à la conquête du royaume des Lances Murées. Réclamant la tête du concepteur du balistonagre ayant blessé son éléphant géant, il est induit en erreur par Brudas -dernier cousin Angeenlarmes présent dans la forteresse- et en vient à ordonner l'arrestation de Sodel, causant la fuite de cette dernière dans les tunnels des hommes-rats en compagnie de Morul tandis qu'Istam reste en arrière pour retenir les gardes.
Analyse : A la lecture de ce chapitre, Usul se roule au sol en hurlant "JE DÔA ENKOR TUAI MON PAIRSO!". Outré par ce running gag -ou par les critiques en général-, Kait opère un ragequit définitif du topic, souhaitant par la même occasion que sa chaise de bureau fût dotée d'une fonction "siège éjectable". À l'autre bout du monde, un adolescent chinois fait le même vœu et est immédiatement exaucé ( http://goo.gl/bfxiYU ).

Note : Kait ayant exprimé son vif refus d'avoir quoi que ce soit à voir avec le topic, les titres des parties suivantes seront dus à l'incompétence d'Alex_Truman.

Scarface et les sept nains :

Résumé : Ayant pour projet de rejoindre les camps de travail du Mont Udir, Scar et ses sept cousins croisent la route d'un mystérieux étranger avant de se retrouver à l'auberche du Chaudron du Croquemitaine, où ils retrouvent McTruman et font la connaissance de l'humain Sota Semod, ex-capitaine de navire cérodien.
Analyse : Profitant du soudain exil de son personnage, Ange exprime sa volonté de développer le lore du monde, versant une larme d'émotion au souvenir de son sommet mondial. En quatre points différents du territoire français, un nombre équivalent d'individus se mettent à trembler de concert. Personne ne faisant remarquer que le nombre de cousins accompagnant Scar est passé de sept à neuf entre la première et la dernière partie du chapitre, Alex_Truman en déduit qu'ils se sont probablement reproduits en cours de route.

(non canonique) Mory Dabbler à l'école autodidacte des sorciers :

Résumé : Morul se découvre une affinité avec la magie et cause un cataclysme dans la seconde qui suit.
Analyse : Des débats ayant eu lieu afin de savoir de quelle façon intégrer la future update du jeu concernant la magie dans l'histoire, Kait démontre qu'à défaut d'être constructive, la solution du bourrinage en mode gros porc pourrait avoir des résultats hilarants.

(non canonique) Cornedenuke :

Résumé : Aidé par la technologie développée par McTruman, Scar lance un assaut à grande échelle afin d'annihiler la Trompe et l'armée du royaume gobelin éloigné.
Analyse : Suite à des remarques concernant la surpuissance des créations du personnage d'Alex_Truman, TheCody décide de le railler joyeusement. Loin dans le futur, son biographe affirme que ce chapitre n'était pas un troll étant donné qu'il n'a pas bloqué le topic pendant un mois.

(non canonique) Cornedebouc : Realistic Edition : (titre de Kait)

Résumé : Rattrapés par les lois de la physique et de la logique, les personnages principaux de l'histoire sont interrompus brutalement dans la réalisation de leur plein potentiel.
Analyse : Encore tout fier de son dernier chapitre inutile, TheCody récidive et rappelle à tout le monde qu'il ferait mieux d'écrire un vrai cha que leurs personnages ont tous un petit côté Gary Stu sur les bords. Ces derniers rigolent un bon coup et se cotisent pour embaucher un tueur à gages.

(non canonique) Une décision Capitale :

Résumé : Le roi Thikut choisit le nom de la capitale du royaume. C'était sans compter sur l'opinion du graveur.
Analyse : Alex_Truman ayant eu le malheur d'affirmer que "scénaristiquement parlant, le premier arrivé est le premier servi", Kait et TheCody lancent une O.P.A trollesque sur le nom de la capitale du Pilier Pointu.

Requiem pour un contrebandier :

Résumé : Démis de ses fonctions après l'échec de son expédition contre les Dorenalod, Kogan réalise que le temps lui est compté, ses poumons abîmés par le travail de l'obsidienne commençant peu à peu à le lâcher. Secouant la région, un léger tremblement de terre en apparence anodin annonce le début de l'ère de l'Ama-Apaca.
Analyse : Parvenant enfin à donner une véritable aura à son personnage, TheCody rédige un chapitre si long qu'il est pris de convulsions lorsqu'il tente de le relire. Dans le cimetière voisin, le cadavre de H.P Lovercraft atteint une telle vitesse de rotation que la dynamo raccordée à ses pieds cause une surtension qui fait disjoncter tout le quartier.

De l'Humanisme et de la révolution synodique :

Résumé : Fraichement débarqué dans la forteresse malgré le siège afin de rendre visite à son cousin McTruman, Hurrist McDurrist cause une émeute en parasitant le discours d'Icar-Deng au soir de la conquête de la ville. Plus au nord et des semaines plus tard, Osman Bonsaffran se retrouve nez à nez avec la horde d'hommes-rats de Cornedebouc.
Analyse : Alex_Truman décidant de ne pas utiliser son personnage alors qu'il sait enfin où il se trouve, sa mauvaise foi atteint un tel niveau de densité qu'elle en démarre une réaction de fission nucléaire auto-entretenue. TheCody vient immédiatement en emprunter un peu afin d'alimenter sa maison en énergie.

(non canonique) Contretemps et cartographie :

Résumé : Induit en erreur par McTruman, l'aubergiste envoie les cousins Angeenlarmes à la plonge pour payer leur séjour. Quelques heures plus tard, ces derniers se retrouvent involontairement de retour à Cornedebouc à cause de leur sens de l'orientation douteux.
Analyse : Ange_Pleureur ayant expressément demandé à ce que l'on laisse son personnage en paix pendant le voyage qu'il va accomplir, c'est évidemment l'inverse qui se produit sous la forme de TheCody et Alex_Truman combinant leurs forces pour lui casser gratuitement les c**illes.

La Communauté du Kastologîk :

Résumé : Scar, Sota et les cousins Angeenlarmes gravissent le Mont Udir afin de se rendre au camp de redressement.
Analyse : Ange_Pleureur s'en donne à cœur-joie et développe peu à peu le lore du monde. Les tremblements d'inquiétude des autres membres du topic ayant atteint le point de résonance, un portail dimensionnel s'ouvre à équidistance de leurs positions respectives et engloutit le département du 96.

(non canonique) Effondrement scénaristique :

Résumé : Piégé dans les galeries des hommes-rats, Morul vit un terrible accident comme une révélation sur son destin.
Analyse : Une discussion sur les droits des personnages secondaires aboutit encore à un chapitre dont l'auteur a probablement vendu son cerveau pour acheter le droit de poster sur ce topic.

Note : passé ce point, la plupart des titres sont de nouveau dûs à la créativité de Kait.

De la relativité de la longueur et des éventuels défauts du comique de répétition :

Résumé : Ayant engagé Kogan pour récupérer Aubebleue, Istam se laisse volontairement capturer afin de sauver la vie de Sodel et fait la rencontre du plus grand général de la Trompe. Au nord de la Rougenation, l'humain Kasp assiste à l'arrivée à Froidcastel d'un faiseur de miracle d'ascendance supposément divine. Et pendant ce temps-là, le petit groupe guidé par Osman Bonsaffran se rapproche peu à peu de Cornedebouc.
Analyse : Ayant promis avec humour de rester éveillé jusqu'à ce qu'Usul ait posté son texte, TheCody est victime d'un début de séparation de l'âme et du corps lorsqu'un appui sur la touche F5 le met face à l'un des plus longs chapitres du topic. On entendra plus parler de lui jusqu'au lendemain matin.

(non canonique) Interro surprise :

Résumé : Shasad AngeEnLarmes interroge Istam au sujet de la situation géographique du saint des saint de la Roue d'Argent.
Analyse : [Usul] ayant affirmé qu'il faudrait faire usage de torture pour que son personnage révèle la position d'une ville cachée de sa civilisation, TheCody en profite pour cramer les conventions de Genève -qu'il n'a de toute façon pas lues parce qu'elles étaient trop longues.

(non canonique) Muhghty Muhrfing Goathorn Rangers :

Résumé : Le démon de brume massacre l'armée trompoise aux portes de Cornedebouc avant de s'attaquer à la forteresse. Dernier rempart contre la menace de l'outremonde, Morul réalise que sa force seule ne sera pas suffisante pour triompher du mal.
Analyse : Décidant que se limiter à un seul domaine artistique serait un carcan à son incomensurable -et autoproclamé- talent, Alex_Truman parvient à violer à la fois la littérature et le dessin en un seul chapitre dont la lecture contraint Ange_Pleureur à se rincer les yeux à l'eau bénite.

Au Bélier Torché :

Résumé : Le propriétaire de la taverne la plus populaire de Cornedebouc est victime d'une étrange agression au sein même de son établissement dont la fermeture suite à l'événement précité manque de déclencher une émeute et laisse un soldat humain avec d'étranges et pénibles symptômes. Pendant ce temps, au palais, Istam fait la connaissance d'Urist Vncvd.
Analyse : Retrouvant l'envie d'écrire suite à la découverte d'une série bien connue, Kait reprend une participation active au topic sans toutefois prendre le risque de trop se mouiller ou de faire avancer l'histoire. Usul en profite cependant pour rebondir sur son chapitre et près de neuf mois plus tard, Alex_Truman ne trouve rien de bien intéressant à dire en rédigeant le présent résumé.

Voyage au centre des cavernes :

Résumé : En train d'agoniser dans les tunnels des hommes rats, Morul a tout juste le temps de discuter avec un fantôme avant que lui et Sodel ne soient capturés par le général Bemehring et ses soldats trompois en mal de rongeurs à exterminer. Emmenés devant le roi Icar-Deng, ils sont relâchés peu après, Morul retournant aux soins du prêtre Kamuk. Un émissaire du Pilier Pointu repart scandalisé après une audience auprès du roi précédemment cité. Le roi de la civilisation naine des Lances Murées est pris à parti par l'un de ses hommes au sujet de sa décision de laisser passer l'armée Trompoise sur ses terres.
Analyse : Kait reprend sa vitesse de croisière question écriture et en profite pour se rattraper avec adresse de la fois où son inattention lui avait fait confondre la colonne du langage nain avec celle du langage humain dans le wiki du jeu.

Pimp My Kogan :

Résumé : Décidant de mettre à profit le peu de temps qu'il lui reste, Kogan dévalise la plus grosse banque de Cornedebouc puis achète une auberge et s'y lance dans des activités questionnables afin d'obtenir des informations de la part de Nocam, un officier trompois. Il en profite au passage pour s'emparer du marché de gaz hilarant de la ville, entrant ainsi en relation commerciale avec Thorek McShire. Apprenant la situation d'Istam Thirzuntir, il parvient par un astucieux subterfuge à se faire envoyer au palais avec les artisans réquisitionnés par les humains puis à en ressortir pour se faire soigner auprès du prêtre Kamuk Eshonzanor. Pendant ce temps, une rumeur prétend qu'une créature mystérieuse aurait dévasté plusieurs villages côtiers de la Rougenation.
Analyse : Ayant définitivement vaincu sa répulsion pour les longs chapitres, Cody souligne avec brio le côté moralement nuancé de son personnage dans un chapitre dont un rebondissement parvient à surprendre la plupart des autres participants. Sortant de son appartement pour savourer son succès et un café matinal, ledit Cody recrache la totalité de sa boisson en voyant passer le cadavre de H.P Lovercraft qui dispose maintenant d'une vitesse de rotation suffisante pour survoler la région en mode hélicoptère.


Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Jan 21, 2018, 02:32 am
Livre IV (suite): MontrerCacher


PARTIE IV (suite) :

(non-canonique) La fin de Cornedebouc (absolument canonique à 100%)

Résumé : Mutant et se reproduisant de façon exponentielle, les hommes-rats finissent par occuper la totalité de l'espace disponible dans l'univers.
Analyse : Une conversation sur les caractéristiques des hommes-rats culmine en une exagération ô combien honteuse un chapitre troll de Kait qui semble vouloir à tout prix débarrasser Cornedebouc des personnages en question.

Beak, ou la Revanche du Capitaine Becca :

Résumé : Urist McTruman quitte la taverne du Chaudron du Croque-Mitaines pour revenir à Cornedebouc, y perdant un membre au passage. L'aventurier Rama décide de prendre part au commerce familial. Icar-deng se fait atoucher par une main baladeuse. Quelques semaines après les événements précités, la Horde Ratifère ratisse les côtes du duché de Froidcastel pour réunir une véritable marine de guerre qu'elle ne tarde pas à tenter d'utiliser.
Analyse : Ayant probablement fini de se complaire dans son hypocrisie, Alex_Truman décide enfin de ré-utiliser son personnage et invoque l'esprit d'Usul pour pondre un long chapitre n'impliquant absolument pas les protagonistes des autres. Ayant déjà atteint la masse critique, sa mauvaise foi part dans une réaction en chaîne qui fait sauter la maison de Cody.

(non-canonique) Mort, fin :

Résumé : Les Obserochiens adeptes de la religion du Boeufisme sont tous exterminés sous l'œil bienveillant d'Osrast.
Analyse : Un débat se rapportant à la lutte de définition des mœurs des Falaises d'Obsidienne ayant autrefois opposée Kait et Cody se termine en massacre de la Saint-Barthelemy version abrégée.

Rascar Rockett :

Résumé : Scar atteint le Kastologîk en compagnie de ses cousins et de Sota Semnod. Apprenant suite à une rapide inspection qu'un régiment trompois se trouve sur leurs talons, il prépare un plan de sortie hypothétiquement compliqué par le fait que l'une des travailleuses du camp se trouve enceinte.
Analyse : Ange pose un certain suspense de par un rythme de parution étalé mais n'oublie pas de maintenir le côté badass de son personnage qui se rase à la hache là où même Crocodile Dundee ne dispose que d'un couteau : http://goo.gl/W4N3pE

(non canonique) Les Tribulations d'un Kogan en Suisse :

Résumé : Kogan rend visite à son cousin, retourne à son auberge et part faire une sieste.
Analyse : Cody poste un chapitre troll basé sur une description de la banalité digne du cinéma d'auteur français et laisse tout le monde perplexe.

Les jolies colonies de vacances :

Résumé : En mission en territoire ennemi, Ker le maître espion du royaume nain de la Roue d'Argent fait le point sur les événements ayant tout récemment marqué son voyage. Dans le palais de Cornedebouc, Istam savoure un repas copieusement arrosé en compagnie des autres artisans embrigadés de force par l'occupant. Dans le camp trompois, un certain soldat souffre de symptômes de plus en plus inquiétants.
Analyse : Baissant sa garde l'espace d'un instant, Usul est assommé par son cousin jumeau diabolique Dursul qui en profite pour poster un chapitre à sa place. Le stratagème ne trompe cependant personne, car malgré la qualité équivalente dudit chapitre, celui-ci présente une caractéristique trahissant l'imposture de son auteur : il est plutôt court.

Le repos du guerrier :

Résumé : Sur le chemin du retour, le diplomate du Pilier Pointu est ralenti à dessin par l'escorte fournie par les trompois. Morul entame une convalescence émaillée par une séance de psychanalyse de la part de Kamuk, une dispute avec sa sœur, une agression en sortant de la taverne et ses retrouvailles avec McEdern. Épuisé par son travail, Skouïk-Pouïk est frappé d'une révélation et emmène les hommes-rats restant en pèlerinage, fauchant la meule de fromage artefact de Morul au passage.
Analyse : Contrarié par le fait qu'Ange ait pu utiliser les hommes-rats pour sortir une armée de nulle-part et manquer de faire capoter ses projets d'invasion, Kait décide de les virer tout simplement de Cornedebouc, malgré le fait qu'il ait été stipulé vingt pages plus tôt que cela est inutile car contraire à l'allégorie incarnée par leur société.

L'Occupation :

Résumé : Suite à un léger incident dans la tour de la Garde, McEdern affronte le général Bemehring en duel traditionnel. Kogan prend contact avec les mercenaires que lui a indiqué Istam dans le but de récupérer sa hache puis fait la rencontre de Sodel dans l'échoppe du forgeron précité. Icar-Deng échappe de justesse à une tentative d'assassinat grâce à Bemehring. Le diplomate du Pilier Pointu est abattu par des gobelins et son cadavre est ramené par erreur au roi-dieu par un détachement trompois à la recherche de Scar Angeenlarme. Les pèlerins hommes-rats menés par Skrouïk-Pouïk passent à côté des ruines de la tour de Dugan McTruman et emportent son fantôme avec eux. Le prisonnier gobelin de Cornedebouc se fait encore oublier. Un minotaure manque de tuer Nocam avant de se faire lui-même tuer par Bemehring. Kogan se retrouve avec un ratomancien et un gredin de fer sur les bras. Au cours d'une réunion avec les principaux marchands du quartier des fumées, il parvient à enhardir suffisamment ces derniers pour qu'ils envisagent de monter un projet de sécession économique dudit quartier avec le reste de la ville. Fuyant les persécutions religieuses, des réfugiés Obserochois se dirigent en nombre vers Cornedebouc. McTruman éduque les enfants-rats abandonnés dans les tunnels et en refile deux à Kogan en tentant de lui acheter une provision de fer, puis se rend au palais en compagne de son cousin McDurrist pour apporter un livre à Istam auquel il fauche son stock de métal au passage. Kogan engage deux gardes de caravane Obserochiens comme hommes de main.
Analyse : Les participants du topic semblent se retrouver autour d'un thème plus ou moins commun pour la première fois depuis un certain temps  -à l'exception d'Ange dont le personnage n'est pas présent sur place. Tentant de réfuter le cliché selon lequel les écrits de son confrère sont indigestes, Cody s'endort littéralement sur le chapitre d'Usul -qui se trouve être le plus long du topic à ce jour- et rebondit sur le chapitre troll de Kait, rendant le massacre religieux canonique. Quelques mois plus tard, il manque de s'étouffer en recevant un appel dépité d'un préfet Antillais prétendant avoir retrouvé le cadavre auto-rotatif de Lovercraft et lui réclamant plusieurs milliards d'euros de dédommagements.

(non-canonique) Deus Ex Dicacitas

Résumé : Réunis entre déités, När, l'Ama-Apaca, Etur et Råsh se foutent joyeusement de la gueule du prêtre Kamuk.
Analyse : Ayant décidé suite à un léger débat de supprimer un passage mettant en scène une conversation entre figures divines de son dernier chapitre, Cody le remanie de façon à tirer à la D.C.A trollesque sur l'un des personnages d'Usul.

(non-canonique) Oh et puis merde j'arrête tout :

Résumé : Les cinq héros de Cornedebouc sont poussés dans leurs derniers retranchements par le démon gigantesque lancé à l'assaut de la capitale désertée du royaume de la Roue d'Argent.
Analyse : Étant censé faire avancer l'histoire, Alex_Truman décide de poster un nouveau chapitre sans queue ni tête dont la réalisation lui prend autant de temps que celle d'un véritable chapitre -tout en lui permettant au passage de chier littéralement sur le domaine de l'animation.

(non-canonique) Le lore du du continent d'à côté :

Résumé : Près d'un siècle et demi avant les événements contés dans cette histoire, le nain Dakost Leshadet du royaume du Pilier Pointu entreprend un voyage vers l'ouest, découvrant les particularités des royaumes de Cérodie et de la Roue d'Argent.
Analyse : Alex_Truman prétendant que trop de chapitres d'Usul sont des hors-sujet se déroulant sur le continent voisin, ledit Usul saute sur l'occasion pour troller son confrère en rédigeant un chapitre n'ayant en effet quasiment rien à voir avec l'histoire et se déroulant dans son ensemble sur le continent en question. Le choc est tel qu'Alex_Truman bascule en arrière sur sa chaise de bureau et se retrouve affalé dos au sol. Bloqué par son obésité, il lui faudra plusieurs jours pour parvenir à se relever.  

Fear (of the) Dark :

Résumé : Au cours de sa mission, Ker se fait prendre en embuscade par des croquemitaines avant de croiser un détachement elfique en compagnie duquel il épie une armée gobeline en marche. Osman Bonsaffran arrive à Cornedebouc avec le détachement elfe qu'il était censé guider. Il y croise un certain Leto Athrilide qui l'accompagne au Marcassin Hurleur et y loue une chambre. Islas, le soldat trompois malade, se trouve être atteint de vampirisme et attaque l'une des filles de Kogan et tue l'un de ses employés. Ledit Kogan apprend par la suite que trois de ses filles précités ont disparu.
Analyse : Usul fait avancer son intrigue rotargentaise et contrebalance le hors-sujet en introduisant un nouveau personnage et une bonne dose d'intrigue supplémentaire à Cornedebouc.  

(non-canonique) Rat-Rat Land :

Résumé : Les enfants-rats débarquent dans l'échoppe d'Istam Thirzuntir pour s'y lancer dans une représentation musicale avant d'être rejoints pour le final par un Kogan déclamant sa joie de vivre.
Analyse : Usul ayant évoqué le peu de probabilité pour qu'un chapitre ait pour cadre principal l'atelier de son personnage, Alex_Truman se jette sur l'occasion pour écrire un chapitre inutile lui servant surtout à éviter de travailler sur la mise à jour du présent post de résumé. Le fait que le personnage principal de Cody y affirme être joyeux n'a bien sûr absolument rien à voir avec le canular monté par ledit Cody concernant l'orientation sexuelle particulière du personnage précité, et quiconque affirmerait le contraire aurait non seulement l'esprit mal tourné mais aussi un manque de confiance effarant envers les propos tenus dans ce post réputé pour son excellente foi.  
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Jan 21, 2018, 10:56 pm
Ok, pour les persos c'est à peu près bon.

Juste à virer le fond sur les portraits, si ça tente quelqu'un ne vous privez pas. jvhap

Ensuite y'aura le plan de la ville qui devrait aller assez vite.
Puis ce sera au tour du résumé...
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Jan 21, 2018, 11:01 pm
Quand je te conseillais de réserver plus de posts... jvhap

Ce que j'ai proposé à Cody peut s'appliquer pour le résumé remarque. Si on arrive à convertir les textes des posts au format BBCode, on pourrait même reposter le topic entier. jvhap

Après le résultat sera sans doute plus beau si les posts sont édités manuellement en profitant des fonctionnalités de ce forum, c'est sûr. Mais si tu veux gagner du temps je peux essayer de voir ça dans la semaine.

Edit: Par contre cette classification pose la question de ce qu'est un personnage récurrent. Certains de ceux qui sont en divers sont souvent présents ou en tous cas autant que Sodel ou Doren.
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Jan 21, 2018, 11:13 pm
Si tu penses à Skrouik-Pouik et Kamuk, je peux les rajouter aux récurrents aussi.
Ou alors on décide que récurrent = les héros de l'histoire, et ça nous fait deux listes plus déséquilibrées mais plus scénaristiquement cohérente.
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Jan 21, 2018, 11:25 pm
C'est délicat, Kamuk et Skrouik-Pouik par exemple sont récurrents mais seulement dans mes chapitres et ceux d'Alex. 

Citation de: Kait le Jan 21, 2018, 11:13 pmOu alors on décide que récurrent = les héros de l'histoire, et ça nous fait deux listes plus déséquilibrées mais plus scénaristiquement cohérente.

Dans ce cas on aurait uniquement nos personnages, non ?

Je pense que je définirais récurrent comme signifiant "qui apparaît assez régulièrement dans des chapitres d'un peu tout le monde ou presque tout le temps dans ceux d'un seul." Mais ça ne me satisfait pas vraiment.
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Lefouin le Jan 21, 2018, 11:43 pm
Je veux pas faire ingérence, mais ca serait pas pertinent d'avoir un topic pour parler de ce genre de chose, et un autre pour le récit en lui même ? Enfin, vous savez, confort de lecture tout ca jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Jan 21, 2018, 11:48 pm
Il avait été décidé au début (tant d'années avant, je n'étais même pas sur le topic jvhap) que tout garder au même endroit évitait de s'éparpiller. D'expérience je pense que avoir les discussions entre les chapitres peut être utile pour les retrouver plus tard, et après tout la relecture se fait maintenant sur le pdf.
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Jan 21, 2018, 11:52 pm
Franchement, maintenant qu'on peut avoir les liens vers les chapitres directement en première page, et qu'on peut tenir la liste à jour, ça ne sert vraiment à rien de faire deux topics.
+ Quand quelqu'un poste un chapitre, c'est chiant de devoir réagir depuis autre part.

Édit : voilà, comme il dit.  jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Jan 24, 2018, 01:54 am
Du coup je vais poursuivre mon compte-rendu de la discussion avec l'admin sur ce forum :



Mh. Ce mec a du tact. jvhap

Spoiler: MontrerCacher
Pour remettre dans le contexte, le chapitre en question parle d'une naine qui se fait violer par un yéti. jvhap


Donc je lui ai répondu :



Oui je me permets quelques familiarités mais que voulez vous, ça fait longtemps qu'on se connaît maintenant. jvnoel
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Jan 24, 2018, 12:55 pm
Putain le pauvre !  jvrire

Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Jan 24, 2018, 01:02 pm
Putain et évidemment le seul chapitre à moi qui a été supprimé et qu'il a dû lire c'est le pire de tous.
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Jan 24, 2018, 01:09 pm
Ah putain ! jvrire

C'est assez rapide en lisant en diagonale, mais tout de même. jvhap

Citation de: Cody le Jan 24, 2018, 01:02 pmPutain et évidemment le seul chapitre à moi qui a été supprimé et qu'il a dû lire c'est le pire de tous.

Il a lu le chapitre d'Ange ou Sodel se fait violer par un yéti et peut-être celui où Morul viole sa sœur. Ta réputation est sauve. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Ange_Pleureur le Jan 25, 2018, 12:09 pm
Une petite pensée pour les admins qui ont dû lire l'intégrale d'Ursul svp.
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Jan 25, 2018, 01:28 pm
Ils n'ont lu qu'une paire de passages. jvhap

De toi ils ont lu le viol d'une naine par un yéti et celui d'une autre naine par son frère. Tu as probablement porté un coup à notre réputation. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Zeropol le Jan 25, 2018, 01:31 pm
Donne moi le courage de lire les PDF
Coupe moi la connexion web juste après le téléchargement
Oh mon père imprime les moi et plante le PC
Comme les anciens qui nous ont précédés

amen
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Ange_Pleureur le Jan 25, 2018, 03:26 pm
Citation de: Usul le Jan 25, 2018, 01:28 pmIls n'ont lu qu'une paire de passages. jvhap

De toi ils ont lu le viol d'une naine par un yéti et celui d'une autre naine par son frère. Tu as probablement porté un coup à notre réputation. jvhap

¯\_(ツ)_/ ¯
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Jan 25, 2018, 07:02 pm
Citation de: Zeropol le Jan 25, 2018, 01:31 pmDonne moi le courage de lire les PDF
Coupe moi la connexion web juste après le téléchargement
Oh mon père imprime les moi et plante le PC
Comme les anciens qui nous ont précédés

amen

You are filled with determination.
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: AFK-BIO le Jan 26, 2018, 10:58 am
Je m'installe pour une petite lecture.

EDIT : Vous avez été prolixe twkappa
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Fév 11, 2018, 03:51 pm
Chronologiquement, où en est le bien bon Consul AngeEnLarme comparé au point le plus avancé de l'histoire ? jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Fév 11, 2018, 04:02 pm
Scar est encore au sommet du mont Udir, un peu moins d'une semaine après la prise de la ville. Il a donc plusieurs mois de retard sur les autres personnages. jvhap 
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Fév 11, 2018, 04:32 pm
J'annonce que j'ai un chapitre un quart fini que j'essayerai de poster pendant les vacances qui arrivent. jvoui
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Fév 11, 2018, 04:42 pm
 stkosjoie  
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Fév 11, 2018, 05:13 pm
Citation de: Usul le Fév 11, 2018, 04:02 pmScar est encore au sommet du mont Udir, un peu moins d'une semaine après la prise de la ville. Il a donc plusieurs mois de retard sur les autres personnages. jvhap

C'est ce que je craignais. Bon, ben c'est parti pour McTruman qui invente une machine à voyager dans le temps. jvhap

CiterJ'annonce que j'ai un chapitre un quart fini que j'essayerai de poster pendant les vacances qui arrivent. jvoui

bienvenue au club. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Fév 11, 2018, 10:20 pm
Au fait, je tiens à signaler que l'admin ne m'a toujours pas répondu. Il a probablement vu la tournure sarcastique de mon message. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Fév 11, 2018, 10:23 pm
Comme par hasard ! stkboh 
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Fév 11, 2018, 10:33 pm
D'ailleurs ça me fait penser que j'ai toujours pas importer l'ensemble du post résumé ici.

*regarde la tronche du résumé*

@Usul, tu disais quoi à propos de ton script pour convertir en BBcode ? jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Fév 11, 2018, 11:03 pm
Tiens, j'ai bricolé ça vite fait pour pouvoir importer mon AAR sur ce forum :

https://www.dropbox.com/sh/b3p19osy2a6qldd/AABDDBRjHF0To-hdjp84gVFwa?dl=0

Spoiler: MontrerCacher
Je plaisante, c'est de Usul. Merci à lui qui a pris cette initiative et son temps libre pour faire ça. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Fév 11, 2018, 11:25 pm
Citation de: Cody le Fév 11, 2018, 10:20 pmAu fait, je tiens à signaler que l'admin ne m'a toujours pas répondu. Il a probablement vu la tournure sarcastique de mon message. jvhap

En même temps je ne sais pas ce qu'il aurait pu répondre. Depuis le début il nie l'existence de bots, mais il est assez évident que ce n'est pas un humain qui a découvert Cornedebouc et décidé de supprimer des chapitres, sans parler de la deuxième suppression alors que les posts avaient été restaurés par un admin.

Cela dit j'aurais aimé lire ses explications foireuses, dommage. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Fév 12, 2018, 12:02 am
Wait, j'avais complètement manqué les deux posts précédents. jvhap

Du coup voici le MP que j'avais envoyé à Cody:

La conversion se fait par un outil (bricolé à l'arrache mais qui miraculeusement fonctionne jvhap) "graphique" que tu peux télécharger ici (https://www.dropbox.com/sh/b3p19osy2a6qldd/AABDDBRjHF0To-hdjp84gVFwa?dl=0). L'interface ressemble à ça :

Tu peux convertir un message en spécifiant son URL (l'adresse du message, pas celle de la page du topic) ou en donnant le chemin d'un fichier contenant une liste d'urls séparés par des sauts de lignes. Tu peux aussi préciser la taille des images à insérer dans le post, mais apparemment ça marche étrangement ici donc ce sera peut-être inutile.

Quand tu es bon, tu cliques sur "Commencer la conversion" (il faut que tu aies une connexion Internet, et si elle est aussi foireuse que la mienne ça peut prendre un certain temps selon le nombre de messages à convertir). Une boite de dialogue s'affichera t'indiquant si une erreur se produit ou si tout s'est bien passé. Tes posts seront dans le répertoire "posts".

Les limites actuelles du truc sont :

L'outil est suffisamment fonctionnel pour la plupart des posts, mais le résumé étant assez complexe au niveau de la mise en forme il y aura peut-être des situations auxquelles je n'ai pas pensé. Dans tous les cas tu voudras probablement retoucher le résultat avant de le poster, parce qu'une mise en page optimisée à ce point pour JVC ne rendra pas aussi bien ici (et de toute manière tu voudras sans doute utiliser d'autres fonctionnalités que JVC ne permettait pas).

Il est aussi bien possible que des bugs soient présents, si je me souviens bien j'ai bricolé ça en une après-midi donc des erreurs sont probables. jvhap 
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Fév 12, 2018, 06:16 pm
Ok, j'ai testé, bien joué pour ton .exe Usul, ça va franchement m'aider.  jvoui

Par contre je crois avoir débusqué un petit bug !
En gros quand j'ai lancé ça m'a mis un écran bleu, et maintenant j'ai un message qui me demande une rançon pour récupérer l'ensemble de mes données, si tu pouvais corriger ça, ça serait chouette.
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Fév 12, 2018, 06:33 pm
Normalement c'est facile à régler, il te suffit d'entrer tes coordonnées bancaires dans le champ de saisie sous le message. jv:(
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Fév 12, 2018, 06:41 pm
Ah oui effectivement, merci !  jv:)

Bon du coup j'ai ajouté pas mal de truc, sans trop retoucher la mise en page pour le moment.
La suite du résumé devrait être assez facile à importer.
Après il restera un gros boulot de découpage des portraits, ça risque de pas être facile puisqu'il faut probablement refaire le truc en entier pour avoir une ombre transparente. jvoui

EDIT: ah au fait, à Alex qui s'inquiétait de la fonction d'édition qui comme quoi pourrait permettre de falsifier ses propos, voir à un admin de le faire : la date de la dernière édition, ainsi que la personne l'ayant effectuée, est indiquée en haut à droite du message. Donc a priori pas trop de risque de ce côté là. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Fév 12, 2018, 06:54 pm
Maintenant que j'y pense je peux reposter les chapitres qui ont été temporairement restaurés puis supprimés à nouveau si tu veux pouvoir donner les liens dans le résumé. Les seuls vraiment perdus sont ceux oubliés par Alex quand il a donné la liste à Cody.
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Fév 12, 2018, 07:20 pm
Quel intérêt de donner des liens morts, je ne comprends pas. jv:(
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Fév 12, 2018, 07:24 pm
Ben du coup tu ne donnerais qu'une trentaine de liens morts puisque tous les autres seraient valides (pour l'instant en tous cas jvhap).

Après ça m'est égal, c'est bon comme ça aussi.
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Fév 12, 2018, 08:32 pm
Bon, je suis allé jusqu'à la partie III. C'est pas mal, peut-être rajouté un peu de couleur car ça tue un poil les yeux sur les posts clairs.

Par contre la première partie du post résumé de la partie IV a été 410, j'aurais besoin que tu me files le fichier texte en MP, @Totally_Alex_Truman.
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Fév 12, 2018, 08:44 pm
Meh, ok. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Fév 13, 2018, 07:45 pm
Ok, cette fois je crois qu'on a tout, hormis le léger soucis de portrait des personnages secondaires.

Pfiou, dans ce grand déménagement que représente cette migration, je crois que Cornedebouc était le piano à queue à faire monter au huitième étage et qui ne passe pas la porte du salon. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Fév 13, 2018, 08:19 pm
Et toi tu es le couillon qui a bien voulu s'en occuper, et auquel plus tard quand il dira qu'il est crevé on répondra "Ho arrête toi t'as rien foutu...". jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Fév 13, 2018, 10:51 pm
*regarde soudainement le topic "Les Chroniques de Numsil"*

On a acheté deux pianos ?!  stkursuloh
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Fév 13, 2018, 10:59 pm
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Fév 13, 2018, 11:01 pm
La bonne nouvelle c'est que tu dois seulement parcourir le topic pour lister les posts à déplacer. La mauvaise nouvelle étant que tu dois parcourir le topic. jvhap
Spoiler: MontrerCacher
Si trop de posts sont supprimés et que tu as les messages je peux aussi ajouter une conversion depuis un fichier texte si tu veux. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Fév 13, 2018, 11:03 pm
J'espère qu'aucun post n'a été supprimé parce c'est le seul topic que je n'ai pas sauvegardé. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Fév 13, 2018, 11:06 pm
Ah. jvhap 

...
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Fév 20, 2018, 04:48 pm
Par simple curiosité, combien de caractères fait le plus long chapitre posté à ce jour ?
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Fév 20, 2018, 05:27 pm
Dans les alentours de 60 - 70 000 caractères, si ma mémoire est bonne. Pourquoi ? jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Fév 20, 2018, 06:18 pm
86 054. Pourquoi ? jvhap 
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Fév 20, 2018, 06:31 pm
OK, je m'en vais de ce pas rajouter dix milles caractères de cueillette de champignons alors, je reviens. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Fév 20, 2018, 06:48 pm
Tu peux poster maintenant aussi. jvhap 
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Fév 20, 2018, 06:56 pm
stkboh
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Fév 20, 2018, 07:02 pm
En vrai je posterai au mieux demain soir, il me reste encore quelques scènes à écrire, + relire le tout + préparer les pavés d'insultes préventifs juste au cas où. jvoui
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Fév 20, 2018, 07:16 pm
Tu peux même prendre un jour de plus pour te donner du recul avant de relire si tu n'es pas sûr de toi, on n'est pas à ça près. jvhap 
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Fév 20, 2018, 10:48 pm
Prends même une ou plusieurs semaines, absolument rien ne presse. jvoui
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Fév 21, 2018, 11:42 pm
 Le soleil se levait péniblement sur une large clairière, au plein cœur d'une chaîne de montagne perdue aux confins du monde qu'on appelait les Crocs d'Argents. C'était une clairière tout ce qu'il y avait de plus normale. Tapissée d'herbes vertes et grasses abreuvées par les pluies automnales, sertie de petits bosquets de fleurs, et parcourue par un troupeau d'énormes brebis.  Les oiseaux sifflaient gentiment dans les arbres environnants. La pente était douce jusqu'à un grand pierrier, qui remontait jusqu'à presque le sommet. Ce pierrier était curieux d'ailleurs. D'une part parce qu'il était composé de basaltes et de quelques gabbros, preuves inéluctables de la présence d'une ophiolite : un morceau de croûte océanique avait été charrié à la surface lors d'un incroyable mouvement de convection de deux plaques continentales qui avait dans un même lieu donné la formation desdites montagnes. C'était tout bonnement fascinant, mais la deuxième raison (mineure certes) pour laquelle ce pierrier était curieux était ces étranges bosses dans les tas de cailloux çà et là qui semblait, pour l'observateur imaginatif, dessiner une gigantesque silhouette humanoïde. Ça n'avait sûrement rien à voir mais quelques pierres commencèrent à dégringoler lentement. Puis le mouvement commença à s'accélérer de plus en plus, et un long, très long tremblement rauque retenti, qui secoua toute la montagne.

 Garligula termina de bailler puis se massa ses mâchoires meurtries. Il se redressa sur son séant en grognant, puis s'ébroua pour faire tomber ce qui restait de sa couverture.  J'ai trop dormi. Difficile de savoir combien de temps avait duré sa petite sieste, mais à son avis pas moins d'une semaine. Il se leva complètement et domina la plaine. Bon. Les brebis à traire, les stocks à vérifier. Il fallait qu'il s'occupe également des mammouths sur l'autre versants. L'hiver venait de toute façon, il allait falloir bientôt rentrer les bêtes dans les grottes des alentours, en veillant quotidiennement à ce que l'entrée ne soit pas bloqué par la neige et que les animaux soient nourris. Une affaire compliquée, l'hiver.

 Garligula se lava les mains dans une flaque d'eau de montagne, puis se rinça le visage. L'eau fraîche lui faisait du bien. Heureusement qu'il s'était réveillé à temps, il avait bien failli ouvrir l'œil sous un tas de neige, avec un troupeau tout gelé. Il fallait qu'il soit plus prudent mais... il était tellement fatigué. Cela faisait maintenant trois cents ans qu'il s'était mis au vert, et il ne regrettait pas son choix, mais des fois le poids des années se faisait sentir. Il soupira en resongeant au bon vieux temps.  La nostalgie n'avait jamais rien de bon mais... Ah, il y a bien longtemps que l'Âge des Mythes s'était terminé. Cette bonne vieille époque où lui et ses confrères pouvaient déambuler librement sur cette Terre, festoyer au sommet des plus grandes montagnes, affronter des dragons pour prouver leur valeur et ne craindre la menace d'aucun être inférieur. Lui, Garligula, avait vu la fondation du monde, la naissance de légendes, avait vu des choses si incroyables qu'elles auraient fait trembler de terreur le plus hardis des ursidés s'il avait fallu les raconter.

 Mais cette époque était bien terminée. Elfes, humains, nains, gobelins, et tous les autres noms qu'on donnait à ces petits êtres qu'on pouvait écraser de la paume de la main, ces petites choses avaient eu raison d'eux. Ils s'étaient organisés, était devenus plus rusés.  Il avait vu les grandes puissances tomber les unes après les autres. Des titans égorgés dans leur sommeil. Des rocs déchiquetés par des hordes d'aigles géants dressés et montés. Il avait constaté avec dépit la mort d'un dragon millénaire transpercé d'un seul trait, une seule flèche propulsée par une sorte d'arc gigantesque. Quoiqu'il eût un doute sur celui-là. Mais le pire avait été de voir tomber ses frères et sœurs les uns après les autres, pourfendus tristement, lâchement, par quelques « héros » en quête de gloire. Il craignait être le dernier de sa race, désormais. Personne n'était venu à bout de lui, pour la simple bonne raison que c'était le plus grand et le plus fort.  Même les engins destructeurs des sous-êtres ne l'avait qu'égratigné. Il avait écrabouillé des crapules emballées de fer, croqué des assassins, décimé des armées. Mais il avait compris que ce n'était qu'une question de temps avant que ces fous furieux avides de sang et de gloire ne mettent au point une nouvelle arme ou une nouvelle tactique qu'il ne verrait pas venir. Alors il avait pris la décision de venir se retirer dans cette montagne loin de tout. Il y était tranquille. De temps en temps, quelques shamans venaient le voir pour lui demander conseil. La plupart du temps, il les écrasait entre deux rochers en pensant à ses frères. Quelques fois, il leur parlait. La solitude faisait parfois faire des choses bizarres.

 Le géant se peignit la barbe avec un pin sec, puis se tourna vers la clairière où il avait laissé ses bêtes. Il fallait retourner au travail. Une paisible journée en perspective. Alors pourquoi ressentait-il un malaise inexplicable au plus profond de son être ?

_________________________________


 Dans les profondeurs... Des griffes et des dents... Un entremêlement de corps en mouvements. Terrifiants. Ils dorment. Ils attendent... Ils sont là. Tout près.

_________________________________

 Doren rampait dans son étroit tunnel d'un mouvement vif. Elle allait récupérer cette foutue hache. Et elle allait le faire seule, puisque sa gentille famille unie l'avait nonchalamment laissé tomber. Les gardes du bureau du contremaître avaient quitté l'antichambre pour faire une pause boisson ou clope ou bordel ou quoi que ce soit. Et personne n'était encore venu les remplacer. Bien.
 Si les calculs de Doren étaient bons, elle n'avait qu'à aller au bout du tunnel et creuser vers le haut pour se retrouver dans ladite antichambre. Le contremaître dormirait à cette heure-là. Elle pourrait s'emparer d'Ananugog en toute discrétion. L'autre penserait sûrement qu'il l'avait perdu, et tout s'arrêterait là. Elle aurait sa hache, et Morul fermerait bien sa gueule. Si seulement elle n'avait pas arrêté les maths à l'âge de neuf ans et demi.

 Enfin le bout. Doren en avait marre de ramper dans la terre. Elle en avait partout sur le visage, dans la bouche, sur les mains et les pieds. Elle n'avait en effet gardé qu'un pantalon de toile et une chemise de lin pour être mobile et ne pas pourrir ses habits, mais elle se sentait terriblement dénudée sans son gambison favori. Enfin bref. Elle effectua un tour sur elle-même pour se retrouver sur le dos, et commença à gratter le sol avec ses ongles. Des mottes de terre lui tombait dessus, et elle retint sa respiration du mieux qu'elle pût pour ne pas en avaler. Enfin, ses doigts touchèrent une matière dure. Les dalles du plancher. Doren dégagea encore un peu de terre, puis plaça ses paumes contre la roche et poussa de toutes ses forces. Elle sentit la dalle se soulever légèrement. Elle continua son effort. La roche céda d'un coup dans un bruit rauque. La naine la déplaça alors lentement sur le côté. Elle glissa contre le sol en raclant et enfin l'ouverture fut dégagée. Doren passa la tête hors du trou et cracha des mollards terreux. Beh. Elle fit le tour de la pièce. Pas grand-chose. Un banc pour les gardes, des bouteilles vides éparpillées au sol, et quatre piliers autour d'elle. Elle leva les yeux.

 « Ah, hoho, bonjour bonjour », fit-elle avec un sourire crispé.  Bordel de merde, qu'est-ce qu'ils foutent là ? « Je... je me suis perdue et... et... non, je viens installer un système d'évacuation des déchets et... et vous ne parlez pas la langue. »

 Les deux gardes lui jetèrent un regard pesant. Puis observèrent leurs lances en soupirant.

 « Bon bah tant pis je meurs. »

 Le premier coup l'atteignit en plein front.

____________________________

 « Nòm gedor tun nist ! Usen kudam on råsh vafig ! Atheludos nökor usen ! Cabnul räm vetek !
 - Elle dit que son mari est mort en laissant derrière lui son atelier, général. Et qu'elle a peur et que... enfin j'ai un peu de mal à traduire. »

 Bemehring resta neutre face à la naine éplorée. Il avait le sentiment très fort que ce n'était pas à lui de régler ce genre de problème. Mais apparemment un contact trop prolongé avec la race des mines avaient transmis à ses hommes un certain nombre de superstitions naines, et il s'était avéré que même ses officiers étaient venus le voir pour lui implorer de s'occuper de ce soucis. Il s'était donc muni du meilleur interprète qu'il avait pu dégoter et s'était diriger vers la source du problème, au fin fond de la forteresse.
 Il passa une main dans ses cheveux et poussa un grognement fatigué. Bon, il était temps d'essayer de comprendre ce qui pouvait à ce point terroriser de valeureux Trompois.

 « Bon. » Il se tourna vers son interprète. « Demande-lui pourquoi elle a peur. »
 Ce dernier hocha la tête avec respect et posa la question à la naine dans un nanique approximatif. Elle répondit, toujours en pleurs. « Elle dit que son mari venait tous les jours ici, dans son atelier personnel, que personne d'autre n'y entrait, et que personne ne savait ce qu'il y faisait, traduit-il. Elle dit qu'il est mort pendant l'attaque de la ville, dans l'éboulement qu'on a déclenché. Que... Oh, du calme, moins vite ! Euh, betan, dezrem ! Donc oui, elle dit que depuis on entends des bruits bizarres venant de l'intérieur. Comme des hurlements, des complaintes terrifiées. Que... que tous les gens du quartier en ont perdu le sommeil. Parait que des fois le sol en tremblerait presque, comme si la Terre bouillonnait. Elle... elle... » L'interprète commençait à transpirer abondement, à être de plus en plus hésitant. « Elle pense que son mari aurait peut-être invoqué des.. des démons, général. Et qu'ils seraient hors de contrôle et... Par les Dieux mon général, je ne remets pas en doute vos capacités, mais ne devrions-nous pas rassembler une armée, si cette femme dit vrai ? Ou voir même... voir même quitter cette ville sur le champs ?
 - Vous avez peur, soldat ? fit Bemehring d'un ton passif.
 - Je vous mentirais en prétendant le contraire, général.
 - Voyez-vous je crois aux démons. Mais ils se trouvent dans nos têtes, à nous tenter pour nous écarter des Cieux. Pas derrière une porte en pin. »

 Sur ces mots, il fit un pas en avant.

 « Général, par pité ! » implora l'interprète. Bemehring leva un sourcil. Seul une terreur absolue aurait pu donner à un homme de son rang une telle audace, pour parler ainsi au colosse.
 - Soldat, je sais que nous avons vu des choses bien étranges en arrivant dans cette cité. Des armes capables de blesser des Dieux, des créatures prêtes à mourir par honneur et non par foi, des objets si perfectionnés qu'on les dirait façonnés par les Très-Haut. Tout cela, je veux bien y croire.
 - Mais...
 - Mais, » le coupa-t-il en souriant, « les Démons ne se cachent pas dans l'atelier d'un artisan. »

 Il repris alors son chemin. Il repoussa délicatement la naine qui tenta vainement de se débattre. Puis il retira la pitoyable barricade de bois, ignorant les bruissements inquiets de l'interprète derrière lui,  et ouvrit la porte.
 Et Bemehring fit s'abattre les Enfers sur Cornedebouc.

______________________________


 La porte s'ouvrit avec fracas. Putain de serrure. Morul grommela puis se dirigea vers son bureau pour s'écraser sur le fauteuil. Son bras lui faisait un mal de chien. Combien de temps faudrait-il encore avant qu'il ne guérisse ?
 Il sortit l'antidouleur de Kamuk de sa poche et en versa quelques gouttes dans un verre de vin, qu'il but d'une traite, avant de pousser un soupir de soulagement. Il resta alors immobile le temps qu'il fallut pour que la drogue fasse effet. La douleur finit par se dissiper. Bordel. Il vivait si mal son statue d'infirme. Cette constante vulnérabilité mettait son égo au plus bas. Au moins peut-être que dans quelques semaines n'aurait-il plus besoin de béquille. Enfin. Il lui fallait du repos. Il se fatiguait si vite...
 Morul poussa un grognement et se mit sur pieds en prenant appui sur le rebord du bureau. Puis il clopina lentement jusqu'à sa chambre. Tss, toujours ce foutu trou. Le vol d'Igrilshokmug  lui avait filé un sacré coup au moral. Il avait failli rentrer dans une rage berserk. Si seulement il avait eu ses deux jambes intacts, il aurait pister les saligauds qui avaient fait ça jusqu'au bout du monde et leur aurait fait la peau façon tranche de saucisson.
 Le trappeur essuya une larme virile d'un revers de manche. Il fallait qu'il reste fort. Au moins avait-il un grand lit chaud et confortable. Un grand lit sur lequel était assise une silhouette qui se tourna brusquement vers lui.

 « Qu'est ce que tu fais l... oh, oui, ta chambre. C'est vrai.
 - Salut, Doren », sourit Morul. Encore sous l'effet des antidouleurs, il avait du mal à la discerner dans l'obscurité. Il s'approcha lentement. Sa sœur se leva presque immédiatement. « Non non, s'empressa-t-il, tu peux rester !
 - C'est bon, fit-elle sèchement. Je vais voir si y'a de la place chez Kogan.
 Morul lui prit le bras alors qu'elle se dirigeait vers la sortie. « Doren je...
 Elle se dégagea brusquement. « Ne me touche pas ! Va mourir pour de bon, Morul ! » Elle franchit le seuil de la porte.
 « Je suis désolé, ok ! » s'écria-t-il. Sa sœur se figea. « J'aurais pas dû te gueuler dessus, d'accord ? Je me suis laissé emporté. C'est juste que... Je ne veux plus prendre de risques tu comprends ? J'en peux plus de m'en prendre plein  la gueule tout le temps. » Doren soupira et se retourna lentement, dévoilant un visage boursouflé, arborant un énorme coquard noir autour de son œil gauche. « Par tous les dieux que t'est-il arrivé ?
 - J'ai essayé de récupérer Ananugog, voilà tout. Pendant que toi tu te bourrais la gueule au Bélier Torché.
 - Bon sang tu as de la chance d'être en vie.bJe... viens t'asseoir, ok ? »

 Les deux frères et sœurs s'assirent côte à côte sur le lit. Morul commença à toucher le visage de Doren pour inspecter les blessures, mais cette dernière lui tapa sèchement la main.

 « Tu avais raison finalement », lâcha-t-elle d'un ton qui était devenu triste. « Ça ne sert à rien de jouer les héroïnes. Mais... Laisser tout ce qui reste de nos parents entre leur mains...
 - Ça va aller, Doren. Ça va finir par s'arranger...
 - J'en perds le sommeil la nuit, Morul. » Sa voix commençait à se briser. « Je sais que ce n'est qu'un objet mais... Bon sang, rien que d'imaginer que d'un jour à l'autre elle peut être vendu à une caravane quelconque et disparaître pour toujours et... Putain, c'est notre seul héritage, et quand je vois que maintenant même ma propre famille m'abandonne je... » Ses mots se perdirent dans les limbes d'un silence gêné.

 Morul ressentit soudain un élan de tendresse inhabituelle. Il n'avait pas l'habitude de voir Doren dans un tel état, et pour une raison inconnue cela lui faisant ressentir un sentiment étrange. C'était de la compassion. Il passa son bras valide par dessus l'épaule de sa sœur, et lui caressa doucement le bras. Certes, ils n'avaient jamais vraiment été très tactiles mais elle se laissa tout de même faire.

 « Ça remontait à quand notre dernier câlin, déjà ? demanda-t-elle, enrouée.
 - La mort de papa, au moins. »

 Ils restèrent ainsi pendant un long moment. Soudain, Doren sembla reprendre ses esprits et elle se releva brusquement.

 « J'ai failli oublier je dois, ehm, expliqua-t-elle, aller chercher Edern à l'hôpital, voilà.
 - Qu'est ce qu'il lui est arrivé ?
 - Tu sais, il s'est battu avec ce géant humain. Il va bien, juste un peu secoué.
 - Oh. » Morul fronça un instant un sourcil et demanda d'un ton suspicieux :  « Tu veux que je viennes avec toi ?
 - Je, oh, non, surtout pas, s'empressa-t-elle de dire. Pas dans... ton état. Allez. »

 Morul plissa les yeux en regardant Doren sortir de la pièce. Elle s'arrêta une dernière fois sur le seuil de la porte.

 « Morul, je... Je ne t'en voulais pas tu sais. Enfin, pas vraiment.
 - Oui oui, file maintenant, » sourit-il.

Il attendit d'entendre la porte d'entrée de la suite se refermer pour se lever du mieux qu'il put. Bon. Cela faisait bien trop longtemps qu'il n'avait pas assurer son rôle de grand frère.

__________________________________


 Istam dégusta une autre cuillerée de soupe à l'oignon. Pile poil salée comme il le fallait. Rien à en redire, vraiment.  Pour sûr, c'était une bonne soupe à l'oignon.

__________________________________


 Morul clopinait dans les couloirs, songeur. Comment allait-il assurer son coup ? Il n'y a pas si longtemps, il se serait contenté de faire irruption chez le contremaître en beuglant, aurait pris la hache et se serait cassé en courant. Mais il avait mûri depuis. Et sérieusement perdu en capacités physiques, aussi. Le fait était qu'il ne pouvait risquer des représailles envers la population. La Trompe ne laisserait pas impunément ses officiers se faire racketter. Il ne pouvait pas non plus tenter de subtiliser la hache : si Doren n'y était pas parvenu avec ses deux jambes, il n'y avait pas de raison que lui en soit capable.
 Non, il allait devoir adopter une tactique oubliée de tous, qui avait pourtant fort souvent fait ses preuves. Il allait demander poliment. Mais d'abord il lui fallait quelque chose.

__________________________________

 Une goutte de sueur perlait sur le front de Sodel. Elle fit glisser la ficelle dans l'orifice prévu à cet effet. Eeeeet... fini ! Elle poussa un soupir de soulagement, releva ses lunettes de soudure et observa l'objet auquel elle avait abouti sous tous les angles. Se remettre au travail, voilà qui l'aidait à se remettre de ses derniers mois plutôt difficile.s Et c'était plutôt efficace, elle était assez satisfaite de ses talents pour l'ingénierie et l'artisanat.
 C'était une espèce de cylindre de papier rouge, dont l'une des extrémités se terminait par une sorte de chapeau pointu et l'autre par ladite ficelle. Le tout contenait un sac de poudre explosive qu'elle avait récupéré à l'intérieure d'une arquebuse oubliée dans l'atelier. Sodel s'était jurée de ne pas ébruiter cette affaire de poudre, mais celle de McTruman était bien moins puissante et de toute façon les hommes-rats en avait fait une petite démonstration devant toute la ville pendant la bataille. Bon il était temps de tester sa création.
 Elle sortit de son atelier personnel et débarqua dans la grande pièce, réservée à l'ingénieur McTruman. Ce dernier n'était pas là, il fallait en profiter. De plus, le chaos était tel dans la pièce que ce n'était pas une petite explosion ou deux qui allait changer grand chose.
 Sodel posa son objet sur une table, traversa la pièce pour aller décrocher une torche sur le mur puis revint. Bon. Ne paniquons pas. Elle coinça sa langue entre ses lèvres et alluma la tige avec la flamme de sa torche. Sodel posa la torche, se boucha les oreilles et suivit avec une anxiété curieuse le chemin de la petite flamme le long de la tige. Lorsqu'elle atteint le début du cylindre, il y eu un flottement, puis l'objet prit feu et flamba à toute allure à travers la pièce. Ça marche, ça marche !  
 Le feu follet virevoltait en vrombissant, laissant un nuage de fumée colorée dans son sillage. Soudain, il fit un looping resplendissant puis fila tel un oiseau vers la porte qui s'ouvrait.

 « Bonjour bonjour, je... »

Boum.

____________________________

 Beaucoup prétendent qu'il n'y a rien de pire qu'être sourd et aveugle. On n'aurait en effet plus le moindre repère, et serait comme une pauvre âme perdue dans les abîmes. C'est cependant faux. Il est très facile d'empirer la situation, en rajoutant à notre sujet des qualificatifs comme "avec un bras troué", "avec une jambe cassée" ou encore "avec la moustache en feu ".
 Les oreilles de Morul finirent par s'arrêter de siffler.

 « Ah, je suis mort ! Je suis mort !
 - Mais non, mais non ! Arrêtez de bouger je n'arrive pas à éteindre votre moustache !
 - Plutôt mourir que demi-moustachu ! »

 Bon sang, qu'est-ce qu'il s'était passé ? Le chasseur avait ouvert la porte de l'atelier, puis il y avait eu un grand flash blanc. Et puis plus rien. Enfin si, juste un grand flash blanc.
 À force de cligner des yeux, l'écran blanc finit par donner une tâche blanche en forme de visage. Les traits de Sodel se dessinèrent petit à petit. Cette dernière passait un linge mouillé sur les joues du trappeur pour en retirer la suie rouge.

 « Je suis sincèrement, sincèrement désolée pour ce qu'il vient de se passer, Morul, s'excusa-t-elle piteuse.
 - Tu as essayé de me tuer, avoue-le, lâcha le chasseur d'un ton pragmatique. Comme le monde entier en ce moment.
 - Je vous jure que nous ! s'indigna-t-elle.
 - De toute façon tout le monde me déteste.
 - Mais écoutez-vous, on dirait un enfant ! rit Sodel sans moquerie. Voilà, c'est terminé. »

 Morul cligna encore des yeux. Sa vision périphérique était encore en piteux état et il n'entendait pas grand chose mais au moins était-il vivant. Il passa sa main sur le côté droit de sa moustache. Il la retira couverte de cendres. Par tous les dieux.

 « J'ai peur qu'il ne faille la couper, constata l'ingénieure.
 - Oh non, s'épouvanta Morul. Pas ça.
 - Vous f... tu fais comme tu veux, mais il va falloir s'habituer à la demi-moustache, alors.
 - Bon sang, voilà trente ans que je n'ai pas été complètement rasé. Kogan et Doren vont sacrément se foutre de ma gueule. Et, et putain, qu'est ce que c'était que ça ?
 - C'est un... ce que j'appelle un... un feu follet. Un simple petit objet qui s'envole et éclate en un nuage de fumée colorée. C'est censé être très joli. Mais j'ai peur que cela soit réservé à l'extérieur.
 - J'appelle ça une tentative de meurtre avec préméditation.
 - De toute façon ça m'a l'air un peu dangereux en y repensant. Je n'imagine pas les dégâts que pourrait faire un idiot qui aurait l'idée de viser des gens avec. Mieux vaut enterrer les plans aux côtés de ceux de la chaise à bascule téléguidée, je crois. Enfin, je ne sais pas comment me faire pardonner.»
 Morul la regarda un instant et sourit. «Bah il y a bien un service que vous pourriez me rendre.
 « N'importe quoi », affirma-t-elle. Quoique, "n'importe quoi".
 -  J'aurais besoin d'accéder à la forge d'Istam. Enfin son ancienne forge, pas celle du palais. »
 Sodel croyait qu'elle serait soulagée en constatant que le nain n'avait heureusement pas l'esprit vicieux mais se raidit tout de même. « Tiens donc, et pourquoi faire ?
 - Y chercher quelque chose qu'il m'a promis il y a longtemps. Le moment est venu où j'en ai besoin. »

 Sodel hésita. Ça avait l'air louche. Mais il est vrai qu'elle avait une dette envers le nain. Bah, elle n'aurait qu'à voir sur les lieux ce qu'il ferait.

 « ... très bien, suivez-moi. »

 Elle se mit debout, et alla chercher les clés de la forge dans l'arrière-salle. Non sans prendre un poignard sur l'établi au passage.

_______________________

 «Et une... et deux... et trois ! »

 La porte s'ouvrit dans un bruit sourd. Le nain et la naine pénétrèrent dans les lieux, l'un des deux boitillant, soutenu par l'autre. Finalement, il s'écroula sur un canapé.

 « 'tain merci Doren. Je crois que je serais mort dans cet hôpital sans toi.
 - Je me méfie de ce Sharast. La prochaine fois, demande à être transféré chez Kamuk. Il a bien soigné Morul.
 - J'ai peur qu'il me dise d'aller mourir ailleurs si je dis que je viens de sa part, sourit le capitaine McEdern. De toute manière, j'étais un peu trop inconscient pour demander une destination particulière.
 Doren se laissa tomber à ses côtés. « Qu'est ce qu'il t'a pris d'aller affronter ce colosse aussi ?
 - Je ne sais, ça m'est apparu soudainement comme la seule chose à faire sur le coup.
 - Gros con.
 - Tu n'avais pas d'armure comme la mienne, tu serais probablement morte si c'était toi qui avait combattu.
 - Je ne pense pas. Je crois qu'il retenait ses coups.
 La phrase frappa la fierté du commandant comme un carreau d'arbalète. Il blêmit. « Tu crois ?
 - Oui, il n'avait pas l'air de se donner à fond, poursuivit Doren sans aucun tact. Tu as vu comme moi la taille de ses poings, il aurait pu te broyer le crâne au travers de ton casque pas plus difficilement qu'il n'aurait ouvert une coquille de noix. ... Eh, ça va ? »

 Le capitaine s'était levé et avait frappé rageusement sa hache contre le mur. La naine posa une main apaisante sur son poignet.

 «Qu'est-ce qu'il y a ? demanda-t-elle d'une voix douce.
 - J'en peux plus de me sentir impuissant face à  ces enculés ! fulmina Edern. Ils avaient déjà le nombre, mais en plus ils ont la force ! On ne peut rien faire contre eux, rien ! Obligé de... de coopérer.
 - Ne t'en fais pas. Bientôt, ton roi viendra avec une armée et chassera ces envahisseurs.
 - Rappelle-moi comment mon roi s'appelle ?
 - Euh, Tikutte Quelque-Chose le Malavisé ?
 - C'est ça. Tu crois qu'un type avec un nom pareil risquerait une guerre ouverte avec un royaume comme la Trompe pour une misérable colonie perdue dans les montagnes ?
 - Beh, si ça a l'air d'être une aussi mauvaise décision, ça irait pas si mal avec son nom en fait.
 - Hum, ok. Mais ça ne change rien. On est seul. Personne ne viendra nous sauver.
 - Pourquoi ne pas partir alors ? Tous les deux, on quitte cette ville et on va s'installer ailleurs ? »
 Edern esquissa un sourire. « Je t'ai promis que jamais je ne te demanderais de reculer devant le danger. » Attends, "tous les deux" ?
 « Bonne réponse, » sourit à son tour Doren. Elle lui prit les mains et le regarda droit dans les yeux.  

 Edern dessina les traits de son visage du regard. Il fallait avouer qu'elle avait du charme, malgré une face de guerrière. Non, c'était précisément ces traits de combattante qui faisait son charme. De plus, elle avait un coquard frais autour de l'œil gauche qui au lieu de l'enlaidir augmentait étrangement l'attirance que le capitaine ressentait. Le cœur du guerrier se mit à battre à toute vitesse. Bon sang, Edern, tu as presque soixante-dix ans, tu as participé à treize batailles, tué cinquante-deux adversaires. Tu as dépassé le stade où tu perdais tes moyens devant une jolie naine. Pourtant il laissa glisser ses yeux vers le reste du corps de ladite naine, parcouru les courbes de ses hanches et...

 « Doren je... » commença-t-il.

 Oh et puis merde. Il ferma les yeux. Sa tête commençait à tourner, il en oubliait presque ses blessures. Leurs visages se rapprochèrent lentement mais inexorablement comme deux aimants face à face. Il se sentit comme tomber en avant et ses lèvres se refermèrent sur du vide. La naine s'était soudain retirée. C'est alors qu'il lâcha une phrase qui nourrit longtemps les tragédies romantiques du siècle qui suivit :

 « Beuh ?
 « Je ne sais pas... » Doren se balançait d'un pied à l'autre en regardant le sol. « Tu ne trouves pas que c'est un peu facile. Je veux dire, on se plaît et tout, alors on s'embrasse et pis après on va copuler dans un coin et puis c'est fini.
 « Beh euh, eh eh », balbutia intelligemment le soldat. Il aurait voulu dire : Oui bah c'était plus ou moins le plan, c'est comme ça qu'on fait d'habitude et ça a toujours très bien marché.
 « 'fin je sais pas je... » La naine sembla avoir soudain une idée. « Tu sais, dans le temps, les gentenains devait prouver leur honneur pour gagner le cœur d'une gentenaine. Accomplir un acte de bravoure, ce genre de truc. Tu n'es pas d'accord qu'il faut prouver sa valeur ?
 - Ben euh, si si, se ressaisit le capitaine. C'est juste que... ne le prends pas mal mais je n'aurais jamais pensé que tu serais de ce genre de naine. Mais qu'importe. Que puis-je faire pour gagner tes faveurs, Doren Libashalis ? » Il avait l'impression d'être empli d'une force nouvelle. Ses blessures s'étaient comme envolées, et il se sentait capable de terrasser l'armée trompoise entière, esclaves et éléphants compris.
 « Eh bien. Les Trompois m'ont pris ma hache, Ananugog. C'est un souvenir de famille, et j'y tiens beaucoup. Or ni Morul ni Kogan n'ont accepté de m'aider à la récupérer...
 -Eh bien ce sont deux cons ! » clama Edern.

Au moins c'est dans mes cordes. Elle ne m'a pas demandé de lui écrire un poème ou quoi. Il dégaina sa hache d'arme et se laissa tomber à genoux en prenant appui sur elle.

 « Moi, sieur Urist du clan MacEdern, je jure solennellement que je récupérerais votre hache, dame Doren du clan... euh, dame Doren Libashalis. Je reviendrais avec Ananugog ou... ou sur elle. »

 Il se releva. Il se sentait bouillant et prêt à n'importe quoi. Les dieux soient avec le pauvre être qui se trouverait entre un guerrier nain et l'élue de son cœur de pierre.
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Fév 21, 2018, 11:44 pm
  « C'est ici, Morul. »

  Sodel fit pivoter la clef dans la serrure et tous deux pénétrèrent dans la forge d'Istam. D'une propreté impeccable, elle ressemblait cependant à n'importe quelle forge naine : au centre trônait une grande enclume d'acier gravée, qui régnait sur un royaume de râteliers, de portes-armure, de brasiers et de tiroirs remplis à craquer de clous et de boulons parce que votre armure là elle tient pas en un seul morceau par magie.
L'ingénieure traversa la pièce pour atteindre la porte d'un débarras qu'elle ouvrit avec une autre clef du trousseau.

  « Si tu cherches quelque chose, ça doit être là dedans », expliqua-t-elle.

  Morul y rentra. Le débarras contenait effectivement des armes et armures en tout genre, qui avait étrangement échappées à la razzia humaine. Le nain prit un petit chariot à roulette qui traînait là, et se tourna vers le tas d'objets. Bon, Istam avait fait pour lui et sa sœur deux armures, mais lesquelles ?  Il finit par repérer un lot de deux dont l'une, lourde, semblait être conçue pour une naine, tandis que l'autre était beaucoup plus légères. Ce devait sûrement être celles-là. Il commença à entreposer le tout dans le chariot en sifflotant, du mieux qu'il pouvait avec ses membres en morceaux.
L'affaire lui prit un bon quart d'heure. Puis il se retourna, et aperçut un scintillement dans l'obscurité. Il baissa les yeux vers le poignard que tenait Sodel.

  « Ça... ça m'a tout l'air d'être du vol pur et simple ! bégaya-t-elle.
  - Je t'assure que non, affirma Morul d'une voix calme. Istam m'a promis ceci en échange d'un fragment d'obsichalque.
  - Quoi, deux armures complètes, des mois de travail pour un simple fragment ? » s'étonna Sodel, peu crédule. Elle tremblait légèrement.

  Visiblement n'était-elle pas prête à poignarder Morul, mais ce dernier préférait se méfier. Il paraissait que la naine avait souffert ces derniers temps, possiblement assez pour la changer au point de planter quelqu'un. Si le chasseur avait été entier, il aurait probablement pu la désarmer mais le fait est qu'il ne l'était pas et que tenter quelque chose contre cette naine effrayée était le meilleur moyen de se retrouver avec une lame enfoncée de dix centimètres dans le bidou. Parfois la diplomatie était effectivement la meilleure solution.

  « Tu connais sans doute Istam mieux que moi, mais il doit avoir une approche assez singulière de son métier, et je pense qu'il parfaitement capable de payer n'importe quel prix pour découvrir des façons alternatives de forger.
  - On dirait un discours de vendeur de tapis. Je suis désolée, Morul, mais malgré tout le respect que j'ai pour toi Istam reste mon ami et je ne te laissera pas le trahir.
  - Mais bordel c'est vrai ! s'emporta le chasseur. Pourquoi personne ne me croit putain ? Je mens si souvent que ça ? » Il s'approcha soudainement d'elle. Sodel fit un geste de défense mais il ne s'arrêta pas pour autant. Il sentait la pointe du couteau lui rentrer dans le ventre, sans cependant percer la chair. « Tu sais quoi ? Regarde moi dans les yeux et si tu penses que je mens, transperce moi sur le champ. Merde à la fin. »

  Sodel le toisa un instant. Bon sang, il mentait forcément. Il était réputé pour ça, il n'y avait pas un nain à Cornedebouc qui prétendrait le contraire. Mais pourtant, Morul lui avait à plusieurs fois prouvé sa droiture et sa loyauté. N'avait-il pas sans hésiter sauté à son secours - bien que ce ne fut complètement inutile - lorsque les Trompois étaient venus la chercher ? Et puis de toute façon elle aurait été bien incapable de le tuer de sans froid. Elle rangea son couteau.

  « Ok, je te crois pour le moment, soupira-t-elle. Mais dès que possible je demanderais confirmation à Istam, et si tu as menti...
  - Oui, j'aurais intérêt à ne pas me trouver dans les parages, termina Morul. Bon, j'ai une tâche à accomplir moi. Si tu veux bien m'excuser...»

  Sodel s'écarta et laissa le nain quitter les lieux en tirant derrière lui son petit chariot chargé de deux exemplaires de ce qui était les meilleures armures de toute la ville, voir du continent. Elle se demandait si elle avait fait le bon choix.

_______________________

  Le contremaître Sinur s'adonnait à des plaisirs certes onéreux mais ô combien naturels lorsque s'ouvrit sa porte sans gare. Sans crier "garde" non plus, ce qui aurait été vachement pratique pour une porte. Toujours était-il qu'il sursauta tellement  fort qu'il repoussa ka jeune naine qui lui tenait compagnie. Cette dernière poussa un glapissement de surprise et s'écroula lamentablement à côté du lit. Sinur se redressa et vit dans le cadre de la porte un infirme qui tirait derrière lui un lourd chariot. L'inconnu prit la parole dans un trompois à la prononciation plus que douteuse mais à la syntaxe à peu près correcte :

  « N'ayant crainte, messire. Je ne viens que pour marchander.
  - Ça vous dirait pas de prendre rendez-vous ? rétorqua le contremaître en cachant son intimité avec un oreiller.
  - Hélas, c'est une offre limitée dans le temps. »

  Sinur poussa un soupir, puis fit signe à la naine de partir. Elle enfila en hâte le haillon qui lui servait de robe et s'en fut d'un pas léger en refermant la porte derrière elle.
Lorsqu'elle passa à côté du nain, ce dernier fut pris d'un élan de dégoût en constatant l'âge que devait avoir la petite. Il ne savait pas qui il haïssait le plus à ce moment là, la pourriture qui se payait les "services" d'une naine aussi jeune ou le cinglé qui les proposait ?

  « J'espère que c'est important, grogna le contremaître, les faire venir à domicile coûte une fortune. » Il attrapa une toge qui traînait au pied de son lit et l'enfila. Puis il se servit un verre de vin et se rassit, observant l'intrus. « Vous avez dix secondes pour capter mon attention avant que je n'appelle mes gardes. Comment vous les avez passé, déjà ?
  - Ils m'ont laissé rentrer quand je leur ai demandé poliment, expliqua le nain.
  Sinur leva les yeux au ciel. « Par Icar-Deng, en voilà deux qui vont finir au pal.
  - Si je peux me permettre, ne les blâmez pas trop, j'avais des arguments plus que convaincants.
  - Tiens donc.
  - Déjà, ils ont jugé qu'au vue de mon état, je ne représentais pas une grande menace pour votre sécurité. » Il agita sa béquille puis montra du menton son bras en écharpe. « D'autres part, je leur ai expliqué que je suis en mission spéciale pour sa divinité Icar-Deng, ce qui est parfaitement vrai, peut-être m'avez vous vu sur le grand Lodicar pendant l'attaque. »
  « Hum », grinça le contremaître.

  Il aurait aimé que cela soit vrai. Mais il n'était qu'un petit officier, et jamais n'avait-il eu l'occasion d'approcher son dieu à moins de cent mètres. Cependant, il paraissait effectivement qu'un nain aux cheveux doré avait assisté le Roi-Dieu pendant la bataille, cela pouvait-il bien être lui.

  « Et enfin, poursuivi le nain, ils ont été convaincu que je ne vendais pas du vent quand ils ont vu l'état de ma marchandise. »

  Sur ces mots il appuya de toutes ses forces contre le chariot et le renversa, faisant tomber sur le sol deux sets d'armures étincelants. La mâchoire de Sinur se décrocha. C'était certainement les plus belles armures qu'il n'avait jamais vu (fallait-il tout de même avouer qu'on ne voyait pas beaucoup d'armures à la Trompe). Même le néophyte qu'il était était capable de reconnaître le travail d'un maître.

  « Elles sont à vous, sourit le nain. En échange, je ne demande que la hache que vous avez là. » Il pointa du doigt ladite hache, qui ornait un râtelier dans le coin de la pièce.
  « Pour sûr, je dois y gagner au change.
  - En effet. Cette hache est jolie, mais elle a surtout une valeur sentimentale, c'est un bijou de famille. Tandis que ces armures... Vendez-les à la prochaine caravane et vous deviendrez sûrement l'un des hommes les plus riches de toute l'armée. Le choix est vôtre.
  - Et dîtes moi, pourquoi choisir quand je pourrais simplement appeler mes gardes pour qu'ils viennent vous trancher la tête, et ainsi tout garder ?
  - Parce que, expliqua le marchand, j'ai un peu menti à vos gardes. » Il laissa tomber sa béquille. « En fait ma jambe est encore faible mais fonctionnelle néanmoins. Du moins assez pour me permettre de parcourir en quelques secondes les quelques mètres qui nous séparent pour vous planter avec le poignard que voilà. » Il souleva sa veste, laissant découvrir le manche d'une petite arme. « Certes je mourrais probablement dans les minutes qui suivrait, mais aucun de nous deux n'y gagnerait vraiment. Cela dit vous pourriez tenter de me retenir le temps que vos gardes n'interviennent, mais ce serait prendre beaucoup de risque pour une vulgaire hache. Alors, vous les appelez ? »
  Le contremaître souffla du nez. Il se pencha pour décrocher la hache de son râtelier et la tendit vers le nain. « Vous êtes un fin négociant. Très bien, elle est à vous. Je ne vois pas d'embrouilles ici, aussi je... »

  La porte explosa.
Une armoire à glace caparaçonnée fit irruption dans la pièce.

  « ALORS OÙ QU'IL EST LE VILAIN QUI VOLE LES AFFAIRES DES PAUVRES DAMOINAINES SANS DÉFENSES ? » hurla le nain d'une voix à faire trembler les murs. Il se tourna soudain vers le premier intrus. « Morul ?
  « Oh bordel de couille, se désespéra le dénommé Morul.
  - Qu'est ce que tu fous là ? Et qu'est-il arrivé à ta moustache ?
  - Je marchandais, vois-tu. Et je t'emmerde.
  - On  ne marchande pas avec l'ennemi !
  - Edern, tu es sûr que tu vas bien ?
  - Honnêtement, je ne me suis pas senti aussi bien depuis trois bonnes années.
  - Bon, par pitié, file vite avant de déclencher un incident diplomatique.
  - Nope, pas avant que je n'ai accomplie ma tâche ici, désolé.
  - Putain mais... Comment les gardes t'ont laissé rentrer ?
  - Dites, jah comprends quoi vous dîtes hein, fit la petite voix du contremaître dans le fond.
  - Je les ai assommé avec leur têtes respectives, expliqua Edern.
  - PARDUN ?
  - Oh par tous les dieux, s'épouvanta Morul.
  - Non mais pas de panique, tout est parfaitement sous contr... »

  Soudain il se passa quelque chose : le capitaine sembla tout à coup revenir à lui. Bon sang, qu'est ce qu'il lui avait pris ? Lui qui avait fait tant d'effort pour limiter les pertes civiles, il avait laissé toute sa frustration accumulée au cours des derniers mois exploser d'un seul coup. Ou alors c'était Doren qui lui avait fait complètement perdre la tête l'espace d'un instant.

  « Dans quelle merde je me suis encore fourré moi ? se demanda-t-il.
  - Attends, il n'est pas trop tard pour rattraper la situation !
  - Vous avez assommé mes gardes ? hurla le contremaître en saisissant la hache d'arme qui trônait toujours à ses côtés.
  - Morul fais quelque chose je nous ai mis dans une merde sans nom, merdmerdmerdmerdmerde...
  - Ok, euh, J'AI UNE IDÉE, ATTRAPE-LE !
  - OK ÇA C'EST DANS MES CORDES !
  - À L'AIDE, À MOI ! »

  Sinur eut beau faire quelques mouvements futiles de hache dans les airs, cela ne l'empêcha pas de se faire plaquer contre le lit par quatre-vingts kilo de nain en colère. Tandis qu'il se débattait, Morul sortit de sa poche sa fiole d'anti-douleurs.

  « Pince-lui le nez ! » ordonna-t-il.

  Le contremaître résista une dizaine de secondes, avant d'ouvrir la bouche un bref instant, instant qui fut suffisant à McEdern pour lui fourrer sa main dedans et la maintenir ouverte. Morul vida alors l'intégralité du contenue de la fiole dans sa gorge puis referma sa mâchoire. Passèrent quelques instant puis l'humain fut forcé de déglutir. Rapidement, ses muscles se détendirent et il perdit connaissance.
Morul poussa un long soupir et se laissa glisser contre le bord du lit.

  « Les gardes t'ont vu ? demanda-t-il à son ami.
  - Non, assura le capitaine, ils n'ont même pas eu le temps de comprendre ce qu'il leur arrivait.
  - Très bien, apporte les ici. »

  Edern sortit de la pièce et revint en traînant les deux vigiles par le bras. Pendant ce temps, Morul avait attrapé une bouteille d'alcool fort sur une commode.

  « Mets-les de part et d'autres du lit. »

  Le capitaine s'exécuta. Morul déboucha alors la bouteille et en déversa le contenu un peu partout sur les trois humains et autour d'eux.

  « Ça devrait suffire. Quand ils se réveilleront, ils croiront sûrement que tout cela n'était qu'un gigantesque rêve, suite à une gigantesque cuite. Leur maux de crâne respectifs devraient les en convaincre facilement.
  - Ta ruse vient de sauver de nombreuses vies, Morul, salua McEdern. Merci infiniment. » Il ramassa Ananugog. « Je ne sais honnêtement pas ce qu'il m'a pris. »
  Morul eut comme un blocage en fixant la hache. Une minute... « Attends, Edern. Qu'est ce que tu comptes faire avec ... ? »

  Edern regarda Morul. Morul regarde Edern. Morul comprit. Edern comprit que Morul avait compris.  

  « ESPECE D'ENF..., commença le chasseur avant de se retrouver subitement balayé au sol.
  - DESOLÉ MORUL, ÇA N'A RIEN DE PERSONNEL ! » hurla McEdern qui prenait la fuite.

  Le trappeur s'adossa contre le chariot d'armures, bouillant de rage. L'enfoiré ! Le traître ! Le faux frère ! Et aucune chance de le rattraper avec sa jambe. Bordel... Hum.

__________________________

  Alors qu'il courrait dans les couloirs, Edern éprouvait comme un semblant de regret. Ce n'était pas très sympa de faire ça à Morul alors que ce dernier venait de lui sauver la vie. Mais le fait était qu'il avait un sens des priorités bien à lui. Et puis entre copains, il était sûr que Morul comprendrait. Il ne serait pas assez puéril pour lui en tenir rigueur, n'est-ce pas ?

...


  « URIST. MAC. EDEEEEEEEEERN ! »

  Il se retourna et vit le visage bouffie et rougie par la rage du trappeur foncer vers lui à toute vitesse.  Edern poussa un cri plus que viril et sprinta comme jamais il n'avait sprinté, poursuivit par un démon monté sur chariot qui se propulsait en pagayait furieusement contre le sol à l'aide de sa béquille.

  « Ta sœur est grande, Morul ! plaida le capitaine alors que l'écart entre les deux diminuait. Assez pour choisir elle même ce qu'elle veut !
  - On en parlera à sa majorité, à cinquante-quatre ans ! »

  Bon sang, l'artère dans laquelle il se trouvait était en pente, furieux désavantage. Soudain, il vit apparaître une galerie circulaire sur sa droite et bifurqua sur le champ. Cela ne fut pas suffisant pour décourager Morul qui négocia un virage impeccable au frein à béquille, utilisa son inertie pour rouler contre le mur et se retrouva soudain tête en bas au dessus d'Edern.
Le temps se figea alors. Au ralenti, le chasseur crocheta Ananugog de sa béquille sous le regard impuissant d'un capitaine haletant.
Puis tout s'accéléra de nouveau. Morul termina son tour complet contre la paroi rocheuse et ratterrit devant Edern, la hache coincée entre les dents. Il vit un signe de main narquois à son poursuivant et utilisa sa béquille pour reprendre de la vitesse.

  « Allez à plus pauvre con ! » railla-t-il.

  Bon, il n'était pas encore tiré d'affaire. Il espérait que cette galerie donnait sur un endroit permettant une fuite efficace. Ce n'était pas gagneé la pente semblait augmenter furieusement. Il était possible qu'il soit bientôt incapable de freiner. Bah ! au moins mettait-il toujours plus de distance entre lui et McEd... Il entendit un grand bruit derrière lui. Il se retourna et tomba nez à nez avec un capitaine de la garde bavait de rage.
Il poussa un cri suraigu et se retrouva au fond du chariot, étranglé par les mains puissantes de son adversaire.

  « BARGLEUGHAHBLEUSAUSSEUGH ! fulmina Edern.
  - Agenrauaguhonpeutnégociarghhhgn ! » répondit avec tact Morul.
Edern s'empara d'Ananugog et la leva au dessus de sa tête. « CETTE FOIS JE VAIS TE BUTER POUR DE BON ! »

  Le chasseur ferma les yeux, anticipa l'impact. Le hurlement du chariot contre la roche s'arrêta tout à coup. Ils se sentirent alors flotter dans les airs, comme figés dans le temps. Ils étaient au milieu d'une grande caverne, et filaient droits vers...


_______________________

  « Votre Divinité Icar-Deng, nous accusons un problème d'ordre économique.
  - Tiens donc.
  - Nos soldats n'ont plus un sou pour se distraire !
  - Nos soldats ne sont pas payés, comment pourraient-ils manquer de sous ?
  - Eh bien, c'est à dire que jusque là ils réquisitionnaient l'argent de la population pour se détendre à des établissements tels que le "Bélier Torché" ou le "Marcassin Hurleur".
  - Et qu'est ce qui a changé ?
  - C'est bien simple, votre Divinité : à force de tours de cette petite économie circulaire, la population n'a plus un sou, et l'armée non plus. L'intégralité de l'or de la forteresse s'est accumulé dans les coffres de Tòm Orusân et Kogan Mastersausage, les patrons respectifs desdits établissements !
  - Oui fâcheux, en effet.
  - Quels sont vos ordres, votre Divinité ?
  - Cela me semble assez limpide. Organisez une descente chez ces deux nains et confisquez leur or. Puis redistribuez le tout à la population. Comme ça nos soldats auront de nouveau de quoi réquisitionner, et le cercle continue. Cette économie est ce qui a l'air de marcher le mieux ici, pas de raison de changer.
  - Ce sera fait, votre Divinité. »

  Icar-Deng fit un petit signe à son conseiller qui quitta rapidement la salle du trône. Bon, que fallait-il encore qu'il fasse aujourd'hui ? Il avait vu l'officier chargé du ravitaillement, celui chargé de la construction des palissades, le prêtre chargé des soins de Lodicar qui avait dit qu'il était encore trop tôt pour savoir, et finalement celui-là avec son problème d'économie. Hum. Le jeune roi reprit une gorgée de vin. Ah si ! Il venait de se rappeler qu'il avait confié une mission à ce Morul  et qu'il n'avait pour l'instant toujours pas vu l'ombre d'un premier rapport. Il se tourna vers l'un de ses gardes du corps.

  « Fais moi sommer Morul Dabblersausage, de force s'il le faut. J'ai besoin de... »

  Le grand vitrail qui ornait la partie droite de la salle du trône explosa en mille morceau. Une tâche marron flou s'écrasa à toute vitesse contre le sol dans un bruit de craquement sourds et une masse de chair informe roula par terre. Il y eut un flottement, puis la masse de chair se mit à s'insulter puis l'un de ses morceaux grimpa sur l'autre poing fermé.

  « JE VAIS TE BUTER, MORUL, JE VAIS TE ... ! »

  Le capitaine McEdern releva alors la tête et s'interrompit sur le champ. Il se remit debout instantanément, souleva Morul par le col pour l'aider à faire de même et s'épousseta.

  « Capitaine McEdern pour vous servir, lâcha-t-il en nanique..
  - Et... et Lieutenant Dabblesausage, ajouta Morul avant de cracher discrètement un copeau de bois. Aux services secrets de sa Divinité.
  « Bons dieux », fit Icar-Deng en trompois, consterné. Il vida son verre d'une traite. « Vous repayerez cette vitre, vous deux. Enfin, cela tombe bien, je voulais justement vous voir.
  - Oui, hehe, vous songez à nous, nous arrivons, poursuivit Morul, vos divines pensées sont des ordres et... » On entendit un discret "Ta gueule Morul" et il se tut. « Que vouliez-vous de moi ?
  - Vous savez ce qui m'empêche de vous faire exécuter sur le champ, vous deux ? demanda le Roi.
  - Votre... votre infinie sagesse ? tenta le trappeur.
  - Non, ce qui m'empêche de vous jeter tous les deux sont les pattes d'un éléphants, à l'heure actuelle, c'est le simple fait que...
  - ILS ARRIVEEEEENT ! » hurla une voix, avec le désespoir d'un damné.

  Tout ce passa alors extrêmement vite. La double porte de la salle du trône explosa. Les murs se teintèrent de rouge. La vague démoniaque déferla alors. Dans un hurlement affreux, elle s'écrasa contre le mur du fond, rebondit en direction du centre et s'étala sur tout le sol, avant de poursuivre sa route vers le reste de la forteresse, balayant tout sur son passage. Des crocs, des griffes, une marée d'horreur, qui poussait un même cri unanime :




























  « Miaou ?
  - Que ? bégaya le Roi.
  - Je suis sincèrement désolé, Icar-Deng.

  Le jeune Roi leva les yeux vers Bemehring, qui approchait de lui en pataugeant dans les félins multicolores - tout en prenant garde de n'en écraser aucun.

  « Un fou furieux avait élevé une petite population de félins dans son atelier, expliqua le géant. Il est mort pendant la prise de la ville, et depuis ils n'ont fait que se reproduire à une vitesse exponentielle. Je n'aurais jamais dû ouvrir les portes.
Icar-Deng observa consterné un petit chaton roux se lover sur sa cuisse. « Comment ont-ils pu devenir aussi nombreux ?
  - Il paraît que les chats sont des espèces magiques qui emplissent tous l'espace dans lequel on les confine.
  - Par tous les dieux. Ils sont dans toute la forteresse ?
  - Partout, j'en ai peur.
  - Bah. Voilà qui devrait résoudre notre problème de nourriture. » Il entendit quelque chose et baissa les yeux. « Enfin... » Le petit chaton l'observait avec des grands yeux tristes en miaulant. « On n'est peut être pas obligé de tous les manger... » Miaou. Bon sang, tu es un dieu, Icar-Deng. « Voir ne pas les manger du tout... » Ton cœur ne doit pas se laisser corrompre comme ça ! « Mais c'est vrai qu'ils sont mignons tout de même », conclut-il avant de caresser la nuque du petit chat. Et merde.

A red kitty has adopted Icar-Deng, godish king !

  Dans le chaos que les félins avaient entraîné, le Roi en avait oublié les deux nains, qui avaient d'ailleurs mystérieusement disparus.


__________________________


  Les deux compères entrèrent en trombes dans les appartements de Morul et s'écrasèrent au sol, haletant.

  « Trop... Trop de Cornedebouc pour aujourd'hui », bégaya McEdern. Il regarda aux alentours. « Ta sœur n'est pas là ? »

  Morul se leva péniblement, puis jeta un rapide coup d'œil dans sa chambre.

  « Disparue, constata-t-il.
  - Elle doit être au terrain d'entraînement ou quelque chose comme ça alors. 'fin, tant mieux, on va dire.
Morul s'assit sur le rebord de son bureau et poussa un long soupir. « Bon, mieux vaut oublier tout ça tu ne crois pas. Ça te dirait une petite bière ?
  - Oh, volontiers.
  - Il y en a une par terre, là, attrape-la s'il te plait.
  - Aye aye, chef. » Edern vint s'accroupir aux pieds du bureau. « Où ça ?
  - Juste là, regarde mieux.
  - Je t'assure que je ne vois ri... »

  Morul observa, le visage impassible, son ami s'écrouler par terre. Puis il jeta un regard perplexe au saucisson avec lequel il venait d'assommer le nain.

  « Oui, il me semblait bien qu'il était un peu trop sec, celui là. »

  Sans rancune, mon frère. Il retira Ananugog de la ceinture du capitaine et quitta les lieux.
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Fév 21, 2018, 11:45 pm
  Le plat de la hache en bois frappa une dernière fois le troisième novice, qui cette fois tomba au sol pour de bon. Un concert d'applaudissements et de sifflements admiratifs s'en suivit. Doren aida les nouvelles recrues de la milice à se relever, tout en remerciant les soldats qui venait la féliciter. Elle venait de faire une splendide démonstration d'escrime naine devant un public constitué de soldats enthousiastes et de félins dubitatifs.
  Elle refusa poliment quelques propositions de duels amicaux, prétextant vouloir prendre une pause. Elle sentit une main se poser sur son épaule.

  « Désolé, mais j'insiste que je ne ferais pas de duel tout de sui... » commença-t-elle.

  Elle se retourna. Son regard passa successivement du visage de son frère souriant à la moustache à demi brûlée de ce dernier pour finir sa course sur la hache familiale qu'il tenait dans sa main.

  « Pour ma petite sœur adorée, sourit Morul. J'y ai laissé des trucs de valeurs alors ne la reperds pas, et évite de l'exhiber devant le contremaître à l'avenir.
  Doren se fendit d'un sourire jusqu'aux oreilles. Elle aurait voulu lui sauter au coup, mais elle était bien trop fière pour faire cela en public. « Merci beaucoup ! » s'écria-t-elle.

  Elle saisit la hache et l'examina sous tous les angles. Pas de doute possible, c'était bien Ananugog, la hache familiale, identifiable à sa gravure représentant une pleine lune fendue par une hache. Elle releva les yeux vers son frère.

  « Je dois m'excuser du coup. Tu es toujours le Morul qu'on connaît. » Elle détourna le regard et grommela : « Et maintenant j'ai une dette envers toi.
  - Mais non mais non, assura le chasseur. C'est naturel, je tenais autant que toi à ce que cette hache ne reste pas aux mains des humains. » Il sembla se rappeler de quelque chose. « Oh et si tu croises McEdern, déjà évite de croiser McEdern, mais si tu le croises dis lui quouargh !
  - Tu pourrais lui dire toi-même, enfoiré », cracha justement McEdern, le poing fermé, tandis que le corps de Morul tombait lourdement par terre.

  De la fumée sortait de ses narines et une veine grosse comme une galerie battant sur son front. Doren donna un petit coup de la pointe du pied dans les côtes de Morul pour s'assurer qu'il remuait encore, puis se tourna vers le capitaine.

  « Je suppose que c'est en partie à toi que je dois cette hache.
  - L'enflure, haleta McEdern. Il m'a assommé. Avec un saucisson. »
  Doren rit aux éclats. « Alalah on ne me le changera jamais. Enfin bref. »

  Elle glissa sa hache dans sa ceinture et enjamba le corps de son frère. Elle se dirigeait vers la sortie lorsqu'elle entendit un toussotement volontairement bruyant derrière elle.

  « Oui ?
  - Il me semble que j'ai mérité une petite récompense », lança Edern avec un sourire entendu.
  Elle leva un sourcil. « Pourquoi donc ? Tu ne m'as toujours pas prouvé ta valeur de guerrier.
  - Pardon ? manqua de s'étrangler le capitaine. Et tout ça c'était quoi alors ?
  - Beh, tout ce que j'ai vu, c'est que tu as assommé un nain de dos pour lui voler sa gloire. Et pardonne moi mais la seule fois où je t'ai vu combattre pour de bon, c'était contre ce géant humain, et on ne pouvait pas dire que ce fut particulièrement glorieux. »

  Sur ces mots, elle tourna les talons.
  Edern était désormais piqué au vif. Il avait de l'affection pour elle mais pour qui elle se prenait à remettre en cause son honneur ? Furieux, il lança sans réfléchir :

  « Tu veux que je te prouve ma putain de valeur de guerrier ? Combattons sur le champ, et tu verras !
  - Ah ! » Visiblement elle n'attendait que ça.  Elle dégaina sa hache. « Là on parle ! »

  Elle pivota et se mit en garde. Edern l'imita. Presque instantanément, un cercle grandissant se forma autour d'eux. Ça allait être le duel à voir. Toute la caserne se rassembla. Le capitaine regarda autour de lui. Vache, ça a dégénéré vite. Pas intérêt à perdre maintenant.

  « Tu es sûr que tu veux faire ça ? » fit-il sur le ton du défi. Quelle question, il était trop tard pour faire marche arrière maintenant.
  « Trois Scar d'or sur Doren ! lança quelqu'un dans le public.
  - Le double sur le capitaine ! relança un autre.
  - Miaou ! » fit un dernier.

  Il est intéressant de noter que pour des nains censés être complètement à sec, ils étaient capables de sortir des quantités d'or assez phénoménales de leurs barbes.
  Le jeune novice qui récoltait les paris vit une petite pièce d'or s'agitait au bout d'un bras. Il baissa les yeux et vit un demi-moustachu à toque étalé par terre.

  « Un Scar d'or sur la petite blondinette, là. »
  Le novice prit la pièce. « T'es qui pour pas connaître Doren Libashalis, au juste ? »

  Morul reçut la remarque innocente comme un coup de poing dans l'estomac. Depuis quand sa sœur était plus connue que lui ?

  Au centre du cercle, les deux combattants se tournaient autour lentement. Ils avaient tous deux des postures très différentes.
  Edern affichait une garde très académique : son écu tenu devant lui, sa hache d'arme calée sur son épaule droite, prête à jaillir.
  Doren elle avait une posture beaucoup plus étrange : son bouclier protégeait son flanc droit, tourné vers l'ennemi, tandis que l'acier de sa hache reposait sur son épaule gauche, le bras ainsi replié devant son visage. Elle était de même particulièrement voûtée, offrant ainsi la plus petite cible possible. Il fallait avouer que le tout ressemblait terriblement à la posture un peu anarchique qu'adopterait un néophyte pour créer l'illusion qu'il savait parfaitement ce qu'il faisait, mais si la naine avait réussi à survivre aussi longtemps, on pouvait supposer qu'elle savait effectivement ce qu'elle faisait.

  Les soldats autours commencèrent à frapper leurs boucliers en rythme et entonner de vieux chants guerriers nains. Cela galvanisa le cœur de McEdern. Il se sentait vivre. Il se jeta en avant, sous la clameur de ses hommes.
  La première passe d'arme fut particulièrement violente. Le capitaine jeta sa hache en avant et crocheta le bouclier de Doren. Il tira un coup sec vers lui pour créer une ouverture et poussa aussitôt l'acier de son arme vers le visage de la naine. C'était l'occasion qu'attendait cette dernière, elle donna un puissant coup de taille de gauche à droite qui dévia la hache de McEdern et l'entraîna avec lui. Profitant de son déséquilibre momentané, Doren releva rapidement Ananugog qui décrivit un arc de cercle dans les airs et s'abattit furieusement sur le dos du nain. Son armure s'enfonça de plusieurs centimètres dans un bruit sourd. Edern poussa un grognement et décida d'abandonner toute subtilité ; il fléchit ses deux jambes et se propulsa vers la naine pour lui asséner un coup d'épaule si violent qu'elle recula de trois mètres en titubant.
  Grande ovation dans le public. Le capitaine sentait du sang chaud lui couler dans le dos. Ah, il respirait ! C'était ça que d'être un nain, bons dieux !
  Le combat reprit de plus belle, avec une violence assez inhabituelle pour un simple duel amical, si bien que sans leur armures les deux combattants seraient sans doute morts au bout de trois échanges. Un lieutenant proposa d'arrêter le combat en vain.
  Cling clang. Autre passe d'arme. Edern recula à bout de souffle. Du sang lui coulait sur les yeux, à cause d'un coup de hache qui avait enfoncé son casque au niveau de son arcade sourcilière. Au moins Doren était dans le même état. Bon sang, il ne pouvait pas perdre ! Lui, Urist du clan MacEdern ne pouvait pas se laisser vaincre en duel par... par une naine ! Une Obserochoise, qui plus est ! Bon. Elle avait une trop bonne connaissance des méthodes de combat conventionnelles. Il lui fallait être imprévisible. Et s'il y avait bien une chose qu'il avait appris de Morul, c'est que quand on est acculé, le mieux reste encore de faire n'importe quoi.
  Il poussa un hurlement bestial, s'élança et... cala son bouclier sous son arrière train avant de se jeter au sol les jambes en avant. Il glissa ainsi sur son écu à travers la pièce, et faucha au passage des tibias de Doren qui tomba misérablement par terre. Elle eut à peine le temps de se mettre sur le dos qu'elle se retrouva plaquée au sol par le corps puissant d'Edern qui leva sa hache en signe de victoire. Puis tout le public lâche un « Aouch ! » en cœur.

  « Aïe aïe aïe los roublignolès !
  - Un coup bas.
  - Mais finement placé, il faut le reconnaître.
  - Elle doit sûrement tester la marchandise.
  - Ta gueule Danman, » firent les autres soldats.

  Le temps que McEdern ne retrouve ses esprits, il était coincé par une prise particulièrement humiliante, face contre sol et bras tordu dans un angle douloureux.

  « C'est bon, c'est bon ! cracha-t-il. Tu as gagné ! »
  Doren se rapprocha de son oreille et lui murmura : « J'ai peur que tu n'ai encore beaucoup de progrès à faire, mon petit Urist.
  - Ggnarnfhgahgh ! enragea-t-il.
  - Cependant pas mal pour un petit nain des Pilliers Pointus », concéda-t-elle moqueuse.

  Edern sentit l'étreinte de la naine se relâcher. Elle se releva et leva les bras en l'air, aussitôt accueillie par un tonnerre d'applaudissements. Ça avait été un beau combat.
  Le capitaine se remit sur pieds, le corps douloureux. Il observa la naine se frayer un chemin au travers de la foule admiratrice. Il se sentait calme désormais. Bah, ce n'était que partie remise. Il finirait par prendre sa revanche d'une manière ou d'une autres.
  Danman vint se placer à ses côtés.

  « J'veux pas dire capitaine, commenta-t-il, mais la naine dont vous vous êtes amouraché, là, elle a l'air sacrément casse-coui... »

  Il ne put terminer sa phrase car un crochet de son supérieur l'avait cueilli à l'arrière du crâne et expédié au tapis.
  Edern avait connu bien des naines dans sa vie, mais avait rarement ressenti cela pour l'une d'entre elles. Il avait envie de l'étriper et de l'embrasser en même temps. Bon sang, qu'elle était compliquée.
Il jeta un rapide coup d'œil à l'endroit où il avait laissé Morul, histoire de s'assurer qu'il n'était pas mort. Tiens, où était-il passé ?


_______________________


  « Je ne le fais jamais, mais là c'est une question de solidarité naine. Je vous offre une boisson. Aucun nain ne devrait avoir à subir ça dans sa vie. »
  Morul passa une main au dessus de sa bouche. « Bah, ça repoussera. » Il prit la bière que Tom lui tendait et la descendit quasiment d'une traite.
  - Je sais que c'est dur mais vous devriez tout couper », dit le tavernier avant de s'éloigner s'occuper d'autres clients.

  Qu'est ce que je suis devenu ? s'épouvanta Morul. Il repoussa un gros matou brun de la table et se servit un autre verre de vin. Bon sang, la moitié de la ville me déteste et l'autre a oublié qui j'étais. Je... Je ne peux pas tolérer ça. Morul possédait ce que l'on appelait une fierté par intérim. Pour se sentir bien, il avait besoin que les gens l'aiment et l'admirent. Il ne pouvait accepter d'être un paria.
  Bon, il fallait qu'il remonte dans l'estime de la population. Mais il s'était également juré de ne plus jouer les héros. Alors comment faire ? Hum. Il y avait bien un moyen, maintenant qu'il y pensait. Il n'avait qu'à faire ce qu'il avait toujours fait le mieux.
  Grnf. Morul grimpa tant bien que mal sur la table à laquelle il s'était assis. Puis il attrapa une assiette en fer qu'il cala entre ses dents, et la frappa vigoureusement d'une cuillère.

  « Fotre attenfion f'il vou... » Il cracha l'assiette. « Votre attention s'il vous plaît ! 
  - Ta gueule Morul, sale traître !
  - Laissez moi vous narrez... » Morul esquiva une tomate. « ...l'épopée incroyable - et disponible en plusieurs langues - de sept valeureux nains qui fondèrent cette cité il y a trois ans de cela !
  - Maman c'est qui le monsieur ?
  - Un simple troubadour mon poussin, mange ta bière.
  - Tout commença en l'an mille six cent quatre-vingt-huit, reprit Morul. Ils arrivèrent dans cette région, qui d'après leur carte devait être une toundra gelée ! Mais laissez moi vous présenter ces protagonistes ! D'abord, il y avait Chocolate Byime, le brave maire qui s'avérera cacher bien des secrets, puis Urist McTruman qui... »

_______________________


  À travers forêt. à travers champs, à travers marais. Par delà les montagnes et les déserts de glaces. La caravane ratifère avance, inexorable.   

_______________________


  « ... et c'est ainsi que le tyran fut chassé, et nous y voilà ! Toujours fiers, unis ! Buvant dans la même choppe ! Mes amis, l'épopée de Cornedebouc ! »

  Morul salua, et descendit de sa table sous les applaudissements du public, nains comme humains - comme félins. Il n'avait encore une fois que très légèrement embelli son rôle dans cette histoire, qu'il racontait désormais chaque jour à la taverne depuis déjà un mois, l'améliorant à chaque fois. Car voilà la réflexion qu'il s'était faite. Il n'avait pas besoin d'être un héros pour être considéré en tant que tel. Il avait juste besoin que les gens y croient. Après tout raconter des histoires avait toujours été ce qu'il faisait le mieux. Il répéterait ce conte autant de fois qu'il le faudrait jusqu'à ce qu'il soit gravé dans tous les crânes que Morul Dabblersausage était le héros que cette ville méritait.
  Il vit une bière se poser devant lui.

  « Je vous l'offre, fit une voix à l'accent étrange. Je salue toujours les talents de conteurs, et vous en avez un certain.
  Morul tourna la tête et dévisagea son interlocuteur. Un elfe rouquin au visage creux. « Nous ne nous sommes pas déjà vu quelque part ? 
  - Si, la première fois que je suis arrivé ici. Vous m'aviez expliqué pourquoi Cornedebouc s'appelait ainsi. Une histoire d'ingénieur et de catapulte, si je me souviens bien.
  - Je crois me rappeler de votre nom, en plus. Quelque chose comme Osvald.
  - Osman, corrigea l'elfe sèchement. Osman Bonsaffran.
  - Et que venez vous faire dans noter ville ? Ce n'est pas franchement la meilleure période pour faire du tourisme, au cas où vous auriez raté les éléphants géants devant l'entrée.
  - Je suis sur une mission importante. Mais qu'importe. En fait je viens vous voir parce que moi aussi je suis conteur. Et pas des moindres, l'un des meilleurs du monde connu ! Enfin, à la différence que mes histoires à moi sont parfaitement authentiques.
  - Bien entendu, fit Morul en levant les mains (enfin la main).
  - Mais laissez moi vous raconter tout depuis le début. Tout commence dans un petit village humain, je n'étais alors qu'un jeune barde rêvant d'aventure, loin d'imaginer que ma fougue me mènerait au plus profond des... »


Une histoire s'achève, une autre commence. Un trait propre aux conteurs depuis la nuit des temps...
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Fév 22, 2018, 12:25 am
Bon sang, je voulais me coucher tôt. jvhap 
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Fév 22, 2018, 01:24 am
CiterEt Bemehring fit s'abattre les Enfers sur Cornedebouc

Maintenant je suis curieux de voir comment tout cela va se terminer. jvhap

CiterIstam dégusta une autre cuillerée de soupe à l'oignon. Pile poil salée comme il le fallait. Rien à en redire, vraiment.  Pour sûr, c'était une bonne soupe à l'oignon.

Je suis content de voir que mon chapitre établissant qu'il vit la belle vie au Palais est autant respecté. Surtout que c'est le seul jvhap

CiterBoum.

Efficace.  stkperfectur

CiterElle se mit debout, et alla chercher les clés de la forge dans l'arrière-salle. Non sans prendre un poignard sur l'établi au passage.

Qu'avons-nous fait à cette pauvre naine ?

Citer« 'fin je sais pas je... » La naine sembla avoir soudain une idée. « Tu sais, dans le temps, les gentenains devait prouver leur honneur pour gagner le cœur d'une gentenaine. Accomplir un acte de bravoure, ce genre de truc. Tu n'es pas d'accord qu'il faut prouver sa valeur ?

Je vais t'avouer que je ne m'attendais pas à ça venant de Doren. jvhap

Citer- Bon, par pitié, file vite avant de déclencher un incident diplomatique.
  - Nope, pas avant que je n'ai accomplie ma tâche ici, désolé.

"Nope" ? McEdern est tellement motivé qu'il a visité le futur entre les deux scènes ou quoi ? jvhap

Citer- On en parlera à sa majorité, à cinquante-quatre ans ! »

Particularité d'Obseroche je présume. jvhap

CiterMiaou ?

C'était donc ça. Je valide. jvrire2

CiterDoren releva rapidement Ananugog qui décrivit un arc de cercle dans les airs et s'abattit furieusement sur le dos du nain. Son armure s'enfonça de plusieurs centimètres dans un bruit sourd

Doren qui frappe McEdern avec plus de violence que Bemehring l'a fait. jvbave

Et en tire une meilleure réputation en plus, le monde est injuste. jvhap

Très bon chapitre sinon, marrant quand il faut et bien écrit. J'aurais probablement des questions sur certains détails après l'avoir relu mais en attendant je ne regrette pas cette heure de sommeil en moins.
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Fév 22, 2018, 10:36 am
CiterJe vais t'avouer que je ne m'attendais pas à ça venant de Doren. jvhap

Peut-être que les choses ne sont pas telles qu'elles paraissent. jvhap

Citer"Nope" ? McEdern est tellement motivé qu'il a visité le futur entre les deux scènes ou quoi ? jvhap

Peut-être qu'il a juste couru tellement vite qu'il a rencontré Osman au passage. jvnoel

CiterDoren qui frappe McEdern avec plus de violence que Bemehring l'a fait. jvbave

Et en tire une meilleure réputation en plus, le monde est injuste. jvhap

Au moins elle c'est une naine bien d'chez nous, pas une de ces enculeurs d'éléphants, hein.
Spoiler: MontrerCacher
Ah oui non elle est Obserochoise. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Fév 22, 2018, 12:17 pm
Citation de: Kait le Fév 22, 2018, 10:36 amPeut-être qu'il a juste couru tellement vite qu'il a rencontré Osman au passage. jvnoel

C'est tout bonnement impossible, voyons. Ou alors seulement en sens inverse. jvhap

Citation de: Kait le Fév 22, 2018, 10:36 amAu moins elle c'est une naine bien d'chez nous, pas une de ces enculeurs d'éléphants, hein.

Décidément ce pauvre Bemehring est accusé de tout. Il devrait fonder un club avec Morul. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Ange_Pleureur le Fév 24, 2018, 01:05 pm
Doux Jésus ça devrait être interdit de poster des chapitres quand ma box déconne jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Fév 24, 2018, 10:00 pm
Du coup j'en conclus que personne d'autre qu'Usul n'a encore lu ce chapitre ? jvnoel
C'est assez vexant. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Fév 24, 2018, 10:32 pm
J'avais lu le chapitre dès qu'il est sorti personnellement. jvhap

J'avais plein de choses à dire mais le système de citations d'ici me décourage de faire des posts aussi détaillés que sur l'ancien forum. De toute manière je suis d'accord avec Usul, encore un chapitre très bien écrit et juste assez drôle pour que ça soit pas chiant et que ça fasse avancer l'histoire je ne vise personne.
J'aime bien la prise de conscience de Morul qui semble sur la voie de la rédemption. Et la relation entre Doren et McEdern prend une tournure intéressante aussi. Même si pour Morul, je parie que quelqu'un va te faire des remarques sur le fait que ce soit amené d'une façon prétendument brutale je ne vise personne.

Aussi... j'aimerais savoir si cette partie sur l'économie est un troll ou bien si c'est canonique ? jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Fév 24, 2018, 10:40 pm
CiterJ'avais lu le chapitre dès qu'il est sorti personnellement. jvhap

C'est pas très sympa de m'avoir laisser bider alors... jvhap

CiterMême si pour Morul, je parie que quelqu'un va te faire des remarques sur le fait que ce soit amené d'une façon prétendument brutale je ne vise personne.

Je pense pas, ça fait plusieurs chapitres qu'il en est question tout de même.

CiterAussi... j'aimerais savoir si cette partie sur l'économie est un troll ou bien si c'est canonique ? jvhap

Canonique. jvnoel
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Fév 24, 2018, 11:14 pm
Alors autant j'étais d'accord avec certaines des critiques d'Alex autant là je ne pense pas que ce soit précipité. Ou alors on peut dire que c'est précipité parce que quelque part en amont un truc l'était mais c'est un peu tordu.

Par conséquent j'estime que le développement de personnage de Morul est bidon car sorti de nulle part et plagiant un autre personnage qui plus est.
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Fév 25, 2018, 10:13 am
CiterCanonique. jvnoel

Et merde, encore un truc en plus à gérer. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Fév 25, 2018, 12:47 pm
C'est horrible d'être obligé de prendre en compte les chapitres des autres hein ? jvnoel

Enfin, ce n'est pas si compliqué, regarde comment Usul s'occupe si bien du prisonnier gobelin que je lui ai confié
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Fév 25, 2018, 01:07 pm
Pour le coup me reprocher de ne rien faire d'une situation basée sur le non-respect de la personnalité d'Istam est assez osé. C'est comme si tu reprochais à Alex de ne pas faire parler McTruman comme un gamin de dix ans. jvhap 
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Fév 25, 2018, 01:09 pm
Tu fais bien de m'y faire penser Usul, il fallait justement que je lance une pétition demandant la non-canonicité de tous les chapitres de Truman parut après "La chute du gros con en noir". jvoui

Spoiler: MontrerCacher
J'ose, j'ose. jvnoel
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Fév 25, 2018, 01:46 pm
CiterC'est horrible d'être obligé de prendre en compte les chapitres des autres hein ? jvnoel

Ho. Honnêtement je suis vexé. De manière générale, c'est pas moi qui mène la danse dans cette histoire. Je fais justement partie de ceux qui doivent s'adapter aux éléments introduits par les autres.

En l'occurrence ce qui me gêne vraiment c'est que :

1) Ça va encore contrarier les plans déjà assez denses que j'avais pour Kogan
2) J'ai aucune putain d'idée de comment je vais pouvoir raconter ça, franchement c'est assez surréaliste comme situation
Bonus) On peut pas me reprocher de rechigner à écrire moi-même un chapitre qui désavantage mon perso alors qu'il commençait justement à bien s'en sortir jvhap

Mais bon, ça arrivera pas avant quelques semaines par rapport à ce que je veux commencer par raconter, donc je vais me débrouiller.
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Fév 25, 2018, 01:59 pm
Citer2) J'ai aucune putain d'idée de comment je vais pouvoir raconter ça, franchement c'est assez surréaliste comme situation

Fais comme Truman : fais juste n'importe quoi, rajoute deux trois gags et ça passera nickel. jvnoel
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Fév 25, 2018, 02:22 pm
J'ai comme l'impression que si Kogan n'est pas assez humilié/ lésé dans cette affaire, tu ne seras pas satisfait. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Fév 25, 2018, 02:27 pm
Du tout, je ne vois pas ce qui te fait dire ça.  jv:( 
Cela dit, il est vrai que je trouverai l'histoire de Kogan plus intéressante s'il est soumis à de réelles difficultés qu'il est obligé de surmonter plutôt que si tout roule sans le moindre problème. Mais tu en fais ce que tu veux. jvoui

Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Fév 25, 2018, 02:41 pm
CiterDu tout, je ne vois pas ce qui te fait dire ça.  jv:(  

Le seul avantage de Kogan actuellement, c'est son fric. Il est de plus en plus faible physiquement, et si jamais il perd son or tu peux être sûr que ses alliés le lâchent en deux minutes. Et là tu me balances Icar-Deng qui veut lui confisquer ses richesses sans qu'il n'y ait aucun moyen d'éviter cela (je veux dire, c'est un ordre d'un Dieu, et si ça n'arrive pas il le saura forcément). Basiquement c'est comme si dans CK2 le jeu pouvait t'envoyer un évent Game Over. jvhap

CiterCela dit, il est vrai que je trouverai l'histoire de Kogan plus intéressante s'il est soumis à de réelles difficultés qu'il est obligé de surmonter plutôt que si tout roule sans le moindre problème. Mais tu en fais ce que tu veux. jvoui

C'est ridicule, ça n'a aucun intérêt d'écrire et de lire sur un personnage ordinaire. Ce que les gens veulent, c'est des héros infaillibles qui réussissent tout ce qu'ils entreprennent sans la moindre difficulté.  jv:(
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Fév 25, 2018, 02:47 pm
CiterLe seul avantage de Kogan actuellement, c'est son fric. Il est de plus en plus faible physiquement, et si jamais il perd son or tu peux être sûr que ses alliés le lâchent en deux minutes. Et là tu me balances Icar-Deng qui veut lui confisquer ses richesses sans qu'il n'y ait aucun moyen d'éviter cela (je veux dire, c'est un ordre d'un Dieu, et si ça n'arrive pas il le saura forcément). Basiquement c'est comme si dans CK2 le jeu pouvait t'envoyer un évent Game Over. jvhap

Eh bien soit inventif. Il y a des tas de solutions qui s'offrent à toi n'impliquant pas le corps de Kogan retrouvé dans un caniveau. jvoui

CiterC'est ridicule, ça n'a aucun intérêt d'écrire et de lire sur un personnage ordinaire. Ce que les gens veulent, c'est des héros infaillibles qui réussissent tout ce qu'ils entreprennent sans la moindre difficulté.  jv:(

Toi, tu as commencé la lecture avec Tara Duncan, non ? jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Fév 25, 2018, 05:12 pm
CiterEh bien soit inventif. Il y a des tas de solutions qui s'offrent à toi n'impliquant pas le corps de Kogan retrouvé dans un caniveau. jvoui

Ne sois pas ridicule enfin.

Il n'y a pas de caniveau à Cornedebouc, Kogan finira dans les douves. jvoui

CiterToi, tu as commencé la lecture avec Tara Duncan, non ? jvhap

Geronimo Stilton. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Mar 06, 2018, 07:33 pm
Chapitre passionnant. jvoui

CiterTrucs sur la géologie

jvrire2
J'apprécie le clin d'œil, s'il est volontaire. jvhap


CiterGarligula et son troupeau de mamouths


Fan-fic Skyrim par Kait. stktruhmuhn


CiterRéférence à la mort du dragon

Usul entra en trombe sur le topic et percuta Tolkien qui tentait d'en faire autant...


Citer« Bon bah tant pis je meurs. »

Évidemment. jvrire2


CiterApparition d'Istam

J'ai pouffé devant mon écran. Bien joué.


CiterFeu follet

*efface une partie de son chapitre*
Spoiler: MontrerCacher
Tant mieux, d'un côté, il était assez débile comme ça.  stktruhmuhn


Citer- C'est bien simple, votre Divinité : à force de tours de cette petite économie circulaire, la population n'a plus un sou, et l'armée non plus. L'intégralité de l'or de la forteresse s'est accumulé dans les coffres de Tòm Orusân et Kogan Mastersausage, les patrons respectifs desdits établissements !

Oh merde ! jvrire2 jvrire2 jvrire2
 
CiterCatsplosion

20/20, would read again. stkperfectmo

CiterDuel entre McEdern et Doren

 stkperfectur

CiterSituation de Morul

Huhu. jvhap

CiterSolution de Morul

21/20 ! stkperfectmo


Excellent chapitre, rien à dire. jvoui
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Mar 06, 2018, 08:35 pm
CiterJ'apprécie le clin d'œil, s'il est volontaire. jvhap

C'est bien naturel, voyons. jvoui

Spoiler: MontrerCacher
Ledit clin d'œil était bien entendu parfaitement volontaire mais tu peux me rappeler à quoi il clignait l'œil déjà ? jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Mar 06, 2018, 08:41 pm
[---]

En apportant avec eux les premiers rayons matinaux, Nocam et son escouade enfoncèrent la porte en bois qui avait de toute façon l'habitude d'être malmenée.

"Kogan, j'ai mauvaise nouvelle à toi."

Les regards des humains parcoururent la salle vide à la recherche de la petite créature violette qui possédait les lieux.

"Kogan ?"

Seul le silence d'un Marcassin Hurleur abandonné lui répondit.

[---]

Les silhouettes du convoi se détachaient au sommet de la colline. Depuis plus d'un quart d'heure, Keshan regardait avec intérêt le soleil qui se levait lentement sur la forêt en contrebas. C'était pour elle un spectacle rare, aussi bien la forêt que l'aube. La forêt, parce qu'elle était trop jeune quand ses parents l'avaient emmenée à Cornedebouc pour se souvenir du monde extérieur. L'aube, parce que maintenant qu'elle était moins jeune et qu'elle n'avait plus ses parents, ses horaires coïncidaient rarement avec le lever du jour.
Quand l'intensité lumineuse fut trop grande pour qu'elle continue à le contempler aussi fixement, elle se détourna du "spectacle" pour soulever la bâche du chariot derrière elle. Sitôt qu'elle eut dégagé l'épaisse toile de tissu, l'éclat de l'or sur lequel se reflétait la lumière du petit matin vint éclairer son visage. Elle ne savait pas trop à quoi elle s'attendait. Évidemment, il n'allait pas en manquer une seule depuis leur départ.
Mais après quelques secondes, l'épaisse main de Mastersausage vint lui arracher la couverture des doigts pour la rabattre sur sa cargaison, avant de reprendre les rênes du wagon. La jeune naine se tourna vers son mentor. Assis à côté d'elle, il conduisait le chariot de tête, la mine plus gaie qu'à son habitude. Une fine fumée violette s'élevait de sa pipe pour se mêler à la brume matinale.

"T'étais pas obligé d'abandonner les autres filles.
-Si.
-Non.
-C'était la seule façon de passer facilement les portes de la ville. Lâche une trentaine d'ados moyennement vêtues dans un poste de garde et tu verras que les soldats qui n'ont pas vu leur femme depuis un bail tiendront pas longtemps.
-Ouais bah j'ai vu...
-Estime toi heureuse que je t'ai pas envoyée avec elles va !" plaisanta à moitié Kogan.

La jeune naine se tut un moment, pensive. Elle se dit qu'au fond, ça valait peut-être mieux que ça se soit passé ainsi, vu les événement récents. Elle songea aussi qu'être reconnaissant à quelqu'un pour s'être comporté comme un être nain un minimum décent était probablement exagéré. Finalement, elle reprit.

"Si t'avais pas embarqué tout ça" dit-elle en donnant un coup de tête vers l'arrière, "on aurait pas eu besoin de "passer facilement".
-Keshan..." soupira le contrebandier, "Dans ces wagons, je dois avoir les trois quarts de l'or de toute une cité. Quel genre de nain aurais-je été si j'avais abandonné tout ça ?!"

Elle se dit qu'au vu de ce qu'il avait dû faire pour ne pas laisser son trésor, il aurait ironiquement été un bien meilleur nain.

"Et tu sais ce que tu vas en faire au moins ?
-Franchement, là je dois pouvoir faire à peu près n'importe quoi. Je pourrais racheter une exploitation légale d'obsidienne à Obseroche, si j'étais sûr d'y arriver vivant. Je devrais bien pouvoir me payer une armée de mercenaires !
-T'en as déjà une.
-Non, j'ai vingt péquenauds qui savent tenir une lame.
-Hey !" fit Alis assis sur le chariot de derrière.
"Là je te parle d'une vraie armée. De quoi capturer une ville humaine de taille moyenne et m'y installer !
-'Faut pas exagérer...
-Écoute, on verra gamine."

Kogan donna un petit coup pour faire avancer les chevaux plus vite. "Seigneur Mastersausage", ça sonnait bien. Ça sonnait d'autant mieux que l'Obserochois ignorait qu'en réalité, il était plus proche des neuf dixièmes que des trois quarts de l'or de Cornedebouc.

[---]
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Mar 06, 2018, 08:44 pm
 stkwat
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Mar 06, 2018, 08:49 pm
Passé la surprise, ce plot twist complètement inattendu, GG Cody ! jvrire2
Ça a du sacré potentiel. jvbave

Surtout l'occasion d'avoir une méga course poursuite en wagon, une horde de nains et humains avides de pognons aux trousses ! jvbave

Toutefois j'ai peur que même la moitié du trésor de Cornedebouc ne soit suffisant à embaucher suffisamment de mercenaires pour avoir une véritable armée. Mais suffisamment pour proposer de quoi s'amuser. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Mar 06, 2018, 09:04 pm
Citation de: Cody le Mar 06, 2018, 08:41 pmKogan qui se barre avec son or
jvrire2 jvrire2 jvrire2
Spoiler: MontrerCacher
Dis-moi que ce chapitre n'est pas canonique. Si tout le monde se barre encore dans tous les sens, l'histoire va encore s'étioler et personne ne mettra les persos principaux des autres dans ses cha...

jvpf

...oublie ce que je viens de dire.

CiterLedit clin d'œil était bien entendu parfaitement volontaire mais tu peux me rappeler à quoi il clignait l'œil déjà ? jvhap

Parfaitement volontaire, donc.


Spoiler: MontrerCacher
Je pensais qu'il faisait référence à cette conversation. (http://www.jeuxvideo.com/forums/1-26763-5589-313-0-1-0-rp-cornedebouc.htm#post_898604079) L'erreur est mienne. jvhap


Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Mar 06, 2018, 09:16 pm
Rien à voir Alex mais je viens de me dire que maintenant qu'on a une joli frise, est ce que ça ne vaudrait pas le coup de mettre les chapitres dans l'ordre chronologique dans le PDF ?
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Mar 06, 2018, 09:31 pm
Pourquoi pas. Cela ne nécessiterait-il pas une refonte de certains chapitres groupés sous un même titre -et par extension, une refonte desdits titres ? jv:(  
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Mar 06, 2018, 09:37 pm
Ce post n'est pas canonique, hein. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Mar 06, 2018, 09:40 pm
Citeret par extension, une refonte desdits titres ? jv:( 

Ah merde c'est mon boulot ça.
...Laissons tomber l'idée.  stkmurul

Cody -> Tant pis. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Mar 06, 2018, 09:54 pm
 
Citation de: Cody le Mar 06, 2018, 09:37 pmCe post n'est pas canonique, hein. jvhap
Premier chapitre troll du nouveau topic.

Edit : Oh merde, paye ton redimensionnement, on dirait qu'il a séché ! jvrire2
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Mar 06, 2018, 10:00 pm
Premier Osman en Pixel Art. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Mar 06, 2018, 10:15 pm
Non parce que sans déconner je serais assez culotté de me plaindre que Kait me fait perdre une bonne partie des avantages de Kogan à Cornedebouc si c'est pour tout lâcher par moi-même. jvhap

CiterOh merde, paye ton redimensionnement, on dirait qu'il a séché ! jvrire2

 stkkuguhn Quand je dis que ce forum c'est de la m[CE PSEUDO A ÉTÉ BANNI]
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Mar 06, 2018, 10:32 pm
...surtout que je suis le responsable dudit redimensionnement ; je n'ai pris pleinement conscience du résultat qu'après avoir posté le message.  stktruhmuhn

 
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Mar 28, 2018, 07:37 pm
Eh, c'est l'heure du débat absolument inutile mais néanmoins fort intéressant ! jvnoel

À votre avis, les Nains utilisent plutôt des boucliers en bois ou en métal ?

Petit rappel avant que tout le monde ne crie "En métal, le bois c'pour les elfes" :

Un bouclier en métal :


Un gros machin costaud. C'est beaucoup plus lourd et donc probablement beaucoup plus difficile à manier, et je suppose que ça prend son sens utilisé en formation serré genre phalanges, où le but est de faire un gros mur solide qui laisse rien passer.

Un bouclier en bois :


Ici le but est pas de faire un truc solide, au contraire. Notez les stries du bois dans le sens vertical. L'intérêt de ce genre de bouclier, c'est de piéger l'arme de son adversaire dedans, le rendant extrêmement vulnérable.
C'est plus une arme adaptée à la mêlée bordélique ou au duel selon moi.


Du coup je sais pas, on imaginerait plus les nains manier des boucliers en métal, lourds et solides à leur effigie, mais en même temps je les vois aussi privilégier les duels par rapport aux formations rangées et puis le jeu gère les combats par duel de toute façon

Qu'en pensez-vous ? jvnoel
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Mar 28, 2018, 07:49 pm
Boucliers en métal, armes en métal, armures d'une unique pièce de métal. Le plus lourd et brillant possible. jvoui
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Mar 28, 2018, 08:04 pm
... et caleçon en cotte de maille ?

EDIT : et je passe citoyen sur ces belles paroles
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Mar 28, 2018, 08:13 pm
L'armure est le caleçon. jvoui
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Mar 28, 2018, 08:54 pm
Qu'on soit bien clair, les batailles où les combattants de chaque armée sont dispersés un peu partout par groupe de deux et se battent en duel, ça n'existe pas. Ça fait aucun sens. Une bataille c'est comme dans Troie ou 300, un gros clusterfuck avec les mecs collés les uns aux autres, simplement séparés par leurs boucliers. Donc les nains choisiraient certainement les boucliers en métal, d'autant que j'ai tendance à assumer qu'ils sont bien plus costauds que des humains donc le poids est moins gênant pour eux. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Mar 28, 2018, 09:11 pm
Citerc'est comme dans Troie ou 300

Comment choisir les pires exemples possibles. jvhap

Cela dit j'ai pas vraiment plus d'argument que "les boucliers en bois donnent un avantage tactique dans les combats", surtout qu'au final un nain n'a besoin que d'un bouclier pour couvrir l'intégralité de son corps. La question est : un nain avec un bouclier est-il encore capable d'attaquer ? jvhap

D'ailleurs ça me fait penser que j'avais vu une vidéo y'a quelque temps qui expliquait que si le combo hache+bouclier marchait assez bien avec un nain, l'utilisation d'armes d'hast genre lance ou hallebarde mettait encore plus à profit leur petite taille, ça m'avait intrigué. jvnoel




Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Mar 28, 2018, 09:21 pm
Citation de: Kait le Mar 28, 2018, 09:11 pmsurtout qu'au final un nain n'a besoin que d'un bouclier pour couvrir l'intégralité de son corps. La question est : un nain avec un bouclier est-il encore capable d'attaquer ? jvhap

Bien sûr, il attaque avec le bouclier. jvoui

Franchement Kait, c'est du bon sens. jv:( 
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Mar 28, 2018, 09:32 pm
Non en vrai ça me fait penser à Knightfall, une série désespérément nulle qui raconte EN GROS la chute des Templiers en essayant de  faire passer le roi de France pour un connard, ce qui serait possible avec l'histoire de base, sauf qu'ils rajoutent des trucs qui au final donnent totalement raison au roi. Bref, l'un des moments les plus lamentables, c'est une bataille entre les Templiers et les soldats français. D'un seul coup ils se chargent dessus, ça arrive au contact avec mur de boucliers contre mur de boucliers. Là tu te dis qu'il y a du potentiel, avec des mouvements de masse, des manœuvres, tout ce que tu veux, enfin un peu de cohérence. Et soudain sur le plan suivant t'as les deux armées éparpillées à travers la plaine et les soldats engagés dans des un contre un tout propres, tu sais pas pourquoi.

Bref, dans un combat fantassins contre fantassins, tu verras jamais un soldat qui va traverser les rangs ennemis pour aller se battre en duel contre le type à l'arrière des troupes quoi. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Mar 28, 2018, 09:42 pm
Oui, Knightfall j'en attendais beaucoup, d'autant plus que c'est par les mêmes qui ont fait vikings (qui pour le coup présentait des combats pas trop dégueu avec des beaux murs de boucliers et tout) et puis j'ai vu la même scène que toi, comment dire que je suis tombé de haut. jvhap

Le fameux combo Pas de Casque + Bouclier qui servent à rien + Grands mouvements amples d'épée. jvnoel
Sans oublier le fait qu'ils n'ont ni cavaleries ni archers, on croirait voir une partie de jeu de rôle Grandeur Nature filmé avec plus de budget. jvhap

Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Mar 28, 2018, 09:48 pm
Ce qui est assez hilarant, c'est que Landry fait TOUJOURS le même cri bestial inutile quand il frappe. Mais littéralement hein, tu peux prendre n'importe quel moment où il tape, regarder un autre moment, comparer, c'est le même. Un gros "RAHEUARGH !!!" bien marrant. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Mar 28, 2018, 11:54 pm
Concernant les boucliers, je dirais les deux en fonction des circonstances -avec des variations en fonction des civilisations ?-.

Quand au déroulement des batailles, cela dépendait de beaucoup de choses : tactiques employées, nombre d'hommes, terrain, phase de la bataille, armement, etc. Pas de situation absolue donc. Et en ce qui concerne les duels, s'ils venaient à arriver, ils avaient tout intérêt à durer le moins longtemps possible car les gens qui attaquent un à un poliment, c'est bon dans la fiction. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Mar 29, 2018, 12:52 am
Après personnellement, je pense que pour combattre les elfes, les nains prendraient des boucliers en bois rien que pour les faire chier. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Ange_Pleureur le Mar 29, 2018, 12:16 pm
Un bouclier en métal, parce que le Président le dit  stkproverbe
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Mar 29, 2018, 07:07 pm
Désolé cow-boy, mais ce topic est hors de ta juridiction. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Mar 29, 2018, 07:23 pm
Mais que cela n'empêche pas M. le Président de poster la suite de son chapitre, elle est très attendue par tout le monde. jvhap
Spoiler: MontrerCacher
Depuis si longtemps. jv:-(
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Mar 29, 2018, 07:46 pm
Citation de: Kait le Mar 29, 2018, 07:07 pmDésolé cow-boy, mais ce topic est hors de ta juridiction. jvhap

M. le Ministre de la Réalité Certaine et Correcte, je vous ai fait parvenir une demande d'application du PRA. Merci d'intervenir dans les plus brefs délais. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Mar 29, 2018, 08:41 pm
Ah oui. jvhap

Mais voyons, tout le monde sait que Kait plaisantait. La bonne blague, quel grand comique. Tout va bien. jvoui 

Voilà. jvhap

Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Mar 29, 2018, 08:57 pm
Il me semble avoir dit PRA. Pas PR1. PRA. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Mar 29, 2018, 09:12 pm
Je plaisantais, haha. Bien sûr. jvrire


Vous avez parfaitement raison, gringos, la ville est à vous. Par contre j'ai ici un type qui n'a pas l'air d'accord.


Il s'appelle Horke.



Dis bonjour, Horke.

Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Mar 29, 2018, 09:41 pm
... Je souhaite reconsidérer mon orientation politique. jvhap

Citation de: Cody le Mar 29, 2018, 08:57 pmIl me semble avoir dit PRA. Pas PR1. PRA. jvhap

Est-ce bien pertinent ? jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Mar 29, 2018, 10:02 pm
C'est d'autant plus pertinent que si vous y parvenez seul, vous prouverez l'incompétence de M. le Ministre de la Cohésion du Territoire et pourrez alors récupérer son ministère. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Mar 29, 2018, 10:15 pm
Je tiens à souligner le fait que la procédure que vous envisagez aboutirait entre autres à votre suppression, M. le Premier Ministre. Je repose ma question, est-ce bien pertinent ? jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Mar 29, 2018, 10:17 pm
Je suis assez grand pour me rendre compte moi-même que je plaisantais, merci bien. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Mar 29, 2018, 10:19 pm
M. le Premier Ministre est lui-même un grand comique. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Ange_Pleureur le Avr 01, 2018, 01:51 am
Tosid Rirnöltobot, l'employé du Comité pour la Surveillance de la Forteresse, était à l'instar de ses collègues dans ce que l'on nommerait un sacré pétrin. Sa ville, pour laquelle il avait mis tant d'efforts dans son travail, venait de tomber dans les mains d'hommes au mobile et aux mœurs plus que mystérieuses. Comme tous les nains, il n'avait rien compris à l'évènement: une ville frontalière est toujours amenée à connaître quelques "mésaventures" avec ses voisins, mais celle-ci sont prévisibles, surtout lorsqu'on côtoie le politique comme lui. Ce jour-là, rien n'annonçait que sa forteresse -- et sa vie par la même occasion, basculerait.
Tout fut plus que soudain. Une heure avant, on riait encore dans les rues. Puis l'alarme, les Cuirs Noirs, l'enfermement dans le Palais. S'ensuivit une série de secousses venant des quartiers inférieurs. Le calme. Et un bruit infernal de pas de course que nul ne saurait arrêter -- les hommes-rats, comme il l'apprit plus tard --, avant qu'une autre armée ne pénètre les portes de la ville et vienne à leur rencontre.

La défaite, chacun le sait, était inéluctable, et la défaite fut rapide. Très vite, Tosid rentra chez lui, le regard tourné vers le sol. Il pénétra dans son étroit domicile, ferma la porte à clef et s'allongea, en tremblotant alors qu'il songeait aux événements de la journée.
Qu'allait-il faire, lui, employé au service d'un régime devenu caduc du jour au lendemain ? Devrait-il fournir ses services au nouvel occupant ? Devrait-il fuir, se cacher ? Cela impliquerait de laisser Sedil seule à la merci des conquérants... ce qu'il ne ferait pas. Pas sans elle.

Au bout de quelques heures, lorsque la nuit s'était installée, on frappa à la porte. Une voix féminine le sortit de ses réflexions.

- Tosid tu es là ? Ouvre, c'est moi.

Entendant sa bien-aimée au seuil, Tosid sortit de sa couche en un saut, et courut ouvrir la porte à la naine. Celle-ci l'embrassa puis lui prit la main, tandis qu'il refermait la porte à clef de l'autre.

- Où tu étais ? Je ne t'ai pas croisé quand ils nous ont entassés au palais. Et on ne t'a pas vu de la journée, dit la belle naine en remettant en place une mèche d'un noir de jais.
- Ici. Je n'osais pas aller au bureau. Comment vont les choses dehors ?
- C'est un bazar sans nom. Le quartier des tailleurs de pierre s'est effondré, un éléphant a fait tomber les parois porteuses. Les Trompois ont pris possession de tous les bâtiments publics comme commerciaux.
- Les champs aussi ?
- Oui... ils ont vite investi le coin. On nous a donné un contremaître de la Trompe, il nous a fait travailler jusqu'à pas d'heure. Il fait pas grand chose, mais il fait en sorte que les récoltes aillent bien où il faut... c'est-à-dire chez eux. Tu n'es donc pas allé voir si on avait besoin de toi au bureau ?
- Je... je préfère pas, répondit Tosid en serrant Sedil dans ses bras et en prenant sa tête sur son épaule.
- Tu sais... il n'y a pas de raison pour qu'ils n'aient pas besoin de toi. La ville a toujours besoin qu'on l'administre, si possible par des personnes qui parlent notre langue.

Tosid soupira. Devait-il se lancer, dire à sa tendre et chère son véritable travail ? Il se lança.

- Écoute, je te dois la vérité...
- Quoi donc ?

Sentant la boule au ventre monter, il se ravisa.

- ... je ne veux pas parler des Trompois.

Sedil recula un instant, et lui sourit pour la première fois de la soirée. Elle répondit :

- Je crois bien que moi non plus, je n'ai pas envie d'en parler en fin de compte. La journée a été horrible... je suis exténuée.
- Je pense qu'on est d'accord sur ce point, déclara Tosid en lui rendant son sourire.
Tosid retourna près de sa couche, retira sa chemise et s'allongea sur son lit. Sedil se déshabilla et vint se coucher à ses côtés.
Des heure passèrent, et Tosid ne trouvait toujours pas le sommeil.
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Ange_Pleureur le Avr 01, 2018, 01:52 am
Il fallait plus qu'une attaque de sauvages pour empêcher le monde de Zuttad ClercMarteau de tourner correctement. Le directeur du Comité pour la Surveillance de la Forteresse craignait moins la mort que la fureur du Consul s'il apprenait qu'il avait manqué le travail.
Comme tout un chacun, sauf rares exceptions, il se réfugia dans ce palais qu'il avait appris à connaître au fil des réunions. Sans même se poser plus de questions, il se rendit au bureau dès que l'alarme eût passé et que la forteresse fut conquise.

Quelques minutes de marche suffirent pour le mener à son lieu de travail. Prudemment, il entrouvrit la porte d'entrée. Puis, voyant que personne n'avait investi les lieux, il pénétra ce haut-lieu de l'administration de la ville, quartier général des renseignements. Etroits, mais convenables, ces tunnels et ces chambres de roche avaient servi à obtenir des informations et à interpeller plus d'une centaine de nains, menant quelquefois à l'incarcération. Zuttad était fier. Fier d'avoir servi sa race, son Roi et sa ville, le tout sous la supervision des AngeEnLarme.

Malgré les recommandations venues d'en haut sur la diminution du volume de paperasse, Zuttad n'avait pu réduire à zéro la quantité utilisée dans son service. Certains dossiers étaient trop importants pour être laissés aux mains des Trompois, notamment ceux concernant la surveillance des frontières. Ils devaient disparaître avant qu'ils ne les trouvent.

Zuttad fonça aux archives, consistant en une petite pièce au fond du bâtiment. Il fit tout tomber des armoires de pierre, rassembla rapidement toutes les pages et en prit une brassée entière. Le directeur prit la direction de son propre bureau, quelques portes plus proches de l'entrée, et jeta tout dans son poêle. Il sorti un silex et un petit morceau de pyrite du tiroir de son bureau, et alluma doucement un feu à l'intérieur du fourneau qui consistait en l'unique luxe de la pièce. Lorsqu'il s'assura que les dossiers brûlaient bien, il retourna chercher des brassées de documents aux archives, et répéta son aller-retour jusqu'à ce que plus rien ne subside.
Satisfait de son travail de destruction, il s'installa un instant dans son siège pour profiter de la chaleur et écouter les crépitements des flammes. Quelques minutes passèrent, alors qu'il imaginait un plan de fuite. Peu de lieux lui semblaient adéquats. Heureusement il connaissait assez bien le capitaine Akest, qui dirigeait le Kastologîk. La montée serait un peu rude, mais au moins il savait qu'il ne serait pas dépaysé par les personnes qu'il verrait au sommet.

Des bruits de pas dans le couloir le firent sortir de ses pensées. Avant qu'il ne fasse quoi que ce soit, deux Trompois massifs se tenaient dans son bureau, torche à la main. Il les regarda un instant, prit une profonde respiration et leur dit simplement:

- Ah... Bonjour.
- Salû, répondit le premier.
- Û, répéta le second.

Un silence de quelques seconde suivit cet échange, pendant lequel ils continuèrent de se dévisager.

- Je peux vous aider ? tenta Zuttad.
- Roi. Icar-Deng. Veut vous voir pour orties, essaya d'expliquer le premier visiblement plus bavard.
- Dit, corrigea le second.
- Audit, oui, répliqua le premier. Vous venir ?

Zuttad se redressa dans son siège, se gratta la tête en fronçant les sourcils et demanda:

- Et si je veux pas ?
- Toi prendre. Gros. Dans la gueule.
- Alors j'imagine que je vais coopérer, répondit le nain.
- Opérer, tenta maladroitement le second humain.
- Vous voulez peut-être des documents ? demanda Zuttad.
- Pâpié, besoin, tenta d'expliquer l'humain le moins bavard.

Zuttad se leva, fit le tour de son bureau en disant:

- Bon, attendez-moi là deux minutes, je vais chercher un gros résumé de ce que le maître des lieux doit savoir. A tout de suite !
- Uite.

Zuttad sortit de son cabinet, referma la porte derrière lui en voyant les deux Trompois le saluer en souriant.
Puis ferma la porte à clé, et se mit à courir.
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Ange_Pleureur le Avr 01, 2018, 01:53 am
Tosid se tournait et se retournait dans son lit, en quête de sommeil. Il ignorait tout des mésaventures de Zuttad, jusqu'à son sort. Pour lui, il n'y a eu que son appartement, son lit, et Sedil. Alors qu'il continuait de gigoter en espérant trouver le sommeil, un bruit sourd résonna dans son logement.

D'un bond, il se leva, tandis que Sedil rouvrait délicatement les yeux. Il enfila un pantalon, saisit un couteau de cuisine et ouvrit la porte. Zuttad se tenait devant lui.

- TOSID ! s'écria le directeur en tentant d'étouffer sa voix. Par tous les dieux, ils ne t'ont pas cherché.
- Zuttad ? Mais qu'est-ce que vous faites là à une heure pareille ? chuchota le jeune nain sur son palier.
- Ecoute gamin, c'est grave. Je dois te parler, tu nous laisses entrer ?

L'espace d'un instant, Tosid tiqua sur le "nous". En tournant légèrement la tête, il vit qu'Astel Eshom, l'un de ses collègues du Comité se tenait derrière lui.

- Ecoutez... j'ai quelqu'un à la maison, on peut parler dans la rue deux secondes ?

Il se retourna vers Sedil, toute emmitouflée dans son duvet, et lui dit:

- Chérie ? On a des invités. Je sors deux minutes avec eux dans la rue, tu peux t'habiller pendant ce temps ?
- Vite, nous devons rester prudents, indiqua Astel.
- Bien sûr, répondit Tosid en refermant doucement la porte d'entrée. Alors... qu'est-ce qui vous a amenés ici ?
- Tu ne peux plus rester là, et nous non plus, expliqua Zuttad. Les Trompois ont arrêté tout le reste de l'équipe. Ils sont venus me chercher au bureau mais je leur ai échappé. Heureusement j'ai tout brûlé pour qu'ils n'aient rien. D'autres ont eu moins de chamce... j'ai passé la journée, caché dans les ruelles les plus étroites, à chercher nos collègues.
- Tosid... commença Astel Eshom.
- Attendez, vous dites que tous les autres sont...
- Arrêtés. Pour le moment, termina Astel. Zuttad m'a trouvé parce que je revenais de la frontière écarloise, ils n'ont pas réussi à me localiser. Toi par contre... ça reste un mystère.
- Je suis resté cloîtré ici toute la journée... personne n'est venu. Mais je suis plutôt discret sur le boulot que je mène, on me prend pour un simple employé de mairie. Les voisins ne sont pas non plus du genre à vendre la mèche.

Zuttad fut pris d'un léger rictus et laissa un souffle d'air s'échapper de ses narines pour mimer un rire.

- Toi, employé de mairie ? Allons bon... vous deux, vous êtes les meilleurs membres avec lesquels j'ai jamais eu à travailler, tu pourrais trouver un elfe au milieu de l'océan !

Tosid lui fit signe de baisser le volume.

- Doucement... écoutez... ma petite amie ignore ce que je fais dans la vie... et son grand-père a été arrêté puis envoyé au Mont Udir. Je préférerais éviter qu'elle ne l'apprenne...
Un silence gêné s'installa entre les trois nains. C'est lors que la porte s'ouvrit, laissant apparaître Sedil, sourire aux lèvres.
- Hé bien Tosid, tu me présentes tes amis ?
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Ange_Pleureur le Avr 01, 2018, 01:54 am
Sedil marchait déjà depuis plus de deux jours. Si son compagnon s'était montré, comme à l'accoutumée, aux petits soins avec elle, on ne pouvait en dire autant des deux autres ex-fonctionnaires de la ville. Ceux-ci, sans pour autant être antipathiques, s'étaient avérés peu bavard avec elle, tout au plus avait-elle pu apprendre leurs noms.

Malgré son équipement un minimum hivernal, ses pieds étaient engourdis par le froid et les longues marches avaient fini par lui donner des courbatures aux cuisses dont elle ne se défaisait jamais. Néanmoins, elle marchait à leurs côtés, tous étant comme appelés au sommet par une plus grande cause. Le patriotisme et le refus de se soumettre à une autorité étrangère pour ses compagnons de route et l'amour pour elle. Les sentiments qu'elle ressentait pour Tosid l'avaient poussée à le suivre, mais c'était surtout le lien du sang qui l'avait décidée à gravir la longue pente. En effet, à l'instar de sa famille, la jeune naine n'avait jamais passé une seule heure depuis l'arrestation et l'internement de son grand-père sans penser à lui. L'espoir de le retrouver vivant, voilà ce qui l'avait réellement amenée ici.

Elle sortit subitement de des songes lorsqu'elle aperçu des mouvements au-dessus d'eux. Avant qu'elle ne puisse piper mot, le doyen de la troupe réagit.

- Regardez, là haut ! déclara soudain Zuttad Clerc-Marteau en pointant les silhouettes qui s'avançaient vers eux.
- On dirait qu'on va avoir de la visite, fit Tosid.
- Une bonne visite ? s'enquit Sedil.
- Vu la provenance je dirais que oui, répondit Tosid avec un sourire. Je pense qu'on devrait aller à leur rencontre, tu en penses quoi Zuttad ?
- De toute façon on est en train de monter, et puisqu'il est hors de question de redescendre par ce versant... allons-y.

Alors qu'ils avaient repris leur escalade, et tandis que les silhouettes naines continuaient leur descente et se faisaient de plus en plus nettes, Astel s'arrêta pour plisser les yeux un instant dans leur direction. Son visage laissa apparaître un large sourire. Soudain, il cria vers les hauteurs:

- Sanád ? C'est toi ?

L'écho lui revint. Une seconde passa, puis une réponse se fit entendre.

- Astel ! Bah frangin, ça fait plaisir de te revoir
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Ange_Pleureur le Avr 01, 2018, 01:55 am
Au Kastologîk, les AngeEnLarme avaient fait bonne chère. L'après-midi s'annonçait chargé, mais la plupart avaient rejoint la tablée du capitaine Akest, à l'exception notable de Shasad qui avait cherché des vivres pour les charpentiers et mangé avec eux, ainsi que de Likot, qui réclamait qu'on ne le dérange pas et qui s'était cloîtré à l'infirmerie réaménagée en salle d'accouchement.

- Hé donc, c'est une bonne situation, ça, marin ? s'enquit le capitaine Akest auprès de Sota Semod.
- Oh vous savez, je vois beaucoup de pays... j'ai commercé avec toutes les races, vu chacun de leurs ports. À chaque fois qu'on met pied à terre, c'est une nouvelle aventure dans un monde différent: de nouvelles tavernes, de nouveaux jeux, de nouvelles boissons... On se plaint pas trop quand c'est calme. Ça n'est pas de tout repos, mais tous apprécient ce mode de vie.
- Ça doit surtout vous demander énormément de courage. La mer n'est-elle pas dangereuse ? demanda Scar, voulant en apprendre plus.

La mine du marin se fit plus sombre.

- Si bien sûr. Vous savez comment mon navire a fini. L'enfant de Selementil ne nous a pas fait de cadeau.

À l'évocation de ce nom, alors que tous les regards se tournaient vers l'humain, un silence pesant s'installa dans la salle.

- Je ne pensais pas spécialement à la bête, dit Scar en rompant le silence. Je pensais aux bandits des mers et aux corsaires des Îles du Septentrion.
- Ah. Hé bien on a nos armes, je pense que vous le devinez. Il faut bien entendu les user pour se défendre, mais ça n'arrive que rarement. Je n'ai jamais eu à le faire, à croire que les pirates se font rares. Et les corsaires nains ne s'attaquent pas aux navires humains.
- Vous vous battez rarement ? J'ai cru voir quelques cicatrices assez longues sur votre bras gauche. Je peux me tromper mais elles ressemblent à des cicatrices de combat.
- Oh, ça... c'est juste un entrainement qui a mal tourné.
- Ah, je vois, fit simplement Scar sans ajouter un mot.

A la fin de ce court échange, un soldat Cuir Noir entra dans la salle, s'inclina légèrement vers le capitaine Akest et Scar, puis vint chuchoter à leurs oreilles.

- Monseigneur, mon capitaine, les quatre nains viennent d'arriver.
- Faites-les entrer je vous prie et amenez-les à l'office du capitaine, répondit Scar.

Le soldat s'inclina à nouveau et repartit. Le Consul se leva, attendit l'espace d'une seconde que tous les regards se tournent vers lui, puis conclut le repas en ces mots:
- Mes amis, je vous remercie pour ces quelques instants d'insouciance. Malheureusement, l'urgence de la situation m'oblige à écouter ce déjeuner. Il me semble souhaitable que chacun retourne à ses occupations afin de quitter les lieux au plus vite
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Ange_Pleureur le Avr 01, 2018, 01:56 am
Likot, dans son infirmerie de fortune, ne savait guère ce qui allait de travers dans l'accouchement. Malgré ses quelques connaissances médicales, il n'était pas en mesure de pratiquer une quelconque opération permettant de faciliter le travail. Tout au plus veillait-il à l'hygiène et à l'assistance d'Itnet, la jeune mère. Après une violente série de contraction lui ayant arraché des larmes et des cris de douleur, elle fit signe à Likot de se rapprocher, et commença, essoufflée, à lui chuchoter dans l'oreille.
- Je... je ne veux plus vivre.

Likot, surpris d'une telle déclaration, répondit calmement.

- Mais... et votre enfant, madame ? Ne voulez-vous pas l'élever ?
- Je... refuse de l'élever... loin de la liberté des miens. Je n'en ai jamais voulu, c'est une peine de plus que vous m'avez infligée!
- Comment cela ?

Avant que la naine ne puisse répondre, de nouvelles contractions montèrent et lui arrachèrent de nouveaux hurlements. Le sang coula abondamment, et Likot se dépêcha de changer les serviettes sans chercher à lui extorquer un mot de plus.
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Ange_Pleureur le Avr 01, 2018, 01:57 am
Sanád, pris de joie, descendit la pente en courant vers son frère, d'une manière si rapide et si mal calculée qu'il faillit tomber à deux reprises dans la neige. Arrivé à sa hauteur, il enlassa son frère devant le regard attendri de ses compagnons.
- Hé bah frangin ! J'ai bien eu peur qu'on ne te reverrait jamais !
- On a eu de la chance, répondit Astel en le tapant sur l'épaule. On a eu beaucoup de chance.
__________________
- Voilà, c'est ici, fit simplement Sanád en montrant une porte aux voyageurs. Je vous laisse, je dois préparer notre départ.
- Merci pour l'accueil, dit Zuttad.

Sedil, elle, avait cessé de prêter attention depuis longtemps aux discussions qui avaient lieu entre les fonctionnaires. Et le Consul ceci, et Likot cela, et le grand et beau Shasad faisait ci, et les derniers exploits du Consul, et ces satanés traîtres emprisonnés ici... La jeune naine n'avait qu'une seule envie, s'expliquer avec Scar sur la brutalité des méthodes qu'il avait mises en place dans la ville, quitte à y laisser la vie. Même si ça ne mène à rien, même si je dois rejoindre mon grand-père, je...
- Sedil ?

La voix de Tosid venait d'interrompre le fil de ses pensées. Perdue, elle se contenta d'une timide réponse.
- Oui ?
- Écoute, je ne sais absolument pas ce que Scar veut, c'est sans doute peu de choses, quelques renseignements tout au plus. Mais ça pourrait être plus. Je n'ai pas trop envie de te mêler à ça, est-ce que tu pourrais nous attendre ?
- Quoi ? Attends Tosid, j'aimerais le voir, j'ai quelque chose à lui dire.
- Non, une minute, tu ne comprends pas que...

À cet instant, la porte s'ouvrit. Un officier sortit de la salle aux teints sombres teintés d'obsidienne. À sa suite, le Consul en personne.
Sedil, qui ne l'avait vu qu'à de rares occasions, le dévisagea un instant. Sa taille n'était guère supérieure à la plupart des nains, son visage, en faisant fi de ses cicatrices, n'était pas particulièrement plus beau ni plus harmonieux. Néanmoins elle sentit immédiatement un certain particularisme, qu'elle avait déjà ressenti auprès de certains notables. Une certaine assurance, qu'elle avait en horreur, une impression de conviction que le monde lui devait tout et surtout que le monde, c'était lui.

Un instant s'écoula sur cette première impression glaçante. C'est alors que ses yeux croisèrent son regard, et elle comprit à cet instant toute la subtilité de ce curieux personnage. Le vert profond de son iris semblait insondable, tel un écran opaque derrière lequel il était impossible de deviner une quelconque idée. À l'inverse, elle crut un instant qu'elle était un véritable livre dans lequel il comprendrait l'intégralité de ses pensées. En un éclair, il semblait avoir saisi toute la personnalité de Sedil, tous ses doutes et toutes ses colères. Il... il sait ce que je veux, pourquoi je viens, pensa-t-elle. À ce moment, le coeur de la naine se mit à battre plus fort que jamais, à tel point qu'elle en oublia toutes les phrases qu'elle avait prévues pour cet instant. Sa boule au ventre se transforma en véritable torpeur lorsqu'il lui sourit, pris sa main qui était d'une moiteur indescriptible et la baisa délicatement. Enfin, elle céda complètement lorsqu'il entendit sa voix grave lui dire:
- Mademoiselle, votre présence nous honore. Je voudrais m'entretenir avec ces messieurs un court moment. Peut-être souhaiteriez-vous vous restaurer après ce long périple ? Le capitaine Akest se fera un plaisir de vous conduire à la table.

Tremblante, la gorge nouée et les membres parcourus de long en large par une énergie issue de sa nervosité, elle ne pu répondre que par un simple:
- Oui. Merci.
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Ange_Pleureur le Avr 01, 2018, 01:59 am
- Pas mal comme vue, pas vrai ?

Sota, le regard rêveur vers Lançaffront, se retourna vers Shasad qui venait de l'interpeller entre deux coups de scie sur une planche.
- Oui. C'est sûr que ça me change de l'océan.
- Ah ça... ça a toujours été mon rêve, j'envie votre métier.
- Les nains appréciant la mer sont bien rares dans votre pays, fit le marin en souriant.
- Je suis encore jeune. J'aspire à voyager et vivre quelques aventures avant que le poids des responsabilités ne me tombent sur les épaules.
- Ça n'était pas le cas avant ? demanda Sota en s'asseyant aux côtés du jeune nain en plein travail.
- À Cornedebouc ? Bien sûr que si...

Il finit de découper la planche avant de poursuivre:
- Mais c'est comme ça quand on est un AngeEnLarme. La famille avant tout, encore plus quand on est dans mon cas et qu'on lui doit tout. Depuis qu'ils m'ont recueilli -- je devais avoir quelques mois, j'ai été élevé dans l'idée qu'on devait faire passer les grandes causes avant sa propre personne.

Sota soupira un instant, cherchant ses mots alors qu'un mince nuage de buée s'élevait de sa bouche. Il continua:
- À ce propos... j'ai quelques difficultés à cerner la finalité de vos... politiques et des opinions de Scar.
- Oncle Scar ? C'est une personne complexe, il faudrait des heures pour expliquer une parcelle de son parcours et de ses idées.
- C'est votre oncle ?
- Non je l'appelle juste comme ça affectueusement, c'est lui qui m'a élevé... Mais à l'âge adulte il a dit qu'il me compterait dans le rang de ses cousins par mesure d'égalité.
- D'accord... donc, Scar ?
- Comment faire court... s'il faut retenir une idée de lui c'est qu'il porte un grand respect aux traditions. C'est le seul nain que je connaisse qui s'adresse encore au Roi en le nommant "Empereur", sous prétexte que ce titre lui a été imposé par des seigneurs frondeurs et non pas choisi. C'est un nain habile, intelligent, influent... il ne le montre pas forcément mais il a les moyens de vivre aussi bien que les plus gros marchands d'obsidienne. Notre famille a même une banque à son nom, la plus grosse étant aux Monts d'Emeraude. Certains disent qu'il a épousé la cousine du Roi parce que c'était la seule manière pour l'État de purger sa dette envers lui, après moi j'en sais rien je n'étais pas encore né, et il y a beaucoup d'histoires qui circulent sur lui.

Sota Semod hocha la tête, avant de redemander:
- Et du coup, pour quelle finalité ?
- Je dirais la bonne tenue du royaume, tout simplement.

Le marin se releva, ramassa quelques planches et déclara:
- Assez parlé, je vais vous donner un coup de main. Vu ce que je sais des bateaux, ce n'est pas une petite luge qui va m'effrayer!

C'est alors qu'un détail frappa l'oeil de Shasad, qui ne prit pas le temps de placer une boutade. Un nain des Cuirs Noirs s'était installé quelques minutes auparavant au poste d'observation une dizaine de mètres plus loin. Celui-ci sursauta violemment après avoir fixé l'objectif dans la direction de l'escouade trompoise. Reculant d'un bond vif, il se retourna vers l'entrée avant de courir à toute vitesse vers la lourde porte.
Interloqué, Shasad se leva et marcha vers le téléscope. Il fit la mise au point et balaya la pente en cherchant les hommes. Lorsqu'il les vit enfin, il comprit la raison de la réaction du soldat.
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Ange_Pleureur le Avr 01, 2018, 02:02 am
Après trois longs quarts d'heure, la porte du bureau du capitaine s'ouvrit à nouveau. Le Consul en exil en sortit en premier, suivi des trois nains qui avaient travaillé pour lui.
- Messieurs, je vous remercie encore pour notre discussion, dit-il en inclinant la tête. Profitez bien de votre séjour ici pour prendre du repos, nous partirons bien vite.

Tous acquiescèrent et le remercièrent une dernière fois, avant de s'en aller vers les quartiers des soldats qu'on leur avait indiqué. Scar, de son côté, se prépara à rechercher le capitaine Akest quand, soudain, un Cuir Noir entra en trombe dans le grand hall sur lequel donnait le bureau.
- Mons... monseigneur, fit-il sans le souffle.
- Je vous écoute, milicien.
- Les... chasseurs Trompois... Ils-ils-ils...
- Quoi donc ?
- Ils courent ! s'écria le jeune soldat. Ils courent à une vitesse folle, on dirait un cheval au galop ! La pente ne leur fait rien, c'est comme s'ils étaient en plein milieu d'une plaine !
- Comment cela ? Quelle est leur avancée ?
- Rapide, monseigneur.

Scar fronça les sourcils, ferma les yeux et se pinça le nez l'espace d'un instant. En ôtant sa main et en rouvrant les yeux, il ordonna:
- Allez chercher le capitaine Akest ainsi qu'un nain capable de m'estimer le temps qu'il nous reste et retrouvez-moi au sommet.
- Ce sera fait, monseigneur.

Après s'être incliné, le Cuir Noir s'en alla aussi vite qu'il était apparu. Scar retourna dans le bureau, repris sa veste et s'en alla vers l'escalier menant à l'extérieur.

__________________________

- Scar ! s'écria Shasad. On a un problème.
- Je sais, répondit le Consul en refermant la grande porte de pierre de l'avant poste.

En faisant craquer la neige sous ses pieds, il se dirigea vers l'obervatoire et posa son oeil contre le verre. Shasad abandonna son atelier improvisé et se rappricha de lui. Scar chercha quelques instants la position des Trompois, fit une mise au point rapide et chuchota:
- Par Shedim...
- Dans combien de temps seront-ils là, Scar ?
- Je l'ignore, Shasad.
- Qu'est-ce qu'on va faire ? Tu veux qu'on se défende contre eux ?

En retirant son oeil du verre, Scar porta la main gauche prêt de son visage, se frotta les yeux et maintint le haut de son nez pincé. Il soupira, puis rouvrit les yeux.
- Si c'est nécessaire, oui. Évitons cela si c'est possible.

Soudain, la porte de pierre s'ouvrit. Akest, ainsi qu'un Cuir Noir, apparurent, saluant respectueusement le Consul qui leur fit signe d'établir immédiatement l'état de la situation.
Le Cuir Noir se dépêcha de regarder à travers la lentille. Plusieurs fois, il consulta une carte qu'il avait emmenée avant de replonger son regard en contrebas. Il évalua la distance en retirant son oeil de l'appareil, puis regarda une dernière fois la carte. Il se retourna, jeta un coup d'oeil rapide vers la position du soleil, se tourna vers ses supérieurs et déclara:
- C'est pour ce soir. Aux horizons de dix-neuf heures, ils seront là.

Une vive fatigue prit Scar à l'annonce de cette nouvelle. Il croisa les bras et s'adossa à un rocher du pic, le regard tourné vers le sol. Plusieurs secondes s'écoulèrent pendant lesquelles son regard passa du cartographe au capitaine, puis au poste d'observation avant de se tourner vers les luges et Shasad. Il brisa alors le silence:
- Combien de ces planches sont prêtes par rapport au total prévu ?
- Là ? Je dirais... une petite moitié.
- La moitié à peine... ce ne sera donc pas fini à temps.
Shasad fit la moue et secoua la tête de gauche à droite.
- Qu'allons-nous faire dans ce cas-là ? s'enquit le jeune nain.
- J'imagine qu'on pourrait procéder à un tri des nains à descendre, répondit son aîné. Les soldats et la famille, avec ce qu'on peut prendre en matériel et en vivres.
- Ils se prendront aux prisonniers pour se lâcher de cet affront, prévint le capitaine Akest.

Les gradés se dévisagèrent l'un après l'autre suite à ce court échange. Comptaient-ils vraiment laisser leurs congénères à des bouchers, aussi traitres soient-ils ?
- Attendez, intervint Sota. J'ai peut-être une idée.
- J'imagine que toutes sont bonnes à prendre, fit Scar.
- Cette situation me rappelle un peu la fois où mon équipage a voulu débarquer sur une île qui ne disposait d'aucun port. On a laissé le navire mouiller au large, et on a dû prendre les canots. Sauf que certains fuitaient faute d'entretien. Du coup nos canots valides ont fait trois aller-retours sur la côté pour débarquer tout le monde.
- Belle image, conclut Scar, mais nous n'allons pas descendre cette montagne et la remonter en quatre heures. C'est impossible.

Un autre silence s'installa, rapidement interrompu par les bruissements de papier du cartographe.
- Messeigneurs... je crois qu'il existe une solution, fit ce dernier.

Voyant que ses supérieurs le regardaient avec attention, il pointa un endroit sur la carte et continua:
- Si nous nous contentons de glisser vers un petit plateau en contrebas... nous pouvons faire descendre les premiers groupes de nains puis remonter à pieds en environ trois heures. Ce qui laisse au final le temps de faire descendre tout le monde.

Scar regarda le plan, et acquit de la tête.
- Bien, nous avançons. Cela nous laisse un dernier détail à régler, dit le Consul. Nous n'aurons pas suffisemment d'avance sur eux pour les fuir indéfiniment, il nous sera impossible de rejoindre Lançaffront sans qu'ils ne nous rattrapent.
- On pourrait brouiller les pistes, proposa le capitaine Akest.
- Cela prendrait trop de temps, et vous oubliez les qualités de pisteurs des chasseurs Trompois.
- On pourrait se séparer en plusieurs groupes pour les diviser, avança Sota.
- Ils seront toujours plus nombreux que nos combattants, cela ne ferait que nous affaiblir.
- Ou bien... commença Shasad avant de prendre le plan que le cartographe lui tendait. Si je m'en réfère à la position du plateau, il n'est pas visible depuis le sommet du mont, d'énormes rochers le cachent à notre vue. Si nous cachons leurs traces les plus hautes, car pour eux nous aurons le temps de le faire, nos premiers nains pourront rester cachés derrière ces pierres en attendant que les chasseurs continuent leur route.

Puis, le second groupe de nains, qui laissera des traces visibles, descendra l'intégralité de la montagne, laissant croire aux Trompois qu'il n'y a eu qu'une seule et unique descente du pic. Ils se contenteront de suivre ces empreintes, laissant ainsi le temps au premier groupe de rejoindre Lançaffront par une route secondaire tout en permettant au deuxième d'avoir une avance assez longue sur eux.
Scar s'étonna de la rapidité à laquelle Shasad avait pensé à un tel plan. Serait-il son meilleur héritier ?
- J'imagine que c'est la seule solution viable qui s'offre à nous, lui dit Scar dans un sourire. Capitaine, commencez l'évacuation de la première vague de nains, assurez vous qu'on embarque suffisemment de sacs de vivres pour la route.
- Bien, monseigneur, répondit l'officier.
- Quant à toi Shasad... va te reposer, nous aurons bientôt besoin de toi. Pendant ce temps, je retourne en bas expliquer le plan aux autres et préparer les départs.
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Ange_Pleureur le Avr 01, 2018, 02:05 am
________________

Le soir arrivait sur la montagne noire, et voilà maintenant des heures que Likot vivait reclu, coupé du reste de l'avant-poste sans avoir une vague idée de ce qui se tramait au-dessus et au-dehors de celle-ci. Il n'avait pas mangé, et n'avait que peu dormi. Ses connaissances médicales, bien trop basiques pour un tel cas, ne suffisaient pas à mettre un terme aux souffrances auxquelles il assistait.

Puis enfin, après des heures d'agonie, Likot vit apparaître le haut d'une tête.
- Madame... ce sera bientôt fini, fit-il en lui tenant la main. Poussez encore, et vous pourrez vous reposer.

D'autres hurlements de douleur se firent entendre, avant que le haut du corps n'apparaisse également. En dépit des heures que lui avaient pris le travail, il suffit de dix minutes pour que l'enfant fusse enfin là.
Likot prit l'enfant dans ses bras et le déposa sur le buste de la mère et serra sa main.

- Mes félicitations, madame, c'est une fille.
- Îcum... elle s'appelle Îcum... fit la naine à bout de souffle. Îcum AngeEnLarmes, comme son père...

Likot lâcha subitement la main de sa patiente, et recula en la fixant du regard. Était-ce donc pour cela qu'elle haïssait tant sa propre existence, qu'elle considérait sa grossesse comme une peine ? Qui était son père ? La date de conception coïncidait avec son incarcération, mais Likot n'aurait jamais songé qu'elle aurait pu avoir lieu à ce moment.
Choqué, sans souffle, il regarda la naine en face de lui. Il aurait pu s'attendre à ce qu'elle adopte un regard de mère teintée de joie de voir son enfant. Il se rendit compte qu'elle ne faisait guère attention à sa fille, et que le regard qu'elle adressait à cet instant à son était empli de haine. La haine du clan AngeEnLarme, dont elle avait malgré elle assuré la pérennité du sang.
Ses yeux se fermèrent ensuite, laissant couler une larme. Elle respira bruyamment, mais son souffle se calma rapidement. Puis s'éteignit, laissant Likot seul avec un enfant en pleurs.

_____________________


- Monseigneur Likot, il va être temps de... partir.

Le soldat qui venait d'entrer dans l'infirmerie marqua une pause de surprise lorsqu'il se rendit compte du spectacle qu'offrait la pièce.

- Les femmes, et les enfants d'abord, alors ?
- On m'a mandaté pour cela, sire.
- Vous ne trouverez plus qu'un enfant ici.

Le milicien détourna les yeux de Likot et du nouveau-né, et vit que la table d'opération était recouverte d'un simple linceul, cachant une mère qui venait de donner la vie, en perdant par la même la sienne.
- Combien de temps encore ? s'enquit celui qu'on était venu chercher en se levant.
- Une vingtaine de minutes seulement. Presque tout le monde a déjà quitté l'avant-poste. Je devais vous faire remonter, que l'opération soit finie ou non.
- Je ne trainerai pas plus longtemps ici. L'enfant viendra avec moi. Avez-vous une fosse commune ou des cercueils préparés pour cette naine ? Je doute que Scar soit enchanté à l'idée de trouver son spectre en reconquérant l'endroit.
- Quelques-uns sont disponibles à une dizaine de mètres plus loin, sire.
- Fort bien, mettez-la dedans, je monte.

____________________________________

Tout nain qu'il était, Likot fut ébloui par la lumière du soleil se reflétant sur la neige du pic en sortant des lieux. Quelques-uns de ses cousins étaient encore là, rassemblant les dernières provisions avant la grande descente. Shasad fut le premier à le voir.

- Likot ! Mon vieux si tu savais comme on s'inquiétait pour toi ? Tout s'est bien passé ?

L'intéressé baissa les yeux sur l'enfant qu'il tenait emmitouflée dans ses bras, ferma douloureusement les yeux et secoua la tête.
- On l'a mise en bière il y a cinq minutes. Sa fille, Îcum, se porte en revanche bien.

Toute ennemie du royaume qu'était cette mère, Shasad ne put s'empêcher d'éprouver une forme de chagrin. Lui, l'orphelin qui ne connut jamais ni père ni mère, se sentit soudain intensément proche de cette jeune naine.

- On verra ce qu'on pourra faire, dit-il alors.

Scar, qui était en train de vérifier l'avancée des Trompois, vint alors à sa rencontre.
- Ecoutez, leurs facultés de course sont étonnantes. Ils attaquent la pente avec la plus grande des vitesses, nos calculs ont été faussés. Changement de programme, il ne nous reste que cinq minutes.

Le sang de Shasad ne fit plus qu'un tour.
- CINQ MINUTES ? C'est monstrueux ! Pas de temps à perdre, prenons les dernières luges, vite !
- Je venais vous dire ça, conclut le chef du clan AngeEnLarme.

Shasad se mit à sonner une cloche de ralliement placée à la porte, signifiant ainsi aux derniers personnels de se rassembler. Le capitaine Akest, Sota Semod, Zuttad Clercmarteau, Astel, Tosid et Sedil ainsi que quelques derniers cuirs noirs vinrent à l'appel.
- Tous les prisonniers sont déjà descendus ! leur expliqua Shasad.

A ces mots, Sedil fut glacée. Elle qui était venue chercher son grand-père et qui avait fouillé discrètement les lieux n'avait vu aucune trace de lui.
- ... les sacs de vivres sont encore à descendre, prenez-en si vous avez de la place. Maintenant, tous sur les pentes !
Alors que la petite quinzaine de nains se rua vers les luges, Scar attrapa Sedil par l'épaule et la retint.
- Mademoiselle... prenez l'enfant avec vous et partez devant, nous vous couvrirons. Nous la récupérerons en bas, je refuse de prendre le risque qu'elle soit avec nous si nous devions être pris en chasse malgré les précautions.

Sans mot dire, la naine prit l'enfant dans ses bras de manière prudente sans guère savoir trop comment. Timidement, elle leva les yeux vers Scar et hocha la tête avec détermination. Elle prit place à bord d'un traineau avec Tosid et Astel, puis le Cuir Noir à l'avant amorça la descente.
Scar s'installa dans une luge avec à l'avant Akest, suivi de Sota, Likot. Pour la première fois depuis son départ de Cornedebouc, et malgré l'urgence de la situation, il put s'installer un instant sans avoir à gérer quoi que ce soit. Les traineaux étaient larges d'un mètre et longs de deux, des poignées avaient même été installées pour s'accrocher pendant la descente. Pour sûr, Shasad s'est surpassé avec ses collègues. Où est-il d'ailleurs ?

Shasad, qui avait de son propre chef décidé d'occuper le dernier traineau auquel était harnaché divers sacs, le poussa en direction de la pente pour s'apprêter à la descendre. Soudain il s'écria "Attendez !" et repartit en arrière. Scar, qui avait fait attendre son traineau, lui demanda ce qui l'avait pris et lui cria de se dépêcher, alors que le jeune nain se ruait vers le télescope pour y dévisser la puissante lentille.
- Je préfère éviter qu'ils aient cet avantage sur nous, cria Shasad en courant vers son traineau.

Soudain, un cri de guerre guttural et profond résonna à proximité. Une cinquantaine de mètres tout au plus.

Shasad tourna la tête derrière lui alors qu'il s'approchait de son traineau. Tandis qu'il les cherchait du regard, sa cheville cogna un objet. Après un bref cri de surprise, il vola par-dessus la luge qu'il avait affrétée et lâcha la lentille. Scar, qui avait tout vu de la scène, se leva alors et alla l'aider. Shasad, cherchait à quatre pattes la lentille de cristal dans la neige et la plaça dans une poche. Il se retourna et vit alors à une trentaine de mètres une rangée de Trompois, fendant l'horizon dessiné par le sommet de la montagne; tous armés de lances et courant vers lui. On le saisit soudain par le col pour l'installer brusquement dans le traineau paré au départ. Scar se plaça alors derrière lui et ordonna à Akest de s'élancer.
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Avr 01, 2018, 09:14 am
SCAR EST DE RETOUR !

Après toutes ces années, enfin la descente en luge ! jvcute

CiterLes aventures rocambolesques de Tosid Rirnöltobot

Ce bon vieux Tosid !  stkosjoie

Citer- Hé donc, c'est une bonne situation, ça, marin ? s'enquit le capitaine Akest auprès de Sota Semod.
- Oh vous savez, je vois beaucoup de pays... j'ai commercé avec toutes les races, vu chacun de leurs ports. À chaque fois qu'on met pied à terre, c'est une nouvelle aventure dans un monde différent: de nouvelles tavernes, de nouveaux jeux, de nouvelles boissons... On se plaint pas trop quand c'est calme. Ça n'est pas de tout repos, mais tous apprécient ce mode de vie.

Ouf, il a évité de justesse la "référence de trop". jvnoel

CiterOncle Scar

Ce bon vieux Onc' Scar. jvcute


Citer- Comment cela ? Quelle est leur avancée ?
- Rapide, monseigneur.

C'EST POUR BIENTÔT !
LES LUGES LES LUGES !  stkosjoie

Citer- Si nous nous contentons de glisser vers un petit plateau en contrebas... nous pouvons faire descendre les premiers groupes de nains puis remonter à pieds en environ trois heures. Ce qui laisse au final le temps de faire descendre tout le monde.

ENCORE TROIS HEURES ?

C'est une escouade de Trompois ou la phase finale de Freezer dans DBZ ton truc ? jvnoel

CiterEn dépit des heures que lui avaient pris le travail, il suffit de dix minutes pour que l'enfant fusse enfin là.

Enfin un peu d'amour dans ce monde de brutes. jvcute

Citer- Îcum... elle s'appelle Îcum...

Elle... elle a appelé sa fillle "I cum" ? jvpeur
Ça va pas être facile au collège. jvnoel

CiterÎcum AngeEnLarmes, comme son père...

...Oh.

Citer- Les femmes, et les enfants d'abord, alors ?

"Oui, des fois que y'aurait des crevasses sur la route."

Citer- CINQ MINUTES ? C'est monstrueux ! Pas de temps à perdre, prenons les dernières luges, vite !

Ah, je l'avais bien dit que c'était Freezer ! jvrire

Attention, Scar, il ne te reste plus que quelques minutes à vivre. Cinq, exactement...

CiterShasad tourna la tête derrière lui alors qu'il s'approchait de son traineau.

C'est parti, c'est parti !  stkosjoie

CiterScar se plaça alors derrière lui et ordonna à Akest de s'élancer.

ENFIN ! LA LUUUUUGE ! jvfou

Wait...
C'est... c'est fini ?

Mais... MAIS QUEL GÉNIE DU MAL PUTAIN ! jvfou
Tu es un odieux personnage, Ange. jvsnif
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Avr 01, 2018, 04:41 pm
ENFIN stkosjoie


CiterTosid


J'aime quand d'anciens persos secondaires refont surface. jvoui


CiterLe directeur du Comité pour la Surveillance de la Forteresse craignait moins la mort que la fureur du Consul

Tel Beria avec Staline. jvhap

CiterCertains dossiers étaient trop importants pour être laissés aux mains des Trompois, notamment ceux concernant la surveillance des frontières. Ils devaient disparaître avant qu'ils ne les trouvent.

Ach, prûlez tout, les zofiets arrifent !  jvhap



CiterZuttad sortit de son cabinet, referma la porte derrière lui en voyant les deux Trompois le saluer en souriant.
Puis ferma la porte à clé, et se mit à courir.

J'ai ri tout seul comme un débile. jvrire


CiterRéapparition du vénéré Consul
SKARILÉTROKOOL jvcute jvcute jvcute
Spoiler: MontrerCacher
Il m'a manqué.  stkosjoie


CiterHé donc, c'est une bonne situation, ça, marin ?
jvhap

Citer- Oh, ça... c'est juste un entrainement qui a mal tourné.
Ah oui, el famoso "je suis tombé dans l'escalier" IRL. stktruhmuhn

CiterIl me semble souhaitable que chacun retourne à ses occupations afin de quitter les lieux au plus vite
*Hype intensifies* jvbave

CiterOncle Scar

Le genre de détail qui peut donner des scènes digne de l'Union Soviétique. jvrire

Spoiler: MontrerCacher
Quelques mois plus tôt dans une taverne de Cornedebouc...

"Nan mais mon gars, tu sais ce qu'on dit sur le Consul Angeanlarme... jvsarcastatic
- Oncle Scar ? Non, qu'est-ce qu'on dit sur lui ? jvhap
- Euh... Que c'est un excellent dirigeant. jvpf  
- Tu vas en tôle. jvhap
- Et merde. jvpf  "


Citer- C'est pour ce soir. Aux horizons de dix-neuf heures, ils seront là.

popcorn levels @800%

stkpopcorn stkpopcorn stkpopcorn stkpopcorn stkpopcorn stkpopcorn stkpopcorn stkpopcorn


Citer- Îcum... elle s'appelle Îcum... fit la naine à bout de souffle. Îcum AngeEnLarmes, comme son père...

 
stkursuloh
Spoiler: MontrerCacher
 stkursuloh stkursuloh

...il me faut plus de popcorn. jvpf


CiterÎcum


Spoiler: MontrerCacher
 


CiterFinal


OMG jvfou jvfou jvfou

CA ME MET TROP LA HYPE POUR LA SUITE ! jvfou

Spoiler: MontrerCacher
Et pour le coup, dans les derniers paragraphes, j'en venais même à me demander si Scar allait prendre la décision d'abandonner Shasad. jvfou
Bordel, ce chapitre me met de bonne humeur. stkosjoie 
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Avr 01, 2018, 11:23 pm
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Avr 02, 2018, 01:30 pm
ENFIN! stkosjoie

Citation de: Ange_Pleureur le Avr 01, 2018, 02:02 am- Les... chasseurs Trompois... Ils-ils-ils...
- Quoi donc ?
- Ils courent ! s'écria le jeune soldat.

Je ne sais pas pourquoi mais je trouve ce simple constat hilarant. jvrire

Très bon chapitre, par contre tu es un sacré troll pour t'être arrêté avant la descente. J'attends une progression de ce côté-là depuis deux ans. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Avr 02, 2018, 02:18 pm
Ho, arrête d'exagérer, ça fait quand même pas deux a...

...  stkursuloh
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Ange_Pleureur le Avr 02, 2018, 04:36 pm
¯\_(ツ)_/¯
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Avr 02, 2018, 06:46 pm
Citation de: Cody le Avr 02, 2018, 02:18 pmHo, arrête d'exagérer, ça fait quand même pas deux a...

Non mais le pire c'est que vous attendez la suite des aventures de Scar, mais moi j'ai un début de chapitre qui attends depuis deux ans que son groupe arrive à un certain endroit. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Zeropol le Avr 06, 2018, 11:40 pm
CiterPetit rappel avant que tout le monde ne crie "En métal, le bois c'pour les elfes" :

Bouclier (de type ) Viking ( que l'on ne nommera pas les Elfes de la Mer :) ) ;


Dans la page wikipedia francaise de "bouclier", il n'est pas fait mention de boucliers en métal ( simplement d'armatures bois "plaquées" métal ). Dans la page anglaise, il n'en est fait mention qu'au temps préhistoriques, de manière anecdotique.


CiterQu'on soit bien clair, les batailles où les combattants de chaque armée sont dispersés un peu partout par groupe de deux et se battent en duel, ça n'existe pas. Ça fait aucun sens. Une bataille c'est comme dans Troie ou 300, un gros clusterfuck avec les mecs collés les uns aux autres, simplement séparés par leurs boucliers

Alors j'en sais rien, mais comment peux tu le savoir toi ? Les films hollywoodiens me semblent pas fiables pour ce genre de questions ^_^

EDIT : le gars qui reponds a la page 2 sans avoir vu qu'il y en a une 3eme de remplie  ^_^
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Ange_Pleureur le Mai 15, 2018, 01:07 am
Bon ben y a eu un souci d'ordinateur les gars, priez avec moi pour que ce ne soit pas le disque dur  jvfou
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Mai 18, 2018, 11:39 pm
La vache Ange, mon disque dur a cramé quelques heures avant ton message. jvpf
Je ne crois pas aux coïncidences. Quelqu'un nous en veut personellement.  stktruhmuhn
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Ange_Pleureur le Mai 19, 2018, 06:18 pm
J'ai pu récupérer les données sur un nouveau PC au final jvhap
Mais tu m'en vois réellement navré pour ton disque Alex jv:-(
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Mai 19, 2018, 08:33 pm
Post avant "Il faut savoir se séparer des biens matériels" ou un autre truc du genre. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Mai 20, 2018, 01:04 am
Il faut savoir se sépa Oh, t'inquiète, je venais juste de faire mon backup et c'est en tentant de reformater pour refaire une install clean de mon OS qu'il m'a claqué entre les doigts. Tout va bien, les disques durs classiques ne sont pas chers de nos jours. jvhap 
Et ça m'a donné l'occasion d'exploser l'ancien comme il se doit. stkmagma
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Ange_Pleureur le Juil 10, 2018, 01:29 am
(après avoir réécrit cinq fois la partie faute de résultat satisfaisant, suite et fin de la descente de la montagne... encore désolé  jv:-( , je reposte le chapitre précédent pour rappel des faits)

- Monseigneur Likot, il va être temps de... partir.

Le soldat qui venait d'entrer dans l'infirmerie marqua une pause de surprise lorsqu'il se rendit compte du spectacle qu'offrait la pièce.

- Les femmes, et les enfants d'abord, alors ?
- On m'a mandaté pour cela, sire.
- Vous ne trouverez plus qu'un enfant ici.

Le milicien détourna les yeux de Likot et du nouveau-né, et vit que la table d'opération était recouverte d'un simple linceul, cachant une mère qui venait de donner la vie, en perdant par la même la sienne.

- Combien de temps encore ? s'enquit celui qu'on était venu chercher en se levant.
- Une vingtaine de minutes seulement. Presque tout le monde a déjà quitté l'avant-poste. Je devais vous faire remonter, que l'opération soit finie ou non.
- Je ne trainerai pas plus longtemps ici. L'enfant viendra avec moi. Avez-vous une fosse commune ou des cercueils préparés pour cette naine ? Je doute que Scar soit enchanté à l'idée de trouver son spectre en reconquérant l'endroit.
- Quelques-uns sont disponibles à une dizaine de mètres plus loin, sire.
- Fort bien, mettez-la dedans, je monte.

____________________________________


Tout nain qu'il était, Likot fut ébloui par la lumière du soleil se reflétant sur la neige du pic en sortant des lieux. Quelques-uns de ses cousins étaient encore là, rassemblant les dernières provisions avant la grande descente. Shasad fut le premier à le voir.

- Likot ! Mon vieux si tu savais comme on s'inquiétait pour toi ? Tout s'est bien passé ?

L'intéressé baissa les yeux sur l'enfant qu'il tenait emmitouflée dans ses bras, ferma douloureusement les yeux et secoua la tête.

- On l'a mise en bière il y a cinq minutes. Sa fille, Îcum, se porte en revanche bien.

Toute ennemie du royaume qu'était cette mère, Shasad ne put s'empêcher d'éprouver une forme de chagrin. Lui, l'orphelin qui ne connut jamais ni père ni mère, se sentit soudain intensément proche de cette jeune naine.

- On verra ce qu'on pourra faire, dit-il alors.

Scar, qui était en train de vérifier l'avancée des Trompois, vint alors à sa rencontre.

- Ecoutez, leurs facultés de course sont étonnantes. Ils attaquent la pente avec la plus grande des vitesses, nos calculs ont été faussés. Changement de programme, il ne nous reste que cinq minutes.

Le sang de Shasad ne fit plus qu'un tour.

- CINQ MINUTES ? C'est monstrueux ! Pas de temps à perdre, prenons les dernières luges, vite !
- Je venais vous dire ça, conclut le chef du clan AngeEnLarme.
Shasad se mit à sonner une cloche de ralliement placée à la porte, signifiant ainsi aux derniers personnels de se rassembler. Le capitaine Akest, Sota Semod, Zuttad Clercmarteau, Astel, Tosid et Sedil ainsi que quelques derniers cuirs noirs vinrent à l'appel.
- Tous les prisonniers sont déjà descendus ! leur expliqua Shasad.

A ces mots, Sedil fut glacée. Elle qui était venue chercher son grand-père et qui avait fouillé discrètement les lieux n'avait vu aucune trace de lui.

- ... les sacs de vivres sont encore à descendre, prenez-en si vous avez de la place. Maintenant, tous sur les pentes !

Alors que la petite quinzaine de nains se rua vers les luges, Scar attrapa Sedil par l'épaule et la retint.

- Mademoiselle... prenez l'enfant avec vous et partez devant, nous vous couvrirons. Nous la récupérerons en bas, je refuse de prendre le risque qu'elle soit avec nous si nous devions être pris en chasse malgré les précautions.

Sans mot dire, la naine prit l'enfant dans ses bras de manière prudente sans guère savoir trop comment. Timidement, elle leva les yeux vers Scar et hocha la tête avec détermination. Elle prit place à bord d'un traineau avec Tosid et Astel, puis le Cuir Noir à l'avant amorça la descente.

Scar s'installa dans une luge avec à l'avant Akest, suivi de Sota, Likot. Pour la première fois depuis son départ de Cornedebouc, et malgré l'urgence de la situation, il put s'installer un instant sans avoir à gérer quoi que ce soit. Les traineaux étaient larges d'un mètre et longs de deux, des poignées avaient même été installées pour s'accrocher pendant la descente. Pour sûr, Shasad s'est surpassé avec ses collègues. Où est-il d'ailleurs ?

Shasad, qui avait de son propre chef décidé d'occuper le dernier traineau auquel était harnaché divers sacs, le poussa en direction de la pente pour s'apprêter à la descendre. Soudain il s'écria "Attendez !" et repartit en arrière. Scar, qui avait fait attendre son traineau, lui demanda ce qui l'avait pris et lui cria de se dépêcher, alors que le jeune nain se ruait vers le télescope pour y dévisser la puissante lentille.

- Je préfère éviter qu'ils aient cet avantage sur nous, cria Shasad en courant vers son traineau.

Soudain, un cri de guerre guttural et profond résonna à proximité. Une cinquantaine de mètres tout au plus.

Shasad tourna la tête derrière lui alors qu'il s'approchait de son traineau. Alors qu'il les cherchait du regard, sa cheville cogna un objet. Après un bref cri de surprise, il vola par-dessus la luge qu'il avait affrétée et lâcha la lentille. Scar, qui avait tout vu de la scène, se leva alors et alla l'aider. Shasad, cherchait à quatre pattes la lentille de cristal dans la neige et la plaça dans une poche. Il se retourna et vit alors à une trentaine de mètres une rangée de Trompois, fendant l'horizon dessiné par le sommet de la montagne; tous armés de lances et courant vers lui. On le saisit soudain par le col pour l'installer brusquement dans le traineau paré au départ. Scar se plaça alors derrière lui et ordonna à Akest de s'élancer.
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Ange_Pleureur le Juil 10, 2018, 01:33 am
À peine sa vie fut-elle sauvée que le jeune AngeEnLarme fut emporté par le traîneau lancé subitement dans le versant de la montagne. Il n'avait même pas eu le temps de se relever de la position ventrale dans laquelle Scar l'avait posé qu'il entendit un projectile siffler au-dessus de leurs têtes.

- Les fourbes ! cria leur ami humain. Ils nous tirent dessus par l'amont !
- Nous allons trop vite pour qu'ils soient bien précis, annonça le capitaine Akest. Et puis...

Il actionna un bref instant un petit levier situé sur la gauche du traîneau. Aussitôt, le véhicule fit un virage prononcé vers le même côté.

- ... on peut toujours esquiver ! compléta-t-il.

À peine cette phrase fut elle prononcée qu'un javelot se planta pile à leur droite, à l'endroit exact où ils auraient dû être s'ils n'avaient pas tourné.

- Continuons à esquiver, fit alors Scar nonchalamment.

Shasad, ayant trouvé un moyen de se relever sans bousculer les occupants, se tourna vers l'amont. Des dizaines de Trompois, alignés au bord de la pente, les fixaient du regard dans leur descente. Quelques-uns tentaient maladroitement de les atteindre avec leurs lances. Soudain, un mouvement d'écartement se fit voir dans certains points de la foule.

- Heum... Scar ? fit alors Shasad.
- Quoi donc ? demanda l'intéressé en se retournant dans la direction considérée.
- Il y avait encore quelques traîneaux en haut...
- Oh...

Aux quelques endroits où s'étaient écartés les Trompois, plusieurs traineaux s'avançaient rapidement vers la pente, toutes lances en avant, prêtes à harponner les nains. Certains hommes plus hardis que d'autres faisaient des pas de danse et criaient des chants barbares, adressant des menaces de mort à leurs proies avant de s'élancer.

Un cri rauque, dépassant en force tout ce qui avait pu être entendu auparavant, recouvrit tout ce tumulte. Immédiatement, la dizaine de traineaux s'élança sur la pente.

- Changement de plan, dit Scar à son équipage, on va devoir se débarrasser d'eux !
- Ce sont les traineaux qui n'ont pas été achevés, expliqua Shasad en vitesse. Certains sont probablement sans frein et sans guidage !
- Essayons de les semer en quittant notre voie !
- N'en dites pas plus, dit alors le capitaine Akest en actionnant le levier vers la droite.

Lorsque le traineau fut orienté à 45° par rapport à son axe précédent, le capitaine cessa d'activer le frein et se retourna, à l'instar de ses compagnons.

Cinq des luges occupées par les Trompois, soit prêt de la moitié ne parvinrent pas à tourner et continuèrent leur route en ligne droite. Trois d'entre elles se retournèrent même lorsque leurs passagers essayèrent de tourner en freinant avec leurs pieds.

- Pas mal, dit Scar.
- On dirait que le grand barbu se débrouille sans frein, observa Shasad...

Un homme de presque deux mètres de haut se tenait debout sur l'un des traîneaux encore en lice. Confiant, il semblait marcher sur un sol stable tant son équilibre était assuré. Il avait sorti une large épée de bronze pour la plonger dans la neige et s'en servait pour diriger son véhicule. Sa tactique avait néanmoins ralenti son traineau qui se trouvait derrière cinq autres.

- On fait quoi pour ceux qui restent ? demanda le capitaine Akest.
- On se bat, répondit Scar.

Shasad, reprenant peu à peu ses moyens, constata qu'il avait encore la lentille du téléscope en main. Il ouvrit l'un des sacs sanglés et la rangea à l'intérieur.

- Hé, on a de bons projectiles ! s'exclama-t-il en constatant la consistance de leurs bagages.
- Qu... ce sont nos vivres pour la route ! répondit Scar, scandalisé.
- Laisse-moi tenter !

Le jeune nain saisit un jambon de cinq kilogrammes qu'on avait laissé geler dans la neige.

- Regarde, c'est mieux qu'un rocher ! Imagine te prendre ça d...

Scar le plaqua au sol alors qu'un javelot transperça l'air là où se tenait la tête de son cousin avant de se planter dans le sol à quelques mètres de là.

- Ecoute... si tu penses pouvoir le faire, essaye, lui conseilla son aîné.

Shasad le regarda un instant et hocha le chef.
Il se retourna vers l'arrière, prit une grande respiration et tenta d'évaluer la distance qui le séparait du traineau qui les suivait. 20 mètres, 30 mètres ? Il avait déjà tenté de lancer des poids similaires, mais la distance semblait bien grande.

- Akest, fit-il au bout de deux secondes d'estimation, quand je dis "dezrem", ralentissez en remontant vos freins à un tiers de l'axe.
- À vos ordres !
- Très bien...

Il respira un grand coup.

- DEZREM !

La luge ralentit subitement, ayant pour effet d'accélérer la vitesse relative de leurs poursuivants. À cet instant, avant même que les Trompois n'ait le temps de réagir, il lança le jambon en l'air. La charcuterie contendante effectua un arc de cercle en l'air, où elle sembla se figer dans le temps. Grâcieusement, elle redescendit et s'abattit sur le front de l'homme à la tête du traineau, dont le dernier réflexe fut d'actionner un frein, faisant perdre le contrôle au véhicule qui alla s'écraser contre un rocher.

- Maintenant, accélérez ! ordonna Shasad. Les autres, poussez avec vos mains sur le sol !

Alors que tous s'exécutaient en hâte, Scar le félicita.

- Beau lancer, Shasad. Plus que quatre.
- On n'aura pas quatre jambons, lui répondit son cousin d'une mine à moitié amère.

Le Consul, suspicieux, se tourna vers le sac et fouilla son contenu.

- J'ai mieux qu'un jambon, figure-toi. Et c'est sûrement plus facile à lancer.

Il sorti une bouteille et l'agita sous les yeux de son cousin.

- La bouteille de Lashëdinrus ? s'étonna Sota Semod en se retournant.
- Celui qui s'en prend dans les yeux ne va pas passer un moment des plus agréable, expliqua Scar.
- C'est dommage pour la bouteille quand même... fit Shasad.

Scar saisit le goulot et lança la bouteille en ligne droite vers la luge suivante. Celle-ci se fracassa contre le menton du pilote et se répandit sur tout son visage. Un cri strident résonna alors. Le Trompois ciblé se tenait les yeux et hurlait tant la brûlure était intense, des plaques rouges apparaissaient tout autour de sa face.

- Attention ! Rochers droit devant ! s'exclama Akest en esquivant un bon coup.

Les nains se tinrent fermement à leur traineau quand celui-ci entama un ferme virage. Ils eurent alors l'opportunité d'observer des pierres noires et pointues sur leur gauche... là où la luge suivante, faute d'un conducteur ayant les yeux ouverts, fit un vol plané avant de se rompre violemment au sol.

- Plus que trois, dit Likot.
- On s'avance vers des arbres ! prévint Akest.
- Continuez là-bas, capitaine, ordonna Scar. Ils ne sont pas trop rapprochés, tentons le passage.

Un nouveau jet de lance venant des derniers traineaux restants passa de peu au-dessus de leurs têtes, il alla se planter en biais dans un sapin en contrebas.

- Passez à côté du sapin ! cria Likot. Cette lance servira !

Le capitaine Akest dévia légèrement leur véhicule pour le faire passer à côté du javelot. Au moment où ils pénétrèrent entre les quelques arbres, Likot saisit l'arme qui sortit du tronc en suivant le mouvement du traineau.

- Ils suivent de près ! cria Scar. Essayez de les semer en allant de gauche à droite !
- A vos ordres, consul !

Chacun s'agrippa à la luge avec force quand le capitaine commença à entamer de longs virages sur les côtés. Après avoir dévié de plusieurs dizaines de mètres sur sa droite, il revint à gauche, et recommença.

- Rien à faire, ils nous suivent... observa Sota dans un nanique encore approximatif.
- On sort des sapins, constata Scar. Mais d'autres suivent dans environ deux cents mètres.
- Donnez-moi la lance, dit Shasad. J'ai une idée. Passez entre deux sapins rapprochés quand on rentre à nouveau.

Lorsque Likot lui donna la lance, le jeune nain secoua la tête et dit rapidement:

- Ralentissez ! Il faut qu'ils se rapprochent !
- Tu es sûr ? demanda Scar.
- Fais-moi confiance, le traineau derrière n'a plus de projectile, et ceux d'après ne les enverront pas.

Le capitaine baissa légèrement la vitesse du traineau, suffisamment pour que les Trompois se rapprochent. Vingt mètres les séparaient d'eux, puis quinze. Le traineau n'était plus qu'à quelques dizaines de mètres des deux sapins rapprochés qui étaient ciblés. Lorsque l'équipage entra à nouveau dans une zone peuplée de conifères, Shasad leva les bras et plaça la lance à l'horizontale quelques centimètres au-dessus de lui. Celle-ci alla frapper les deux arbres et failli retenir le nain qui eut le réflexe de la lâcher au moment fatidique.

Les Trompois, qui n'étaient plus séparés que d'une demi-douzaine de mètres et s'apprêtaient à bondir sur les nains, prirent la barre en plein ventre et eurent le souffle coupé aussi brusquement que leur élan. Le deuxième traineau, trop proche pour pouvoir manœuvrer, alla frapper le premier, renversant tous les Hommes en un gigantesque carambolage enneigé.

- Bravo ! congratula Scar. Plus qu'un !
- Certes... mais le plus remonté, constata Likot.

Après quelques dizaines de mètres de pente couverte d'arbres, ils sortirent ensuite pour atteindre une zone définitivement dégagée. Le dernier traineau, dirigé par l'homme gigantesque, prit de la vitesse aussitôt sorti de la forêt.

- On n'a plus rien à leur jeter ! cria Shasad.
- Plus d'obstacle non plus, dit Likot.
- Hormis cette falaise de glace, décrit Akest en montrant une immense faille qui se profilait au loin à gauche parallèlement à leur route.

Celui-ci se renfrogna, baissa les yeux un instant avant de les fermer l'espace d'une seconde.

- J'ai mon épée, expliqua-t-il en un éclair. Pas pour la lancer.
- Comment cela ? demanda Shasad, incrédule.
- Sota, vous qui êtes derrière moi, vos bras sont assez longs pour atteindre les freins. Saisissez-les.

Le capitaine se leva, chercha un instant l'équilibre avant de le trouver en s'appuyant sur la tête de ses voisins. Tous le regardaient, sans pouvoir trouver quoi lui dire, à défaut d'autre option envisageable. Nul ne songea à lui ordonner de rester assis, ni à le raisonner sur l'issue de son acte. Il marcha jusqu'à l'autre extrémité du traineau, le visage dans le vent, des flocons dans les sourcils, la peur au ventre. Alors que le traineau du géant n'était plus qu'à quelques mètres d'être atteint par le nain, et la falaise à quelques secondes d'être il se retourna, faisant apparaître une larme à l'oeil droit.

- Messeigneurs, ce fut un honneur, sachez-le, dit-il simplement.

A ces mots, Scar hocha silencieusement la tête. Le capitaine, se retourna, sortit son épée et sauta.

Sous les yeux de ses congénères, il sauta et atterrit accroupi sur le sol du traineau, feintant le géant qui s'attendait à le cueillir de sa lame au niveau des épaules du nain. Sans se relever, il frappa du pommeau de son épée l'entrejambe du grand Trompois, qui, se tordant de douleur, retomba violemment sur le sol et s'accrocha aux bords. Les trois autres chasseurs de la Trompe installés à bord saisirent leurs armes et se levèrent maladroitement pour attaquer le nain. Ce dernier jeta un coup d'oeil rapide vers l'avant du véhicule. Résigné, il regarda son arme et, comme le faisait le géant gisant, il plongea son épée à droite du traineau pour influer légèrement sa direction d'une demi-dizaine de degrés, bousculant les Hommes.

Ensuite, tout se passa très vite. Scar eut encore le temps de voir le premier des Trompois faire tomber le capitaine sur le sol d'un balayage du pied alors que celui-ci tenta de sauter pour se sauver. Puis, une seconde plus tard, sa tête surgit du bord, son regard se fixa sur ses compagnons. Il ouvrit la bouche, tenta de trouver quoi dire... avant que le traineau ne chute, sans un bruit, dans la faille, faisant disparaitre le capitaine Akest et les humains.

_______________________________________________________

Après dix longues minutes de silence coupées uniquement par la voix de Shasad qui guidait Sota Semod d'après ses souvenirs de la carte de la montagne, l'équipage atteint finalement le point de rendez-vous fixé au préalable, là où la neige était moins profonde et où la terre commençait même à réapparaitre. Zuttad ClercMarteau vint à leur rencontre.

- Messeigneurs, nous étions inquiets... vous avez réussi à vous débarrasser des Trompois ? Où est passé le capitaine Akest ?
- Akest est mort, répondit simplement Scar. Pour nous sauver.

A ces mots, plus un bruit ne se fit entendre, ni de ceux qu'Akest avait côtoyé, ni de ceux dont il avait été le geôlier.
Scar se sépara de son équipage et observa le lieu. Les bagages emportés à bord des traineaux avaient été défaits et quelques Cuirs Noirs portaient déjà les sacs à dos et les baluchons, parés à repartir aussitôt. La lumière dorée du soleil couchant éclairait ce triste spectacle de soldats et de prisonniers endeuillés et épuisés mais devant repartir aussitôt.

Likot, soucieux de l'enfant dont il avait assisté la mise au monde, alla à la rencontre de Sedil et Tosid.

- Comment allez-vous ? Îcum se porte bien ?
- On la réchauffe du mieux qu'on peut, expliqua la jeune naine en lui montrant le bébé endormi dans ses bras. Elle a beaucoup pleuré.
- Un enfant ne devrait pas subir cela quelques heures après sa naissance... mais elle est plus robuste qu'elle en a l'air.

Réveillée par le son de la voix grave de Likot, Îcum se réveilla et commença à pleurer. Sota Semod, l'esprit paternel, s'approcha de l'enfant et demanda:

- Elle a déjà mangé ?
- Pas à ma connaissance, dit la naine.
- Alors elle doit avoir faim, répondit le marin. Vous avez quelque chose ? Du lait ? demanda-t-il, inquiet.
- Oh, pas besoin de ses frivolités, lui dit alors Likot. C'est un bébé nain, ne vous inquiétez pas, un grand verre de rhum fera l'affaire.
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Ange_Pleureur le Juil 10, 2018, 01:41 am
Pour la suite, ça va être beaucoup de blabla donc ça ira dix fois plus vite. Moins j'ai d'actions à écrire, mieux je me porte jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Juil 10, 2018, 03:29 pm
Y'a du nouveau ?! jvcute

Voyons-ça. stkpopcorn

CiterÀ peine sa vie fut-elle sauvée que le jeune AngeEnLarme fut emporté par le traîneau lancé subitement dans le versant de la montagne. Il n'avait même pas eu le temps de se relever de la position ventrale dans laquelle Scar l'avait posé qu'il entendit un projectile siffler au-dessus de leurs têtes.
C'est parti.  stkpopcorn  stkpopcorn stkpopcorn



CiterAux quelques endroits où s'étaient écartés les Trompois, plusieurs traineaux s'avançaient rapidement vers la pente, toutes lances en avant, prêtes à harponner les nains.

Now playing : James Bond Theme jvnoel

CiterCertains hommes plus hardis que d'autres faisaient des pas de danse et criaient des chants barbares, adressant des menaces de mort à leurs proies avant de s'élancer.
Et aussi probablement pour se donner du courage, la ligne entre la bravoure et la stupidité étant parfois fine. jvhap

Citer- Ce sont les traineaux qui n'ont pas été achevés, expliqua Shasad en vitesse. Certains sont probablement sans frein et sans guidage !

QU'EST-CE QUE JE DISAIS ?! jvrire jvrire jvrire
Spoiler: MontrerCacher
Augmentation de la vitesse de consommation de pop-corn. jvbave



CiterCinq des luges occupées par les Trompois, soit prêt de la moitié ne parvinrent pas à tourner et continuèrent leur route en ligne droite. Trois d'entre elles se retournèrent même lorsque leurs passagers essayèrent de tourner en freinant avec leurs pieds.
J'adore ce genre de scènes. jvrire
"I made a terrible mistaaaaaake !"

CiterLancer de jambon

stkchef

CiterLe Trompois ciblé se tenait les yeux et hurlait tant la brûlure était intense, des plaques rouges apparaissaient tout autour de sa face.
En effet, c'est du bon. jvnoel
CiterCoup de la lance

Classic AngeEnLarme. jvnoel
 
CiterSacrifice du Capitaine Akest
Godspeed, you magnificent bastard.


CiterC'est un bébé nain, ne vous inquiétez pas, un grand verre de rhum fera l'affaire.

#AlsaceLorraine stktruhmuhn


En tout cas, c'était excellent. J'ai hâte de lire la suite du voyage. jvbave
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Juil 10, 2018, 05:19 pm
Wow c'est carrément de la nécrophilie à ce niveau-là. jvhap

Bon bah en tout cas, never forget Akest, mort pour la cause. Un autre sortira de l'ombre à sa place.
Ça fait bizarre de se dire que la véritable Cornedebouc loyaliste se limite maintenant à quelques nains perdus dans la neige. jvhap

D'ailleurs ça faisait un certain temps qu'on avait pas eu de scène d'action. Bien joué Ange, elle est vraiment très sympa. jvoui

CiterUn enfant ne devrait pas subir cela quelques heures après sa naissance...

Mh. On parle bien de Dwarf Fortress ? jvhap

Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Juil 10, 2018, 10:24 pm
Citation de: Cody le Juil 10, 2018, 05:19 pmÇa fait bizarre de se dire que la véritable Cornedebouc loyaliste se limite maintenant à quelques nains perdus dans la neige.

Tout comme le véritable esprit de la Chine traditionnelle se trouve à Taïwan. jvoui
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Juil 10, 2018, 11:01 pm
YES !  stkosjoie

LA LUGE PUTAIN !

CiterTout le chapitre :

Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Ange_Pleureur le Juil 11, 2018, 08:58 pm
Ravi que ça plaise et que personne ne mette d'opposition, la suite prochainement jvhap

...

Pourquoi de la nécrophilie au fait jvnoel  ?
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Juil 12, 2018, 05:11 pm

Citation de: Kait le Juil 10, 2018, 11:01 pmLA LUGE PUTAIN !

C'est vrai que depuis le temps qu'on l'attendait, ça fait plaisir d'enfin la voir. jvoui 



Citation de: Ange_Pleureur le Juil 11, 2018, 08:58 pmPourquoi de la nécrophilie au fait jvnoel  ?

Parce que ça faisait un bail qu'aucun chapitre n'avait été posté sur le topic. jvoui
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Ange_Pleureur le Juil 12, 2018, 10:13 pm
Oh... Ça jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Juil 12, 2018, 10:38 pm
CiterPourquoi de la nécrophilie au fait jvnoel  ?

Parce que ça faisait un bail qu'aucun chapitre n'avait été posté sur le topic. jvoui

Non, non, juste un morceau d'un message que je voulais poster ailleurs. Désolé pour l'erreur. jvoui
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Ange_Pleureur le Juil 26, 2018, 01:45 am
SPANISH INQUISITION  stkunexpected
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Juil 26, 2018, 02:54 am
STEP UP UR GAEM
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Août 24, 2018, 10:54 pm
Dans la série des représentations de Cornedebouc les plus improbables...  jvhap

Spoiler: MontrerCacher


Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Août 24, 2018, 11:37 pm
... J'aime bien. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Août 25, 2018, 09:53 am
Le pire c'est qu'il y a du détail. Bien joué Kait. jvhap

Spoiler: MontrerCacher
A en juger par la taille de tes empruntes et l'écart entre elles, tu mesures un peu plus d'1 mètre 80. jvoui
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Août 25, 2018, 04:51 pm

...bravo, c'est tout ce que j'ai à dire. stkperfectmo

Spoiler: MontrerCacher
La prochaine fois, ajoute le quartier des Fumées. jvhap

 
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Ange_Pleureur le Août 25, 2018, 07:25 pm
J'annonce la commande d'un sticker Not Bad afin d'exprimer mon contentement jvbave
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Août 27, 2018, 07:15 pm
Usul n'est malheureusement pas prêt à mettre sa vie sociale de côté pour se charger de la bonne marche du forum par l'ajout de stickers ô combien indispensables. stktruhmuhn
Spoiler: MontrerCacher
Tout comme Kait, dont le niveau d'entretien du post de résumé de ce topic est scandaleux. stktruhmuhn


Sinon, mon chapitre est bientôt terminé. Pour éviter tout carambolage scénaristique, qui en a un sur le feu ? Je peux attendre. jvoui
 
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Août 27, 2018, 07:18 pm
CiterUsul n'est malheureusement pas prêt à mettre sa vie sociale For Honor de côté pour se charger de la bonne marche du forum par l'ajout de stickers au combien indispensables.

Il y avait une erreur, j'ai réparé.  jvoui

CiterTout comme Kait, dont le niveau d'entretien du post de résumé de ce topic est scandaleux.

Il est vrai que je devrais effectivement le mettre à jour au fur et à mesure, ça serait plus simple. Mais... mais rien, pas d'excuses.  jvnoel

CiterSinon, mon chapitre est bientôt terminé. Pour éviter tout carambolage scénaristique, qui en a un sur le feu ? Je peux attendre. jvoui

J'en ai un à moitié fini mais j'ai perdu toute motivation quand j'ai retrouvé ma connexion internet.  jvhap
Cela dit il était tellement débile que ça ne sera pas si grave si je dois supprimer quelques parties, poste donc.  jvnoel
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Notaproblem le Août 27, 2018, 07:32 pm
Citation de: Kait le Août 27, 2018, 07:18 pmIl est vrai que je devrais effectivement le mettre à jour au fur et à mesure, ça serait plus simple. Mais... mais rien, pas d'excuses.  jvnoel

Wait, c'est socialement acceptable d'éditer des posts de fiction datant d'il y a des plombes ?[/quote]
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Août 27, 2018, 07:37 pm
Citation de: Kait le Août 27, 2018, 07:18 pmPour éviter tout carambolage scénaristique, qui en a un sur le feu ? Je peux attendre. jvoui

J'attends toujours (de moins en moins certes jvhap) que des choses se passent d'un côté ou de l'autre. jvhap

Citation de: Kait le Août 27, 2018, 07:18 pmIl y avait une erreur, j'ai réparé.  jvoui

Quelle accusation honteuse, je suis outré. jvhap
Citation de: Notaproblem le Août 27, 2018, 07:32 pmWait, c'est socialement acceptable d'éditer des posts de fiction datant d'il y a des plombes ?

Il parle d'un post de résumé, qui est justement supposé être éditer à chaque modification de la situation. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Août 27, 2018, 09:12 pm
Citation de: Kait le Août 27, 2018, 07:18 pmIl est vrai que je devrais effectivement le mettre à jour au fur et à mesure, ça serait plus simple. Mais... mais rien, pas d'excuses.  jvnoel

Là n'est pas le problème. Mettre à jour le post de résumé une fois tous les dix chapitres est tout à fait acceptable, on le faisait bien sur l'autre topic. jvhap
Le fait est que son transfert est incomplet : il manque des portraits dans la catégorie "artworks supplémentaires", ceux des personnages secondaires ont toujours leurs fonds blanc et le fait que tout soit dans des spoilers est une fausse bonne idée. Je suis mollement scandalisé. jvpf

Citation de: Kait le Août 27, 2018, 07:18 pmCela dit il était tellement débile que ça ne sera pas si grave si je dois supprimer quelques parties, poste donc.  jvnoel

Au contraire, justement. Il serait dommage d'en supprimer. J'attendrai. jvhap


 
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Août 27, 2018, 09:15 pm
CiterLe fait est que son transfert est incomplet : il manque des portraits dans la catégorie "artworks supplémentaires", ceux des personnages secondaires ont toujours leurs fonds blanc et le fait que tout soit dans des spoilers est une fausse bonne idée. Je suis mollement scandalisé. jvpf

Je... Je m'en occuperai sûrement un jour.  jvpeur

CiterAu contraire, justement. Il serait dommage d'en supprimer. J'attendrai. jvhap

Oui mais peut-être que du coup si je poste ce sera toi qui devra supprimer des parties, ce sera tout aussi dommage.  jvhap
Spoiler: MontrerCacher
Tu crois que je ne vois pas que c'est une vile manœuvre pour me faire poster ?  jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Août 27, 2018, 09:21 pm

Citation de: Kait le Août 27, 2018, 09:15 pmOui mais peut-être que du coup si je poste ce sera toi qui devra supprimer des parties, ce sera tout aussi dommage.  jvhap

Il n'est pas terminé non plus et les parties que je vais écrire ont un potentiel de carambolage, donc je préfère attendre. jvoui


Citation de: Kait le Août 27, 2018, 09:15 pmTu crois que je ne vois pas que c'est une vile manœuvre pour me faire poster ?  jvhap

Que vas-tu imaginer ? stkboh

Spoiler: MontrerCacher
jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Août 27, 2018, 09:38 pm
Bon j'ai despoilé la majeure partie, cela dit je pense laisser le résumé pur en spoiler, c'est trop indigeste sinon.  jvnoel
Pour ce que est de découper les portraits, je remercierais infiniment celui qui voudrait bien s'en charger, je les mettrais ensuite sur le résumé ça serait adorab'
Parce que moi je manque de temps en ce moment.  jvsnif

+
On commence à avoir pas mal d'illustrations, j'aimerais bien les intégrer mais où ? Post-résumé ? PDF ?
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Août 27, 2018, 10:06 pm
*garde le silence dans une vaine tentative de faire oublier qu'il n'a pas posté depuis plus d'un an*
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Août 27, 2018, 10:17 pm
Citation de: Kait le Août 27, 2018, 09:38 pmBon j'ai despoilé la majeure partie, cela dit je pense laisser le résumé pur en spoiler, c'est trop indigeste sinon.  jvnoel
Pour ce que est de découper les portraits, je remercierais infiniment celui qui voudrait bien s'en charger, je les mettrais ensuite sur le résumé ça serait adorab'
Parce que moi je manque de temps en ce moment.  jvsnif

+
On commence à avoir pas mal d'illustrations, j'aimerais bien les intégrer mais où ? Post-résumé ? PDF ?
Nice. Il faudrait peut-être jouer avec la taille du texte pour les titres des différentes catégories. jv:(
Pour les illustrations, comme à l'époque : les portraits de persos avec les profils de persos et le reste dans les parties en rapport du post de description. Je peux en ajouter certaines au .PDf, comme tes illustrations de scènes qui y rendraient très bien. jvcute
Pour le détourage des portraits, je ne peux que soupirer de désapprobation. Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités. jvnon

Citation de: Cody le Août 27, 2018, 10:06 pm*garde le silence dans une vaine tentative de faire oublier qu'il n'a pas posté depuis plus d'un an*
Tu as perdu ton jet avec ton disque dur, tu as une excuse. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Août 27, 2018, 10:25 pm
CiterNice. Il faudrait peut-être jouer avec la taille du texte pour les titres des différentes catégories. jv:(

Bah c'est plus ou moins ce que j'ai fait.  jvhap
J'ai mis  "Le monde de Cornedebouc" et "Cornedebouc et ses héros" en un peu plus gros que les titres suivants.  jv:(

CiterPour le détourage des portraits, je ne peux que soupirer de désapprobation. Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités. jvnon

Oh oh, le grand Truman désaprobationne.  jvhap
Ça attendra que j'ai le temps alors.  jvoui
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Août 27, 2018, 11:22 pm
Prends ton temps, le travail et la vie personnelle d'abord. jvhap
Cependant, du temps où je m'en chargeais... stktruhmuhn
 
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Août 27, 2018, 11:31 pm
..c'est normal, tu n'as aucun des deux.  jvhap
Spoiler: MontrerCacher
Cela dit, on t'aurait bien laissé recréer le topic, mais dois-je te rappeler qu'à l'époque tu boudais  avec hargne et affirmais à qui voulait l'entendre que tu ne passerais qu'en de rares occasions ?  jvhap   
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Août 28, 2018, 12:15 am
...et c'est ce que je fais. jvoui
Je prends par conséquent plaisir à critiquer, car je ne suis engagé en rien et peux donc me gausser sans aucune conséquence. stktruhmuhn

Spoiler: MontrerCacher


stkproverbe En vérité, c'est ce que j'appelle le syndrome du technicien de surface. Du point de vue de celui qui a passé un certain temps à entretenir un lieu tout en l'utilisant, réaliser que la personne qui a repris la main niveau entretient ne fait pas mieux ou aussi bien procure une certaine contrariété et une démotivation à utiliser ledit lieu.
C'était les nomenclatures éco+ de Truman. stktruhmuhn

 
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Août 28, 2018, 01:44 pm
Ouloulouh, le grand Truman prend ses grands airs, oulalalalala.  jvhap

Spoiler: MontrerCacher
Cela dit j'aime assez la métaphore.
Ça signifie que s'occuper du post résumé revient à... nettoyer le caca des forumers pour essayer de tirer quelque chose d'à peu près propre de toute ce fatras. C'est étonnamment juste.  jvnoel


Spoiler: MontrerCacher
 Cela dit numéro 2 : Tu veux continuer à t'occuper du résumé de toute bonne foi ou pas ? Tu pourrais le poster normalement et je l'intégrerai au post-résumé.  jvsiffle  
Après si tu préfères regarder de loin et critiquer le travail mal fait comme une vieille mamie acariâtre qui observe les ouvriers depuis son balcon, je comprendrais, pas de soucis.  jvnoel  
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Août 28, 2018, 02:07 pm
Citation de: Kait le Août 28, 2018, 01:44 pmTu veux continuer à t'occuper du résumé de toute bonne foi ou pas ? Tu pourrais le poster normalement et je l'intégrerai au post-résumé.  jvsiffle  
Cela mérite réflexion. Au vu du résultat obtenu la fois où tu t'en es chargé, je serais tenté d'exprimer mes craintes sur le fait que tu n'aies pas saisi le principe de fonctionnement dudit résumé -bien que le résultat en question ait eu des qualités indéniables-, mais d'un autre côté, si c'est toi qui t'en charges, c'est toi qui définis ledit principe de fonctionnement. D'où mon envie de répondre par "Tu rigoles ? Maintenant, c'est ton fardeau. Je suis bien trop heureux de pouvoir critiquer bien à l'abri dans ma tranquillité." jvnoel
Mais dans l'absolu, autant en décider lorsqu'il y aura assez de nouveaux chapitres pour justifier une mise à jour. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Août 28, 2018, 02:16 pm
Bon, bah ça nous laisse un an ou deux pour y réfléchir du coup.  jvoui
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Août 28, 2018, 02:23 pm
Je suis convaincu qu'on aura entretemps un regain d'activité grâce à l'arrivée de nouveaux participants.  stktruhmuhn 
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Août 28, 2018, 02:26 pm
Honnêtement je parierais 5€ qu'il n'y aura pas le moindre nouveau participant d'ici là. jvhap
D'ici jamais, d'ailleurs. jvnoel
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Août 28, 2018, 02:45 pm
Malheureusement. jv:-(
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Août 28, 2018, 02:48 pm
Eh bah fallait y penser avant d'écrire autant.  jvhap
Je garde mes 5€.  jvnoel
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Août 28, 2018, 03:07 pm
On est un peu comme ces séries qui ont commencé il y a longtemps. Elles ont beaucoup de spectateurs au début, mais plus elles durent, plus elles ont du mal à gagner de nouveaux spectateurs jusqu'au point où elles n'en gagnent plus du tout et les spectateurs actuels restent entre eux. jvnoel

Et la série est condamnée à disparaître à mesure que les spectateurs meurent. jvnoel
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Notaproblem le Août 28, 2018, 03:16 pm
C'eeest mort, je mets pas 50 ans à tout bien rattraper comme il faut jvhap

De plus, je suis déjà sous deux JDR : un en joueur, l'autre en MJ, je suis trois histoires, et j'ai la mienne à essayer désespérément de remettre sur les rails du "C'est sensé être un gameplay" jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Août 28, 2018, 03:18 pm
CiterOn est un peu comme ces séries qui ont commencé il y a longtemps. Elles ont beaucoup de spectateurs au début, mais plus elles durent, plus elles ont du mal à gagner de nouveaux spectateurs jusqu'au point où elles n'en gagnent plus du tout et les spectateurs actuels restent entre eux. jvnoel

Et la série est condamnée à disparaître à mesure que les spectateurs meurent. jvnoel

C'est ce que j'ai observé sur les topics du genre où j'ai participé. Les seuls qui sont parvenus à contourner -en partie- le problème sont ceux où la lecture de la totalité des chapitres précédents n'était pas nécessaire à la compréhension de l'histoire. Et ceux où le forum avait assez de succès pour voir passer des tas de participants potentiels. jv:(


Citation de: Notaproblem le Août 28, 2018, 03:16 pmC'eeest mort, je mets pas 50 ans à tout bien rattraper comme il faut jvhap
Ca ne prendrait qu'un jour ou deux, en toute bonne foi. stkproverbe

Cependant, on ne va pas te pousser à participer si tu n'en as pas l'envie. jv:-p
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Août 28, 2018, 03:20 pm
Tu as vu beaucoup de topics du genre toi ? jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Août 28, 2018, 03:20 pm
CiterC'eeest mort, je mets pas 50 ans à tout bien rattraper comme il faut jvhap

De plus, je suis déjà sous deux JDR : un en joueur, l'autre en MJ

Tu fais erreur sur la nature du topic, ce n'est pas un JDR mais une histoire collaborative. jvhap

Il faut aussi un peu moins de 50 ans pour tout lire (quelques jours, je dirais, une heure ou deux en sautant mes chapitres te diront les autres) mais tu as parfaitement le droit de ne pas vouloir.

Edit : J'ai lu ton post avant ton édit.
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Août 28, 2018, 03:21 pm
Citation de: Cody le Août 28, 2018, 03:20 pmTu as vu beaucoup de topics du genre toi ? jvhap
Yep, d'où mon enthousiasme à démarrer le barda sur la première page de l'ancien topic. jvcute
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Août 28, 2018, 03:22 pm
Non par contre faut être honnête, on a produit l'équivalent de plus d'un bouquin poche, il faudrait plus qu'une heure ou deux pour lire un livre. Mettons que si quelqu'un étale sa lecture sur une semaine, il pourrait rattraper l'histoire rapidement sans se forcer/ subir une surcharge mentale et ne pas s'y perdre parce qu'il oublierait ce qu'il s'est passé avant. jvhap

CiterYep, d'où mon enthousiasme à démarrer le barda sur la première page de l'ancien topic. jvcute

On peut lire ? jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Août 28, 2018, 03:24 pm
CiterYep, d'où mon enthousiasme à démarrer le barda sur la première page de l'ancien topic. jvcute

Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Août 28, 2018, 03:28 pm
@Usul : si tu parlais de mon édit, je répondais à Cody. Post ré-édité.

Citation de: Cody le Août 28, 2018, 03:22 pmOn peut lire ? jvhap

Autre pseudo, autre forum, autre temps. Et à l'époque, je n'étais qu'un simple participant et non membre de ce conseil obserochois étêté qu'est Cornedebouc.   stkboh
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Août 28, 2018, 03:29 pm
Non mais vraiment j'ai pas compris ? Comment ça démarrer sur la première page ?  jvpeur
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Août 28, 2018, 03:31 pm
@Kait :

http://www.jeuxvideo.com/alex_truman/forums/message/603170551
http://www.jeuxvideo.com/alex_truman/forums/message/603170815
http://www.jeuxvideo.com/alex_truman/forums/message/603171031

Bordel 2014 quand même ! jvpeur

CiterAutre pseudo, autre forum, autre temps. Et à l'époque, je n'étais qu'un simple participant et non membre de ce conseil obserochois étêté qu'est Cornedebouc.   stkboh

J'ai de l'argent tu sais. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Août 28, 2018, 03:32 pm
Ah, compris ce qu'il voulait dire, ok.  jvnoel
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Août 28, 2018, 03:45 pm
Citation de: Cody le Août 28, 2018, 03:31 pmJ'ai de l'argent tu sais. jvhap

Allons bon. stkboh

Spoiler: MontrerCacher

...combien ? jvnoel

 
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Août 28, 2018, 03:50 pm
Citer...combien ? jvnoel

Ma mère m'a acheté une config à 1 500€ sur un coup de tête, donne ton prix. jvnoel
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Août 28, 2018, 03:51 pm
... Pour 500€ je te donne ces informations moi-même.  jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Août 28, 2018, 04:27 pm
Avec assez de mauvaise foi, on atteint une version moisbaque de la transcendance, en devenant ainsi incorruptible.  stktruhmuhn
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Août 28, 2018, 09:28 pm
Bon, je vais commencer à ajouter les artworks de tout le monde au .PDF de l'histoire dans les chapitres correspondants.
Il va d'abord falloir retrouver et réunir lesdits artworks, cela dit. stkboh

Edit : @Kait @Cody @Usul @Ange_Pleureur : Ca vous va comme ça ? http://image.noelshack.com/fichiers/2018/35/2/1535484332-azze.jpg
Doubledit : Je vais rajouter le nom des artistes en discretos sous les artworks. jvoui
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Août 28, 2018, 09:43 pm
À vrai dire je pensais plutôt avoir les noms des artistes en police 72 et en lettres de feu.  jv:(
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Août 28, 2018, 09:45 pm
De toute manière j'ai envie de vous dire qu'à part Kait, ça concerne pas grand monde ici alors faites comme vous voulez. jvhap

Au fait, moi ça me dit pas que j'ai été mentionné dans un post. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Août 28, 2018, 10:50 pm


Citation de: Kait le Août 28, 2018, 09:43 pmÀ vrai dire je pensais plutôt avoir les noms des artistes en police 72 et en lettres de feu.  jv:(
Meilleure idée :


Citation de: Cody le Août 28, 2018, 09:45 pmDe toute manière j'ai envie de vous dire qu'à part Kait, ça concerne pas grand monde ici alors faites comme vous voulez. jvhap
Ce PDF réunit des chapitres de tout le monde, donc si. jvoui
Et je te rappelle que tu es aussi l'auteur de certains artworks, en plus des lithographies de début d'ouvrages. En passant, il faudra que l'on reparle de celle qui ouvrira le livre trois. jvcute 
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Août 28, 2018, 11:00 pm
Citation de: Alex_Truman le Août 28, 2018, 10:50 pm

PARFAIT !  stkmurul

CiterEn passant, il faudra que l'on reparle de celle qui ouvrira le livre trois. jvcute

En effet. J'y réfléchie.  jvoui

Sinon j'ai mis à jour le post-résumé.
J'ai ajouté pas mal de dessins, mis en couleur tous les personnages principaux et détouré tous les autres.  jvok
... Du coup j'ai pas eu le temps de finir mon chapitre, zut.  jvnoel
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Août 28, 2018, 11:32 pm
Citation de: Kait le Août 28, 2018, 11:00 pmSinon j'ai mis à jour le post-résumé.
J'ai ajouté pas mal de dessins, mis en couleur tous les personnages principaux et détouré tous les autres.  jvok

Bien joué, et +1 pour les portraits. Entre la mise en couleur et les nouveaux (+1 pour le démon de brume et les hommes-rats, et wtf pour Osman), c'est cool. Il manque des artworks, cependant, dont la plupart sont sur l'ancien post. jvhap 
Bon progrès, en attendant. stktruhmuhn
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Août 28, 2018, 11:37 pm
CiterIl manque des artworks, cependant, dont la plupart sont sur l'ancien post. jvhap

Ah oui, je m'en occupe demain.  jvoui

Et comment ça wt...
...merde, je me suis encore trompé d'Osman.  jvpeur
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Août 29, 2018, 12:11 am
Allons bon. stktruhmuhn
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Août 29, 2018, 04:52 pm
Ok, je crois que j'ai ajouté tous les portraits, au moins ceux de l'ancien topic.
C'est tout retapé tout neuf, y'avait même le protocole TCP/IP qui déconnait alors j'ai mis un peu de bicarbonate.  jvok

Sieur Truman acceptera-t-il de faire caca avec nous désormais ?   stkmurul
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Ange_Pleureur le Août 29, 2018, 08:50 pm
 Cé bo stkosjoie
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Août 29, 2018, 09:10 pm
CiterNains de la Roue d'Argent :
Alliés avec les Elfes du royaume elfique éloigné et les humains de Cérodie. En guerre avec les gobelins de la civilisation éloignée. Sembent en mauvaise passe.
Humains de la Trompe :
En têve avec les Nains de Cornedebouc.

Et ce ne sont que deux des innombrables erreurs que j'ai remarqué. Ça t'a pris si longtemps pour refaire le résumé parce que tu inventais le voyage temporel afin de demander au Kait de 2016 de le faire ? jvhap

Spoiler: MontrerCacher
Je plaisante, je signale juste deux coquilles. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Août 29, 2018, 09:12 pm
C'est une mauvaise plaisanterie, parce que ce sont a priori des erreurs faites par Truman hein, moi j'ai juste copié-collé le texte bêtement.  jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Août 29, 2018, 09:15 pm
Il n'y a pas de bonnes ou de mauvaises plaisanteries. Juste un Cody qui rigole plus ou moins fort. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Août 29, 2018, 09:53 pm
Merci. stkosjoie
Spoiler: MontrerCacher

...quand les 503 ont commencé, j'ai pensé mettre les images sur Imgur ou autre afin d'éviter les non-chargements sur le site. Je pourrais m'en charger et te refiler les liens pour éditer le post si tu estimes que ça te prends trop de temps. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Août 29, 2018, 09:55 pm
Non Alex, c'est mon fardeau. Je porte seul ma croix, peu importe le prix.  stkostriste

Spoiler: MontrerCacher
Il y a vraiment beaucoup d'images qui ne chargent pas ?  jv:(
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Août 29, 2018, 10:02 pm
C'est aléatoire. Des fois quelques unes, des fois beaucoup. jv:(
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Août 29, 2018, 10:03 pm
C'est marrant, j'en vois aucun. Peut-être parce que j'ai déjà chargé les images. Enfin bref. Je verrais, mais ça retarde mon chapitre.  jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Août 29, 2018, 10:14 pm
Le chapitre en priorité, évidemment. Sans chapitres, pas besoin de résumé. stktruhmuhn
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Ange_Pleureur le Sep 03, 2018, 08:07 pm
Hop, on se rebrousse les manches et on bosse son chapitre  jvoui
Si d'ici samedi y a rien, vous m'envoyez des dickpics en MP pour m'encourager me pousser à me dépêcher jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Sep 03, 2018, 08:11 pm
AH oui du coup moi au final j'ai eu complètement la flemme, pour être honnête. Sorry.  jvnoel
Peut être aux prochaines vacances.  jvpeur
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Ange_Pleureur le Sep 03, 2018, 08:35 pm
Moi c'est l'inverse je bosse mieux quand je suis pas en congé jvhap

Ces quatre mois de vacances auront été un sacré coup à la créativité, maintenant que c'est fini et que j'ai moins de temps libre mon inspiration remonte jvnoel
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Sep 03, 2018, 08:52 pm
Perso je suis content parce que je viens de retrouver un mail que je m'étais envoyé moi-même et contenant le brouillon de mon chapitre. Il est date un peu mais la chronologie est toujours là, avec les différents moments que je comptais mettre, et même quelques passages que j'avais déjà complètement rédigé (je fais souvent ça quand j'ai une bonne idée de formulation pour un passage du chapitre mais que je n'y suis pas encore). A la base je m'étais envoyé ce mail pour le télécharger sur mon ordi portable et continuer à bosser dessus quand j'étais pas chez moi, et je m'en souviens que maintenant. Du coup ça me remotive un peu. jvhap

CiterSi d'ici samedi y a rien, vous m'envoyez des dickpics en MP pour m'encourager me pousser à me dépêcher jvhap

A vos ordres, M. le Président. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Sep 04, 2018, 06:18 am
Citation de: Ange_Pleureur le Sep 03, 2018, 08:07 pmHop, on se rebrousse les manches et on bosse son chapitre  jvoui
Si d'ici samedi y a rien, vous m'envoyez des dickpics en MP pour m'encourager me pousser à me dépêcher jvhap
stkosjoie

#Skarilétrokool jvcute

Also, je prends de l'avance et envoie carrément les Dick Pics ici :

Spoiler: MontrerCacher
Dick Rivers :

Spoiler: MontrerCacher
Dick Cheney :

Spoiler: MontrerCacher
Dick Tracy :

Spoiler: MontrerCacher
Richard "Tricky Dick" Nixon :


Citation de: Cody le Sep 03, 2018, 08:52 pmPerso je suis content parce que je viens de retrouver un mail que je m'étais envoyé moi-même et contenant le brouillon de mon chapitre. Il est date un peu mais la chronologie est toujours là, avec les différents moments que je comptais mettre, et même quelques passages que j'avais déjà complètement rédigé (je fais souvent ça quand j'ai une bonne idée de formulation pour un passage du chapitre mais que je n'y suis pas encore). A la base je m'étais envoyé ce mail pour le télécharger sur mon ordi portable et continuer à bosser dessus quand j'étais pas chez moi, et je m'en souviens que maintenant. Du coup ça me remotive un peu. jvhap

Que des bonnes nouvelles ! stkosjoie

Citation de: Kait le Sep 03, 2018, 08:11 pmAH oui du coup moi au final j'ai eu complètement la flemme, pour être honnête. Sorry.  jvnoel
L'important est que tu prennes du plaisir à l'écrire, c'est le principe du topic. jvoui
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Sep 05, 2018, 12:51 am
Spoiler: MontrerCacher
Une fois n'est pas coutume, je poste cette partie de mon chapitre à part pour une question de rythme. jvoui


Borlon fit basculer sa chope pour boire avidement quelques gorgées de la bière locale que venait de lui apporter l'aubergiste du Marcassin Hurleur. Le breuvage frais et désaltérant lui fit l'effet d'une caresse sur un corps fatigué, d'un onguent sur une blessure, d'une récompense durement acquise. Cette sensation serait donc celle qui marquerait la fin de son exode. Qui marquerait son premier contact avec la forteresse de Cornedebouc.

"Donc vous êtes aussi d'Obseroche ?" fit l'aubergiste avec une expression compréhensive. "On en a vu pas mal arriver, ces derniers temps. C'est triste ce qui arrive là-bas."

Borlon hocha silencieusement la tête. En l'espace d'un mois à peine, il avait perdu tout ce qu'il possédait. Le travail d'une vie balayé en un instant pour des querelles de religion.

"Le patron est de là-bas aussi." l'informa l'aubergiste. "Vous serez bien accueilli ici."

Le vieux nain hocha à nouveau la tête. Ces dernières semaines lui avaient fait reconsidérer une grande partie de la confiance qu'il portait à ses semblables.

"Et puis, on a toujours besoin de main d'œuvre ici." continua l'aubergiste. "Vous savez faire quelque chose de particulier ?"

Borlon mit quelques secondes avant de répondre. Il était parti précipitamment, fuyant les flammes et le claquement des bottes, laissant tout derrière lui. Les nombreux jours de marche silencieuse en compagnie d'un petit groupe d'exilés avaient défilé de façon irréelle, lui donnant l'impression de se trouver dans un état second.

"J'étais forgeron." affirma-t-il d'une voix blanche, parlant pour la première fois depuis ce qui lui avait paru une éternité.
- Oh ?" fit l'aubergiste en l'encourageant à continuer. "À Lamarcande ou à Obseroche-même ?
- Obseroche, évidemment." répliqua le vieux nain comme si le fait que l'on puisse ne serait-ce que supposer le contraire fut une insulte à sa compétence.
- Vous devez vous y entendre, alors." présuma l'aubergiste d'un air appréciateur.
- Je me dois de reconnaître que je suis loin d'être mauvais." acquiesça Borlon avec une ombre de fierté dans la voix. "D'ailleurs, j'ai remporté des années durant le concours que nous organisions entre forgerons à l'occasion de la fête de la Transhumance Céleste. Je faisais parmi les plus belles épaulières de la ville, que le Grand Bœuf m'en soit témoin.
- On verra ce qu'en diront nos propres forgerons." s'amusa l'aubergiste, content de voir le vieux nain se dérider quelque peu.
- Oh, vous savez, les artisans du Pilier Pointu ne m'impressionnent pas vraiment." affirma Borlon. "Ouais, je pense que lorsqu'il est question de mesurer les savoirs-faire, je ne crains pas grand monde."
Spoiler: MontrerCacher
 
La porte de l'auberge vola en éclats lorsqu'un nain lancé à toute vitesse passa littéralement à travers sans prendre la peine de l'ouvrir.

"Que personne ne bouge ! jvfou " s'exclama Istam Thirzuntir en s'arrêtant au centre de la vaste salle, des échardes toujours plantées dans le visage.
- Qu'est-ce que... ?" jura Borlon qui avait manqué de tomber de sa chaise sous l'effet de surprise.
- Il ne peut y avoir qu'un seul meilleur forgeron dans cette ville !" s'exclama Istam en se redressant de toute sa taille pour le pointer du doigt. "C'est l'heure du duel ! PASSAGE EN MODE ISTUHM ! DUUUH ! stkistuhm
- Mon dieu c'est quoi ce truc ?! jvmalade " hurla Borlon en tombant en arrière, pris d'horreur à la vue du visage atrocement déformé du forgeron.
- QUI A ACTIVUH LUH SUHGNAL D'ALUHRME ?! stkmurul stktruhmuhn stkkuguhn stkscuhr " s'exclamèrent quatre autres nains aux traits tout aussi difformes en déboulant dans l'auberge à toute vitesse.
- ...et qui a buhzillé la puhrte duh muhn aubuhrge ?" ajouta Kogan Mastersausage en constatant les dégâts.
-Par le grand boeuf, il y en a d'autres en plus ! jvmalade " paniqua Borlon en se plaquant contre le mur pendant que tous les autres clients prenaient la fuite.
- C'UH MOI !" clama Istam. "CE NAIN M'AH DÉFIUH ! JUH VUH L'ECRASUH SOUH MAH PUHISSUHNCE ET PRUHVER QUH JUH SUHIS LUH MUHILLUHR FORGERON ! stkistuhm
- Je n'ai défié personne ! jvpeur " se défendit un Borlon complètement affolé.
- Euh..." hésita Morul, "ce n'est pah un puh duhmuhsuré ?
- PUHRSUHNE NUH M'UHTUHLUHSE CORRECTUHMENT DANS SUH CHAPUHTRES !" l'ignora Istam. "AUJUHRD'HUI, JUH VAIH MUHNTRER AUH MUHNDE TUHTE MA PUHISSANCE ! MUHN HEURE DUH GLOIRE EST UHNFUN VUHNUE ! stkistuhm
- Mais puisque je vous dis que... jvpeur " tenta de signaler Borlon en cherchant désespérément une issue du regard.
- Toi !" le coupa Istam en reprenant sa tête normale. "Je vais te faire l'honneur d'utiliser toute l'étendue de mon pouvoir pour te terrasser !
- Pas besoin, je me rends ! jvmalade " supplia un Borlon de plus en plus paniqué.
- Regarde bien, ça va te plaire !" l'ignora Istam. "Ce que tu vois est mon visage normal.
- Je n'en ai rien à faire ! jvmalade " s'exclama Borlon en fuyant à reculons vers le fond de la salle.
- Ça, c'est le mode duuuh, ou ce que devient un nain qui a transcendé son statut de nain. DUUUH ! stkistuhm
- Saintes gonades, il recommence ! jvmalade " paniqua Borlon tandis que son dos se heurtait au mur du fond.
- Et çah..." s'exclama Istam en en contractant tous ses muscles, "ÇUH LUH NIVUH SUHIVANT ! DUUUUUUUUH... !

Une secousse sismique fit trembler les murs du bâtiment tandis qu'une aura d'une clarté aveuglante enveloppait le forgeron rotargentais hurlant de toute la puissance de ses poumons. Des cris de panique venus de l'extérieur se firent entendre, le ciel s'étant assombri presque instantanément sous l'assaut d'une nuée orageuse dont les premiers éclairs tonnèrent au dessus des montagnes.

"Parçuh qu'il y ah uhn nivuh supuhriuhr ?! stktruhmuhn " s'étonna McTruman.
- Juh crains luh pire. stkscuhr " affirma Scar.
- ...UUUUUUUUH... ! " continua de hurler Istam, causant une onde de choc dévastatrice qui souffla les vitres du bâtiment.
- Mon aubuhrge ! " s'exclama Kogan en tentant de rester debout tandis que le sol se mettait à trembler violemment.

A des centaines de lieues de là...

"Par les tables d'obsidienne, que se passe-t-il ?!" eut le temps de crier un Osrast complètement pris au dépourvu avant que la montagne d'Obseroche s'effondre toute entière sur lui, détruisant la capitale des Falaises d'Obsidienne et tuant tous ses habitants en quelques secondes.

"Mon arc suhnaristihque ! " se lamenta Kogan.
- Juh n'aih jamaih vuh uhne telle puhissance ! stktruhmuhn " s'émerveilla McTruman.
- Maih arruhte de l'encouhrager !" protesta désespérément Kogan.
- Ils sont tous tarés ! jvmalade " hurla un Borlon épouvanté.
- ...UUUUUUUUH... !" continua de s'époumoner le forgeron, puisant dans toute la puissance du hors-sujet pour doublement transcender son statut de personnage de l'histoire.
- ...muhn diuh, ç'uh quoi çuh truhc ? stkscuhr " s'interloqua Scar.
- LAISSEZ-MOI SORTIR ! jvmalade " brailla Borlon en tambourinant contre la porte du fond.
- ...çah cuhmuhnce à parthur truh luhin cuhtte huhstoire. " estima Morul en reculant prudemment.





Istam ayant enfin atteint sa forme finale, Borlon décéda d'une crise cardiaque, Cornedebouc fut rasée et le hors-sujet dépassa la masse critique, causant l'effondrement du scénario et un soupir de consternation de la part de tous les lecteurs de ce chapitre.

Spoiler: MontrerCacher
 
Je dédicace ce chapitre à @Crowbar @Suoʇʇʎ Ԁlɐʇʎdn$ @Notaproblem @Zeropol et à tous ceux dont la confusion quand au scénario de l'histoire n'aura fait que croître dans le cas où il leur aurait pris l'envie de lire ces lignes. stktruhmuhn

Spoiler: MontrerCacher

"Tu dois être très fier de toi, Truman. Sinon, tu as fini ton vrai chapitre ?" jvpf

Spoiler: MontrerCacher

stknope


Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Crowbar le Sep 05, 2018, 01:08 am
"Tien, Truman a mentionné mon pseudo dans le topic Cornedebouc, je me demande ce que c'e-..."  jvpf

Spoiler: MontrerCacher
C'est de l'art.

Spoiler: MontrerCacher
Sans déconner, t'as modifié les stickers, t'en as fait des nouveaux, et t'as carrément fait une vidéo Youtube. Tu t'es vraiment donné à fond. Je déconne pas en disant que c'est de l'art. Mais il serait temps de te trouver un boulot car le chômage ça t'arrange pas.  jvnoel 

Spoiler: MontrerCacher
Et en vrai m'aimerais bien vous suivre sur Cornedebouc mais je suis tellement en retard que ça me prendrait un siécle à tout lire. Je m'étais arrêté lorsque Istam était arrivé j'crois.  jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Sep 05, 2018, 01:22 am
Citation de: Crowbar le Sep 05, 2018, 01:08 amMais il serait temps de te trouver un boulot car le chômage ça t'arrange pas.  jvnoel 

Et encore, ce n'est pas la première fois (http://www.jeuxvideo.com/chocolate_beam/forums/message/863234295). jvnoel


Citation de: Crowbar le Sep 05, 2018, 01:08 amEt en vrai m'aimerais bien vous suivre sur Cornedebouc mais je suis tellement en retard que ça me prendrait un siécle à tout lire. Je m'étais arrêté lorsque Istam était arrivé j'crois.  jvhap

Oui, l'effet des chapitres d'Usul sur les volontaires potentiels est malheureusement connu. stkboh

...mais pour être honnête, la lecture de l'ensemble ne prendrait que deux ou trois jours à tout casser. jvhap
Je ne peux pas t'en vouloir. jvrire 
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Sep 05, 2018, 10:23 am
Mais bordel je devrais le savoir à force ! jvrire

Citer"C'est l'heure du duel ! PASSAGE EN MODE ISTUHM ! DUUUH ! stkistuhm

"C'est l'heuuuuure du du-du-du-du-du DUUUUUUUUUUUH !!! stkistuhm "

Citer"ÇUH LUH NIVUH SUHIVANT ! DUUUUUUUUH... !

Mon Dieu, il y a un niveau Super Suyuhn maintenant ! jvrire

Citer"Par les tables d'obsidienne, que se passe-t-il ?!" eut le temps de crier un Osrast complètement pris au dépourvu avant que la montagne d'Obseroche s'effondre toute entière sur lui, détruisant la capitale des Falaises d'Obsidienne et tuant tous ses habitants en quelques secondes.

"Mon arc suhnaristihque !  " se lamenta Kogan.

Enculé ! jvrire

Citerrelated

DAAAAAAAAAH  BORDEL DE MERDE ! L'ÉVOLUTION 15-18 !!! jvrire jvrire jvrire
N'ajoutez jamais ces stickers nom de Dieu ! jvrire

Putain la journée commence bien... jvnoel

CiterEt encore, ce n'est pas la première fois. jvnoel

Je ne retrouve plus la version Power Rangers aussi. jvnoel
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Zeropol le Sep 05, 2018, 11:37 am
Haha, malheureusement je n'ai pas compris grand chose, mais ne vous inquiétez pas, j'emporte Cornedebouc dans mon caisson cryo lors de mon prochain voyage vers alpha du centaure
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Notaproblem le Sep 05, 2018, 01:40 pm
Pendant ce temps, Phyro flottait sur un caillou, là ou auparavant traînait, il aurait juré, une planète où il passait ses vacances. Le genre d'endroit ou y'avait toujours un bon prétexte pour tarter quelqu'un, en l'occurrence des Sea Monsters parce-que avouons-le, XCOM Terror from the Deep fonctionne pas bien sur les supports récents.

"...putain, c'est toujours pour moi les fins de vacances désastreuses..."
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Sep 05, 2018, 03:21 pm
CiterChapitre d'Alex
jvrire jvrire jvrire

Je ne suis même plus surpris maintenant, je me suis habitué à te voir faire ces trucs. Qui sont toujours aussi excellent dans leur genre, d'ailleurs. jvhap

CiterUne secousse sismique fit trembler les murs du bâtiment tandis qu'une aura d'une clarté aveuglante enveloppait le forgeron rotargentais hurlant de toute la puissance de ses poumons. Des cris de panique venus de l'extérieur se firent entendre, le ciel s'étant assombri presque instantanément sous l'assaut d'une nuée orageuse dont les premiers éclairs tonnèrent au dessus des montagnes.
Mais enfin Alex, on avait dit pas de manifestations divines dans l'histoire! stkistuhm
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Sep 05, 2018, 06:09 pm
Je me contenterai d'un soupir exaspéré.  jvhap

Par contre +1000 pour la vidéo.  jvrire
Et surtout ça me fait réaliser que les stickers en GIF rendent assez bien. Idée à creuser.  jvnoel

+

Les mentions marchent finalement ? C'est plutôt chouette, je croyais qu'elles étaient buggués.
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Sep 05, 2018, 07:13 pm
Citation de: Zeropol le Sep 05, 2018, 11:37 amHaha, malheureusement je n'ai pas compris grand chose, mais ne vous inquiétez pas, j'emporte Cornedebouc dans mon caisson cryo lors de mon prochain voyage vers alpha du centaure

Il n'y a absolument rien à comprendre, ils s'agit de ce qu'on appelle ici un chapitre troll : ça n'a ni queue ni tête et quasiment rien à voir avec l'histoire. jvhap

Citation de: Cody le Sep 05, 2018, 10:23 am"C'est l'heuuuuure du du-du-du-du-du DUUUUUUUUUUUH !!! stkistuhm "

Je mentirai en prétendant que je n'ai pas ri. jvhap

CiterSuper Suyuhn / évolution 15-18
Tu as choppé les deux références évidentes de design de ce chapitre. jvhap

CiterJe ne retrouve plus la version Power Rangers aussi. jvnoel

Effacée par le bot JVC. jvnon
Elle se trouve cependant dans le PDF du livre 4, chapitre "Muhghty Muhrphin Goathorn Rangers". stkproverbe

Citation de: Notaproblem le Sep 05, 2018, 01:40 pmPendant ce temps, Phyro flottait sur un caillou, là ou auparavant traînait, il aurait juré, une planète où il passait ses vacances. Le genre d'endroit ou y'avait toujours un bon prétexte pour tarter quelqu'un, en l'occurrence des Sea Monsters parce-que avouons-le, XCOM Terror from the Deep fonctionne pas bien sur les supports récents.

"...putain, c'est toujours pour moi les fins de vacances désastreuses..."
...je me demande si on peut considérer ça en tant que chapitre. stktruhmuhn

Citation de: Usul le Sep 05, 2018, 03:21 pmMais enfin Alex, on avait dit pas de manifestations divines dans l'histoire! stkistuhm
On avait aussi dit qu'on ne tuait pas les persos principaux, ce qui ne vous avait pas empêché de transformer le topic en Game of Thrones éco+ en l'espace d'une heure. stktruhmuhn
Spoiler: MontrerCacher
Je ne m'en suis toujours pas remis. J'en avais pleuré, putain. jvrire


Citation de: Kait le Sep 05, 2018, 06:09 pmEt surtout ça me fait réaliser que les stickers en GIF rendent assez bien. Idée à creuser.  jvnoel
+1000 jvoui
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Ange_Pleureur le Sep 05, 2018, 07:40 pm
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Sep 05, 2018, 07:50 pm
Un chapitre de ce genre n'est jamais complet sans le seal of wtf d'Ange. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Ange_Pleureur le Sep 05, 2018, 11:20 pm
Shit gotta be done comme on dit au Lichtenstein jvoui
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Seigneur Lolmaz le Oct 01, 2018, 01:23 pm
Bon.....c'est partit pour tout relire  ssueur
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Oct 03, 2018, 02:31 am
Citation de: Seigneur Lolmaz le Oct 01, 2018, 01:23 pmBon.....c'est partit pour tout relire  ssueur
stkursuloh

Ton courage t'honore, Lolmaz. stkosjoie

Spoiler: MontrerCacher
Même si on sait tous qu'il s'arrêtera aux premiers chapitres d'Usul. stktruhmuhn
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Nov 18, 2018, 10:58 pm
"Et pour avoir conspiré contre le royaume, fait subir les plus basses sévices à ses opposants, semé la dissension entre les peuples au point de déclencher des guerres pour son profit personnel et abandonné lâchement son poste durant l'invasion de la ville de Cornedebouc, la cour condamne en ce jour l'ex-Consul Scar AngeEnLarme et ses douze cousins..."

Le juge royal fit une pause, s'assurant de l'attention de la salle.

"...à la peine capitale."

Scar AngeEnLarme resta impassible à l'entente du verdict. Il n'en fut pas de même pour ses cousins, dont les cris de protestation et d'indignation envahirent la salle.

"Quand tu parlais de te rendre à la capitale, ce n'était pas ce à quoi je pensais." gromella Shasad AngeEnLarme à l'adresse de son cousin.
- Force m'est de reconnaître que je pensais garder un certain nombre de soutiens dans cette ville." admit Scar. "À tort, visiblement."

Ayant repéré toutes les issues possibles dès le moment où les gardes royaux les avaient fait pénétrer pieds et poings liés dans le Grand Tribunal, Likot AngeEnLarme estima les chances qu'ils auraient de s'en tirer dans le cas où ils essaieraient de forcer le passage vers la sortie.

"Tu penses que tu peux tenter de défaire nos liens ?" souffla-t-il à Urem.
- Probablement..." acquiesça son cousin avec hésitation.
- N'en faites rien." leur intima Scar. "Dans notre état, nous n'avons aucune chance contre les gardes. Si nous étions au moins deux fois plus nombreux, peut-être. Mais malheureusement...
- Ne t'inquiète pas, j'ai prévu le coup." déclara fièrement Shasad. "J'ai envoyé un pigeon voyageurs aux cousins.
- Quels cousins ?" fit Scar en haussant les sourcils. "Nous sommes déjà au complet !
- Que tu crois..." répliqua mystérieusement Shasad.


Spoiler: MontrerCacher

Les grandes portes du tribunal s'ouvrirent en claquant, révélant un nain coiffé d'un chapeau à large bords.

"Holà holà, cabrones !" s'exclama le nouveau venu. "La famille AngeEnLarme au huitième degré est dans la place !
- Mon cousin au huitième degré disparu depuis des années !" s'ébahit Scar. "...Scarlos AngeEnLarme ! jvouch
- Claro qué si, et je ne suis pas venu seul ! Andalé !"

Le nouvel arrivant fut immédiatement suivi d'une ribambelle de nains aux airs plus déterminés les uns que les autres.

"Oï ! Wet the tea, cunts !
- Mes cousins irlandais, O'Scar et Scarfadet ! jvouch
- On va les écharper !  
- Scarf AngeEnLarme ! jvouch
- Les naines représentent !
- Scarlettjohanson AngeEnLarme ! jvouch
- Comme elle dit !
- Scarlabruni AngeEnLarme ! jvouch
- Ca me démangeait de passer donner un coup de main !
- Scarlatine AngeEnLarme ! jvouch
- Abracada-baffe, il y a des mandales qui se perdent !
- Scarrypotter ! jvouch
- Explosons-les !
- Scarmageddon ! jvouch
- Que le Seigneur foudroie les hérétiques !
- Scar-abbé ! jvouch
- Bismillah, bismillah !
- Scarfallah ! jvouch
- ...
- Scarpe AngeEnLarme ! jvouch
- Quelle est le comble pour un bagarreur ? Tomber à poing nommé !
- Scarambar ! jvouch
- Envoyons-les dans le décor !
- Scarton-pâte! jvouch
- Ils vont payer pour ce qu'ils ont fait à notre famille !
- Scartedecrédit ! jvouch
- Que la fête commence !
- Scarnaval ! jvouch
- Ca va supermarcher !
- Scarrefour ! jvouch
- On va arrondir les angles !
- Scarré ! jvouch
- Que la Force brute soit avec nous !
- Scarwars ! jvouch
- Wesh cousin !
- LaScar ! jvouch
- Mama mia !
- Ma-Scar-Pone ! jvouch
- Je maudis tous ceux qui s'attaquent à ma famille !
- Ra-Scar-Capac ! jvouch
- Faites rugir les moteurs !
- NaScar ! jvouch
- Manao ahoana i toi ?
- Madaga-Scar ! jvouch
- Ca roule les cousins ?
- Et Scar-Bille est venu aussi ! jvouch
- Bzzzz !
- Et Scar-mouche ! jvsnif2 " constata Scar avec émotion. "Maintenant que nous sommes au complet, rien ne peut nous arrêter !"
- Euh... jvpeur " hésitèrent les gardes.
- AngeEnLarmes !" s'exclama Scar. "SCARGEEEEEZ ! jvfou "

Soutenu par la totalité de sa famille, Scar sortit en trombe du tribunal, prit le palais royal et renversa le Roi du Pilier Pointu pour décider de se lancer dans la foulée à la conquête du continent, ce qu'il fit sous les rires gras d'Alex_Truman qui avait encore une fois à son sens excellemment usé de son peu de temps libre.

Spoiler: MontrerCacher
A l'origine, j'étais parti pour terminer mon véritable chapitre. stkboh

Spoiler: MontrerCacher
...je le ferai probablement quand @Crowbar  se sera décidé à lire toute l'histoire. stktruhmuhn



Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Nov 18, 2018, 11:03 pm
stkblobnain
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Nov 18, 2018, 11:07 pm
MAIS BORDEL DE MEEEEEERDE !  jvrire  jvrire  jvrire

Merci pour ce fou rire !  jvrire

Le fait que tu arrives encore à me faire rire après tout ce temps en réutilisant TOUJOURS exactement le même type de blague relève quand même de l'exploit. Je te tire mon chapeau.  jvnoel

Spoiler: MontrerCacher
D'ailleurs j'ai TOUJOURS un chapitre à demi-fini à finir moi.
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Nov 18, 2018, 11:15 pm
Ma tête quand je vois un nouveau chapitre :  stkosjoie

Ma tête quand je réalise que c'est pas un vrai chapitre :  stkblobnain

Ma tête quand je réalise que c'est un chapitre troll de Truman :  stkosjoie

La tête d'Usul quand il réalise qu'il va devoir ajouter chaque AngeEnLarme  en sticker :  stkblobnain

Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Ange_Pleureur le Nov 19, 2018, 05:29 pm
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Nov 19, 2018, 10:51 pm
Citation de: Usul le Nov 18, 2018, 11:03 pmstkblobnain

Usul réalisant que personne ne fait avancer l'histoire, l'empêchant de ce fait de poster le chapitre de cent pages qu'il garde sur son disque dur depuis des mois (2018, colorisé)

Citation de: Kait le Nov 18, 2018, 11:07 pmMAIS BORDEL DE MEEEEEERDE !  jvrire  jvrire  jvrire

Merci pour ce fou rire !  jvrire

Le fait que tu arrives encore à me faire rire après tout ce temps en réutilisant TOUJOURS exactement le même type de blague relève quand même de l'exploit. Je te tire mon chapeau.  jvnoel

Spoiler: MontrerCacher
D'ailleurs j'ai TOUJOURS un chapitre à demi-fini à finir moi.


J'ai tendance à abuser des running-gags. jvnoel
Et personne ne risque de te blâmer concernant le délai de production de ton chapitre au vu de la filière que tu as choisi. jvhap

Citation de: Cody le Nov 18, 2018, 11:15 pmLa tête d'Usul quand il réalise qu'il va devoir ajouter chaque AngeEnLarme  en sticker :  stkblobnain
...et qu'il n'a toujours pas ajouté les anciens que Truman s'est épuisé à redimensionner, oh là là, c'était difficile, j'en souffre encore, pourquoi Usul, pourquoi, je te faisais confiance...  stktruhmuhn

Citation de: Ange_Pleureur le Nov 19, 2018, 05:29 pm[seal of WTF]
stkperfectmc
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Nov 19, 2018, 10:57 pm
CiterUsul réalisant que personne ne fait avancer l'histoire, l'empêchant de ce fait de poster le chapitre de cent pages qu'il garde sur son disque dur depuis des mois (2018, colorisé)

Sois rassuré j'ai déjà fait cette tête à plusieurs reprises quand d'autres ont posté de vrais chapitres décevants sur ce point. Franchement j'ai plus ou moins abandonné l'idée que l'histoire atteindra le point que je voulais sans que je la prenne vraiment en main, mais à ce niveau-là ça n'aurait plus vraiment de sens.
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Nov 19, 2018, 11:02 pm
Et après tout, prévoir trop à l'avance n'est dans l'idéal pas le principe du topic. jvoui
Spoiler: MontrerCacher


Promis, je tente de finir le mien. Après, pas sûr qu'il ait suffisamment d'implications pour faire avancer quoi que ce soit de façon notable. jv:(

Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Nov 19, 2018, 11:59 pm
[---]

Dans les tunnels sombres sous Cornedebouc, Scar avançait d'un air mauvais.

"Huuu... Haaa ! ♫ " fit McTruman.

Sous ses pas, le sol rocailleux se fissurait à mesure qu'il progressait, laissant s'échapper des volutes de souffre inquiétantes.

"Huuu... Haaa ! ♫  jvfou " couina Skrouïk-Pouïk.

De sa voix basse, le Consul entama alors.

"D'accord, votre brassage génétique ♪ 
Atteint un seuil plus que critique ♬
Mais grâce à votre hausse démographique ♫
"Tir" et "rat" font "tyrannique" ! ♩ " dit-il en se saissisant d'une arquebuse.

La glissant dans les mains d'un McEdern amorphe, il poursuivit :

"Car cette attaque est une occasion ♪
N'en déplaise à McEdern... ♫
Nous parlons de Trompois et d'invasion... ♬
ET MÊME D'UN COUP D'ÉTAT MILITAIRE ! ♩"

Tout en passant la main dans ses cheveux d'ébène, il fit un saut gracieux sur une corniche :

"Et une fois qu'on aura battu les humains ♪
J'exposerai mon plan au grand jour ! ♫
Tous les royaumes nains ♬
Tomberont dans ma main ! ♩"

Alors que Scar passait à son niveau, l'ingénieur l'arrêta.

"Et que dois-je faire pour toi ? ♪  jvhap
-Rassembler tous tes rats ! ♫ 
Car moi le Consul ♬
Veut poser mon cul ♪
Sur le trône... des Piliers Pointuuus ! ♫
A la capitale, tu verras Mothram ! ♩
ANGEENLAAAAARME ! ♪  "

Enthousiaste, McTruman reprit :

"Ouais ! Voir mon père ! On va à la capitale ! Pour quoi ? jvhap
-Pour la mort du roi.
-Il est malade ?  jvhap
-Non, imbécile ! Nous allons le tuer. Et Icar-Deng aussi !"
-Bonne idée !" affirma McEdern. "Tuons les Trompois !"

Dans l'euphorie, McTruman et Skrouïk-Pouïk sautillèrent autour du capitaine.

"Tuons les Trompois ! Tuons les Trompois ! jvfou
-Idiots !" les rabroua Scar. "Pas que les Trompois !"

Les autres le dévisagèrent, perplexes. McTruman avança soudain :

"Ha, pourquoi tu veux tuer Thiku...
-Je suis le Consul ! Suivez-moi, car j'ai besoin d'un deus-EEEEEX !

"Excelsior ! Longue vie au Consul ! jvfou " exulta Skrouïk-Pouïk.

C'est alors que McTruman alluma une de ses torches artisanales, éclairant soudain vingt milliers d'hommes-rats.

"LONGUE VIE AU CONSUL ! LONGUE VIE AU CONSUL !  ♫ jvfou " scandèrent-ils en cœur.

Les étoffes représentant l'emblème des Cuirs-Noirs glissèrent le long des murs de la caverne, et les rats défilèrent en rang sous le regard de Scar, toujours sur sa corniche.

"DEMAIN NOUS CHARGERONS LES ARMÉES ♪
DE L'ANCIEN ROI LE MALAVISÉ ! ♪ jvfou "

Depuis son perchoir, Scar poursuivit :

"Je prendrai même les Lances Murées ! ♩
J'instaurerai un nouvel ordre ! ♫
Et après, les Falaises d'Obsidieeenne ♪
Puisque j'ai une armée de rongueurs ♬
Et bientôt Obseroche sera mienne ♩"

A ces mots il bondit sur McTruman en contrebas.

"EN VIOLANT LES LOIS DE LA STRATÉGIIIIIE! ♪ "

Sans s'interrompre, il sauta dans la masse des hommes-rats, qui le portèrent et s'élevèrent rapidement vers le plafond de la grotte.

"AngeEnLarme va devenir EMPEREUR ! ♫
AngeEnLarme va semer la TERREUR ! ♪ "

A ses côtés, un petit groupe de rats tenta des vocalises et émit des borborygmes rythmés.

"Je dis RÉVOLUTION ! ♪
Je dis EXÉCUTIONS ! ♫
Je crie PLAN D'ANNEXION ! ♩
Trois mots qui me donneront ♬
Un empire UNIFIÉ ! ♫
RESTAURÉ, DOMINÉ ! ♪
Le continent SUBJUGUÉ sous mon CHAAARME ! ♩"

Sous lui, des ratons utilisaient les ossements de leurs ancêtres comme percussions pour accompagner ses chants.

"Votre Consul vous appelle aux armes ! ♫
ANGEENLAAARME ! ♪
-NOTRE CONSUL NOUS APPELLE AUX ARMES ! ♫
ANGEENLAAARME ! ♪  jvfou "

Désormais au sommet d'une pyramide vivante où éclataient ça et là des arquebuses défectueuses, Scar poussa un rire machiavélique.

"ANGEENLAAARME ! ♪ jvrire "

[---]

Au sommet de l'éléphant géant, le regard vidé de toute âme, Morul et Icar-Deng contemplaient le spectacle en contrebas.

"Qui est le meilleur de tous les chasseurs ?! ♫ jvfou " chanta Skrouïk-Pouïk en soulevant ses jambes en cadence.
"SIEUR MO-RUL ! ♪ jvfou " lui affirmèrent les vingt ratebusiers.
"Qui a une toque en raton-laveur ?! ♫ jvfou
- SIEUR MO-RUL ! ♪ jvfou
-Est-il brave ? ♫ jvfou
-NON, UN GROS LÂCHEUR ! ♪ jvfou
-Est-il doux ? ♫ jvfou
-UN VRAI BERSERKER ! ♪ jvfou
-Sieur Morul ! ♫ jvfou
-SIEUR MO-RUL ! ♪ jvfou
-Sieur Morul ! ♫ jvfou
-SIEUR MO-RUUUL ! ♪ jvfou
-Sieur Morul ! ♫ jvfou
-SIEUR MO-RUUUUUL ! ♪ jvfou " conclurent-ils en faisant tous exploser leurs arquebuses de concert.

[---]

En courant dans les rues d'Obseroche, Kogan prit un instant pour regarder derrière lui. Déjà le bagne était en alerte, et au loin il voyait des gardes lui courir après. Mélancolique, il fredonna :

"Ravière se taille prestemment dans la nuit... ♪
Et je m'enfuis à mon tour. ♫
Le Conseil Oligarchique ♪
M'avait jeté dans ses tours.... ♫ "

Il reprit sa course à la suite de son compagnon de cellule.

"Le voleur en moi se réveille et se souvient... ♪
J'étais le plus fort ♫
Bandit de grand chemin... ♪ "

Avec nostalgie, il se remémora ses jeunes années.

"Le marché noir, et la mafia ! ♪
Tout mon réseau, et les nains sous moi ! ♫
Pas d'états d'âme, que de l'argeeeeent ! ♪
QUE DE L'ARGEEENT ! ♫ "

En passant devant des échoppes, il attrapa une grosse poignée de poudre d'obsidienne qu'il jeta en l'air.

"Évadé, délivré ! ♪
Ils ont beau me courir aprèèès ! ♫
Évadé, délivré ! ♪
Ils ne me choperont jamaiiis ! ♫
J'ai passééé ♪
Des années enchaînééé ! ♫
Et j'ai un canceeer... ♪ "

Au milieu de son couplet, il cracha une gerbe de sang glaireuse.

"Et ça c'est pour moi le prix du contrebandier. jvpf ♫ "

Droit devant lui, le pont-levis vers l'extérieur se relevait lentement. Il accéléra.

"J'ai connu plein de malheurs ♪
J'ai perdu mes pareeents ! ♫
Mes cousins, Morul et sa soeur ♪
M'ONT QUITTÉ IL Y A VINGT AAAAANS ! ♫"

Déjà il montait la pente en chêne qui devenait de plus en plus raide.

"Mais avant d'aller au cimetière, ♪
Je vais relancer mes affaires ! ♫
Le bien, le mal, je dis tant piiis ! ♪ "

Il fit un grand bond en avant et sortit enfin d'Obseroche.

"TANT PIIIIIIIIIS ! jvfou ♪ "

Il courait maintenant dans les bois de la Haute Forêt.

"ÉVADÉ, DÉLIVRÉ ! ♪
VENDRE DES ENFANTS AUX TROMPOIIIS ! ♫
ÉVADÉ, DÉLIVRÉ ! ♪
NON, ÇA NE ME DÉRANGE PAAAS ! ♫
MÊME QU'ILS SOIENT ! ♪
ÂGÉS DE TROIS MOIIIS ! ♫
Car j'ai un canceeer ! ♪ "

Sur ces mots, Kogan enfonça la porte du Chaudron du Croque-Mitaine.

"Attention, maintenant, Kogan est dans la plaaaaace ! ♪ "

Il bondit sur une table, renversant les boissons d'un Morul incrédule.

"Pour m'arrêter il faudra plus qu'une strange mood et une taaaaasse ! ♫ "

Il jeta une cornemuse qui traînait dans les bras de Scar pour qu'il commence à en jouer.

"J'ai assez de fric pour me payer une armééééé ! ♪

JE NE SURVIVRAI PAS  ♪
MAIS MÊME SI J'VAIS CREVEEER... ♫
ÉVADÉ, DÉLIVRÉ ! ♪
DÉSORMAIS PLUS RIEN NE M'ARRÊTE ! ♫
ÉVADÉ, DÉLIVRÉ ! ♪
PLUS DE CHAÎNE, D'OUBLIETTE ! ♫
JE SUIS LAAA ! ♪
COMME JE L'AI RÊVÉÉÉ ! ♫
MALGRÉ MON CANCEEEEER ! ♪

Et, lançant un regard langoureux à la caméra :

"Keshan va me rapporter plein de blé. jvoui ♪ "

[---]

La salle de spectacle de la capitale terminait de se remplir. Pour un événement si important, tous les nains les plus influents de la Roue Argentée avaient fait le déplacement, et même les généraux étaient revenus de la ligne de front pour pouvoir y assister. On trouvait même quelques diplomates des deux nations alliées et, bien entendu, le roi lui-même siégeait dans une des loges luxueuses situées directement face à la scène. A mesure que l'heure du spectacle approchait, les discussions dans le public se faisaient plus nerveuses mais moins fortes, jusqu'à ce que le brouhaha originel se soit réduit à quelques murmures d'excitation. C'est alors que le rideau se leva.

Seuls sur scène, au rythme du morceau de musique préféré de Sa Majestée, Ker et Beccaro vêtus d'un simple pagne de bananes entamaient leur chorégraphie. Ils dansaient parfaitement, comme des êtres sortis d'une légende, et le talent pur qui se dégageait de leur représentation eut tôt fait de mettre un terme aux derniers chuchotements des spectateurs.

Enfin, Istam entra en scène, sous un tonnerre d'applaudissements. Son pagne ne comptait qu'une unique banane stratégiquement placée, ainsi qu'une plume à l'arrière qui tenait en place d'une façon pour l'heure mystérieuse. Alors, alors, il commença la meilleure chanson qui fut jamais chantée :

[---]
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Nov 20, 2018, 12:18 am
C'est génial.
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Nov 20, 2018, 02:55 am
Je plussoie, j'ai chanté dans ma tête en lisant les paroles et avec toutes les références j'ai soufflé du nez tout du long...


Citation de: Cody le Nov 19, 2018, 11:59 pmEt j'ai un canceeer... ♪ "

...pour carrément éclater de rire à cette réplique. Je n'étais pas prêt. jvrire

21/20, c'est du chapitre troll de qualité. stkperfectkogan

Spoiler: MontrerCacher
Et la chanson d'Istam était en effet magnifique. Meilleure utilisation du personnage de tout le récit. stkostriste
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Nov 20, 2018, 09:39 am
Citerj'ai chanté dans ma tête en lisant les paroles

C'est mieux si tu as les chanson correspondantes qui jouent en fond pour de vrai. Sinon ce chapitre (que je considère comme mon chef d'œuvre) perd de son intérêt.  stkkuguhn

Voilà, je pense que personne n'arrivera à faire mieux que ça, pas même Ange. Je suggère d'arrêter Cornedebouc là-dessus.  stkkuguhn
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Notaproblem le Nov 20, 2018, 09:50 am
En tant que mec avec constamment une musique en tête... (https://youtu.be/goxMPk4_fJQ?t=36)
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Nov 20, 2018, 08:24 pm
Citation de: Cody le Nov 20, 2018, 09:39 amC'est mieux si tu as les chanson correspondantes qui jouent en fond pour de vrai.

Lesdites chansons sont des classiques absolus, je les connais limite par cœur ! jvcoeur
Oui, même la Reine des Neiges. jvpf
...quand à la chanson d'Istam, toute personne dotée d'un quelconque sens de l'art se devrait d'en connaître la partition sur le bout des doigts. stktruhmuhn

CiterJe suggère d'arrêter Cornedebouc là-dessus. stkkuguhn
Bonne idée !  stktruhmuhn

*s'éclaircit la gorge*

FIN
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Nov 28, 2018, 08:49 pm
Eh, j'ai toujours eu du mal avec les échelles géographiques.  jvnoel

Je propose ça, vous validez ? :

Spoiler: MontrerCacher
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Nov 28, 2018, 08:58 pm
Wtf non j'ai toujours vu ça bien plus petit
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Nov 28, 2018, 09:20 pm
Wesh, abuse pas non plus, sinon on va se retrouver avec l'intégralité de la campagne "Pi-Rat-terie" qui se passerait dans l'équivalent de la Manche.  jvrire
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Nov 28, 2018, 09:22 pm
Ok je vois pas ça minuscule non plus, mais mets la France à la taille de l'île des Charbons Immaculés, et là on se parle.
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Nov 28, 2018, 09:23 pm
...c'est exactement ce que je viens de dire.  jvnoel
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Nov 28, 2018, 09:24 pm
Heu non, ou alors tu as quelques yeux en moins. jvhap
Je ferais une image demain.
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Nov 28, 2018, 11:01 pm
Te fatigues pas j'ai fait le test ça donne ça :
Spoiler: MontrerCacher


Ok, j'ai peut-être surestimé la Manche mais ça reste quand même minuscule hein. Même avec un bateau pourri tu traverses la map entière en deux trois jours.  jvnoel

Enfin, j'attends l'avis des autres.  jvoui  
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Nov 29, 2018, 12:05 pm
CiterMême avec un bateau pourri tu traverses la map entière en deux trois jours.  jvnoel

En l'occurrence, c'est pas le bateau qui est pourri. jvhap

Mais soit, je me rangerais donc sur l'avis général. Après tout, c'est pas comme si j'en avais quelque chose à foutre.  jvnon
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Ange_Pleureur le Nov 29, 2018, 01:43 pm
En ce qui me concerne j'aurais plutôt tendance à partager la première vision de Kait, sauf que de moi-même je l'aurais vu encore plus grand jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Nov 29, 2018, 02:21 pm
Le Président a entendu nos points de vue. Ils ne rencontrent pas le sien. La décision est prise à l'unanimité. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Nov 29, 2018, 06:00 pm
Dans Voyages en Roue d'Argent, une histoire sans rapport avec Cornedebouc le voyage de l'auteur lui prend environ une année. Evidemment il a fait de longues étapes mais il lui a fallu "plusieurs mois" pour arriver en Roue d'Argent.

J'aime bien les grandes distances.
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Nov 29, 2018, 06:03 pm
Ah, je l'ai pas lu, c'était bien ?

Mais du coup Usul tu serais plutôt pour une échelle encore plus petite que celle que j'ai proposé en premier ?
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Nov 29, 2018, 06:09 pm
Franchement je m'en moque un peu, c'était pour donner une raison de lire ce chapitre.
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Nov 30, 2018, 04:00 pm
Des temps de voyage en fonction de distances sont données dans plusieurs chapitres, mais dans cette optique, il faut prendre en compte un élément indispensable : les infrastructures. Autrefois, les régions étaient loin d'être aussi bien desservies que maintenant en routes, relais et autres -raison pour laquelle le voyage par bateau était souvent préféré, même si la distance par la terre était inférieure. 

On peut encore trouver des exemples actuels, comme à Madagascar où certaines routes sont si peu modernes que les camions mettent douze heures à parcourir une dizaine de kilomètres (!).

Le fait que la construction de routes ait été aussi importante du temps de l'Empire Romain n'était pas un hasard : elle était vitale d'un point de vue économique, social et militaire. Tenez, pendant la guerre d'indépendance américaine (pour ne citer qu'un exemple parmi d'innombrables autres), le contrôle de la mer était vital car le transport de troupes se faisait quasi-exclusivement par ce moyen. Les routes étaient peu nombreuses et le pays était sauvage, parsemé de forêts, marais et autres joyeusetés dans lesquelles faire voyager une armée était un calvaire logistique. Le fait que les alliés des colonies américaines (la France, principalement) aient sérieusement mis à mal la marine britannique est pour beaucoup l'issue du conflit.

Bref, région peu équipée en routes modernes = temps de voyage dramatiquement démultiplié.
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Nov 30, 2018, 04:40 pm
La culture, c'est comme la confiture.
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Nov 30, 2018, 05:02 pm
Je poste ici une fois par cycle lunaire, évidemment que je vais en profiter pour me faire mousser. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Nov 30, 2018, 05:43 pm
Pour le sanglier sale, la fange a des airs de bain moussant.
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Nov 30, 2018, 06:24 pm
Alex Truman, ou comment n'absolument pas répondre à une question tout en ayant quand même l'air un peu intelligent.  jvnoel

Aniwez, me reste plus que deux scènes à écrire, j'espère poster ce week-end, sinon le suivant.  jvoui
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Déc 02, 2018, 10:00 pm
Allez, c'est parti !
... Par contre je vous préviens, il est un peu long et contient des passages particulièrement débiles, même selon les standards du topic.  stkboh
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Déc 02, 2018, 10:00 pm
« Allez, joue.
- ...
- Mais joue, bon sang !
- Je réfléchis, Kogan. »

Morul inspecta une nouvelle fois le tableau de jeu. Il était en fâcheuse posture. Il avait bêtement perdu son Duc et sa Comtesse sur des erreurs tactiques grossières. Le seul avantage qu'il en avait tout de même tiré, c'est qu'il avait réussi à faufiler son Général par delà les rangs ennemis. Ce dernier avait donc une possibilité d'attaque sur deux tuiles de pierre, et Morul avait la conviction que l'une des deux était le Roi de son cousin.
Le destin de la partie était donc dans ce choix. S'il se ratait, cela laisserait le temps à Kogan de faire battre en retraite son Roi, et surtout d'attaquer avec ses autres pièces, or l'arrière-garde de Morul était en fâcheuse posture. Le chasseur essayait donc tant bien que mal de se souvenir des déplacements de ces deux tuiles en début de partie pour en déduire laquelle avait le plus de chance d'être le Roi.

« Bon, ça devient long là.
- ... Mon choix est fait. » finit par dire Morul. Il pointa de sa main valide la tuile de droite. « J'attaque celle-là.
- ... Bien joué, petit salopiaud, cracha Kogan. Tu viens effectivement de t'en prendre à... » Il retourna la pièce, dévoilant un poignard gravé. «  L'Assassin. Qui bat donc le Général. Et hop.
- Que...
- J'en profite donc pour dévoiler mon Cavalier de l'autre côté, enchaîna Kogan. Je charge cette tuile qui est... Ton Roi. Tu as perdu, petit.
- Attends mais c'est pas normal ! J'ai tué ton Assassin tout à l'heure avec mon Cavalier !
- Non, tu te trompes, c'était mon Marteleur.
- Mais pas du tout ! Tu sais quoi, dit le chasseur en avançant la main, fais voir quelle était l'autre tui...
- Hep hep hep, l'interrompit son cousin en repoussant toutes les pièces d'un revers de la manche. La partie est finie, accepte ta défaite.
- Tu as triché ! ... fais voir tes manches !
- Tut tut tut. Écoute, quand tu auras atteint mon âge vénérable, peut-être commenceras-tu à saisir difficilement toutes les infimes subtilités de l'Ottan-Ôgon.
- C'est vrai que tu sembles avoir pris un coup de vieux, tu es sûr que tu te nourris bien ?
- Tu te fais des idées, je mange mes cinq fruits et légumes par jour.  En attendant, tires-en une leçon précieuse.
- Qui est ? »
Kogan leva un doigt et ferma les yeux. «  De deux cousins, le plus jeune est souvent le plus con.
- Enfoiré.
- C'est pas comme ça qu'on parle à un vieillard ! protesta le contrebandier d'une voix excessivement chevrotante. Allez, pa... passe moi ma canne, il faut que je me lève et que je prenne mon sirop... Au fait, très jolie moustache. »
Morul passa instinctivement une main sur le dessus de ses lèvres, et se rappela que la moitié de sa pilosité faciale avait pris feu dans un tragique accident de feu follet. « ... J'espère que tu mourras d'une mort lente et douloureuse.
- C'est déjà le cas. Je suis si vieuuux. »

Kogan quitta la suite en ricanant, sous le regard médusé de son cousin. Le vieux rascal. Bon. Morul prit appui sur sa béquille et se leva péniblement, avant de se rappeler qu'il n'avait presque plus besoin de cette dernière. Le Maître des Saucisses lui avait rendu une visite surprise assez tôt dans la matinée, aussi était-il toujours en caleçon. Après avoir enfilé une tenue confortable, sans oublier une petite écharpe car l'hiver est presque là et que si il attrape un rhume il a pas de mamie pour lui faire un bon grog, té, Morul alla s'admirer devant sa glace.
Non, décidément, cette demi-moustache était vraiment trop ridicule. Ce n'était pas une décision facile pour un nain, mais Morul était avant tout un nain de caractère, aussi attrapa-t-il fermement un couteau et commença sa besogne.
...Une minute. La base de la moustache droite était encore intacte. Peut-être que...
Après quelques instant, il n'avait plus qu'un petit carré de poil blond sous le nez. Morul fit bouger ses lèvres pour voir ce que ça donnait.
« Non c'est n'importe quoi », lâcha-t-il avant de se raser complètement.

---

Laissons un instant notre trappeur. De toute façon, il consacra sa matinée à superviser la traque et l'extermination de plus de cinq cents chats nécessaire à la régulation de la population féline de la forteresse, tâche à laquelle il avait été appelé par ses anciens compagnons arbalétriers et dont la description ne présente qu'un intérêt limité.
Intéressons-nous plutôt à ce que se passa à quelques mille kilomètres de là, dans la salle du trône du Pic Hardi - ou simplement ''Le Pic'' -, majestueuse capitale du Pilier Pointu. Elle portait le même nom que le sommet culminant de la chaîne dîtes Cilobienne où elle se logeait. Un gigantesque édifice, mi creusé dans la roche, mi sculpté à la surface. Le tout serpentait sur les flancs du Pic jusqu'à atteindre un ancien cirque glaciaire, où étaient lovés les quartiers royaux, sous la forme d'un grand dôme qui semblait compléter la montagne. Évidemment on était à plus de trois milles mètres d'altitude et on s'y caillait toute l'année, aussi les ingénieux ingénieurs du Pilier Pointu avaient implanté il y avait plus de trois cent ans un compliqué système de chauffage à magma : de la lave en fusion était pompée en profondeur pour réchauffer un circuit secondaire d'eau drainée dans les torrents aux alentours, qui elle même circulait dans des tuyaux partout dans la partie supérieure de la forteresse pour libérer sa précieuse chaleur. Bon, ça c'était la théorie, dans la pratique il avait fallu pas loin de huit ans de travaux pour mettre en place cet ambitieux projet qui avait dû fonctionner environ huit minutes avant que l'eau prisonnière de la tuyauterie n'entre inévitablement en ébullition, qu'une conduite ne pète sous la pression et n'asperge de liquide bouillant le roi de l'époque, qui mourut de ses brûlures trois jours plus tard.
Depuis on utilisait un bon vieux chauffage au charbon. ...Et les salles du palais étaient toutes défigurées par ces tuyaux moches qui lézardaient de toute part et que personne n'avait eu le courage de l'enlever jusqu'à présent. La rumeur voulait que le chef du projet s'était enfui dans quelques contrée du Sud, en tout cas personne ne l'avait revu depuis.
Dans les quartiers royaux, donc, et plus particulièrement dans le luxueux vestibule précédant la salle du trône, grelottait autour du feu tout le cortège de Lalad III le Cuivré, roi des Lances Murées, gardes et poneys compris. Et ils attendaient comme des glands leur souverain, qui les avait quitté un peu plus tôt dans la journée, juste avant qu'ils n'atteignent les portes de la cité. Ça faisait maintenant trois heures qu'ils poireautaient, et - habitués au climat marin de Kelbiban - qu'ils tentaient misérablement de s'acclimater à ce qui semblait pour eux être un froid mordant. Dans un coin de la pièce, Bisan, Assacath - ou Tunerar, c'est vraiment au choix - de Salveporte, ainsi que son second Isac, se demandaient bien ce qu'ils fichaient là.

« Je me demande bien ce qu'on fiche là, chef, lâcha justement Isac.
- Je te le fais pas dire, mon petit Isac. Je n'aime pas laisser Salveporte sans surveillance.
- Je m'appelle toujours Elis, chef.
- Oh tu ne vas pas recommencer avec ça. Bon sang, un Assacath à un millier de kilomètres de Salveporte, du jamais vu.
- J'avoue que ça sentait un peu le sapin quand il a dit qu'on devait venir aussi. »
Bisan se frotta les mains. « Pays de demeurés. Quelle idée de construire aussi haut ? Les dieux n'ont pas mis les nains sur Udon Artuk pour aller se terrer dans des montagnes.
- Parait que les gens d'ici disent qu'on est juste jaloux parce que nous on a pas d'aussi belles montagnes.
- Pourquoi avoir des montagnes quand on a Salveporte ? Dire que j'aurais probablement jamais la chance de voir ces idiots se heurter à ses remparts. Fichu placement géographique. »

La porte à double battant s'ouvrit en grand, et apparut dans le cadre un petit intendant propre sur lui, emballé dans de nombreuses couches de velours, qui clama :

« Sa Majesté Thikut II fait savoir à la délégation des Lances Emmurées qu'elle est autorisée à rentrer. »

Une rumeur de soulagement parcourut les rangs des nains des plaines. Tous finirent rapidement leur hydromel et se placèrent en file deux par deux, puis pénétrèrent dans la salle comme un seul nain.

« C'est pas trop tôt, glissa Isac.
- Bon la ferme maintenant. Essayons de ne pas trop faire honte à notre royaume. »

La joie nouvelle des membres du cortège s'évapora aussitôt lorsque une bourrasque glaciale manqua de faire s'envoler chapeaux et casques d'apparat. La salle du trône arborait en effet un somptueux balcon qui offrait une vue splendide sur les montagnes environnantes qui s'étendaient à perte de vue, ainsi qu'une absence d'isolation jamais égalée jusque là. Enfin, salle du trône...

« Vous vous trouvez face à Thikut II, Celui qui a un Avis, continua l'intendant, Souverain du Pilier Pointu. Il vous fait savoir que...
- Il vous fait savoir qu'il commence à considérer le retard du bon Lalad III comme une insulte personnelle, grinça le dénommé Thikut II. Comment peut-on organiser une rencontre royale si le Roi des Lances Murées n'est pas là ? »

Ce n'est pas très grave, puisque visiblement celui du Pilier Pointu n'est pas là non plus, pensa Bisan. En effet, comment considérer comme un quelconque roi ce nain bedonnant et empoté, trônant sur ce qui semblait être un... tabouret ? Et pourquoi est-ce que sa couronne ressemblait à s'y méprendre à un porte-gobelet ?
Thikut II sembla remarquait qu'on le jugeait en silence, aussi se sentit-il obligé d'ajouter :

« Pardonnez mon manque de cérémonie. Nous étions censés recevoir un nouveau trône encore plus luxueux que le précédent ce matin même mais... » Sa voix baissa quelque peu. « Il ne passait pas la porte, aussi a-t-il fallut le faire monter depuis l'extérieur par un système de poulies mais un de mes ingénieurs a voulu prendre le projet en main et nous attendons toujours que le trône retombe... »

Il s'éclaircit la gorge.

« Enfin qu'importe, si votre Roi n'est pas là d'ici cinq minutes vous rentrez chez vous illic... »

Thikut II se tut. Car on avait entendu un bourdonnement. Puis une secousse violente. Puis de nouveau un bourdonnement qui se changea en vrombissement.
Tous se tournèrent vers le balcon. Il n'y avait pourtant rien d'autre que le vent. Le vrombissement s'intensifia encore. Soudain, ils virent tous apparaître majestueusement une gigantesque cigale plébéienne qui décrivit un arc de cercle parfait avant de s'écraser sur l'esplanade, faisant une nouvelle fois trembler le plancher. L'insecte tenta de se mouvoir une dernière fois avant de mourir pour de bon.
Lalad III descendit prudemment de sa monture, et avança d'un pas raide et saccadé jusqu'au centre de la pièce. Bisan constata que ses sourcils avaient gelé et qu'un filet de morve s'était solidifié sous son nez.
...
Il y eut comme un flottement. Soudain, le Chancelier Dizesh reprit ses esprits et s'empressa de dire :

« Sa Majesté Lalad III le Cuivré, Souverain des Lances Murées, té ! »
Thikut termina de tousser. « Ahem, bienvenue cher voisin. J'espère que... le voyage n'a pas été trop difficile. »

Lalad ne répondit rien du tout. Il se contenta de tomber droit comme un piquet, face la première contre le sol, dans un ''Bonk !'' retentissant. Deux suivants accoururent aussitôt pour le relever, le séchèrent et le revêtirent de fourrures épaisses. Après une très longue minute, il parvint enfin à articuler :

« Mai-maintenant que les cé-cérémonies sont finies nous pourr-pourrions peut-être discuter dans un endroit pl-plus confortable, t-t-té ? »



...



Les deux souverains étaient désormais assis côte à côte sur un banc en pierre, les yeux perdus dans les flammes de la grande cheminée, sous le regard médusé des diplomates respectifs des deux pays. Lalad, toujours enveloppé sous ses fourrures, sirotait un bon vin chaud.

« Désolé pour le retard, l'ami, vos vents sont tarpin plus violent que ce que je m'étais imaginé.
- Vous savez, je ne l'aurais pas pris pour une insulte si vous vous étiez contenté d'arriver par la porte d'entrée.
- C'était une belle bête, fichtre d'boudiou. 'fin je l'avais acheté à ces fadas d'elfes, aussi, j'aurais dû me méfier. Enfin, il est temps qu'on parle affaire, té.
- Je suis bien d'accord. Faisons en sorte que vous n'ayez pas fait tout ce chemin pour rien. Je vous écoute.
 - Eh bé, par où commencer ? Vous savez ce dont je veux parler. Je veux parler de la grande castagne. Ces humains m'ont humilié. Ils ont forcé mes remparts, et maintenant leur foutus caravanes défilent tranquillou sur mes routes pour approvisionner leur gigantesque armée qui campent dans votre colonie, y attendant patiemment une occasion pour nous écraser...
- Je sais bien, l'ami, je sais bien. Mais Cornedebouc n'est qu'un petit avant-poste. Et on dit que leur Roi dispose de la plus grande armée jamais vu depuis des siècles. Et mon armée - bien qu'elle reste en tout point supérieure à la votre - n'est pas au meilleur de sa forme.
- Je l'entends bien - quand bien même je ne crois que vos informations ne soient tarpin fausses - mais c'est pourquoi nous devons faire face ensemble, peuchère. Ensemble, nous avons une chance.
- Cela me paraît difficilement faisable. Il n'y a pas si longtemps nos armées s'affrontaient sur le champ de bataille. Que dirait mes sujets des Marais Pourpres si je les faisais combattre aux côtés des mêmes Lances Murois qui avaient menacé de voler leurs terres ? »

On entendit dans l'assemblée quelqu'un chuchoter ''Ouaip, hors de question''.

« Je ne suis pourtant pas responsable des actions de mon paternel, copaing. Thikut I a voulu nous envahir il y a bien longtemps, aujourd'hui il est cané. Gusil I a tenté de profiter de votre faiblesse pour se venger, aujourd'hui il est cané. Aujourd'hui il faut enterrer nos vieilles rancunes, et affronter ensemble l'ennemi commun, comme nous l'avons fait par le passé, té. » Lalad se leva et approcha ses mains du feu. Après les avoir frotté, il se retourna vers Thikut. « L'enfer est sur terre, mais qu'elle est leur motivation première ? Prennent-ils plaisir à tchatcher ? Je n'en sais rien. Mais notre fierté a trop longtemps été escagassée. »

Thikut II se leva à son tour et prit une profonde inspiration.

« Il ne faut pas prendre cette décision à la légère. Si leur armée est aussi grande qu'on le dit, alors la défaite pourrait bien sonner le glas de nos royaumes. Nous ne pouvons laisser ça arriver.
- Cela arrivera de toute façon, cousaing. Ces salopiauds n'attendent qu'une bonne occasion pour m'envahir et après ce sera votre tour, té. Mais nous avons une chance. Ils ne s'attendent pas à ce qu'on attaque, l'ami. Si nous frappons tarpin fort, que nous les affaiblissons suffisamment et que nous nous replions, alors Salveporte pourrait tenir. Piégés au nord, nous aurions tout le loisir de gérer leur armée de réserve.
-... C'est risqué. »

Thikut II lança un regard vers les seigneurs qui avaient pu faire le déplacement. Presque tous lui firent non de la tête, l'air abattu. Il soupira.

« Nous n'avons jamais été tourné vers la politique extérieure. » Thikut secoua la tête. Il attrapa sa couronne, se mit à l'inspecter sous tous ses angles avant de se rappeler que ce n'était qu'un porte-gobelet et de s'empresser de la reposer sur son crâne. « Je ne suis pas sûr que le jeu en vaille la chandelle...
Lalad grogna. Finit son vin chaud d'une traite et laissa tomber la choppe par terre. « On n'est pas né sous la même étoile, Thikut II du Pilier, mais le même sang coule dans nos veines. Nos dieux sont les mêmes, nos ancêtres sont les mêmes, que vous le vouliez ou non nos destins sont liés. » Il se tourna vers les nobles locaux. « La décision est vôtre, mes seigneurs. Voulez vous écrire l'histoire ou en être spectateur, té ? Je marcherais avec les miens. Beaucoup vous diront la même chose mais... Rien ne change un nain seul est viande à loup. Mais si j'en encaisse trop, je sais qui rendra les coups. La question est : le Pilier Pointu marchera-t-il à nos côtés, à ce moment là ? »

Une rumeur s'éleva parmi l'auditoire. Mais aucun ne prendrait de décision sans l'aval de leur suzerain. Thikut finit par dire :

« ... Tout cela demande réflexion, l'ami. J'ai besoin de me concerter avec mes sujets. Mais restez ici aussi longtemps que vous le désirez, vous et vos gens recevrez toutes les accommodations que mérite des invités de votre ampleur. »

Ouais on va peut-être pas éterniser non plus hein, grinça Bisan.
La salle commença à se vider en silence. Alors que Thikut II était sur le pas de la porte, près à rejoindre sa salle du trône, il s'arrêta net et tourna la tête vers Lalad.

« Oh, maintenant que j'y pense. Dans le cas où nous accepterions, il y a un problème de taille. Je suis sans nouvelle de mon meilleur diplomate, il était en mission en Vive Forêt, enfin qu'importe. Du coup vous auriez un diplomate auquel vous tenez pas trop sous la main, par hasard ? »


---


« Bon. Cela fait maintenant presque deux mois que vous travaillez pour moi. Vous et vos comparses êtes les personnes les mieux loties de cette forteresse, plus que la plupart de mes nobles. Mais il est temps que je vois un peu la couleur de ce que j'achète. Où en est votre production, Forgeron Istam ?
- Eh bien, votre Divinité, je dois vous dire que je voulais justement quérir une audience à ce sujet. À ce propos, j'estime infiniment votre personne d'avoir daigné me rendre visite jusque dans nos humbles quartiers, plutôt que de me faire appeler et...
- Désolé mais rien à voir avec vous, c'est juste que la salle du trône est enfouie sous deux mètres cinquante de félins. J'aime bien ces bêtes mais trop c'est trop. Ici c'est un peu plus vivable, l'odeur des forges les fait fuir.
- ... Mon humble personne est tout de même honorée. Toujours est-il que les forges n'ont jamais tourné aussi rapidement. Mais nous sommes limités par un facteur que nous avions ignoré jusque là : nous avons épuisés nos réserves de fer, et nos mineurs sont bien moins nombreux qu'il le faudrait. Nous sommes donc au maximum de notre productivité, j'ose espérer qu'elle suffira à satisfaire les divins besoins de... de sa Divinité.
- Et si je vous fournis un millier de mineurs ?
- Eh bien, que que quoi ?
- Notre temporaire séjour ici ramollit certains de mes hommes. Un peu de travail pénible ne leur fera pas de mal. Ils seront prêt à travailler dès demain.
- Mais, euh, n'en déplaise à votre Divinité, votre race n'est guère accoutumée au travail souterrain, et un mineur n'est pas qu'un simple ouvrier avec une pioche, cela demande une véritable formation qui...
- Trouvez quelqu'un pour les former. » Le Roi-Dieu se leva. « J'en ai fini ici. Si vous avez besoin de quoi que ce soit, faîtes-le moi savoir. »

Istam observa le souverain de Cornedebouc quitter majestueusement son petit bureau. Ce n'était pas de tout repos que de satisfaire les besoins d'un tel homme - et de ces dizaines de milliers de soldats. Mais cela avait tout de même quelques bons côté. Après tout Istam était un professionnel et il ressentait une certaine satisfaction à la vue d'une forge qui tournait bien grâce à lui et de métallurgie parfaitement ouvragée. De plus, il aurait presque pu ressentir du respect pour ce roitillon humain, si cette pourriture ne lui avait pas volé un certain objet...
Et puis il paraissait qu'on allait servir un excellent gratin dauphinois à la cantine à midi.

---


Icar-Deng se sentait merveilleusement bien en cette soirée de fin d'automne [vérifier]. Il n'y avait pas vraiment de raisons à cela. Certes il y avait bien quelques bonnes nouvelles, comme les signes positifs vis-à-vis de la guérison de Lodicar, mais elles ne suffisaient pas à compenser par exemple le fait qu'il allait devoir passer tout l'hiver dans ce trou paumé. Non, c'était juste une bonne humeur innocente, un vent frais des Dieux qui balaie sans rien demander les mauvaises pensées.
Il était de si bonne humeur qu'il décida de quitter l'intérieur de la montagne, de traverser les murailles, de faire une petite pause pour contempler le ciel étoilé, de pénétrer dans le Quartier des Fumées et d'aller lui-même régler cette histoire de main-d'œuvre dans les mines. Et il savait pertinemment où trouver un millier de clampins qui se ramollissaient à passer leurs journées à rien foutre.
Un silence de mort s'installa aussi tôt dans le Marcassin Hurleur, lorsque les clients de l'établissement virent débouler leur souverain au dernière endroit où ils s'attendaient le voir. Les humains présents se jetèrent aussitôt à genoux. Ignorant bien toutes ce manège, Icar-Deng fila droit vers le comptoir, qu'un nain à l'air âgé essuyait innocemment avec un torchon déjà sale.

«  C'est vous qu'on appelle le Maître des Saucisses ? demanda le Roi-Dieu.
- C'est... euh, c'est possible, votre divine... divinité, dit le Maître d'une voix mal assurée.
- Un nom qui ne manque pas de piquant pour le patron d'un bordel, il faut l'avouer.
- Ce... ce n'est pas un... une maison de plaisir ! s'indigna le modeste aubergiste. Il s'agit d'une modeste auberge qui...
- Bien sûr. Je suppose donc que si les rideaux sont tous tirés c'est parce que vos clients ont peur des étoiles, que si les portes sont fermées c'est pour les laisser méditer, et que si j'entends un léger gémissement au loin c'est que quelqu'un a marché sur une pièce d'Ottan-Ôgon .
- Je ne peux que donner raison à sa divinité... »
Icar-Deng agita sa main. « Qu'importe, je ne viens pas pour ça. J'aurais besoin d'une liste de vos cinq cents clients trompois les plus réguliers.
- Nous... nous ne possédons pas une telle liste !
- C'est effectivement possible, vous n'avez qu'à la rédiger, je la veux dès demain matin dans la salle du Conseil.
- C'est parfaitement impossible, je ne connais même pas les noms, et de toute façon nous avons une clause de confidentialité très stricte qui...
- Moi j'ai une clause de divinité », l'interrompit le Roi. Il sourit. « Laquelle prévaut sur l'autre, à votre avis? »
- Je... de... que... beh... »

Icar-Deng constata que le Maître des Saucisses se mit à tousser bruyamment - allant jusqu'à cracher du sang -  tout en agitant furieusement ses petits poings pour protester. Soudain une pensée traversa le souverain.

« Ah mais c'est vous celui à qui on devait confisquer l'argent ! s'écria-t-il.
- Vous... » Il toussa. « Vous pouvez éviter de le dire trop fort, s'il vous plaît ?
- Bon écoutez, je vous laisse, allez, la moitié de votre or et vous me faîtes cette liste sans faire d'histoire. Ça vous va. »
L'aubergiste remarqua que cette dernière phrase n'était pas une question. « ...Oui votre Divinité.
- Et bien c'est conclut. Allez, je dois aller faire le même petit numéro au patron de cette taverne putride. ... Et offrez donc une tournée à mes hommes, ils ont l'air un peu tendu. »

Le souverain quitta majestueusement les lieux. Lorsque la porte de l'établissement fut fermé, deux cents souffles furent repris de concert.
Kogan pensa si fort les mots ''fils de pute'' que les murs en tremblèrent légèrement.


Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Déc 02, 2018, 10:01 pm
 Si Morul n'avait pas été sous l'emprise d'une détermination aveugle bien à lui, il se serait sûrement étonné de croiser le Roi-Dieu Icar-Deng en plein milieu du Quartier des Fumées. En effet, il se contenta de filer droit vers l'auberge locale, un petit sac de lin sous le bras, les tapotements de sa béquille contre le sol pavé résonnant dans la nuit.
 Alors qu'il se précipitait vers la porte du Marcassin Hurleur, il faillit rentrer en plein dans une jeune naine et pila net. Morul l'observa un instant. Elle était fort jolie mais ne devait pas avoir plus de quinze ans, et portait sous le bras un large panier remplie de diverses fruits, légumes et champignons.

 « Que puis-je faire pour ce bon nain ? demanda-t-elle fort poliment, alors qu'elle était sur le point d'ouvrir la porte.
 - Je ne consomme pas, je viens juste faire une petite visite à mon cousin adoré que j'aime », sourit un Morul qui n'essayait même pas de dissimuler son sarcasme.

 Un déclic se fit aussitôt dans l'esprit de la naine. Elle retira immédiatement sa main libre de la poignée et se plaça entre Morul et la porte.

 « Monsieur Kogan ne peut pas vous recevoir ! déclara-t-elle à un rythme très rapide. Enfin il n'est pas là. Enfin pas le soir. Il quitte l'auberge très tôt. » Elle recula légèrement. « De toute façon on va fermer. » Elle recula encore. « Et puis on est complet. »

 Elle voulut claquer la porte, mais étonnamment la porte ne fit pas ''CLAC''. Le ''CLAC'' avait été étouffé par la béquille de Morul qui s'était glissée juste à temps dans l'ouverture. Le chasseur profita de l'instant de flottement pour ouvrir la porte d'un coup d'épaule. Il tituba quelques pas puis reprit son équilibre. L'auberge était bondée comme à son habitude. Morul aperçut Kogan qui picolait tristement au comptoir et clopina à toute vitesse vers lui, ignorant la jeune naine qui tentait de le ralentir.

« Espèce d'enfoiré ! » cracha le trappeur. Il retourna alors le sac de lin qu'il tenait et fit tomber sur la table une dizaine de pièces d'Ottan-Ôgon. « Regarde ce que j'ai trouvé coincé sous le matelas du lit sur lequel on a joué ! »
 Kogan leva les yeux et resta figé un instant. « ... Morul c'est toi ? finit-il par lâcher.
 - Bah oui espèce d'abrut... oh la moustache. ARRÊTE DE RICANER ! Regarde putain, tu avais planqué des dizaines de tuiles de l'Assassin pour être sûr de pouvoir buter mon général et... eh oh ! »

Kogan ne l'écoutait déjà plus, plié en deux sur le comptoir, saisit d'un fou rire nerveux. Morul, piqué au vif, attrapa la bouteille de bière que son cousin buvait et lui vida sur la tête.

 « Ah gros débile ! » s'écria Kogan toujours hilare. Il s'ébroua les cheveux, reprit son souffle tant bien que mal en se tapant le torse, puis avoua : « Oui bon j'ai triché. Écoute, Mo - ça ira Keshan, prends ma place au bar plutôt, Lînem est toujours en train de couler son gabbro -, Morul, j'ai passé une sale journée, les affaires vont mal. Ce n'est qu'un jeu t'as plus huit ans, je t'offre un bon repas et on en reparle plus, d'accord ? »
 Son cousin grogna un peu. « Bon ok. En plus j'ai vu les arrivages de bouffe ça a l'air bon. »

 Kogan fit le tour du comptoir puis tout deux s'approchèrent d'une table occupée, firent tomber deux trompois ivres morts au sol, jetèrent trois chats par la fenêtre et prirent place autour d'une table désormais vide.
 Kogan fit signe à Keshan d'apporter deux repas du soir. « Les affaires vont mal putain, répéta-t-il.
 - Raconte moi, puisqu'on est là.
 - Ce conn... » Il se rappela soudain qu'il était entouré de trompois dont certains parlaient maintenant la langue et baissa la voix. « Ce très divin roi Icar-deng veut de me filouter la moitié de mes réserves d'or, et une bonne partie de mes clients fidèles. Bon, pour l'or je pourrais toujours en planquer une bonne partie, mais ça fait mal quand même.
 - Oh, ne te plains pas. Il y a des dizaines de milliers de trompois à Cornedebouc. Tu trouveras bien d'autres clients. Pourquoi il veut te chourer des clients au fait ?
 - D'après les rumeurs, pour les faire travailler à la mine. Pour toujours plus d'armures, si j'ai bien compris. »

 Leurs repas arriva. C'était le sempiternel ragoût de champignons à la bière et aux champignons, mais c'était un plat qui tenait toujours ses promesses : il était chaud et nourrissant. Les deux cousins baffrèrent allégrement tout en parlant de tout et de rien. Ils faillirent commander un dessert mais renoncèrent quand ils apprirent que c'était un gâteau à la bière et aux champignons.

 « Bwah, j'ai quand même bien mangé , fit Morul en se frappant le ventre.
 - Ouais, répondit Kogan.
 - C'était même un vachement plus bon ragoût que dans mes souvenirs.
 - Ouais, acquiesça Kogan.
 - Bon sur ce je vais me pieuter, merci du repas.
 - Ouais, lui assura Kogan. »

Morul attrapa la béquille, se leva et quitta les lieux. Il écrasa un petit chaton (le geste peut sembler cruel mais dans ce contexte précis c'était nécessaire) puis se dirigea vers l'intérieur de la forteresse. À mi-chemin des murailles, il s'arrêta pour admirer les montagnes qui dominait Cornedebouc. On voyait particulièrement bien les étoiles cette nuit là, et la lune était nichée somptueusement entre deux pics. Morul huma le bon air du soir et fit le bilan de sa journée et de sa vie.
C'est marrant, se dit-il, j'aurais juré avoir entendu des gens baiser à l'étage de chez Kogan, y'a vraiment des gens pas gên...
 Il reporta son regard vers les étoiles. Soudain il eut un déclic.

 La porte du Marcassin Hurleur s'ouvrit avec fracas. Kogan était écroulé sur la table. Morul traversa la salle à toute allure et attrapa son cousin par le col.

 «  KOGAN !
 - OUAIS ?
 - VIENS VOIR UN TRUC !
 - OUAIS ! »

 Morul repoussa l'aubergiste Lînem qui tentait de l'arrêter, puis tira son cousin jusqu'en dehors de la ville.

 « KOGAN ENCULÉ !
 - OUAIS ?
 - T'AS TROP BU ?
 - OUAIS ! »

Le trappeur lui flanqua une droite monumentale. Kogan sembla reprendre ses esprits.

 « Ouais ? fit-il.
 - Kogan j'ai bien réfléchi.
 - Oua... je suis tout ouï. »
 Morul pointa les montagnes du doigt. «  Tu t'es jamais demander pourquoi on appelle ces montagnes les ''Montagnes du Saucisson'' ?
 - On appelle pas du tout ces montagnes les ''Montagnes du Saucisson''.
 - Certes. Mais ce que je veux dire c'est que je crois que j'ai compris... non ! senti quelque chose.
 - Hum.
 - Une grande catastrophe va arriver d'ici peu.
 - Je l'ai senti aussi.
 - Oui, ce n'est l'affaire que de quelques années, peut-être quelques mois même.
 - Ce sera la fin de tout.
 - Mais je crois qu'il y a un moyen d'empêcher ça. Et je crois qu'il n'y a que nous deux qui en sommes capables.
 - Oui mais... on a pas ce qu'il faut, il faudrait... ! »

 Morul ne le laissa pas finir. Il fouilla dans sa sacoche, et en sortit un petit objet fin. Kogan ouvrit de grands yeux ébahis :

 « Tu l'as gardé ? Tout ce temps ?
 - Comme on nous l'avait dit...
 - C'est un miracle ! Mais dans ce cas il n'y a pas de temps à perdre ! Vite, nous devons agir !
 - Je ne peux être plus d'accord, Kogan... »

 Morul prit une grande inspiration. Il se laissa quelques secondes bercer par les sons de la nuit. Ça allait être une grande aventure. Il mit alors à sa bouche le Piccolo du Temps et joua les premières notes de la mélodie célèbre...

...

...

...

...

...

...

 Morul tomba à genoux. Il sentit tout à coup le froid lui mordre les doigts, et il se releva aussitôt. La plaine était tapissée des dernières neiges qui fondaient déjà.

 « Kogan ? héla-t-il.
 - Je suis là ! assura son cousin qui vint se placer à ses côtés. Pfiou. On est où ?
 - Au même endroit, mais le 9 Granite 1688.
 - C'est tout ? Je pensais qu'on remonterait beaucoup plus que ça.
 - Ce ne sera pas nécessaire si tout va bien. Tiens, j'ai mon arbalète ! »

Il s'inspecta rapidement et se rendit compte que son corps était parfaitement intact.

 « On dirait qu'on est dans notre état de l'époque... » commenta-t-il.
 Kogan baissa les yeux. « Arf, j'étais déjà en taule à l'époque. J'ai pas ma barbe et je n'ai pour habit que cette tenue de jute ridicule. J'espère qu'on reste pas, il fait un froid à... enfin bref. D'ailleurs, attends, on remplace nos nous de l'époque ou bien on s'ajoute à eux ?
 - Aucune idée. Mieux vaut éviter de nous croiser, dans le doute. Dans tous les cas, je n'arrive qu'une semaine après, aucun risque. Bon. Ils ne devraient plus être très loin. » Les paupières de Morul se plissèrent. « Ah ! Couche toi ! »

Les deux cousins se jetèrent au sol, dissimulés dans la neige. Ils virent sortir de la forêt un chariot péniblement tracté par deux ânes à moitié morts. Six nains suivaient péniblement. Bientôt le véhicule passa près des deux embusqués. Ils entendirent une voix haletante.

« Halte ! On... on arrive enfin à notre desti... nation, braves compagnons ! La Toundra des Larmes Gelées, tout au sud de Roth Akmesh ! Brav... bravo à tous !
 - Mais on est pas du tout dans une tound... chuchota Kogan.
 - Shht ! le coupa Morul.
 - Bon... reprit la voix. Je vais tenter de creuser un trou pour nous abriter. En... en attendant tentez d'allumer un feu.
 - Je peux bricoler une petite foreuse, au cas où ? fit une autre voix.
 - Ça ira, McTruman. Allez, au... au boulot. »

Morul tendit un couteau de chasse à son cousin.

« Je tire le premier. Toi tu t'occupes de Scar. Et par ''t'occuper'' j'entends bien...
 - Reçu. »

Ils sortirent de leur cachette, et s'avancèrent vers la caravane sous le regard étonné des voyageurs. Morul se plaça directement dans le dos du chef d'expédition, qui était en train de chercher sa pioche dans le chariot.

 « Chokolate Biyme ? » demanda le chasseur.
 L'intéressé se retourna. « Qui me demande ? Oh, non, attend... ! »

 La corde de l'arbalète se détendit instantanément. Le carreau frappa le nain en plein dans la gorge. Il bascula en arrière et tomba à l'intérieur du chariot, les deux pieds en l'air. Aussitôt, Kogan planta son couteau dans le cœur de Scar AngeEnLarmes, avant que quiconque ne put réagir.
 Nôran tenta de se précipiter vers son hachoir mais Morul avait déjà rechargé, et l'en dissuada.

 « Je vous assure on est là pour votre bien ! clama le trappeur. Tenez, d'ailleurs faîtes gaffe, y'a un espèce d'homme-caméléon chelou qui vous suit !
 - EH, SPOILER ! » cracha une voix. « VOILÀ T'AS TOUT GÂCHÉ ! J'ME TIRE ! »

Des traces de pas se dessinèrent rageusement dans la neige, en direction de la forêt. Les colons étaient désormais plus que médusés. Morul ressortit le Piccolo du Temps.

« On a fini ici, on se tire. »

 Il commença à jouer les premières notes de la mélodie célèbre, mais à l'envers.
 Kogan se tourna vers McTruman et hurla :

« LA THEORIE EST FAUSSE, LES VOYAGES DANS LE TEMPS SONT POSSIBLE, TOUT N'EST QU'UN MENSOOONGE ! jvfou »

Puis ils disparurent.

...

...

...

...

...

Kogan se remit sur pieds. Décidément il ne s'y faisait pas.

« J'ai dû flanquer une sacrée frousse à McTruman, il va pas s'en remettre, rit-il aux éclats. Tu peux m'expliquer pourquoi on a fait ça au fait ?
 - Cornedebouc est le lieu de rencontre de toutes les catastrophes du monde, expliqua Morul. Je me suis dit que si on supprimait Scar et Biyme, on empêchait le développement de la colonie, et on évitait ainsi la Catastrophe.
 - Pas con. Mais... euh... » Il se tourna sur lui même et observa le paysage. «  Tu te rappelles qu'il y avait un énorme dôme de métal dans cette plaine avant ?
 - Euh...
 - Je savais que vous finiriez par arriver. jvhap »

Les deux cousins se retournèrent en sursaut. Face à eux était placé une gigantesque estrade, sur laquelle était posé un trône en métal tout aussi démesuré. Et dessus était assis...

 « McTruman ? » s'exclamèrent-ils en cœur.

 L'ingénieur se redressa. Il avait visiblement son corps intact. De plus, il avait rajouté à son chapeau d'aluminium tout un tas de boulons et d'écrous de métaux diverses pour transformer le tout en une sorte de couronne d'un goût douteux.

 « Ça fait trois ans que j'attends patiemment votre retour ! s'écria McTruman. Ce que tu m'as dit ce jour là m'a bien fait réfléchir, Kogan. Ça a été comme un déclic tu vois. Alors j'ai beaucoup travaillé. J'ai découvert ce qu'il y avait à découvrir ! Maintenant le monde m'appartient !
 - Bon sang Morul, chuchota Kogan, t'es sûr que tu t'es pas trompé d'époque ?
 - Beh non, rétorqua le chasseur, il a dit ''trois ans''.
 - ... et de fiche de perso ? »
 Morul se tapota sa veste. « Euh...
 - J'AI SOUMIS TOUTES LES PEUPLADES AVEC MES INVENTIONS ! continua McTruman.  La Roue d'argent s'est inclinée devant mes thermomissiles à ressorts ! J'ai capturé un putain de démon de brume et je m'en sers pour faire avancer ma locomotive ! Mais il me manquait un seul objet pour accomplir la phase finale de mon projet !
 - Oh oh...
 - Donnez moi le Piccolo du Temps, et je vous épargnerai. jvhap
 - Jamais ! cracha Morul.
 - Alors moi je suis pas aussi catégorique... commença à marchander Kogan.
 - DONNEZ-LE MOI ! jvfou
 - Ouais ok jvpf, fit Kogan.
 - Non Kogan ! rugit Morul. Jamais je... ! »

 Kogan lui décocha un coup de coude en plein front qui l'expédia au sol. Le contrebandier se précipita aussitôt sur lui et lui arracha le Piccolo du Temps des mains. Puis il se dirigea en direction du Roi McTruman, qui affichait un sourire satisfait.

« NE FAIS PAS ÇA KOGAN ! supplia Morul.
 - Tututut, tu ne protestes pas face à celui qui t'a élevé et nourri, dit son cousin. C'est notre meilleur façon de nous en sortir.
 - MAIS OÙ EST PASSÉ TON SENS DE LA JUSTICE ? »

 Kogan se figea, le Piccolo du Temps à quelques centimètres de la main de McTruman. Ce mot résonna dans son âme. Justice.


...


Il n'avait pas le choix...


...


Morul comprendrait.


...


Mais que voulait dire ce mot...


...



Justice.


...


 « stkjustisse ! » hurla-t-il avant de décocher un poing de la justisse en plein dans le nez de l'ingénieur.

Kogan fit volte-face et courut relever son cousin. Aussitôt McTruman tira un levier. Sortirent alors du sol deux longues rangées de ce qui ressemblait à des râteliers. Y étaient suspendus non pas des armes, mais des sortes de statues de métal et de boulons, que les cousins Saucisses crurent reconnaître. Certains était en effet... familier... Leur yeux s'allumèrent tous de manière synchronisée.

Spoiler: MontrerCacher
 « GARY STU MODE : ACTIVATED.  
 - Par tous les dieux !  jvmalade
 - ON M'APPELLE ISTAM ET JE BIP COMME UN TAM-TAM !
 - Quelle horr... Attends, pourquoi il a des or...
 - OUAIS BAH TOUT LE MONDE PEUT SE TROMPER HEIN !  
 - C'EST DEUX ISTAM QUI CAMPENT ET L'UN DIT À L'AUTRE : JE MONTE LA GARDE, TU PEUX DORMIR SUR TES DEUX OREILLES !
 - Par les gonades du grand bœuf, ils ont le sens de l'humour !  jvmalade
 - MORUL J'AI BAISÉ TA SŒUR !
 - Pire : ILS ONT LE SENS DU SARCASME !  jvmalade  jvmalade  jvmalade
 - ARRÊTEZ LES ! hurla McTruman.
 - COURS, KOGAN, COURS ! »


Les deux cousins démarrèrent alors une course-poursuite endiablée, avec à leur trousse une armée de robots tueurs. Le cliquetis de l'acier résonnait en vacarme derrière eux.

 « PLUS RIEN N'A DE SENS MORUL FAIS QUELQUE CHOSE !
 - Je me suis trompé Kogan ! cria Morul entre deux souffles. C'est pas Cornedebouc le problème ! C'est McTruman ! Ses inventions défient les lois de l'univers, il est la cause de tout !
 - Alors quoi ? On va le buter quand il était enfant ?
 - Ça ne sera pas suffisant ! Je... OH PUTAIN ! »

Une grande ombre s'étendit sur eux. Ils levèrent les yeux.
 McTruman avait visiblement amélioré Tholtig puisque un rocher de cent mètres de diamètres leur tomba dessus. Il y eut un choc violent. Des fragments de pierres gigantesques s'écrasèrent de toute part, aplatissant au passage leurs poursuivants métalliques.

« Pfiou, c'est pas passé loin, soupira Morul en rangeant son Bouclier Anti-Éboulements. Je n'ai qu'une charge, mieux vaut jouer tout de suite.
 Kogan passa le Piccolo du Temps à son cousin qui entama une petite mélodie. « Euh, Morul ? »

Pas de réponse, le chasseur était trop occupé à souffler dans l'instrument pour parler.

 « Morul ? »

...

« MORUL GROUILLE TOI ! »

Spoiler: MontrerCacher


« VOUS NE M'ECHAPPEREZ JAMAIS ! stktruhmuhn »


Ils disparurent juste à temps.

...

...


...

...

...

...

...


 « Bordel on est où cette fois ? demanda Kogan que tout cela commencer à fatiguer.
 - Eh bien, on dirait que nous sommes dans un... arbre. Je suis aussi perdu que toi.
 - VOUS N'MATTRAPEREZ JAMAIS  jvfou ! » hurla une voix.

 Les deux cousins virent en contrebas une chose extrêmement poilue traverser à toute vitesse l'espèce de savane dans laquelle ils avaient atterri.
 La petite bestiole grimpa sur un rocher un peu plus loin et commença à s'agiter dans tous les sens. Bientôt, une douzaine d'autres créatures déboulèrent et encerclèrent la zone.

 « Nom d'une couille métaphysique, ce sont des nains primitifs ! comprit soudain Kogan. Regarde, c'est comme des grands singes, mais avec une espèce de barbe qui se démarque de la fourrure !
 - N'importe quoi ! Impossible que les McTruman remontent à aussi longt...
 - CETTE FOIS ON T'A EU, GROG OG TRUH-MUN !
 - Oh et puis merde j'arrête tout. »

Les primates hurlaient en cercles autour du roc, lançant cailloux et bouts de bois. Leur victime, dans un état de panique avancé, gigotait les bras dans tous les sens et tenter s'assembler toutes sortes de machins différents dans l'espoir d'en tirer quelque chose susceptible de le tirer de ce fort mauvais pas.

 « Merdmerdmerdmerd...
 - Putain ça peut pas être un ancêtre de McTruman ! dit Kogan. Il va clairement mourir là. »

 Un des attaquants entreprit d'escalader à son tour le rocher, couteau en silex entre les dents. Soudain, quelque chose se produisit sur le plan de travail improvisé de Grog Og Truh-Mun. Ce dernier poussa aussitôt un cri paniqué et jeta sa création d'un coup de pied. Elle tomba alors sur son assaillant. Qui poussa un hurlement et tomba du rocher, avant de s'enfuir à toute jambe.
 Lorsque les autres comprirent ce qui venait de se passer, ils hurlèrent à leur tour de terreur et déguerpirent aussitôt. L'inventeur redescendit sur le sol et s'accroupit à côté de ce qu'il venait de créer pour l'observer avec curiosité. Il approcha sa main. Il y eut une réaction. Il la retira aussitôt.

« Intéressant. Ça fait mal quand on met la main. Et ça fait briller les poils.  jvhap
 - Oh putain Kogan, s'épouvanta Morul. Je... je crois qu'il vient d'inventer le feu. jvpeur
 - ... Ah. »

Les deux cousins désescaladèrent l'arbe et se placèrent discrètement dans le dos de Grog, qui ne semblait pas les remarquer le moins du monde.

« Bon sang c'est pas possible à ce niveau », désespéra Kogan.

Il observa l'inventeur. Qui désormais luttait pour limiter l'incendie, qui se rependait doucement mais sûrement le long des herbes sèches pour gagner les arbres aux alentours.

« Oups oups oups.  jvhap »
Il tenta de souffler dessus pour l'éteindre. Le retour de flamme lui grilla la barbe.

 «  ... jvpf
 - ... jvpf
 - Allez c'est bon on le bute, » fit Kogan. Il sortit son poignard de sa ceinture et le leva.
 Morul lui attrapa le bras. « Attends, je crois que j'ai compris un truc !
 - Quoi, le pouvoir de l'amitié, une connerie comme ça ?
 - Nan. Je crois reconnaître vaguement l'endroit. Enfin, évidemment il n'y a pas de savane dans le lieu que je connais mais la montagne là-bas elle n'a pas bougé. Je l'ai déjà visité, c'est le Mont Rédemption. On raconte que ça serait le site de la cité perdue d'Oram Kalur. D'après le mythe, une tribu de nain se serait installée dans cette plaine il y a super longtemps, parce que c'était super fertile et qu'il avait plein à bouffer. Puis comme ils maîtrisaient le savoir du feu ils ont pu repousser les bêtes qui rodaient par milliers à l'époque. Et comme ça ne suffisait pas ils ont utilisé le feu pour forger des outils, avec lesquelles ils ont creusé la première cité sous la montagne. ...Ça serait comme ça que la première civilisation de Roth Akmesh aurait vu le jour, Kogan. »

Les deux cousins regardèrent la petite bestiole qui tentait vainement de contenir ce qui était désormais un gigantesque brasier, jetant des gros tas de branches dessus dans l'espoir de l'étouffer.

 « Aussi fou que ça puisse paraître, conclut Morul, je crois que le monde a besoin des McTruman.
 - ... Qu'est ce qu'on fait alors ? »
 Morul sortit le Piccolo du Temps. « Je crois qu'à ce stade on a plus trente-six solutions... »

---

 Morul tomba à genoux. Il sentit tout à coup le froid lui mordre les doigts, et il se releva aussitôt. La plaine était tapissé des dernières neiges qui fondaient déjà.

 « Kogan ? héla-t-il.
 - Je suis là ! assura son cousin qui vint se placer à ses côtés. Pfiou. On est où ?
 - Au même endroit, mais le 9 Granite 1688.
 - C'est tout ? Je pensais qu'on remonterait beaucoup plus que ça.
 - Ce ne sera pas nécessaire si tout va bien. Tiens, j'ai mon arbalète !
 - Oui moi aussi ducon !
 - Quoi ? »

 La dernière chose que vit le chasseur fut un carreau fuser à toute allure en direction de son front.

« MORUL ! » hurla Kogan en se précipitant vers l'agresseur avant... d'avoir un pet de cerveau. « Morul ? »

Il ne put jamais parfaitement comprendre la situation puisque Kogan qui s'était faufilé derrière lui brisa la nuque.

« Bordel, c'était bizarre, grogna le contrebandier. Tout ça pour... annuler tout ce qu'on a fait aujourd'hui. J'aurais mieux fait de rester au lit.
 - Ouaip, confirma son cousin. Mais j'ai compris des choses. Je crois que ça m'a grandit.
 - C'est ça. Allez, joue moi de ce foutu Piccolo qu'on rentre à la maison une bonne fois pour toute. »

Morul s'exécuta. Au moment où il portait l'instrument à ses lèvres, une pensée le traversa.

« Kogan ?
 - Ouais ?
 - Je me demande un truc.
 - Je suis toute ouïe de poisson.
 - Si on a tué Morul et Kogan avant qu'ils ne butent Scar et Biyme et fassent n'importe quoi avec l'espace-temps...
 - Oui ?
 - Et que du coup ils ne peuvent plus revenir dans le passé dans le but de tuer Grog Og Truh-Mun.
 - Ouuiii...
 - ... Du coup nous on est où ?
 - ...
 - ...
 - jvpf
 - ... oups. jvhap »

Ils poussèrent  un hurlement lorsque l'espace-temps métaphysique se mit à tourner autour deux. Ils fonçaient à toute vitesse au sein d'un tourbillon spatio-temporel où s'entremêlaient époques et visages. Perdus dans une soupe cacophonique, ils virent soudain une grande forme se matérialiser autour d'eux, seul point de repère dans ce blizzard non euclidien. Ils s'écrièrent en cœur :

« GRAND OISEAU DE CRISTAL ! jvcute
 - MAIS QU'EST CE QUE VOUS AVEZ FOUTU AVEC MON PICCOLO SACRÉ BANDE DE DEMEURÉS ?!
 - PARDON GRAND OISEAU DE CRISTAL ! » jvsnif2


...


...


...


 « ...grngnoiseau cristal... »

 Keshan observait d'un œil circonspect les deux cousins pris de convulsion, en train de baver au fond d'un caniveau. Après quelques secondes d'hésitation, elle se dirigea vers la poubelle la plus proche et y jeta discrètement les champignons qu'elle avait cueilli dans l'après-midi. C'est vrai qu'ils avaient une drôle de tête en y repensant.


---


 Morul frappa trois fois contre la porte de l'atelier. Voyant qu'il ne recevait aucune réponse, il tourna la poignée et entra.
 McTruman était effectivement profondément plongé dans son travail, et bidouillait une construction effrayante sur son établi. Il tourna quand même la tête vers le chasseur et sourit.

 « Coucou. Tu as une tête rigolote. jvhap
 - Ouais, j'ai... passé une nuit compliquée. »

 Le chasseur fit quelque pas. Il tendit la main pour s'accouder à une table, avant de se rappeler in extremis qu'il ne fallait mieux rien toucher dans l'atelier de l'ingénieur.

« Écoute, j'ai réfléchi, McTruman, et je crois que je me suis trompé sur ton compte. Tu n'es pas si terrible. »
 Le mécaniste se désintéressa momentanément de son ouvrage et afficha dans sa direction un sourire sincère. « Ben oui, pourquoi ? jvhap
 - Je veux dire... 'tain, la vie était tellement plus simple quand on était copains et qu'on faisait les cons tous les deux. J'aimerais bien retrouver ça, des fois.
 - Oh, alors dans ce cas j'ai un truc à te montrer que tu vas a-do-rer. C'est une...
 - Tout ce que je voulais dire, en fait, c'est que j'étais désolé, et que je tenais à m'excuser pour ne pas avoir toujours été très gentil avec toi, je pense que tu ne le mérites pas.
 - M'enfin non, voyons. Tu as été au pire un peu taquin par moment. jvhap
 - Je t'ai fait plusieurs fois manger des boulons, j'ai tenté de te voler des biens familiaux et...
 - Bah, je suis sûr que tu ne pensais pas vraiment à mal. Tu sais, ça n'existe pas les gens fondamentalement mauvais. Peut-être que tu as juste été un peu maladroit.
 -... Alors tu ne m'en veux pas, vraiment ?
 - Tu sais, mon papa m'a dit ça un jour, à propos des disputes : ''Mon fils, si un nain revient vers toi pour s'excuser et qu'il a l'air sincèrement désolé, pardonne-le sans discussion. Si c'est une naine, vérifie d'abord qu'elle n'est pas enceinte.'' jvhap
 - Ton papa a l'air d'être un monument de sagesse.
 - Oui, il a toujours été célèbre pour ça à la capitale. jvhap »

 Morul sourit sincèrement. Ça faisait du bien, quand même. Il se sentait plus en paix, à mesure qu'il enterrait ses vieux démons.
... Il demanda quand même :

 « Au fait, McTruman, tu n'as pas l'intention de créer une armée de statues mécaniques pour prendre le contrôle du monde par intérêt personnel ?
 - Quelle drôle d'idée. Tu es sûr que tu vas bien, Morul ? jvhap
 - Je voulais juste être sûr.
 - Ecoute, tu as l'air un peu raplapla, je sais ce qu'il te faut. Tiens, prends ces clés, et va voir le coffre fort dans la remise. J'y ai laissé une toute petite meule de fromage au saucisson à affiner.
 - ...
 - Bien sûr elle n'est pas aussi grande que celle que je t'avais faite, mais vu ta tête je suis sûr que ça te ferais du bien.
 -...
 - Morul ? jvhap
 - DANS MES BRAS MCTRUMAN ! jvsnif2
 - NON ATTENTION LE MARTEAUTOMA- »

Ouch.

 « ...Tix. »
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Déc 02, 2018, 10:01 pm
 Bisan déglutit à la vue de la vingtaine de cadavres à demi décomposés de nains cloués ou pendus par les pieds aux colonnes qui marquaient l'entrée de la forteresse de Montenfeu. On était visiblement prévenu de son arrivée, puisque la grande porte de pierre avait été entrouverte.
 L'escorte fournie par Sa Majesté Thikut II le laissa là. Bande de lâches. Bisan était seul désormais, pour affronter ce qui allait l'attendre là-dedans. Il recommanda son âme à toutes les divinités qu'il connaissait puis avança d'un pas peu assuré. Il y avait en effet de bonnes chances d'y laisser sa peau. Le type avec lequel il devait négocier était un chef bandit du nom de Wolok le Chasseur. C'était un ancien mercenaire qui avait tapé dans l'œil de Thikut II alors qu'il n'était encore qu'au début de son règne. Il l'avait bien aidé à stabiliser ses frontières et, comble de l'ironie, avait remporté quelques escarmouches contre les Lances Murées, lorsque le regretté Roi Gusil avait voulu profiter de la faiblesse temporaire du Pilier Pointu pour grappiller quelques territoires contestés.
 Sauf que les guerres n'avait pas duré éternellement et fatalement Wolok et ses Ecorchés d'Argent avaient fini par se retrouver au chômage. Et voilà où on en était quelques années plus tard : deux forteresses en ruines, une demi-douzaine de hameaux en cendre, et l'équivalent d'une petite armée confortablement installé dans un point stratégique, empêchant les troupes royales de circuler librement sur leur propre territoire. Cela risquait d'être extrêmement problématique pour la potentielle campagne à venir. Mais comme personne ne voulait mettre en danger la vie d'un bon diplomate tant que la situation n'était pas d'une urgence absolue, et bien c'était Bisan qu'on avait envoyé. Fait chier.
 Mais Bisan était tout de même l'Assacath de Salveporte. Et un nain courageux qui plus est. Il franchit la porte.

 L'intérieur de la forteresse était plongé dans les ténèbres. Et le nain y voyait que dalle. Il avait toujours vécu en extérieure, et sa nyctalopie en avait pâti. Ce qui expliqua pourquoi il se prit les pieds dans un corps à moitié pourri et s'écrasa par terre.
 Il se remit debout en grognant et avança à tâtons à travers le grand couloir principal. Bon sang c'est un véritable charnier. Si c'était pour l'impressionner, c'était un échec. Il n'avait pas du tout peur.

 « Eh, oh, il y a quelqu'un ? tenta-t-il. Je viens parlementer ! »

 Le son de sa voix rebondit sur les parois rocheuses. Il marqua un temps d'arrêt et tendit l'oreille. Ah. Il entendit comme un mouvement au loin. On allait sûrement venir à sa rencontre. C'était là que tout allait se jouer, sur les premiers instants. Il allait devoir rester concentré. Il faudrait faire bonne impression auprès de ce Wolok, dès les premières secondes. Tiens, justement, il y avait comme un sifflement qui...
 Il fit un bond d'au moins deux mètres en arrière en glapissant. Un javelot avait ricoché contre la roche pile entre là où se tenaient ses pieds quelques secondes auparavant.

 « NEGOCIER, J'AI DIT ! » hurla-t-il.

Un autre javelot rebondit contre la paroi à sa droite.

 « ... J'AI DE L'OR ET DES PIERRES PRECIEUSES ! »

Ah. rien pour l'instant. Voilà, ces gens étaient capable de se montrer raisonnable tout compte fait.



...



 Bisan sprintait à travers bois aussi rapidement que ses jambes lui permettaient. Putain de psychopathes ! Les arbres défilaient à toute allure autour de lui. C'était la fin. C'était l'excuse qu'attendait Lalad III pour le radier pour incompétence. Tant pis ! Il lui restait encore une caisse de joyaux, il allait revendre s'exiler chez les humains ou les elfes, revendre le tout, s'acheter une petite baraque en bord de lac. Mieux valait ça qu'une humiliation officielle. Oui, rien qu'avec les rubis il pourrait se cogner brutalement contre quelqu'un et tomber sur les fesses. Le coffret lui échappa des mains et les joyaux s'éparpillèrent sur le sol.

« Tiens, tiens, un pilleur de tombe ? Non, on ne dirait pas, vu les vêtements. »

 Bisan leva les yeux. Un nobliau à l'air grave le dominait du haut d'un robuste poney de trait. Derrière lui, une petite troupe hétéroclite le dévisageait.
Il se releva et s'épousseta.

« Mon nom est... Bisan, haleta-t-il, Assacath de Salveporte,  pour vous servir. »

Quelque chose sembla s'allumer dans l'esprit du nobliau.

« ... Un plaisir de vous rencontrer, Sieur Bisan. Que nous vaut l'honneur de votre présence dans une forêt aussi reculée ?
 - C'est... c'est une longue histoire. Mission pour le Roi. Me demandez pas lequel, je sais pas trop moi-même. »

N'en tenant plus, il lui raconta tout. Il était sous pression, il fallait que ça sorte. Alors qu'il narrait les événements, un millier d'opération semblèrent s'effectuer dans l'esprit du nobliau. Lorsqu'il eut fini, ce dernier se contenta de dire :

« Bon, donnez moi ce coffret. Je m'en occupe. »


---


 Scar Angeenlarme marchait d'un pas souple sur la route pavée qui menait vers l'entrée de Montenfeu. Son regard virevoltait de toute part, à la recherche du moindre détail pouvant l'aider dans sa tâche. Vingt-trois cadavres pendus. Intéressant. Il arriva au pied de la porte à double battant qui gardait l'entrée de la forteresse. Ils n'avaient pas pu la forcer. Ils avaient dû trouver un moyen détourner de rentrer. Très bien.
 Le voilà à l'intérieur. Des cadavres étendus partout au sol. Partout ? Non, une certaine géométrie, il a le sens du détail. Il poursuivit son avancée dans ce premier large couloir, en prenant soin de ne pas salir ses bottines avec les restes desséché. De part et d'autres, des portes enfoncées menaient sur des ateliers qui portaient encore les blessures de violents combats. Scar ne ralentit même pas lorsqu'un projectile lui vrombit juste à côté de l'oreille. Un tir d'avertissement. Ce sont des guerriers émérites, ils savent ce qu'ils font. Quelques autres javelots ricochèrent non loin de lui alors qu'il avançait inexorablement. Il finit par déboucher dans un grand hall. Lorsqu'il pénétra dans la pièce, il vit ses adversaires se retirer discrètement vers les couloirs secondaires. Ils préparent sûrement leur prochaine farce terrifiante. Je vous vois, bande d'idiots.

 Scar contempla rapidement les lieux plongés dans la pénombre. Les faibles particules de lumière qui provenait de l'extérieur suffisaient à éclairer doucement la pièce à ses yeux habitués à la vie souterraine. Au centre du hall était sculptée une imposante statue anguleuse, typiquement naine, représenter probablement un ancien maître des lieux, marteau à la main. De ce marteau pendouillait la dépouille du dernier maître des lieux, avec autour du coup une pancarte sur laquelle on lisait en runique : ''Samam McBekar, baron de Montenfoutre''. Cruauté, besoin d'humilier ces adversaires. C'est noté. Scar reprit sa marche. Il savait où il devait y aller. Montenfeu arborait un schéma typique de la deuxième vague d'urbanisation du Pilier Pointu : un premier long couloir ceinturés d'ateliers et zones de commerce, un grand hall avec sur les côtés des artères symétriques qui menaient aux diverses zones d'habitation. Et s'il continuait tout droit, il devrait arriver dans...

 La salle du trône. Parfait. Il avança droit au centre de la pièce, sans tenir un instant compte du corps pendu qui tomba brutalement à quelques centimètres de lui, dans une veine tentative d'intimidation. Évidemment, on l'attendait. Une centaine d'Ecorchés d'Argent le scrutait dans l'ombre, aiguisant leurs lames ou affichant des regards menaçant, dans le but de l'impressionner. Bien sûr, face à lui il devrait trouver, assis sur le trône de gneiss...

 « Tu es face à Wolok le Chasseur, maître de Montenfeu ! » clama une voix dans le cercle.

 Parfait. Égocentrique, évidemment. Il avait accumulé assez de détail pour cerner le personnage. Il savait comment s'y prendre.

 « Il te fait savoir qu'il admire le courage dont tu as fait preuve pour venir jusque là, poursuivit la voix. Mais tu n'aurais jamais dû venir, on va te faire ta fête !
 -...
 - Ouais ! lança une autre voix. On va te pendre par les pieds, ou bien te faire bouillir vivant ! T'as pas vu que qu'on faisait aux gens de ton espèce ? T'as pas vu les cadavres ! »

 Une certaine agitation commençait à se répandre parmi les rangs des Ecorchés. La figure imposante assise sur le trône, elle, restait silencieuse.

 « Ah, tu crois que c'est parce que tu es un petit noble qu'on va t'épargner hein ? Tu crois que parce qu'on a bossé pour vous on ose pas toucher à ceux de ton rang hein ? T'as pas vu le corps du baron ?! Et encore, c'est rien à côté de celui de son crétin de fils, quand il est revenu à la tête d'une troupe ridicule en étant persuadé qu'il pourrait reprendre ce qui est désormais à nous !
 -...
 - Normal que t'ai pas vu son corps à lui, Wolok a joué avec lui des jours avant de lui arracher les membres un à un avant de faire un tapis avec ce qu'il restait de sa peau ! Alors, on va faire quoi avec toi à ton avis ?

Diverses projectiles furent lancés dans sa direction, sans toutefois le toucher.

 -...
 - Ah, il dit plus rien ? Regardez, il est terrorisé ! Eh, eh, tu sais quoi, et ben...
 - La ferme, misérable créature, grinça Scar.
 - Et beh... Quoi ? »

L'Ecorché qu'il venait d'insulter sortit du rang et s'approcha de lui. Le cercle se faisait de plus en plus bruyant.

 « À qui tu parles comme ça, enfoiré ? Tu crois vraiment que t'es en position pour faire le malin ?

Trois coups. Deux au bras, un au thorax. »

« Je vais te buter pour de bon en fait ! Ça tombe bien, ça fait longtemps qu'on s'emmerdait à vrai dire. » Il posa sa main sur l'épaule de Scar. « Eh, je te cause, espèce de cWARGHH ! »

 Un scintillement. Des gerbes de sang éclaboussèrent le sol. Le poignard du nain était profondément planté dans un plexus solaire.

« Mon nom est Scar, de la dynastie des Angeenlarmes, grogna-t-il à son interlocuteur toujours muet. J'ai fait la fortune de tous ceux qui m'ont servi et qui m'ont été fidèle. » Descendre lentement... Un hurlement brisa le silence qui emplissait désormais la pièce. « Ceux qui m'ont défié ont vu leurs biens brûlés, leurs familles massacrés, leurs noms salis, il n'est resté rien d'eux pour remplir les pages de l'histoire. Rien que le feu et la ruine. »

 Il retira vivement sa dague, et repoussa le corps de son agresseur qui s'écroula lourdement par terre.

 « Tôt ou tard, je finis toujours par obtenir ce que je veux. » Il avança d'un pas. Deux cent lames se pointèrent vers lui. Il ne cilla pas. « Mais peut-être que pour toi ce sera différent. Veux-tu tenter le Destin, Wolok le Chasseur. »

 Plus un son ne traversait la pièce. Le temps semblait figé.

 Finalement, Wolok se leva.



---



 « Ah donc vous venez de Cornedebouc ? Quelle heureuse coïncidence, on parlait justement de Cornedebouc à la capitale. Et... et oh ? »

 Les nains avec lesquelles Bisan parlait s'étaient tu et regardaient au loin. L'Assacath se retourna. Bon sang. Le nobliau était revenu en un seul morceau, on dirait. Et couvert de sang.

« Alors ? lança-t-il. Ils vont nous laisser passer ? »

 Le nobliau ne s'arrêta même pas. Il lui passa devant sans un regard, lui déposa quelque chose entre les mains. Bisan baissa les yeux et vit le coffret de joyaux, intact. L'autre remonta sur son poney et saisit les brides, avant de finalement dire :

« Les Écorchés d'Argent marcheront avec nous jusqu'à Cornedebouc. »


_________



 Tout le monde l'avait encore oublié, à l'instar de l'humain qui chasse un poulet, là. Sérieusement, qui se rappelait de l'humain qui chassait un poulet ? Toujours état-il que lui, le terrible prisonnier gobelin était toujours là, dans l'ombre.
 Et il avait trouvé sa prochaine proie. Ahah.
 Un couple de nains qui croyaient vraiment pouvoir profiter du calme de la forêt pour faire des galipettes hein ? Le prisonnier saliva et leva son poignard. Il les avait pisté depuis leur rencontre dans les beaux quartiers de la cité, ces petits tourtereaux qui se croyaient discrets. Ça aime les sensations fortes, hein ? Eh beh il allait leur en donner. Il aller dépecer leur cadavres et se repaître de leur chair encore chaude. Et ce ne serait que le début d'une longue série de meurtre, qui continuerait tant qu'il ne se sentirait pas enfin vengé de tout ce que lui avait infligé ces salauds de nains. Ils auraient dû être plus prudents. Ils n'auraient pas dû l'oublier...

 Nul ne sait quelles autres horreurs il aurait été capable de faire si à ce moment  précis un gigantesque trône royale en serpentinite ne s'était pas écrasé sur lui à deux cents kilomètres heures.

Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Déc 02, 2018, 10:03 pm
 
Spoiler: MontrerCacher
J'espère que c'est bien, il y a quasiment deux semaines d'écart entre la rédaction de chacune des parties, j'espère que le tout garde à peu près une certaine cohérence.  jvpeur
Enfin bon, c'est fait et je me suis bien amusé quand même.  stkboh
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Déc 02, 2018, 10:57 pm
... Je viens de me rendre compte que je n'avais pas encore lu le dernier chapitre d'Ange. jvhap 
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Déc 02, 2018, 11:13 pm
Ah. Bon bah le mien sera pas lu avant un petit moment alors.   jvhap

Bon après je pense à Nota qui est resté un mois entier avant que qui que ce soit ne lise son monstrueux chapitre.  jvnoel

Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Déc 02, 2018, 11:46 pm
Quel chapitre d'Ange ?
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Déc 02, 2018, 11:57 pm
Son dernier, celui de cet été.
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Déc 03, 2018, 12:24 am
Ah j'ai cru que j'en avais manqué un.
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Ange_Pleureur le Déc 03, 2018, 09:26 am
Wola j'ai de la lecture pour ce soir jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Notaproblem le Déc 03, 2018, 10:44 am
Commençant à être quelque-peu mal a l'aise pour mes partiels, j'me suis dit "Tiens, je suis con, y'a Cornedebouc a lire et j'y ai pas touché depuis l'incident de la luge !"

Alors :

Citeril n'avait plus qu'un petit carré de poil blond sous le nez

Ca ne fera jamais fureur, ce truc-là.

Je n'ai pas honte.

Citercet ambitieux projet qui avait dû fonctionner environ huit minutes

Ca rajoute un peu au supplice de tantale d'être calé sur un poêle merdique et de voir le tout se pavaner sous sa gueule, ja vous ne trouvez pas ?
Quoi qu'il en soit ça vaut a peu près le roi de France mort d'un cochon dans les pattes de son cheval jvhap

CiterLa joie nouvelle des membres du cortège s'évapora aussitôt

Traînant à Lille, j'ai eu mal pour eux rien qu'à la lecture du passage jvmort

Citermais un de mes ingénieurs a voulu prendre le projet en main et nous attendons toujours que le trône retombe...

Entre ça et le chauffage... (https://www.youtube.com/watch?v=h_PHZ9o-SkE)

CiterLe discours "il est cané"

Merde, entrée fracassante, discours moins con que la moyenne... Aucune raison de ne pas lui faire confiance jvhap

Citer- Bien sûr. Je suppose donc que si les rideaux sont tous tirés c'est parce que vos clients ont peur des étoiles, que si les portes sont fermées c'est pour les laisser méditer, et que si j'entends un léger gémissement au loin c'est que quelqu'un a marché sur une pièce d'Ottan-Ôgon.

Ah bah je constate que c'est de tradition Naine quel que soit les origines et époques ce genre de régulations en laissez-aller jvhap

CiterMoi j'ai une clause de divinité

Funfact : Je comptais sortir quelque-chose du genre dans exactement le même contexte mais avec la réponse totalement inverse pour justifier le début de ma guerre avec l'empire déchu xénophobe jvhap

CiterKogan pensa si fort les mots ''fils de pute'' que les murs en tremblèrent légèrement.

Spoiler : Vu comment il s'en balek' des simagrées à son arrivée, le roi le sait et le roi s'en tape.

CiterPiccolo du Temps

Allez, on sait tous que tu peux pas retcon et que tu vas trouver une justification pour tout annuler à la fin !

CiterJustification.

Gagné, mais ça a eu le mérite de me faire imploser de rire !

CiterY'a des cadavres en décoration !

-Attends attends attends... Pourquoi on a jamais fait ça, nous ?

-Parce-que c'est une incitation à se ramener avec beaucoup plus de troupes que nécessaire. En réalité, ça ne protège ni ne démoralise en rien. Ca force juste l'adversaire à sortir l'overkill. Et puis... C'est dommage de passer l'occasion de récupérer encore plus de matériel de la part d'aventuriers et de soldats inconscients, ja ?

CiterUn javelot avait ricoché contre la roche pile entre là où se tenaient ses pieds quelques secondes auparavant.

Des bandits qui survivent et peuvent se permettre d'avoir un QG aussi assumé sont des bandits qui savent se battre, et sont peu enclins à rater une cible en embuscade ! Si ils avaient voulu réellement le tuer, il serait mort. Ils bluffent.

CiterCa sort l'overkill.

Ils auraient dû envoyer une bête oubliée, ça aurait été plus humain.

CiterIls bluffent.

Et voila, ils bluffent.

CiterScar bluffe.

Tout le monde bluffe dans la joie et la bonne humeur !

CiterCa joue au plus con.

Je mise tout sur Cornedebouc parce-que pour jouer aux plus cons ils sont champions.

CiterVictoire par bluff.

Je suis presque sûr que... (https://www.youtube.com/watch?v=TkepAXvRa-4)

CiterAllez ! On va Jack-The-Ripper dans le plus grand des sang-froids !

La taille du paragraphe est elle-même un spoiler, j'suis presque déçu de connaître les subtilités de narration...

CiterUn trône plus tard

J'crois commencer à comprendre le fonctionnement du pays : Ca foire les projets principaux, mais les échecs gagnent +50% de chances de provoquer un effet papillon ? Intéressant jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Déc 03, 2018, 01:14 pm
Wait attends stop, pause.

Nota je suis super content que tu ais lu, vraiment mais... Tu lis Cornedebouc ?  jvouch2
Pour de vrai ?  jvpeur

C'est incroyable.  jvsnif
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Ange_Pleureur le Déc 03, 2018, 01:22 pm
Ok j'ai lu jvnoel .

Donc ça y est on a bien un nom de capitale pour les Piliers Pointus jvhap ? Dommage j'avais une bonne description bien badass de la ville en réserve mais peut-être qu'on peut l'accorder jv:(

Ah et effectivement j'ai pas trop saisi le passage avec Scar, parce que du coup il a pris la direction complètement opposée à celle de Lançaffront il me semble jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Déc 03, 2018, 03:42 pm
Bah j'ai pas du tout spécifié la localisation de Montenfeu. jv:(

Pour moi elle se trouve quelque part entre Lançaffront et la capitale, autant dire un peu où tu veux.  jvnoel

Note que j'ai fait exprès d'être vague quant à l'escorte de Scar pour te laisser de la marge de manœuvre. Si tu veux tuer tous les Cuir Noirs à Lançaffront ou bien renforcer son cortège avec des guerriers lançaffronnais tu peux parfaitement.  jvok
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Ange_Pleureur le Déc 03, 2018, 03:53 pm
Ah ok je croyais qu'ils étaient perdus quelque part vers les Lances Murées et que ça intervenait juste après la descente du Kastologik, mea culpa jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Déc 03, 2018, 05:29 pm
Citation de: Notaproblem le Déc 03, 2018, 10:44 amCommençant à être quelque-peu mal a l'aise pour mes partiels, j'me suis dit "Tiens, je suis con, y'a Cornedebouc a lire et j'y ai pas touché depuis l'incident de la luge !"

Tu as lu ce topic?  stkursuloh
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Notaproblem le Déc 03, 2018, 07:51 pm
Citation de: Kait le Déc 03, 2018, 01:14 pmWait attends stop, pause.

Nota je suis super content que tu ais lu, vraiment mais... Tu lis Cornedebouc ?  jvouch2
Pour de vrai ?  jvpeur

C'est incroyable.  jvsnif
Citation de: Usul le Déc 03, 2018, 05:29 pm
Citation de: Notaproblem le Déc 03, 2018, 10:44 amCommençant à être quelque-peu mal a l'aise pour mes partiels, j'me suis dit "Tiens, je suis con, y'a Cornedebouc a lire et j'y ai pas touché depuis l'incident de la luge !"

Tu as lu ce topic?  stkursuloh

Plz. J'ai été forcé de lire "Le rouge et le noir" au collège et j'ai rempli durant trois ans de lycée une montagne de rapports.

C'est pas Cornedebouc ni même Aurora qui m'ont fait peur.

Ah, oui, et comme vous tous j'ai eu mailles à partir du Wiki de Dwarf Fortress jvhap

...et celui de Minecraft FTB.

...et celui de KSP.

...et celui de- enfin bref je suis un archiviste ambulant.
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Déc 03, 2018, 07:53 pm
Mais tu as genre... Tout lu ?  jvouch2
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Notaproblem le Déc 03, 2018, 07:58 pm
Dernières nouvelles, ouais.

Ensuite ne nous mentons pas, j'ai pas la meilleure mémoire de l'univers et je reste une queue interdimensionelle avec les noms.

Donc en théorie, j'ai tout lu. Dans la pratique, j'dois me rappeler de 15% jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Déc 03, 2018, 08:18 pm
Nota, ce héros méconnu.
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Déc 03, 2018, 08:46 pm
Putain Nota a lu Cornedebouc ?!  jvpeur
On a décerné des légions d'honneur pour moins que ça. Pourquoi tu nous l'as pas dit quand tu l'as fait ? T'aurais pu te faire mousser un peu.  jvhap
Et donc c'est qui ton personnage préféré (à part Kogan bien entendu) ? jvhap

PS : Kait > Je vais lire le chapitre bientôt, promis, pour l'instant j'ai du boulot mais demain à 12h ma semaine est finie donc je m'y mets. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Notaproblem le Déc 03, 2018, 09:44 pm
Truman. C'est pas pour rien que j'ai décidé de lui rendre honneur avec un alter-égo de mon côté jvhap

'scusez. LE McTruman.
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Déc 03, 2018, 09:50 pm
Ah, euh, qui ça ? Un des Dox ?  jvhap

Spoiler: MontrerCacher
Cela dit ça se comprend, il faut avouer que Truman est très très fort. Et je parle bien d'Alex pour le coup.  jvnoel
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Déc 03, 2018, 10:00 pm
Eeeeeeeh j'adore McTruman et toutes ses (malheureusement rares) interventions, mais j'ai quand même une petite préférence pour Istam ou Scar, simplement parce que j'aime bien les persos un peu torturés ou sombres. Mais ça m'a l'air d'être une mauvaise idée de commencer à dire qui est le meilleur perso principal finalement.  jvnoel
Et du coup c'est qui ton personnage secondaire préféré dans le tas ?  jvhap
Spoiler: MontrerCacher
Le mien c'est Morul. jvoui


Edit : Alex, quand tu postes un message après l'avoir chargé depuis un brouillon, les smileys et stickers n'apparaissent pas, je pense que c'est ce qui t'es arrivé (avant une éventuelle correction qui n'est pas intervenue au moment où j'écris ces lignes). jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Déc 03, 2018, 10:06 pm
Un nouveau chapitre ! jvfou

Citer... Par contre je vous préviens, il est un peu long et contient des passages particulièrement débiles, même selon les standards du topic.  

...chacun d'entre-nous est extrêmement bien placé pour savoir que dans ce cas, tu places la barre extrêmement haut. Allez, c'est parti stkpopcorn

Citerl'Ottan-Ôgon.

Si ce jeu n'existe pas déjà, je réclame que tu le fasses éditer. Avec des packs collectors réservés aux participants du topic, bien sûr. stkevilscar

CiterAprès quelques instant, il n'avait plus qu'un petit carré de poil blond sous le nez. Morul fit bouger ses lèvres pour voir ce que ça donnait.

Premier soufflage de bouche. Bien joué. jvnoel

CiterIntéressons-nous plutôt à ce que se passa à quelques mille kilomètres de là, dans la salle du trône du Pic Hardi - ou simplement ''Le Pic'' -, majestueuse capitale du Pilier Pointu.
IL A OSÉ ! A MORT ! stkjustice
Spoiler: MontrerCacher
Il fallait bien que quelqu'un choisisse le nom à un moment où à un autre. stkboh


CiterDescription de la capitale.

Heh, j'adore les cités troglodytes.

CiterAssacath - ou Tunerar, c'est vraiment au choix

On y revient. jvnoel

CiterCelui qui a un avis

Pas bête. Il ne va pas s'autoproclamer le Mal-Avisé. jvhap

CiterEt pourquoi est-ce que sa couronne ressemblait à s'y méprendre à un porte-gobelet ?

Bien joué. On eut pu croire qu'il l'eut fait reforger depuis. Son surnom n'est pas là pour rien.  jvrire

Citer(...)un de mes ingénieurs a voulu prendre le projet en main et nous attendons toujours que le trône retombe... »
stkperfectmc

CiterArrivée de Lalad

Ok, j'ai franchement ri. Putain, bien joué. jvrire jvrire jvrire

CiterEt puis il paraissait qu'on allait servir un excellent gratin dauphinois à la cantine à midi.
Je souffle du nez non-stop depuis le début du chapitre. jvnoel

CiterUn silence de mort s'installa aussi tôt dans le Marcassin Hurleur, lorsque les clients de l'établissement virent débouler leur souverain au dernière endroit où ils s'attendaient le voir.
DAAAAH ! PLUS DE POP-CORN ! stkpopcorn stkpopcorn stkpopcorn
Spoiler: MontrerCacher
...je prends vraiment du plaisir à lire ce chapitre. jvhap


CiterArrivée de Morul
Oh oh. jvhap

CiterKogan fit le tour du comptoir puis tout deux s'approchèrent d'une table occupée, firent tomber deux trompois ivres morts au sol, jetèrent trois chats par la fenêtre (...)
...j'aime le coté prégnant de cette catsplosion. jvhap

Citer-[ouais à répétition]
(...)

 - Oua... je suis tout ouï. »

Brillant. stkperfectmo

Citer(Voyage dans le temps)
Que... jvhap
Spoiler: MontrerCacher
...j'ai hâte de voir la chute.

Citer- Mais on est pas du tout dans une tound... chuchota Kogan.
 - Shht ! le coupa Morul.
J'ai eu la même réflexion que Morul. jvrire

CiterPlan de Thukar victime de divulgâchage

jvrire jvrire jvrire

CiterRetour dans le présent

De mieux en mieux ! jvrire

Citer- ... et de fiche de perso ? »

Bordel, cette mise en abyme. jvrire

CiterKogan se figea, le Piccolo du Temps à quelques centimètres de la main de McTruman. Ce mot résonna dans son âme. Justice.

Évidemment. jvhap
Spoiler: MontrerCacher
 stkjustisse


CiterROBOTS MAIN CHARACTERS

DAAAAAAAAAAAAAAAAAH ! PUTAIN ! jvrire jvrire jvrire
J'ai éclaté de rire comme un pauvre abruti à l'instant où le spoiler s'est ouvert sous mes yeux. Et je ne l'ai même pas encore lu. Bordel, bien joué !

CiterOreilles + blagues carambar
MAIS MERDE jvrire jvrire jvrire

CiterEdernobot

Meilleure réplique de l'histoire ! jvrire jvrire jvrire

CiterBouclier Anti-Éboulements.

Le score pop-corn de ce chapitre dépasse l'entendement. stkperfectur

CiterTROLOLOCOMOTIVE
TCHOU-TCHOU, MOTHERFUCKER jvrire jvrire jvrire
Putain, c'est génial ! jvrire

Citer- Oh et puis merde j'arrête tout. »
Cette référence m'a à tous les coups. jvrire

Citer- Oh putain Kogan, s'épouvanta Morul. Je... je crois qu'il vient d'inventer le feu. jvpeur

stkabandonthread

Citer« GRAND OISEAU DE CRISTAL ! jvcute
Je savais qu'on en arriverait là. Putain 20 000 / 20, best-seller. stkperfectur
Je pensais que tu exagérais dans ton message pré-chapitre. Bon dieu, je ne m'attendais pas à ça. stkosjoie

CiterDiscussion

Si c'est une allégorie, je suis surpris.
Spoiler: MontrerCacher
Moment honnêteté :
Depuis ton léger troll de tuage de perso secondaires -troll que je trouve toujours excellent au demeurant, si l'on excepte les écarts de fiche de perso-, j'ai opté pour une ligne de conduite fixe dans l'écriture de mes chapitres conventionnels :

1 - Éviter tout troll de riposte à ton encontre
2 - Ne pas utiliser Morul, ou seulement dans le cadre de caméos jusqu'à ce que la fiche de mon perso soit respectée dans tes chapitres.

Le fait est que pour ce qui est de troller, dès que je me prends un tir de gros sel, j'ai tendance à répliquer directement au canon de marine. La démesure est hilarante, et là est tout l'intérêt du troll en général ; par exemple, la balle que Morul s'est prise dans le bras était à l'origine destinée à la tête de Doren, élément que j'ai changé au dernier moment. En effet dans le cas de Cornedebouc, cette méthode de réplique aurait eu de fortes chances de mener à une escalade qui aurait elle-même potentiellement pu mener au départ d'un ou plusieurs membres. Au vu de notre nombre réduit, cela aurait été stupide. Je l'ai déjà dit, je ne tiens aucunement à voir le topic brûler.
C'est pourquoi j'ai pris les deux résolutions précédemment énoncées, la première pour les raisons que je viens de citer et la seconde ne pas me laisser tenter -et parce qu'étant légèrement je-m'en-foutiste sur les bords, cette solution était pour moi la plus mesurée.
Tout ça pour dire que cette apparition de McTruman semble coller à peu près à sa fiche de perso, donc voilà qui rompt enfin le cycle, il me semble. Pour le coup, je suppose que tu t'es montré le plus éclairé de nous deux. Je m'incline. jv:-p


Citer- NON ATTENTION LE MARTEAUTOMA- »

Ouch.

 « ...Tix. »

«GNARGNARGNARBRGN.»
   -Crânenpouïk.

CiterWolok et ses Ecorchés d'Argent

#GrandesCompagnies

CiterOui, rien qu'avec les rubis il pourrait se cogner brutalement contre quelqu'un et tomber sur les fesses. Le coffret lui échappa des mains et les joyaux s'éparpillèrent sur le sol.

Bel enchaînement. jvhap

CiterScar
«Bon ben tant pis. stkboh »
   -Wolok et ses gars

CiterOui, Scar
Scar OP, nerf plz. stkursulop

Spoiler: MontrerCacher
C'était excellent, Skarilétrokool ! jvcute


CiterTout le monde l'avait encore oublié, à l'instar de l'humain qui chasse un poulet, là.
Let me guess, le prisonnier gobelin ? jvhap

CiterNul ne sait quelles autres horreurs il aurait été capable de faire si à ce moment  précis un gigantesque trône royale en serpentinite ne s'était pas écrasé sur lui à deux cents kilomètres heures.

Une fin appropriée et miséricordieuse. stkostriste

Spoiler: MontrerCacher

jvrire jvrire jvrire
Gag boomerang réalisé avec brio, 20/20


Bordel, c'est l'un de tes meilleurs chapitres. Question réalisation, c'est même le meilleur, selon moi. Chapeau bas, Kait. Chapeau bas. stkperfectur

Maintenant, voyons les commentaires. stktruhmuhn

CiterNOTA QUI A TOUT LU

stkursuloh stkursuloh stkursuloh

...ok. Respect.

Spoiler: MontrerCacher
Plus je lis Nota, plus j'ai l'impression que l'univers n'a roulé que des critiques lors de sa création. jvnoel


Edit : Merci de m'avoir signalé l'origine du problème de la mise en forme Cody, je n'étais pas au courant. jvoui
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Notaproblem le Déc 03, 2018, 10:06 pm
CiterUn des Doxs ?

Non. Ayaap en parle en vitesse, mais parle en pariah à ce moment, donc si t'as pas lu, c'est normal. J'crois les mentionner ailleurs, également, mais ils vont pas tarder à apparaître en personne jvhap

Edit : Si t'as la flemme de tout te repayer, c'est quand Kayte sort du portail.

CiterTon personnage secondaire préféré ?

Alors bizarrement, j'ai jamais eu cette notion de personnage principal ou secondaire, pour être honnête. Quand je lis quelque-chose, je me dis juste "personnage". J'ai jamais réellement établi de distinctions à ce niveau.

Mais bon. Si tu veux réellement une réponse : Marks existe pour une raison jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Déc 03, 2018, 10:29 pm
Citation de: Cody le Déc 03, 2018, 10:00 pmLe mien c'est Morul. jvoui

Je m'attendais à lire Istam franchement. jvhap

Edit : Par "principal" on désigne généralement ceux des participants, qui sont protégés par la règle antique de l'armure scénaristique. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Déc 03, 2018, 11:13 pm
Funfact : Quand j'écris un AAR ou quand j'écris un chapitre de Cornedebouc, je suis dans une logique complètement différente.
Quand j'écris un AAR, ce qui m'intéresse c'est d'avoir un truc que je pourrais relire avec émotion des mois plus tard.
Quand j'écris un chapitre de Cornedebouc, je me rends compte que c'est surtout les feedbacks immédiats qui me font plaisir.  jvsnif
Pour ce qui ne l'ont pas encore lu, j'attends vos retours avec impatience. Non pas que je veuille vous faire presser, non surtout prenez tout le temps que vous voulez. Mais j'énonce juste un fait, il n'y a rien qui m'emplisse plus de joie sur ce forum qu'un pavé de réaction.  stkosjoie


CiterSi ce jeu n'existe pas déjà, je réclame que tu le fasses éditer. Avec des packs collectors réservés aux participants du topic, bien sûr

ah ah oui en plus ce n'est pas du tout un plagiat de Stratego

CiterIl fallait bien que quelqu'un choisisse le nom à un moment où à un autre. stkboh

Ouais, et puis j'avais besoin d'écrire une scène là-bas donc il fallait bien se décider.
... Et si au passage je pouvais caler un de mes jeux de mots pourris, tu comprends bien que je n'ai pas hésité.  stkmurul

CiterSi c'est une allégorie, je suis surpris.

Ah tiens, je viens de relire le passage et effectivement ça prête à confusion.  jvrire

Spoiler: MontrerCacher
Du coup moment honnêteté aussi :

Franchement le chapitre là est un des seuls que je regrette vraiment.[1]
Aujourd'hui je serais presque pour demander sa non-canonicité si ce n'était pas rendu impossible par le fait que Dugan soit actuellement en train d'être acheminé sur une roue de fromage géante vers une destination inconnue. jvpeur
Le pire est que l'idée en soit du chapitre n'était pas si mal, j'aime assez le principe de Morul et Doren en mode Bonnie and Clyde sans la baise évidemment bande d'abrutis ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit, et ça aurait pu être un passage franchement marrant. Mais je ne sais honnêtement pas ce qu'il m'est passé par la tête cette fois là et j'ai vraiment fait n'importe quoi.

Du coup je le dis une bonne fois pour toute : disoulé.  jv:-(

Enfin content que tout cela soit définitivement clôturé.  jvnoel



...Cela étant, il me semble avoir utilisé correctement McTruman dans un chapitre précédent (celui où Skrouik-Pouik se prend un coup de Marteautomatix®) alors si ce n'est pas le cas j'aimerais bien savoir en quoi, histoire de pas recommencer.  jvhap





[1] : Je regrette aussi d'avoir buter Jadas sans à aucun moment avoir songé à demander son avis à Ange, mais vu que je considère le reste du chapitre comme l'un de mes meilleurs j'aurais du mal à dire que je regrette le chapitre entier.
Après j'ai fais à plusieurs reprises des maladresses, c'est sûr. Mais dans l'ensemble je ne les trouve pas si graves que ça en vérité, et puis j'en ferais probablement d'autres dans le futur alors bon. ...Oh et puis il y a aussi mes tous premiers chapitres complètement nawak écrits avec le cul mais à ce stade j'estime qu'il y a prescription. jvhap  



En tout cas ravi que ça t'ait plus.  stkostriste
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Déc 04, 2018, 12:08 am
Citation de: Cody le Déc 03, 2018, 10:00 pm(...)mais j'ai quand même une petite préférence pour Istam ou Scar, simplement parce que j'aime bien les persos un peu torturés ou sombres.
J'ai essayé de mettre de la profondeur à mon personnage ; Usul a désapprouvé. stktruhmuhn

Citation de: Kait le Déc 03, 2018, 11:13 pmMais je ne sais honnêtement pas ce qu'il m'est passé par la tête cette fois là et j'ai vraiment fait n'importe quoi.

Au contraire, ce chapitre était tout à fait honorable et la seule chose que je lui reproche est l'éloignement de la fiche de perso.
Pour ce qui est de la mort de perso secondaire, je te l'ai dit, je n'ai rien contre et c'était un troll brillant, je me suis simplement retenu de contre-troller étant donné ma tendance à l'excès en la matière additionnée aux risques d'escalade incontrôlable. Tu n'as donc aucunement à t'excuser et si tu y tiens quand même, reçois mes propres excuses en retour. jvoui

Citer...Cela étant, il me semble avoir utilisé correctement McTruman dans un chapitre précédent (celui où Skrouik-Pouik se prend un coup de Marteautomatix®) alors si ce n'est pas le cas j'aimerais bien savoir en quoi, histoire de pas recommencer.  jvhap

Répondre à cela impliquerait d'effacer une partie déjà écrite de mon chapitre. Je vais donc tenter de poster le plus vite possible. jvhap 

CiterJe regrette aussi d'avoir buter Jadas sans à aucun moment avoir songé à demander son avis à Ange

Ca a été fait dans une optique purement scénaristique impliquant des enjeux conséquents. Ce n'est pas comme si c'était du troll.
...et puis je serais mal placé pour critiquer puisque j'ai fait exactement la même chose avec Govric Crèvelapin dans une optique similaire mais pour des enjeux bien moindres. jvgni
C'est même tout le principe du topic : les personnages apparaissent, changent de mains, agissent, meurent... Donc dans l'idéal, il n'y aurait aucune autorisation à demander. jvoui
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Déc 04, 2018, 12:11 am
"Aaaaaaah... mon cœur..." fit McTruman avant de mourir.
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Déc 04, 2018, 12:14 am
Hamlet éco+, le retour. jvnoel
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Déc 04, 2018, 12:20 am
CiterRépondre à cela impliquerait d'effacer une partie déjà écrite de mon chapitre. Je vais donc tenter de poster le plus vite possible. jvhap 

...donc je n'avais aucun moyen de le savoir espèce d'escroc. jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Déc 04, 2018, 12:29 am
Citer...donc je n'avais aucun moyen de le savoir espèce d'escroc. jvhap

Tu m'as mal compris. Je voulais dire qu'il y a une référence à ton chapitre dans mon prochain et pointer l'erreur enlèverait tout l'intérêt à la référence en question. jvhap

Edit : en parler ici en enlève d'ailleurs déjà une partie. stktruhmuhn
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Notaproblem le Déc 04, 2018, 07:20 am
Citation de: Cody le Déc 04, 2018, 12:11 am"Aaaaaaah... mon cœur..." fit McTruman avant de mourir. (https://www.youtube.com/watch?v=g7Zbty_WB6Y)

CiterJe regrette aussi d'avoir buter Jadas sans à aucun moment avoir songé à demander son avis à Ange

C'est là qu'on peut reconnaître un très bon tour de narration si effectué subtilement. (https://tvtropes.org/pmwiki/pmwiki.php/Main/NotQuiteDead)

CiterEdit : Par "principal" on désigne généralement ceux des participants, qui sont protégés par la règle antique de l'armure scénaristique.

Ah, ça. Point bonus quand le type est assez au courant de ses genres pour SAVOIR qu'il dispose d'une armure scénaristique jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Déc 04, 2018, 07:34 am
Je soupçonne Scar d'être au courant. jvhap 
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Déc 04, 2018, 01:42 pm
Bon allez, on va lire tout ça. J'ai déjà 3 pages de retard.
En tout cas ça commence bien, je vois Kogan dès les premières lignes. Moi aussi, je vais pouvoir rouspéter comme Alex sur le fait que la fiche de perso ne soit pas respectée.  jvnoel

CiterAprès quelques instant, il n'avait plus qu'un petit carré de poil blond sous le nez. Morul fit bouger ses lèvres pour voir ce que ça donnait.
« Non c'est n'importe quoi », lâcha-t-il avant de se raser complètement.

Dommage ! jvrire

CiterLaissons un instant notre trappeur.

Par contre j'aime pas trop quand le chapitre s'adresse directement au lecteur, je sais pas pourquoi. Tu fais souvent ça j'ai l'impression. jvhap

Citerdans la salle du trône du Pic Hardi - ou simplement ''Le Pic'' -, majestueuse capitale du Pilier Pointu

Hé merde, quelqu'un aurait du s'en charger avant ! jvrire
Mais la vache, la capitale se trouve à 1000 kilomètres de Cornedebouc ? Ça fait bizarre de se dire ça. Remarque c'est vrai que si c'était plus proche, les armées royales auraient sans doute pu intervenir plus rapidement.

Citerdans la pratique il avait fallu pas loin de huit ans de travaux pour mettre en place cet ambitieux projet qui avait dû fonctionner environ huit minutes avant que l'eau prisonnière de la tuyauterie n'entre inévitablement en ébullition, qu'une conduite ne pète sous la pression et n'asperge de liquide bouillant le roi de l'époque, qui mourut de ses brûlures trois jours plus tard.

Je vois que la lignée McTruman est très ancienne. jvhap

Citer« Pays de demeurés. Quelle idée de construire aussi haut ? Les dieux n'ont pas mis les nains sur Udon Artuk pour aller se terrer dans des montagnes.

Ce nain hérétique putain.

CiterVous vous trouvez face à Thikut II, Celui qui a un Avis

C'est probablement le pire surnom que j'ai jamais entendu pour un souverain, à la limite je trouve presque que "le Cuivré" ça sonne classe finalement. jvhap

Citer« Il ne passait pas la porte, aussi a-t-il fallut le faire monter depuis l'extérieur par un système de poulies mais un de mes ingénieurs a voulu prendre le projet en main et nous attendons toujours que le trône retombe... »

Une lignée très ancienne et dont les représentants actuels font honneur à leurs ancêtres.  Cé bô. stkostriste

CiterLalad ne répondit rien du tout. Il se contenta de tomber droit comme un piquet, face la première contre le sol, dans un ''Bonk !'' retentissant. Deux suivants accoururent aussitôt pour le relever, le séchèrent et le revêtirent de fourrures épaisses.

Ok j'ai rien dit, aucun n'est classe. jvhap
C'est amusant de voir comment tu traites la rencontre entre les deux rois, et d'imaginer comment les autres l'auraient traité. Par exemple tu peux être sûr qu'Usul ou Ange auraient fait quelque chose de bien plus sérieux et pompeux (dans le bon sens du terme). jvhap
Quant à Alex, il aurait sans doute fait comme toi mais en plus à un moment Lalad il fait un prout.

CiterNégociations entre les deux rois

J'espère que Thikut va changer d'avis, ce serait bien cool de voir la coalition des nains (surtout si les Falaises d'Obsidienne s'en mêlent aussi) affronter les Trompois.
Mis à part leur manque de classe naturelle, les deux rois ont leurs qualités. Lalad a l'air un peu plus diplomate et brave, Thikut plus prudent et sage. Un mélange des deux ferait un souverain idéal peut-être.  jv:(

CiterIcar-Deng chez LE forgeron

Istam ce suceur bordel ! Impatient de voir la réaction d'Usul !  jvrire
Et je suppose que les humains enrôlés comme mineurs incompétents, ça va se finir par la moitié de Cornedebouc qui part dans un cave-in. jvhap

CiterEt il savait pertinemment où trouver un millier de clampins qui se ramollissaient à passer leurs journées à rien foutre.
Un silence de mort s'installa aussi tôt dans le Marcassin Hurleur, lorsque les clients de l'établissement virent débouler leur souverain

Un millier ? Tu es optimiste sur la taille du Marcassin Hurleur hein. jvhap

Citer«  C'est vous qu'on appelle le Maître des Saucisses ?

Si c'est un vrai surnom et pas juste Icar-Deng qui essaye de traduire Mastersausage, véto. jvhap

Citer- Un nom qui ne manque pas de piquant pour le patron d'un bordel, il faut l'avouer.

... Véto levé ! jvrire

Citer- Bon écoutez, je vous laisse, allez, la moitié de votre or et vous me faîtes cette liste sans faire d'histoire. Ça vous va. »
L'aubergiste remarqua que cette dernière phrase n'était pas une question. « ...Oui votre Divinité.

J'aimerais dire que c'est quand même assez violent mais bon, je m'en tire mieux qu'avec ce que tu avais décidé précédemment. jvhap
Et au moins ça m'évite de devoir réécrire le passage de mon chapitre où je montrais Kogan se faire confisquer son or.

Citer« Monsieur Kogan ne peut pas vous recevoir ! déclara-t-elle à un rythme très rapide. Enfin il n'est pas là. Enfin pas le soir. Il quitte l'auberge très tôt. » Elle recula légèrement. « De toute façon on va fermer. » Elle recula encore. « Et puis on est complet. »

Keshan, cette brave petite !  jvcute

CiterElle voulut claquer la porte, mais étonnamment la porte ne fit pas ''CLAC''.

Et merde.

Citer« Espèce d'enfoiré ! »

ET MERDE.

CiterRegarde ce que j'ai trouvé coincé sous le matelas du lit sur lequel on a joué ! »

Fiouuuu !  jvfou

CiterIls faillirent commander un dessert mais renoncèrent quand ils apprirent que c'était un gâteau à la bière et aux champignons.

Kogan qui gère tellement peu le côté "auberge" de l'auberge qu'il ne sait même pas ce qu'il y a au menu. jvhap
J'espère que Morul va payer quand même.

CiterC'est marrant, se dit-il, j'aurais juré avoir entendu des gens baiser à l'étage de chez Kogan, y'a vraiment des gens pas gên...
 Il reporta son regard vers les étoiles. Soudain il eut un déclic.

ET MERDE.

CiterTu t'es jamais demander pourquoi on appelle ces montagnes les ''Montagnes du Saucisson'' ?
 - On appelle pas du tout ces montagnes les ''Montagnes du Saucisson

jvrire  jvrire  jvrire

CiterIl mit alors à sa bouche le Piccolo du Temps et joua les premières notes de la mélodie célèbre...

Ok j'ai pas vu le moment où ça a basculé.  jvnoel

Citer« Je tire le premier. Toi tu t'occupes de Scar. Et par ''t'occuper'' j'entends bien...
 - Reçu. »

Je l'avais senti venir putain !  jvrire

Citer« Je vous assure on est là pour votre bien ! clama le trappeur. Tenez, d'ailleurs faîtes gaffe, y'a un espèce d'homme-caméléon chelou qui vous suit !
 - EH, SPOILER ! » cracha une voix. « VOILÀ T'AS TOUT GÂCHÉ ! J'ME TIRE ! »

Ok ça vient de basculer en chapitre troll !  jvrire

Citer- J'AI SOUMIS TOUTES LES PEUPLADES AVEC MES INVENTIONS ! continua McTruman.  La Roue d'argent s'est inclinée devant mes thermomissiles à ressorts ! J'ai capturé un putain de démon de brume et je m'en sers pour faire avancer ma locomotive ! Mais il me manquait un seul objet pour accomplir la phase finale de mon projet !

Je crois que je préfère cette réalité alternative !  jvrire 
On devrait faire un spin-off de Morul et Kogan avec le Piccolo du Temps qui traversent les différentes versions de Cornedebouc en mode Rick & Morty ! jvrire jvrire jvrire

Citer- ON M'APPELLE ISTAM ET JE BIP COMME UN TAM-TAM !
 - Quelle horr... Attends, pourquoi il a des or...
 - OUAIS BAH TOUT LE MONDE PEUT SE TROMPER HEIN ! 

jvrire  jvrire  jvrire

Citer« Nom d'une couille métaphysique, ce sont des nains primitifs ! comprit soudain Kogan. Regarde, c'est comme des grands singes, mais avec une espèce de barbe qui se démarque de la fourrure !
 - N'importe quoi ! Impossible que les McTruman remontent à aussi longt...
 - CETTE FOIS ON T'A EU, GROG OG TRUH-MUN !

Ok c'est VRAIMENT une lignée ancienne !  jvrire  jvrire  jvrire  jvrire  jvrire

Citer« MORUL ! » hurla Kogan en se précipitant vers l'agresseur avant... d'avoir un pet de cerveau. « Morul ? »

Il ne put jamais parfaitement comprendre la situation puisque Kogan qui s'était faufilé derrière lui brisa la nuque.

Bon t'as vraiment plagié Rick & Morty en fait. jvhap

CiterKeshan observait d'un œil circonspect les deux cousins pris de convulsion, en train de baver au fond d'un caniveau. Après quelques secondes d'hésitation, elle se dirigea vers la poubelle la plus proche et y jeta discrètement les champignons qu'elle avait cueilli dans l'après-midi. C'est vrai qu'ils avaient une drôle de tête en y repensant.

Merde les champignons, c'était donc ça. Je m'attendais à une fuite dans les réserves de gaz d'Obseroche ou un truc comme ça. jvnoel


CiterRéconciliation entre McTruman et Morul

Mine de rien, c'est un aspect du début du récit qui me manquait dans les chapitres récents, cette complicité entre McTruman et Morul pour faire les 400 coups. Content de voir qu'ils se sont rabibochés.  jvsnif

CiterOui, rien qu'avec les rubis il pourrait se cogner brutalement contre quelqu'un et tomber sur les fesses.

On dira ce qu'on veut sur les expressions des Obserochois, mais au moins elles ont un semblant de sens. jvhap

CiterBisan leva les yeux. Un nobliau à l'air grave le dominait du haut d'un robuste poney de trait. Derrière lui, une petite troupe hétéroclite le dévisageait.
Il se releva et s'épousseta.

Dites moi que ce nobliau est...

CiterScar Angeenlarme marchait d'un pas souple

*John Cena's Theme starts playing*

YES PUTAIN !  jvfou
On avait les gags, l'histoire principale qui avance, du lore qui est donné, les relations entre les personnages qui se développent, le caméo d'Istam, il manquait plus que Scar et on a le chapitre parfait !  jvfou  jvfou  jvfou

Et j'a-do-re quand on a les pensées du personnage qui expliquent son raisonnement en mode Sherlock Holmes, ça va excessivement bien à Scar, il faudrait lui faire ça plus souvent.  stkperfectkogan

Citer- La ferme, misérable créature, grinça Scar.
 - Et beh... Quoi ? »

L'Ecorché qu'il venait d'insulter sortit du rang et s'approcha de lui. Le cercle se faisait de plus en plus bruyant.

 « À qui tu parles comme ça, enfoiré ? Tu crois vraiment que t'es en position pour faire le malin ?

Trois coups. Deux au bras, un au thorax. »

Facilement dans le top trois des passages les plus classes jamais écrits sur Scar AngeEnLarme...  jvbave

Citer« Ceux qui m'ont défié ont vu leurs biens brûlés, leurs familles massacrés, leurs noms salis, il n'est resté rien d'eux pour remplir les pages de l'histoire. Rien que le feu et la ruine. »

Spoiler: MontrerCacher


CiterNul ne sait quelles autres horreurs il aurait été capable de faire si à ce moment  précis un gigantesque trône royale en serpentinite ne s'était pas écrasé sur lui à deux cents kilomètres heures.

McTruman père vient d'inventer la catapulte de Tchekhov. jvhap

Eeeeet... je voulais faire bref parce que j'avais pas beaucoup de temps mais j'ai pondu un pavé. Tant pis. jvhap

PS : Tu as fait beaucoup de fautes comparé à tes chapitres récents. Mais je te pardonne.  jvoui

Allez, plus qu'à lire toutes les réactions.
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Déc 04, 2018, 04:49 pm

Citation de: Usul le Déc 04, 2018, 07:34 amJe soupçonne Scar d'être au courant. jvhap

jvrire jvrire jvrire

Citation de: Cody le Déc 04, 2018, 01:42 pmQuant à Alex, il aurait sans doute fait comme toi mais en plus à un moment Lalad il fait un prout.

Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Déc 04, 2018, 06:22 pm
Bon dans l'ensemble tout le monde a l'air d'avoir bien aimé, ça valait le coup d'avoir sacrifié quelques sessions de For Honor.  stkosjoie

CiterPar contre j'aime pas trop quand le chapitre s'adresse directement au lecteur, je sais pas pourquoi. Tu fais souvent ça j'ai l'impression. jvhap

Moi j'aime bien à petite dose, mais j'ai pas l'impression de le faire si souvent que ça.  jvnoel

CiterMais la vache, la capitale se trouve à 1000 kilomètres de Cornedebouc ? Ça fait bizarre de se dire ça.

Pour une colonie, c'est assez normal en y réfléchissant.
...D'ailleurs maintenant que j'y pense, on pourrait même penser que Cornedebouc n'a été fondée que pour agrandir fictivement les frontières du Pilier Pointu comme le dernier des sagouins.  jvnoel

CiterOk j'ai rien dit, aucun n'est classe. jvhap

En même temps il doit bien y avoir une raison au fait que leurs royaumes se pètent la gueule.
Enfin en tout cas c'est probablement l'une des raisons.

Citer(surtout si les Falaises d'Obsidienne s'en mêlent aussi)

Ça par contre il n'y a aucune chance que ça arrive. Vu la politique d'Obseroche, elle serait limite capable de s'allier aux Trompois si ces derniers leur offraient des traités commerciaux plus alléchants que leur confrères. jvnoel
Et puis si Icar-Deng est encore là à se geler les couilles dans un trou paumé au lieu d'attaquer, c'est justement parce qu'il veut pas se manger sur la gueule tout un continent coalisé.

CiterIstam ce suceur bordel ! Impatient de voir la réaction d'Usul !  jvrire

Hypocrisie over 9000, Istam veut vraiment récupérer sa hache.  jvhap

CiterPS : Tu as fait beaucoup de fautes comparé à tes chapitres récents. Mais je te pardonne.  jvoui

Sérieux ? Merde j'ai relu plusieurs fois pourtant !

Spoiler: MontrerCacher
Cela dit, les notes pour moi même entre crochets que j'ai oublié d'enlever en disent long sur l'efficacité de ma relecture. jvhap


Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Notaproblem le Déc 04, 2018, 07:13 pm
J'ai pas osé le dire, je sais à quel point je peux puer la merde en fautes.
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Déc 04, 2018, 08:55 pm
CiterÇa par contre il n'y a aucune chance que ça arrive. Vu la politique d'Obseroche, elle serait limite capable de s'allier aux Trompois si ces derniers leur offraient des traités commerciaux plus alléchants que leur confrères. jvnoel

Je ne vois pas pourquoi il n'y a aucune chance que ça arrive. Si le Conseil Oligarchique se sent menacé par la présence des Trompois (ils viennent de se faire envahir par une armée de rongeurs, une armée d'humains encore plus nombreuse risque de les faire flipper un peu aussi, même s'ils sont moins OP), il n'y a aucune raison pour qu'Obseroche profite de l'alliance des deux royaumes nains pour se joindre à eux et aider à combattre les humains.  jv:(
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Déc 04, 2018, 10:19 pm
Je pense que pour qu'Obseroche se sente menacée par la présence des Trompois il faudrait que ces dernières se trouvent directement sous les remparts en demandant la réédition.  jvnoel
Et pour cause : ils ont une confiance aveugle en l'imprenabilité de leur forteresse, confiance probablement méritée, d'ailleurs.
Non vraiment, pour moi Obseroche ne s'est jamais mêlée à aucune guerre tant que personne ne touchait à son territoire et je ne suis même pas sûr qu'une armée revêtue d'obsichalque ait jamais quitté l'intérieur de la cité. Et c'est la raison pour laquelle personne ne vient l'emmerder. Par contre elle serait complètement capable de payer des mercenaires pour faire le travail à sa place si jamais elle y trouvait un intérêt économique quelconque et qu'elle avait la certitude qu'on ne puisse pas remonter de façon trop évidente à elle.

Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Cody le Déc 05, 2018, 12:30 pm
Encore une fois, j'ai du mal à croire qu'Obseroche ne se sente pas menacée par les Trompois. Ils viennent d'envahir une forteresse avec un casus belli à deux balles (qui était à la base destiné à Obseroche en plus), ils disposent d'une armée immense et d'éléphants de guerre géants (je veux bien que les portes d'Obseroche sont solides mais quand même...). L'obsechalque est bon, mais pas  magique. Si Obseroche est assiégée, le Conseil ne pourra pas lever le siège et ce ne sera qu'une question de temps pour que les Falaises tombent, d'autant qu'ils dépendent fortement de l'extérieur. Ajoute à ça que grâce à Kogan, Icar-Deng a entendu parler de l'obsechalque et sait où en trouver beaucoup, il a à la fois un motif officieux et un motif officiel pour malmener les Falaises.

Personnellement je n'avais pas prévu de faire participer Obseroche, mais je ne comprends pas pourquoi tu es si catégorique sur le fait que la ville ne se sent pas concernée par tout ça.  jv:(
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Déc 05, 2018, 05:30 pm
Ça vient d'un fantasme en fait.
Aucune armée n'a jamais mis en danger Obseroche, alors ils sont persuadés que ça n'arrivera jamais. Une sorte de prophétie auto-réalisatrice, tu vois.

CiterSi Obseroche est assiégée, le Conseil ne pourra pas lever le siège et ce ne sera qu'une question de temps pour que les Falaises tombent

Ça marche "assiégée" pour une forteresse naine ? Je veux dire, les nains font pousser leur nourriture en intérieur, donc bon...  jvhap
Nan ça c'est même une vraie question. Comment tu prends une forteresse naine ? Comment c'est même possible ?

Spoiler: MontrerCacher
Je suppose qu'il faut un ou deux démons, en tout cas c'est la théorie d'Usul.  jvnoel


Après c'est sûr que c'est mauvais pour les affaires. C'est pour ça que je dis qu'il est possible qu'Obseroche envoie une compagnie de mercenaire filer un coup de main si grosse bagarre il y a.

CiterPersonnellement je n'avais pas prévu de faire participer Obseroche, mais je ne comprends pas pourquoi tu es si catégorique sur le fait que la ville ne se sent pas concernée par tout ça.  jv:(

Pour ça en fait. Je vois Obseroche comme vraiment isolationniste, et je veux vraiment pas que quelqu'un finisse un chapitre par "Acculés, Thikut et Lalad recommandaient leurs âmes aux dieux lorsque se dessinèrent du haut de la colline des milliers de silhouettes tout d'obsichalque vêtues   ". Après si quelqu'un veut vraiment le faire il le fera mais je lâcherai assurément une méga poker face.  jvnoel

Je sais pas, qu'en pense les autres ?
J'aime bien multiplier les avis, et pis c'est intéressant.

Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Ange_Pleureur le Déc 05, 2018, 05:50 pm
Dans la version 1.0 les ennemis viendront t'assiéger avec des béliers et des pioches, l'état de grâce en mode "je ferme tout et j'attends que ça se calme en faisant pousser mes champignons" ça ne durera pas éternellement jvhap
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Déc 28, 2018, 11:42 am
Au fait Usul tu n'as toujours pas lu du coup... ?  stkmurul

stkursulcrepier  À vrai dire si, j'ai bien aimé, mais je n'avais rien à ajouter de plus que les autres.  

Ah ok, et bien content que ça t'ait plu.  stkperfectmo


Spoiler: MontrerCacher
De toute façon on est tous qu'une seule et même personne qui entretient le forum à elle toute seule, alors pourquoi s'emmerder à changer de pseudo ?  stktruhmuhn
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Déc 28, 2018, 12:48 pm
Non, je n'ai toujours pas lu (ni le dernier chapitre d'Ange) et je ne pense pas le faire.
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Déc 28, 2018, 12:49 pm
¯\_(ツ)_/¯
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Déc 28, 2018, 12:55 pm
Désolé, je suppose que tu avais passé du temps sur ce chapitre.  jv:-(

Dis-toi qu'au moins tu évites le post de deux kilomètres de long qui pointe la légère incohérence avec une ligne d'un de mes chapitres et génère deux pages de discussions agitées.  jvhap 
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Déc 28, 2018, 12:58 pm
Tout va bien pour toi Usul, tu es sûr ?

Tu peux nous parler, tu sais.   jvhap
Et je t'aime bien quand même, hein, même si tu veux abandonner Cornebouc.  Chacun fait comme il veut après tout. stkponyshrug

Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Déc 28, 2018, 01:11 pm
Tout va bien, oui. Si tu parles uniquement de mon abandon de Cornedebouc je pense que c'est essentiellement dû à la lassitude accumulée après avoir écrit trois chapitre pendant que personne d'autre ne postait, ajouté à deux ans d'attente d'un signe d'Ange et dans une moindre mesure d'une évolution de la situation de manière à ce que je puisse poster sans avoir l'impression d'être le seul à écrire. Je sais que maintenant la moitié de ce que je dis n'est plus valide mais je n'ai plus envie, c'est trop d'attente sans garanties de pouvoir seulement arriver où je veux en venir.
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Oct 31, 2019, 10:57 am
"comment j'en suit arrivé la ?" se demanda Moroul.
la moitié de la forteresse venais encore de lui tombé sur le côté de la figure. il voyait la lumière au bout du tunel mais son bras était coincer sous un rocher. Il apellait désespérément à l'aide, mais qui lui répondrait ?

Etaisse la fin du trappeur une bonne foi pour toute ?!

a suivre....
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Usul le Oct 31, 2019, 01:17 pm
stkperfectur
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Alex_Truman le Nov 01, 2019, 07:04 am
J'ai su dès que j'ai vu que le topic était remonté. jvrire
Titre: Re : RP – Cornedebouc
Posté par: Kait le Nov 01, 2019, 06:11 pm
Ce qui prouve encore une fois que Truman nous lit toujours de façon régulière mais nous ignore de bon cœur.  jvnoel