Déc 14, 2018, 02:32 am

Nouvelles:

La résurrection d'un forum pour la migration d'une communauté ! New settlers have arrived !

[Récit] Othilvabok, de sous-merdes à héros

Démarré par HungarianCerveza, Mar 04, 2018, 06:23 pm

« précédent - suivant »
En bas

HungarianCerveza


Spoiler: MontrerCacher
Comme sur le forum de JVC, j'ai eu l'idée de narrer mes carabistouilles sur Dwarf Fortress sous la forme d'une histoire racontée par un de mes nains, et agrémentée par mes dessins qualité Aldi jvhap Je suis un peu moins inspiré cette fois, mais j'espère quand même que vous apprécierez, et si vous avez des suggestions pour améliorer le récit, je suis tout ouïe jvoui


Episode 1 : Le Grand Débarquement


"Allez, on y est presque ! Continuez à marcher ! Il faut qu'on soit arrivés avant la tombée de la nuit !"

Comment fait-il ? Comment fait Urvad pour garder son optimisme et son énergie dans des circonstances pareilles ? On vient d'avaler plus de cinquante kilomètres de randonnée à travers la région, on a marché dans la forêt, dans le désert, dans les marais, on est couverts de saletés, on pue la sueur...et lui, il est aussi pimpant qu'au début de notre voyage. J'imagine qu'on ne l'a pas mis à la tête de notre expédition pour rien.

Le plus dingue dans tout ça, c'est que le discours motivateur d'Urvad a son effet ; aussitôt après ses petits encouragements, tout le monde s'est mis au pas de course. Et moi, ça m'énerve de voir tous ces gens qui font des efforts aussi facilement, comme si ça leur faisait plaisir. Sans déconner. J'ai jamais fait autant de sport de ma vie (...d'ailleurs vous pouvez retirer le "autant" dans cette phrase...), et pour une fois que je décolle mon cul du canapé, on m'envoie partir à l'aventure dans des contrées lointaines.

Là, vous êtes probablement en train de vous dire un truc du style "Mais enfin Narrateur, comment une lopette de ton espèce a pu aterrir dans une situation aussi cocasse, où une lopette de ton espèce n'a clairement pas sa place ?". Eh bien...laissez moi vous raconter un peu de mon histoire.


Ça, c'est Smaksmo Angstur, un continent sur lequel nous, les nains, vivons en harmonie depuis des siècles. Sur ces terres, nous cotoyons de nombreux humains, de nombreux elfes, et, MALHEUREUSEMENT, des gobelins. Pas s'inquiétude cela dit : ces petites merdes ne sont pas bien dangereuses. Ils sont justes très énervants.

Pendant longtemps, les civilisations naines se concentraient au nord-ouest de Smaksmo Angstur. Mais quand le roi Dodok IV prit le pouvoir, après que son prédecesseur succomba à une indigestion de shapododu (une plante typique de la gastronomie naine), il décida que notre communauté devait s'étendre géographiquement. Très vite, le roi avait composé une garnison constituée des meilleurs soldats de toute l'armée naine, et ce groupe d'élite fut envoyé vers le Sud, pour coloniser une région assez peu peuplée.

Malheureusement, cette garnison se fit bouffer par un ours-zombie-pirate.

Alors le roi forma un nouveau groupe d'élite, composé d'autres soldats expèrimentés, en vue d'une colonisation du sud du continent.

Malheureusement, cette garnison se fit bouffer par un loup-démon-extraterrestre.

Alors le roi forma ENCORE un nouveau groupe d'élite, composé ENCORE d'autres soldats expèrimentés, en vue d'une colonisation du sud du continent.

Malheureusement, cette garnison se fit bouffer par un vampire-ninja-socialiste.

Alors le roi, fatigué que la Nature ne tombe pas à court de combinaisons génétiques improbables, tenta sa chance une dernière fois, en rassemblant une dernière demi-douzaine de larbins qui ne s'étaient pas encore rendus compte que cette expédition pouvait peut-être s'avérer dangereuse. Vous l'avez deviné, c'est de cette expédition dont je fais partie. Et vous l'avez vu, la grosse ligne rouge sur la carte là-haut, c'était notre route.

Et là vous allez me dire : "okay mais si toi tu sais que cette mission c'est un traquenard, pourquoi tu t'y es engagé, sombre merde ?". La réponse est simple : mon meilleur ami Sigun. Il n'a jamais été une lumière, mais il a toujours eu envie de devenir un héros. Alors il a accepté de faire partie de la garnison, et moi, ne voulant pas le laisser crever tout seul, je l'ai suivi.

Au début, j'étais légèrement enthousiaste. Et pour cause : notre groupe est majoritairement composé de filles. D'ailleurs, voici l'effectif complet :


D'abord, il y a moi, Nish. Beau, fort, intelligent, rapide, précis, increvable, et surtout modeste.

Ensuite, il y a Sigun, mon meilleur ami. On se connait depuis des années, il m'a fait faire des choses invraisemblables par le passé, et il continue de m'en faire faire aujourd'hui. En revanche il n'est vraiment pas futé. Même moi, quand je lui parle, je me sens vachement intelligent.

Après, il y a notre chef, Urvad. Beau, fort, intelligent, rapide, précis, increvable...et en plus, blond. Il a toutes les caractèristique d'un personnage de fan-fiction écrite par une collègienne qui fait une poussée d'hormones. Toutes les filles de la garnison fantasment en secret sur lui.

Et puisqu'on parle des filles...

D'abord, il y a Mistem, l'équivalent féminin de Urvad. BEAUCOUP trop énergique, BEAUCOUP trop enthousiaste, BEAUCOUP trop amicale. Un peu conne sur les bords, mais très gentille. Son seul défaut, c'est qu'elle est vegane et qu'elle tombe dans les pommes dés qu'elle voit un bout de viande animale. Très pratique pour la mettre en veille et économiser de l'énergie.

Tosid, quant à elle, est l'opposée totale de Mistem. Sombre, mystèrieuse, discrète, elle cacherait un lourd passé, si je m'en tiens à ce que j'ai lu dans "Reconnaitre des personnages d'anime clichés pour les nuls". Tosid ne sourit que très peu, et toujours dans des situations incongrues. On ne sait même pas si elle a vraiment des émotions ; c'est probablement pas un hasard si elle est devenue chasseuse. Elle doit ressentir un espèce de plaisir à tuer des animaux.

Zan est notre cuisinière. C'est la grosse dégueulasse du groupe, absolument RIEN ne la dégoute, absolument RIEN ne lui fait honte. Je ne peux pas la définir autrement, c'est comme si il y avait écrit "être repoussante" en bas de son CV, dans la partie "centres d'intérêt". En revanche, quand elle est bourée, elle devient sérieuse, reponsable, et surtout, communiste.

Enfin, Tekkud est l'intello du groupe. Elle sait beaucoup de choses, elle est très intelligente et cultivée, on peut parler avec elle des heures durant...mais elle est chiante à crever. Même la tombe de mon chien Riri est plus fendarde que cette meuf.

En bref, voilà les nains que je vais fréquenter durant toute la durée de notre mission. Par ailleurs, je n'ai aucune idée du temps que va prendre ladite mission. De toute façon, dés qu'on se fera attaquer par la première bête féroce, je prendrai mon courage à deux mains et je fuierai comme un lâche, en prenant Sigun avec moi.


"Stop ! C'est bon, on est arrivés ! Déballez vos affaires, on installe le camp !"

Ah beh, avec tout ça, je me suis même pas rendu compte qu'on était arrivés, dis donc !

A la lumière de nos lanternes, on a monté une tente de camping, et on s'est fait une petite beuverie d'inauguration. Il était temps, j'avais soif bordel. Malheureusement, la bière de shapododu n'étant pas produite selon la norme du commerce équitable, Mistem a volontairement remplacé notre délicieux breuvage par une liqueur d'asperge bio. Cette salope. J'ai vomi sans même en boire.

Pour mettre de l'ambiance et démarrer la soirée, Urvad a sorti une guitare, et nous a interprété "Un peu plus près des étoiles", une chanson humaine très très ringarde. Mais bon, comme c'est Urvad qui la chante, ça n'a pas manqué de mettre toutes les filles en émoi. En vrai, il joue bien, mais j'ai la curieuse impression qu'il fait vraiment tout pour rendre les autres jaloux. Enfin surtout moi.

Plus tard dans la nuit, Sigun m'a fait remarquer que pour l'instant, on ne s'est toujours pas fait bouffer par une bête féroce, ce qui est, selon lui, le signé évident que notre expédition est "meilleure" que toutes celles d'avant. Il a pas tort cela dit : dans toutes les précédentes, je n'étais pas là.

Alors que je commence à peine à m'habituer au goût de la liqueur d'asperge (diluée dans du vinaigre, ça passe crème), un rugissement féroce se fait entendre au loin, et le brouhaha de nos discussions laisse place à un silence pesant. On se regarde, on commence à se demander ce qu'il se passe, on se remémore le récit des voyageurs précédents qui ont fini bouffés par des bêtes hostiles...et on flippe nos races.

C'est à ce moment-là que Tosid, qu'on n'a pas entendu de toute la soirée, se lève, un grand sourire aux lèvres, et lance un "Alors les nains, on va la tuer, cette bestiole ?"...

Tou bi continuaide
"Je vais accrocher une carte du monde chez moi. Ensuite, je mettrai des punaises aux endroits où je suis déjà allé. Mais d'abord, je vais devoir voyager dans les deux coins en haut de la carte, pour qu'elle ne tombe pas par terre."
- Mitch Hedberg

Cody

OMONDIEU !  jvcute  jvcute  jvcute

Du sexe, de la violence, du cynisme, des anachronismes parsemés de remarques déplacées sorties tout droit d'un Houellebecq et de dessins aussi comiques que fantasmagoriques ? JE DIS OUI !!!  jvcute

Je serais resté rien que pour shapododu, mais si c'est aussi abusé que la première saison je sens qu'on va bien se marrer ! jvrire2  jvrire2  jvrire2

Spoiler: MontrerCacher
Et j'espère que cette fois, on aura le droit à un peu plus de fan service niveau illustrations.
Un jour Chuck Norris et Notaproblem ont fait un bras de fer. Le perdant devait faire l'objet de blagues nulles pour l'éternité.

Zeropol

Mar 04, 2018, 08:24 pm #2 Dernière édition: Mar 04, 2018, 08:30 pm par Zeropol
Un vrai plaisir à lire et j'aime ton humour :D
ouaiting faur la suite

edit : +1 pour des dessins <3 Tosid

Kait

Du cul du cul du cul !  jvbave

Et sinon cool, j'attends la suite. jvhap

Usul

Une seconde ? jvcute 

Comme à mon habitude je vais lire ça en décalé mais je lirai. jvhap 

Yovador


HungarianCerveza


Episode 2 : Sodom


Les mugissements de la bête résonnent à des kilomètres à la ronde. Chaque cri que la créature pousse nous fait un peu plus frissonner, et à force de chier dans notre froc, il devient difficile d'avoir les idées claires. A travers le feuillage du buisson dans lequel nous sommes tous cachés, j'arrive à distinguer la silhouette de la bestiole : on dirait un espèce de loup, mais en plus gros. Rien que de le regarder, j'ai chié au froc, mais pour de vrai cette fois. On est dans le coin depuis même pas dix heures, et je me prépare déjà à décamper...

Seule Tosid, couteau de cuisine à la main, semble ne pas avoir peur. Elle, elle n'a qu'une envie : s'abreuver du sang de la bête fraichement égorgée. Ça me rassure de savoir qu'on a une dingue assoiffée de sang dans notre colonie, vraiment...

Après quelques minutes de silence qui nous paraissent PARTICULIEREMENT longues, Urvad prend la parole et essaye de nous rassurer.

"Bon écoutez les nains, on ne pourra pas vivre ici si on ne tue pas cette bestiole. C'est lui ou nous."
"Scandaleux !"
interrompt Mistem, "Ce n'est qu'un pauvre animal innocent, les braconniers le traquent déjà assez comme ça pour obtenir de l'huile de foie de morue, ou un truc comme ça !"
"Oh la vegane, ta gueule"
répond Zan dans toute sa finesse.

On commence alors à s'engueuler, et nos chuchotements au milieu des buissons deviennent de moins en moins discrets. Tosid, en bonne chasseuse, sait qu'il ne faut pas se faire remarquer par sa proie, alors elle essaye de calmer le jeu. C'est finalement Sigun qui s'en charge à sa place :

"TAISEZ VOUS, VOUS ALLEZ NOUS FAIRE REMARQUER !!!"


Le loup tourne sa tête vers nous. Il nous a vu, c'est obligé. N'écoutant que mon courage, je fuis comme un lâche avant de m'évanouir de peur.

Un peu plus tard, je me réveille dans la tente. Apparemment, en m'évanouissant, je suis tombé dans la tranchée qui nous sert de chiottes. Boaf, j'étais déjà sale de toute façon. A mes cotés, tous les nains se sont réunis dans la tente, et sont en train de réfléchir à un plan pour se débarrasser du loup. Mistem propose qu'on implante notre colonie ailleurs, pour ne pas perturber la faune locale. Tekkud, elle, propose de construire des systèmes de sécurité tout autour de notre forteresse. Et Tosid, naturellement, soutient qu'on devrait brutalement assassiner la bête.

Urvad, à qui revient la décision finale, opte finalement pour la paix. Enfin la paix...pour nous, ce qui revient à tuer la bête. On met rapidement en place une stratégie d'attaque, puis Urvad, en bon chef, nous lance un dernier discours motivateur avant de passer à l'acte.

"Nains, il ne faut pas voir ce canidé comme une menace, mais comme un défi ! C'est la pérennité de notre entreprise qui est testée ! C'est la façon qu'à la Nature de vérifier si nous, les nouveaux habitants, sommes prêts à nous adapter à cet environnement hostile ! Prenez vos armes, et allons choper cette créature !"
"Mais on n'a pas d'armes !"
répond Mistem du fond de la tente.
"Alors faites des bruits de sabre laser avec votre bouche en gigotant les bras ! Avec un peu de chance, la bête a déjà vu Star Wars !"

Et c'est ainsi que nous sommes sortis, dans la pénombre, armés d'un simple couteau de cuisine et de sabres lasers fictifs, pour tenter de tuer un loup qui ne nous a encore rien fait. D'ailleurs, quand nous l'avons trouvé, ce dernier était tranquillement en train de se lécher les couilles...le moment IDEAL pour lancer l'offensive.


Notre attaque n'a pas franchement convaincu le loup, qui est reste sur place sans sourciller. Apparemment, il n'a pas vu Star Wars.

"Chef !" s'exclame Sigun, "L'ennemi résiste à nos attaques !"
"Damned ! Bon les nains, on lâche rien ! Souvenez-vous de ce que vous avez appris à l'école !"
ordonne Urvad, de moins en moins en confiance.
"Moi j'ai appris à faire des gorges profondes !" dit Zan, toute fière.
"Wow Zan, pas la peine de te vanter, on n'a pas tous eu la chance d'aller dans un lycée catholique !"

Alors que notre groupe est sur le point de s'embrouiller une fois de plus, pendant que Tekkud tente une attaque de Faucon Millenium fictif sur le loup, ce dernier commence à bouger, pour aller...dans ma direction. L'animal a l'air étrangement content de me voir, alors que moi, je suis en train de vider le contenu de mes intestins rien qu'en le regardant. C'est quand il est arrivé tout près de moi, et qu'il a collé son museau contre mes guenilles que j'ai compris.

"Il semble attirer pour l'odeur de la merde !" dit Tekkud, balançant involontairement la punchline la plus violente de l'Histoire.

Mais l'intello a raison : à force de me chier dessus, et de tomber dans la fosse à merde, je porte maintenant sur moi une odeur infecte. Odeur qui, apparemment, plait beaucoup au loup. Maintenant, il me lèche mais sans me mordre. Je tends ma main pour lui caresser la tête, et l'animal se laisse complètement faire. J'ai du mal à croire que je suis en train de toucher de mes doigts le truc le plus terrifiant que j'ai vu de toute ma vie.

"Nish ! Tu as domestiqué le loup !" s'étonne Urvad.
"Oh c'est mignoooon. C'est ton chien maintenant !" lance Mistem. "Comment tu vas l'appeler ? Donne lui un petit nom mignon !"

Et donc, finalement, tout est bien qui finit bien. Nous sommes rentrés au bercail et nous avons passé une bonne (bien que courte) nuit de sommeil. J'ai un nouveau chien qui pourra nous défendre, on s'est débarrassé d'une menace sans verser la moindre goutte de sang, et surtout, j'ai une bonne excuse pour ne pas me laver. Dés demain, nous allons sérieusement commencer à creuser dans la colline. Je sens que notre séjour ici va être sympa.

Ah et pour ceux qui se demandent, j'ai appelé mon chien Sodom, comme le groupe.

Tou bi continuaide
"Je vais accrocher une carte du monde chez moi. Ensuite, je mettrai des punaises aux endroits où je suis déjà allé. Mais d'abord, je vais devoir voyager dans les deux coins en haut de la carte, pour qu'elle ne tombe pas par terre."
- Mitch Hedberg

Cody

Honnêtement, c'est rare que je le pense quand je fais un compliment sur ce forum, mais même si c'est super court c'est génial. On a du dessin de qualité et de l'humour. J'attends peut-être quand même un chapitre plus long histoire de voir enfin la forteresse naître. Mais surtout, surtout...

Citer"Wow Zan, pas la peine de te vanter, on n'a pas tous eu la chance d'aller dans un lycée catholique !"

Meilleure réplique qu'il y ait jamais eu sur tous les récits et fictions de cette communauté bordel ! jvrire2 jvrire2 jvrire2

Je lance une pétition. Puisque Truman a décidé de faire sa mauvaise tête, je propose qu'il soit viré de Cornedebouc et que Pablo/ Hungarian récupère McTruman. Je suis certain qu'il en ferait un bien meilleur usage. jvhap
Un jour Chuck Norris et Notaproblem ont fait un bras de fer. Le perdant devait faire l'objet de blagues nulles pour l'éternité.

Kait

J'ai explosé au coup des sabres lasers, bien joué jvrire2

Crowbar

Bordel, ce récit est vraiment goldé !  jvrire2 jvrire2 jvrire2

J'attend la suite.  jvhap

Yovador

C'est vraiment trop bien x'D

*attend toujours aussi patiemment la suite*

Yovador

C'est beaucoup trop bien x'D


*attend toujours aussi patiemment la suite*

Cody

C'est énormément trop bien x'D

*attend toujours aussi patiemment la suite*
Un jour Chuck Norris et Notaproblem ont fait un bras de fer. Le perdant devait faire l'objet de blagues nulles pour l'éternité.

Zeropol

 j'ai lu depuis un moment sur le phone et n'avait pas connecté lordi depuis un moment donc ne repond que maintenant :

Citer'"Ce n'est qu'un pauvre animal innocent, les braconniers le traquent déjà assez comme ça pour obtenir de l'huile de foie de morue, ou un truc comme ça !"


Lhuile de foie de loup galeux est tres recherchée car traite efficacement la chute des poils des orteils et les rhumatismes du phalus, tout le monde sait ca.




Citer"TAISEZ VOUS, VOUS ALLEZ NOUS FAIRE REMARQUER !!!"
Sigun, capslock !



Citer"Alors faites des bruits de sabre laser avec votre bouche en gigotant les bras ! Avec un peu de chance, la bête a déjà vu Star Wars !"
MOUHAHA ENORME !

CiterD'ailleurs, quand nous l'avons trouvé, ce dernier était tranquillement en train de se lécher les couilles...le moment IDEAL pour lancer l'offensive.
Je me sens toujours vulnérable dans ces moments là.

Citer"Chef !" s'exclame Sigun, "L'ennemi résiste à nos attaques !"
Incroyable XD


Citer"Moi j'ai appris à faire des gorges profondes !" dit Zan, toute fière.
"Wow Zan, pas la peine de te vanter, on n'a pas tous eu la chance d'aller dans un lycée catholique !"

Voila de quoi amadouer le loup

Citerpendant que Tekkud tente une attaque de Faucon Millenium fictif sur le loup, ce dernier commence à bouger, pour aller...

Me plait bien elle aussi :)

Citer"Il semble attirer pour l'odeur de la merde !" dit Tekkud, balançant involontairement la punchline la plus violente de l'Histoire.
1+1=2


CiterAh et pour ceux qui se demandent, j'ai appelé mon chien Sodom, comme le groupe.
D'ou le cri célèbre cri d'attaque, "Sodom, go ! mord !"

CiterTou bi continuaide
oui !

HungarianCerveza


Spoiler: MontrerCacher
Veuillez m'excuser pour le retard. Non seulement j'ai été très occupé cette semaine, mais en plus, j'ai dû réécrire 4 fois cet épisode jvhap


Episode 3 : La découverte


Moi qui m'attendais à ce que cette expédition soit un fiasco, me voilà bluffé. Deux semaines après notre arrivée dans la région, nous avions déjà bâti une petite forteresse qui peut presque subvenir à ses propres besoins toute seule. Et vu notre effectif restreint, il y a de quoi être fier. Certes, c'est pas le grand luxe, et il y a une myriade de possibilités d'améliorations, mais on a déjà installé tout l'attirail pour survivre un long moment ici. Et puis Sodom monte la garde en entrée, donc niveau sécurité, on est au niveau.

Aujourd'hui, Urvad et Mistem se sont levés tôt, ont pris leur pioche et sont partis travailler dés les premières lueurs de l'aube. Ils avaient dans l'idée de creuser une mine suffisamment profonde pour qu'on ait accès à plein de minerais rares, voire à des pierres précieuses, ce qui nous permettrait, sur le long terme, d'améliorer ENCORE la qualité de vie dans la colonie. Je ne sais pas ce que l'avenir nous réserve, mais tant qu'on aura des nains travailleurs, comme Urvad ou Mistem, pour faire le boulot à ma place, on peut dormir sur nos deux oreilles.

A peine ont-ils commencé à descendre les 4~5 mètres de profondeur que Sigun m'interpelle.

"Hey Nish, les deux peigne-cul sont partis, ça s'arrose !"


Et c'est ainsi que nous picolâmes. Sans la surveillance des deux seuls nains à peu près censés de la colonie, on a vite tendance à se laisse aller.

Cette petite beuverie improvisée ne passe pas inaperçue ; très vite, Zan, Tosid et Tekkud se joignent à nous, et nous voilà, tous les cinq, à vider des tonneaux entiers de liqueur de shapododu, au nez et à la barbe d'Urvad. Mes vêtements finissent imbibés d'alcool et je dégouline de partout, mais qu'est-ce que ça peut être agréable !

Quelques gorgées plus tard, nous voilà tous ronds comme des queues de pelle. Zan, qui devient communiste quand elle boit, proclame un discours sur la lutte des classes et le partage des richesses ; Sigun essaye de faire de la musique en tapotant sa bite contre une chaise ; Tekkud, d'un naturel timide, se met à nous parler de ses fétichismes, et Tosid part étrangler des marmottes à l'extérieur de la forteresse. Bref, encore une orgie réussie pour la forteresse d'Othilvabok.

Alors qu'on s'apprête à jouer au "cache-cache enculeur" (un jeu très pratiqué par les nains du marais), un bruit sort de la mine fraichement creusée par Urvad et Mistem...

"Wow ! Qu'est-ce que c'est que ce truc là !"
"Les nains, descendez, on a trouvé quelque chose !"


Sigun, le seul à avoir clairement entendu, répète alors à haute voix :

"Hey les nains ! Ils ont trouvé quelque chose ! Ça s'arrose !"

Et nous re-picolâmes pendant deux heures, avant de nous décider à aller voir ce que Mistem et Urvad ont trouvé.


Une caverne. Une putain de caverne gigantesque, une cavité de plusieurs dizaines de mètres de large, qui fait cinq fois notre taille en hauteur, baignant dans une obscurité presque opaque, et qui se trouvait juste là, sous nos pieds. Cette découverte nous laisse tous bouche bée, on ne sait pas trop comment réagir à un truc qu'on n'avait jamais vu avant. Heureusement, Tekkud est là pour nous rassurer :

"Ah oui, c'est une grotte souterraine."
"Une quoi ?"
demande Mistem.
"Une grotte souterraine, y'en a plein dans la région. C'est souvent dans ces endroits-là qu'on trouve des bêtes oubliées. C'est des espèces de monstres mutants quasi-invincibles, les souterrains de Smaksmo Angstur grouillent de ce genre d'animaux."

Au même moment, je sens un truc chaud couler le long de ma jambe. Impossible de savoir si c'est l'alcool ou l'instant Wikipédia de Tekkud qui m'a fait cet effet, mais c'est désormais formel : j'ai la chiasse.

"Hey les nains ! Nish a la chiasse ! Ça s'arrose !"


-veuillez pardonner la perspective foirée de cette illustration-

Pendant l'après-midi, on a tenté d'explorer la grotte, chacun notre tour, mais rien n'y fait : c'est beaucoup trop sombre et nous ne sommes pas assez équipés pour faire face aux machins dangereux qui rôdent là-dessous. Nous nous sommes donc résignés à nous concentrer sur autre chose, et à condamner l'entrée de la grotte en attendant d'être prêts à l'explorer. Mais vous vous doutes bien que beaucoup d'entre nous ne rêvent que d'une chose : voir ce qu'il se trame dans la grotte.

Zan a envoyé une tortue voyageuse porter un message au roi, afin de lui demander des équipements supplémentaires. Et pour ceux qui se posent la question, nous avons décidé d'utiliser une tortue voyageuse et non pas un pigeon voyageur pour ne pas éveiller les soupçons. Parce que franchement, qui enverrait une tortue pour transmettre des messages sur de longues distances ? Personne ! Et c'est exactement ce que se diraient les voleurs qui POURRAIENT intercepter notre message. Pas bête hein ?

Quant à moi, je sens que je ne vais plus pouvoir dormir. Je ne sais pas si c'est le fait de savoir que des bêtes mortellement dangereuses vivent à moins de 15 mètres de l'endroit où je dors qui me fait cet effet là...mais j'ai quelques solides raisons de penser que c'est le cas. Cette grotte me fout tellement les jetons que, quand Sigun m'a proposé une dernière cuite avant d'aller dormir, j'ai refusé.

"Quoi ? T'as arrêté de boire ? Ça s'arrose !"

Et puis un nouvel évènement inattendu vient ponctuer cette journée déjà très bizarre...


"Les gars !" dit Tosid d'une voix hésitante, "j'ai trouvé un truc bizarre dehors..."

Tosid semble tenir un espèce de médaillon argenté dans sa main. Ça n'a pas l'air très précieux, surtout que l'objet semble fait avec du métal de mauvaise qualité. Genre Bullet For My Valentine. Mais on voit clairement que cet objet avait une utilité, vu le nombre de symboles gravés dessus.

"C'est quoi le problème ?"
se demande Zan. "C'est peut-être un marchand qui a perdu ça là."
"Tu devrais regarder de plus près..."


Tosid nous tend le médaillon, et, à peine avons-nous posé les yeux dessus que je me rend compte d'une chose horrible...

"Hey ! Je sais pas lire !"
"Ça s'arrose !"
crie Sigun du fond de la salle.

Tosid commence à nous expliquer que les symboles sur le médaillon sont ceux utilisés par les joailliers des forteresses nains du Nord de l'île. En d'autres termes, ce médaillon vient de chez nous, et a été fondu récemment, à en juger par la présence d'un symbole faisait référence au roi Dodok IV. Mistem, curieuse comme toujours, se faufile entre nous pour regarder l'objet de plus près. Après quelques secondes, son visage devient pâle.

"Les gars...je crois que c'est le médaillon de ma soeur..."

TOU BI CONTINUAIDE
"Je vais accrocher une carte du monde chez moi. Ensuite, je mettrai des punaises aux endroits où je suis déjà allé. Mais d'abord, je vais devoir voyager dans les deux coins en haut de la carte, pour qu'elle ne tombe pas par terre."
- Mitch Hedberg

En haut