Déc 14, 2018, 02:57 am

Nouvelles:

La résurrection d'un forum pour la migration d'une communauté ! New settlers have arrived !

Lalvîr "Southstar", la tour des losers

Démarré par Lefouin, Jan 21, 2018, 01:54 am

« précédent - suivant »
En bas

Lefouin

Jan 21, 2018, 01:54 am Dernière édition: Jan 21, 2018, 02:31 am par Roguelike.fr
PROLOGUE

A la base, je voulais faire un post RP étou, mais il s'est avéré que l'aventure que je m'apprête à raconter (et à jouer, parce que je suis toujours en train de jouer) est beaucoup trop ridicule pour être racontée sérieusement.

Tout commence alors que je décide de me remettre à Dwarf Fortress. Je veux faire une forteresse centenaire ! Et je veux le faire dans des conditions devant lesquelles je ne me suis jamais confrontés. J'opte pour une forteresse dans un biome glacé et sinistre.

Oman Artuk, Royaume des tempêtes: MontrerCacher


Je tombe sur un monde plutôt rigolo. Au nord, les nains côtoient les elfes dans une cohabitation qui doit être je l'imagine difficile. Mais dans le climat rude, humide du sud, dans les boues de Jade, l'atmosphère est plutôt morose.

Cartes détaillées: MontrerCacher

En rouge, la zone de l'expédition. Les toundras hantées des "Blizzards Ensorcelés".




Les relations sont plutôt tendues entre les nains, les humains et les gobelins du coin qui se disputent chacun une large parcelle de ces grandes plaines nuageuses et qui tâchent les bottes.



L'objectif de mes nains est fixé : coloniser les toundras diaboliques du sud, avant que les gobelins du démon ne s'en emparent. Une tour sera construite, un édifice qui éclairera de sa lumière l'ensemble de cette zone, afin d'y apporter la pureté.

twLUL

L'expédition de Lalvîr "L'étoile du Sud" est lancée.



EPISODE -2
Retour à la réalité

Zone de départ: MontrerCacher




Je suis encore plein de naïveté mais je ne suis pas stupide. Je sais que la zone est dangereuse et que le climat est mortel. Je commence à dresser les plans de la partie initiale de ma forteresse, de la même façon que je fais tous les autres. Naïvement je place l'entrée de ma forteresse contre la colline "parce que c'est plus zoli comme ca".

Rapidement je constate la présence d'un groupe de cerfs zombifiés. What a big deal, pensais-je alors. J'ai 8 chiens et 1 chasseur armé. Je nomme mon chasseur chef de la milice en préparation. Un des cerf s'approche trop près de ma forteresse et il se passe alors quelque chose que je n'avais pas anticipé.

Tous le monde s'enfuit de terreur ! Même l'archer, même les chiens. Le pauvre chien qui n'a pas eu le temps de sauter se fait directement défoncer la gueule par un élan de l'enfer. Un mineur court pour l'aider, inflige quelques coups à la créature, mais tel un marcheur blanc celle-ci lui renvoies des gros coups de sabots qui le neutralise. Pendant ce temps, les autres nains - sauf les mineurs - cours de façon anarchique dans la plaine, attirant de la même façon tous les prédateurs du coin. CUT



EPISODE -1
La persévérance est une qualité, même quand on est con

Fort de mes récents accomplissements, j'ai encore en moi la flamme de la bravoure. Je redémarre mon jeu pour reprendre à l'initial save. Cette fois ci je ne perds pas une seconde, je creuse un trou directement en dessous du chariot et je décharge tout après un long tunnel, qui me servira de zone tampon avec la surface, le temps de pouvoir fermer l'issue. Tous se passe bien à priori, j'ai même le loisir de commencer les plantations, quand soudain :

Spoiler: MontrerCacher
En haut à droite


Une meute de loups morts-vivants converge vers la zone. Je les avais déjà vus, mais ils ont l'air d'avoir pris le cap du chariot, comme je le craignais. Ni une ni deux, je déclare l'alerte et je confine tous le monde dans le trou, après avoir même pas déchargé la moitié du chariot.

Les loups font leur petit bonhomme de chemin et je sers les fesses - et mes nains aussi j'imagine - pour que mon tunnel soit suffisamment long. En bas, les nains sont en compagnie des chiens et des chats, enveloppés dans des couvertures, à attendre que les hurlements terrifiants des loups d'outre-tombe cessent.

Les loups finissent effectivement par passer juste au dessus du trou, mais sans enquêter dessus. Dès qu'ils sont à une distance que je juge safe, je réordonne le déchargement du chariot. Ca progresse un peu, quand je commence à voir que les loups décrivent une courbe et commence à revenir mon chariot ! Mais elles vont pas nous lâcher ces saloperies ? Le manège dure pendant quelques jours, et j'arrive finalement à décharger le chariot.

Pendant que ceci a lieu, le reste du groupe commence à creuser la terre tantôt poisseuse tantôt gelée pour y établir un semblant de ferme. Par chance, les champignons que les nains mangent ne sont pas sensibles à la température glaciale de l'abri de fortune. J'établis également un atelier pour le trappeur du groupe, qui a obtenu quelques compétences dans le domaine au cours de ces nombreuses expéditions dans le Grand Sud. Quelques lits sont fabriqués, avec le bois qui a été emporté de la forteresse-mère.

Un groupe de taureau zombifiés succède au loups. Ce n'est pas très grave, on a fini de décharger de toute façon.

Alors que tous semble se passer pour le mieux, je décide de commencer à creuser. Il nous faut de la pierre pour pouvoir songer à aller plus loin. Alors que les nains viennent à peine de creuser sur 1 mètre, ils commencent à trouver de la pierre dangereusement humide. On n'était au courant qu'il y'avait une nappe phréatique, alors c'est pas un drame.

Une structure est mise en place. La manouvrière, déjà périlleuse en temps normal quand on a pas tous l'équipement nécessaire, est rendu d'autant plus difficile qu'il va falloir remonter à la surface pour isoler suffisamment de pierre pour combler une partie de la nappe phréatique. Alors que les travaux viennent de commencer, personne ne remarque l'absence de Goden au moment de souper.

Début de Forteresse: MontrerCacher


Au moment de recommencer à travailler, le lendemain, un hurlement de terreur parvient du puit de la structure. Deux mineurs viennent de retrouver Goden, pâle, avec la chaire bleue et spongieuse, doublée de volume, caractéristique des noyés. Son corps désormais cadavre s'agite, tentant désespérément d'attraper les pieds de son collègue alors que celui ne faisait pas attention. Elle a du probablement glisser et s'est noyé sur le coup dans cette eau froide comme le toucher d'une Liche.

Honnêtement, j'ai pas l'envie de continuer à jouer avec un mineur en moins qui certes, si inoffensif, devra m'obliger à déplacer tous le chantier.



Dans un prochain épisode, peut être serait-je enfin capable de démarrer une partie ?  jvhap

Usul

Une forteresse centenaire ?  jvouch Tu vas devoir limiter la taille de la population. jvhap

Ton deuxième essai me semblait bien parti, c'est dommage que tu aies abandonné. Tu rencontreras forcément ce genre d'obstacles dans une zone hantée, il y aura toujours un nain que tu devras emmurer et une zone que tu devras abandonner au moins temporairement.

J'attends la suite, je suis certain que l'étoile du sud finira par briller suffisamment fort pour attirer des gobelins. jvhap

Alex_Truman

...et c'est là que je réalise le manque du sticker en train de manger du pop-corn de jvc. :-/
Sinon, bon courage. Atteindre les cent ans est assez hasardeux, et la durée de jeu peut tendre vers l'exponentielle à cause de la chute progressive des FPS. :-|

Usul

Citation de: Alex_Truman le Jan 21, 2018, 07:55 pm...et c'est là que je réalise le manque du sticker en train de manger du pop-corn de jvc. :-/

Propose-le à Fouin et il l'ajoutera surement. C'est exactement l'avantage d'avoir un forum à nous. jvhap

Alex_Truman

Ca viendra si je décide de m'impliquer plus sur ce forum. jvhap

HungarianCerveza

Fév 18, 2018, 12:04 am #5 Dernière édition: Fév 28, 2018, 07:54 pm par HungarianCerveza
Est-ce qu'il y a ne serait-ce qu'UN truc dans ta forteresse qui n'est PAS zombifié au bout de 3 jours ?  kkermit
"Je vais accrocher une carte du monde chez moi. Ensuite, je mettrai des punaises aux endroits où je suis déjà allé. Mais d'abord, je vais devoir voyager dans les deux coins en haut de la carte, pour qu'elle ne tombe pas par terre."
- Mitch Hedberg

En haut