Déc 14, 2018, 02:30 am

Nouvelles:

La résurrection d'un forum pour la migration d'une communauté ! New settlers have arrived !

Le labo de pixel

Démarré par pixel, Jan 24, 2018, 02:39 pm

« précédent - suivant »
En bas

Usul

Citation de: pixel le Avr 13, 2018, 10:47 amj'aurais pus le faire en c++ avec une lib 2d, mais avec l'unreal engine j'ai un export facile vers les smartphones et si je veux ajouter des trucs plus complexe,une partie de gameplay 2d/3d par exemple, j'aurais bien plus de facilité ( pathfinding, blackboard, animations,etc.) et donc un gros gain de temps, sachant que j'abandonne beaucoup de projet plus j'avance vite et plus j'ai de chance de le finir avant de me rendre compte que le jeu sera chiant :3

Pas faux, c'est sans doute plus facile à faire évoluer.

Et je te comprend pour la motivation. jvhap

Citation de: pixel le Avr 13, 2018, 10:47 amsi vous avez des idées comme des missions avec leurs effet (envoyer un agents détruire des éléments de propagande ce qui diminue le soutient du partie en place par exemple) ou de gamedesign ( comme le hacking par exemple) hésitez pas.

Le hacking dans les jeux vidéos ou les films, c'est toujours un grand moment. jvhap

Je n'ai pas d'idée qui me viennent immédiatement mais si j'ai une inspiration soudaine je ne manquerai pas de poster ici. jvoui

Edit : Je ne pense pas avoir rêvé le post de Cody, mais je n'ai pas eu le temps de le lire. jvhap

Cody

Bah ce qui serait cool c'est qu'au lieu d'avoir un principe déjà défini, comme le communisme, le joueur puisse lui-même élaborer l'idéologie de son mouvement, à mesure que celui-ci prend de l'ampleur. Ainsi on aurait une forme d'arbre idéologique avec différentes branches, et chaque fois que le groupe dépasse un nouveau palier en nombre d'adhérents, il y a une sorte de réunion pour discuter l'évolution du mouvement et le joueur peut choisir une nouvelle idée.
Du coup en fonction de la direction qu'il donne à sa révolution, ça va ajouter des objectifs qu'il doit atteindre pour gagner, mais aussi l'organisation du parti. L'objectif de base, ce sera forcément de faire en sorte que son mouvement accède au pouvoir. Mais supposons par exemple que le joueur s'oriente vers un mouvement paramilitaire, ça va ajouter des objectifs, il devra en plus atteindre un certain nombre de membres dans la milice privée du mouvement, en enrôlant, en faisant de la propagande, en dépensant des fonds pour recruter des mercenaires... S'il s'oriente vers une idéologie religieuse, il devra faire en sorte de réduire le nombre de pratiquants de religions adverses, en faisant des attentats dans leurs lieux de culte, en menant des campagnes de peur contre elles, en harcelant leurs hauts dignitaires...
Mais ça va aussi modifier le fonctionnement de son mouvement. Par exemple s'il lui donne une direction autoritaire, il pourra mener des actions plus rapidement et efficacement, mais ça peut faire peur à l'opinion public. Si au contraire il part vers une idéologie un peu libertaire ou anarchiste, ça pourrait plus plaire à la population mais en même temps ce sera plus compliqué de mobiliser les adhérents pour faire des coups d'éclat.
Et bien entendu, en fonction des idées adoptées par le parti, ça va attirer ou au contraire repousser certaines catégories de la population. Une idéologie qui en effet s'apparente au communiste va forcément plaire aux classes sociales basses et moyennes. Un parti qui se tourne vers une religion assez répandue dans le pays va peut être d'avantage attirer des milieux conservateurs.
Résultat, plus le mouvement du joueur gagnera en influence, plus il devra user de ses nouveaux moyens pour séduire les classes de la population qui ne sont pas forcément très interpellées par ce qu'il propose, et déstabiliser la situation du pays pour servir ses intérêts. Si le mouvement veut exalter un esprit nationaliste chez les gens, alors il pourra organiser des attentats ou des incidents diplomatiques en essayant de faire accuser les pays voisins. S'il cherche à rassembler les classes populaires, alors il pourra tenter d'endommager l'économie pour que les gens aient moins confiance envers le système en place.
Du coup à chaque nouvelle partie, le jeu génère une "région" avec une population donnée, et disant "tel pourcentage de la population appartient à telle religion", "tel pourcentage sont des ouvriers", "tel pourcentage a fait des études supérieures", "tel pourcentage sont des patrons", "tel pourcentage travaille pour telle grosse compagnie", etc... Ça définirait aussi quelles sont les religions présentes dans la région, les grosses sociétés, qui sont les pays voisins et quelles sont les relations entretenues avec eux, le jeu générerait des personnalités à la tête des médias, des entreprises, du gouvernement, des cultes... que le joueur pourrait prendre pour cible, corrompre, séduire, harceler... Ainsi chaque partie serait différente, chaque région aurait un climat social différent et ce serait au joueur d'analyser quelles idéologies lui permettraient d'atteindre le pouvoir, quelles actions pourraient faire pencher l'opinion public en sa faveur.
Au final une action organisée par le mouvement se déciderait en suivant ces étapes :
-Définir la nature de la mission (faire exploser une bombe, faire des affiches de propagande, kidnapper quelqu'un...)
-Choisir la cible (faire exploser la bombe dans une église, ou chez une personnalité ennemie, faire les affiches pour soi-même ou pour au contraire attaquer quelqu'un, prendre en otage des membres d'un parti adverse ou enlever le PDG d'une grosse entreprise...)
-Choisir qui on essaye de faire accuser (assumer l'action, ou ne pas la revendiquer, voire laisser des preuves pour faire accuser une religion, un pays étranger, un groupe ennemi...)
-Des options facultatives en fonction de la nature de l'action (pour une bombe, la possibilité de faire un attentat suicide pour obtenir un martyr à sa cause et exalter ses propres troupes; pour un kidnapping, fixer le montant d'une rançon ou des conditions de libération)
-Le choix de faire jouer ses relations ou d'utiliser des bonus (si par exemple lors d'un attentat à la bombe dont on tente de faire accuser un pays ennemi, le parti  menace ou corrompt le chef de la police, alors il y a moins de chance que le véritable auteur de l'attentat soit découvert; si on veut faire des affiches et que le propriétaire d'une entreprise d'impression est sympathisant du mouvement, alors ça coûte bien moins cher)

Ça permet des subtilités, genre si le parti milite pour une religion A, il peut organiser une attaque sur des adeptes d'un culte B en faisant accuser les membres du culte C. Résultat les mecs de B ont peur, et en plus ça attire les foudres de l'opinion public envers C.

CiterEdit : Je ne pense pas avoir rêvé le post de Cody, mais je n'ai pas eu le temps de le lire. jvhap

Désolé je voulais développer un peu plus et j'avais vu que tu étais en ligne donc j'ai supprimé pour pas que tu répondes à un message obsolète. jvhap
Un jour Chuck Norris et Notaproblem ont fait un bras de fer. Le perdant devait faire l'objet de blagues nulles pour l'éternité.

Usul

Tiens il est de retour. jvhap

En haut