Déc 09, 2018, 11:29 pm

Nouvelles:

La résurrection d'un forum pour la migration d'une communauté ! New settlers have arrived !

[Récit] Othilvabok, de sous-merdes à héros

Démarré par HungarianCerveza, Mar 04, 2018, 06:23 pm

« précédent - suivant »
En bas

Kait

Après p'tet que c'est une monarchie parlementaire comme en Angleterre et du coup ça fait sens. jvoui

Cody

Je vois mal les nains avoir un régime de tafiole. jvhap
Un jour Chuck Norris et Notaproblem ont fait un bras de fer. Le perdant devait faire l'objet de blagues nulles pour l'éternité.

HungarianCerveza

Spoiler: MontrerCacher
Puisque vous êtes là, je voulais aussi vous dire que j'ai pris goût à CK2 (sans DLC, donc en gros tu peux jouer 4 randoms du Saint-Empire jvhap), et qu'il est pas impossible que je fasse un récit basé sur ce jeu, dans quelques mois. Mais j'ai tellement d'idée que paradoxalement, je ne sais pas quoi faire jvhap J'hésite entre rester fidèle à ma partie, ou prendre des libertés. J'hésite aussi entre refaire mes petites illustration moi-même, avec mes qualités discutables de dessinateur, ou le faire entièrement en montages photos (et c'est probablement plus facile en faisant de la même manière dés le début jvhap). Bref voilà, si vous avez des suggestions pour ce futur projet, je suis toute ouïe jvoui




Episode 7 : Ruines

"Sodom ! Hey Sodom !"

Saloperie de clébard. Tout le monde est tranquillement en train de dormir, et moi je suis là depuis plusieurs heures, à fouiller dans l'obscurité pour retrouver un satané chien qui n'était même pas à moi, à la base. J'ai mal aux pieds, j'ai les yeux qui piquent à cause de la fatigue, et en plus il fait froid. Les herbes hautes et les racines des arbres rendent la marche inconfortable, je ne sais même plus où je suis censé fouiller. En plus je n'arrête pas de me prendre les pieds dans ma propre bite (bon okay là j'invente). En plus, tout le trajet que je me tape à l'aller, je vais devoir me le taper au retour... Que d'efforts pour un chien que j'ai depuis quelques mois seulement.

D'ailleurs, pourquoi je le cherche ? C'est pas comme si il me servait à quelque chose, il passe ses journées à se lècher les couilles et à aboyer après les arbres. Il n'a qu'à se démerder tout seul ! Allez, je rentre à la colonie !


...

...

Je suis perdu.

Surtout ne pas paniquer...surtout ne pas paniquer...il n'y a aucune raison de fuir en courant, ni de crier...il n'y a aucune...aaah...AAAAH...

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH


AAAAAAAAAAAAAAAA*bok*aaargh

Ah la putain de sa mère, ça fait mal ! Mon pied droit a percuté un truc dur. Et vu le bruit que ça a fait, ce n'était pas une branche d'arbre. Me voilà en train de me rouler dans l'herbe, en me tenant la jambe et en poussant des petits cris ridicules. Finalement, la douleur s'estompe et je me relève.

Je baisse les yeux et découvre, à ma grande surprise, l'objet qui m'a niqué le pied : une brique. Oui oui, vous avez bien lu : une brique de construction. En plein milieu de nulle part, dans une zone boisée où personne ne passe, à plusieurs kilomètres de la seule colonie habitée de la région. C'est un peu étonnant de prime abord, mais ce n'est rien comparé à ce que je découvre ensuite...

Je lève les yeux, et, à la lumière du clair de lune, je distingue d'autres formes devant moi. C'est carré, c'est plutôt grand, c'est droit...c'est...un mur ?! Attendez mais...

Ouais, je n'ai pas rêve, c'est bien un mur. Un mur en pierre blanche finement taillée. En longeant les cotés, je m'aperçois bien vite qu'il s'agit, non pas d'un seul mur, mais de remparts, et que ces derniers font plusieurs centaines de mètres de long. Je suis sur le cul, et la curiosité me pousse à en savoir plus sur ce gros bazar.


Je fais le tour de l'édifice à pied, et constate qu'il est sérieusement amoché par endroits. Mais tout de même, les dimensions de cette construction sont démentielles, et quiconque a construit ça est aussi fou que le mec qui a dit que le PSG pourrait gagner la Ligue des Champions un jour. Il y a même un coin où le mur est carrément démoli sur 2 mètres de large, ce qui fait une sorte d'ouverture. Je suis un peu réticent à l'idée de mettre les pieds dans une espèce de forteresse en ruines mais...ce truc a vraiment attisé ma curiosité. Tant pis, j'entre !

Deux secondes plus tard, après avoir manqué de me tordre la cheville sur les débris de brique qui jonchent le sol, me voilà à l'intérieur. Et l'intérieur...est comme l'extérieur : en ruines, mais tout est encore là. Il y a des ateliers, des ruelles pavées, des petites maisons en pierre...c'est presque comme un petit village abandonné, entouré de remparts !

Je déambule dans la petite cité, et au fil de mon avancée, je ressens quelque chose de particulier, que je ne pourrais pas expliquer clairement. Ce village est comme figé dans le temps, et moi, je me ballade, seul, au milieu de ce qui était, autrefois, un lieu plein de vie. Chaque recoin a son histoire, chaque objet ici a un passé...

Hohoho !

Hola, qu'est-ce qu'il m'arrive, je commence à parler comme un pédé maintenant !

N'empêche que ces recoins sont tranquilles et que je me sens vachement serein ici.

D'un coup, je sursaute. Il y a un truc qui bouge dans l'ombre. Ça ressemble à un gros animal qui dort, mais ce n'est pas Sodom. Je m'approche, m'empare d'un baton, et donne un petit coup à la bestiole. Immédiatement, le machin se réveille et se dresse droit sur ses pattes.

"OH OH, ON PEUT PLUS DORMIR EN PAIX MAINTENANT ?"

Ah, un humain. ENCORE un humain. Je finis par avoir l'habitude maintenant.


L'humain me gueule dessus, mais s'arrête très vite.

"Un n...nain ?" bafouille-t-il.
"Beh euh...ouais."
"AAAAH ! Ne me faites pas de mal ! Je dormais tranquillement !"
"Nan mais je suis pas une menace, du calme. Je suis autant paumé que toi. Je cherche mon chien, et je me suis juste un peu perdu."
"Ah ?"


Il a l'air rassuré, on peut discuter maintenant.

"Alors...t'es qui ?" me demande-t-il.
"Moi c'est Nish. Bûcheron dans une colonie naine à Othilvabok."
"Ah oui, Othilvabok, je connais. J'ai été par là il y a quelques années. Mais c'est loin quand même. Hey toi quand tu te paumes, tu fais pas semblant !"
"Pas comme ta mère quand elle jouit. Et toi, t'es qui ?"
"Roko, je suis un clodo. Aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours été clodo. Je passe ma vie à vagabonder un peu partout sur l'île, en attendant de trouver un coin sympa où squatter. Récemment, je viens de trouver cette petite forteresse, c'est une vraie bénédiction. Ici, je suis protégé par les remparts, j'ai des stocks de bouffe, des outils, et même des livres...Bon, c'est tout petit et pas adapté à ma taille, mais je peux en profiter."
"Dis-moi, est-ce que par hasard, tu n'aurais pas vu un chien ?"
"Pas vraiment, mais si je peux me rendre utile, je ferai de mon mieux. Si ça te dérange pas, je vais attendre le levé du jour pour...hey, tu m'écoutes ?"


Il m'a fallu quelques secondes pour tilter ce que Roko vient de me dire. "C'est tout petit" ? Je regarde autour de moi et effectivement, tout est petit. Comme si ça avait été conçu pour des nains. Et que je sache, il n'y avait jamais eu de nains auparavant dans la région, à part nous.

Quelque chose ne tourne pas rond avec cette forteresse...

TOU BI CONTINUAIDE
"Je vais accrocher une carte du monde chez moi. Ensuite, je mettrai des punaises aux endroits où je suis déjà allé. Mais d'abord, je vais devoir voyager dans les deux coins en haut de la carte, pour qu'elle ne tombe pas par terre."
- Mitch Hedberg

Kait

C'est moi où les chapitres sont de plus en plus courts ? jvnoel

Je veux la suite putain ! jvfou

Pour ce qui est de CKII tu fais comme tu veux mais je te conseillerais très vivement de prendre The Old Gods et Sword of Islam à l'occasion, pour pouvoir jouer facile 80% des personnages du jeu. Et si tu fais un AAR Way of Life peut être bien pour le RP. Après tu fais vraiment comme tu veux.  jvsiffle

Alex_Truman

Je proteste officiellement face au taux inexistant postérieurs féminins avantageux dans les illustrations. stktruhmuhn

...hein ? "L'histoire" ? Oui, j'adore, je réclame la suite. jvhap

HungarianCerveza



Episode 8 : Retour au bercaille

"Ah, tiens, Nish, t'es revenu."

Tosid m'accueille avec son indifférence habituelle. Ça fait du bien d'être de retour chez soi. Derrière moi, Sodom traine les pattes ; il est fatigué, mais aussi soulagé de retrouver sa maison.

Et pour ceux qui se demandent ce qu'il s'est passé avec l'humain, c'est simple : il s'est foutu de ma gueule, mais je me suis vengé.

En fait, depuis le début, il avait vu mon chien, qui s'était perdu en suivant les marchands elfes. L'humain l'a attiré avec de la bouffe, puis il l'a enfermé dans une cabane. L'humain avait dans l'idée de bouffer Sodom pour son repas du soir. Mais je suis arrivé au bon moment, et après quelques heures où l'autre fumier a bien caché son jeu, j'ai fini par accidentellement retrouver Sodom, qui s'est immédiatement jeté à la gorge de l'humain au moment où il l'a aperçu.

Du coup l'humain est mort LOL


Enfin bref. De cette petite escapade, je retiendrai deux trucs cools. De une, j'ai retrouvé Sodom. Et de deux, j'ai découvert un village fortifié qui est très certainement de construction naine, ce qui est la preuve qu'il y a peut-être déjà eu des colonies naines dans la région, par le passé. C'est bon à savoir, même si foncièrement, ça ne fait qu'épaissir un mystère qu'on galère à clarifier depuis déjà plusieurs jours.

J'entre dans la colonie, et file directement aux dortoirs pour roupiller un bon coup. Pendant ce temps-là, Sigun joue au cache-cache enculeur avec Zan, Mistem s'occupe de ses plantations de soja bio, Tekkud a le nez plongé dans un yaoi -et la main gauche plongée autre part, par la même occasion-, Tosid verse de l'acier en fusion sur des chatons errants, quelques filles se disputent pour savoir qui twerke le mieux, et Urvad joue de la guitare dans son coin, en mode Dark-Sasuke. Rien d'inhabituel à Othilvabok, quoi. Quant à Ushrir...ah tiens, je n'ai pas encore vu Ushrir aujourd'hui !

...

Et merde, ça y est, je pense à elle quand elle n'est pas là. Je suis fichu, c'est officiel, j'ai passé le cap fatidique, j'ai basculé du coté obscur. Elle hante mes pensées, elle habite mes songes. Elle vogue dans mon esprit comme un nuage immaculé vogue à travers le ciel du printemps. Son rire est ma mélodie préférée, elle illumine mon quotidien et elle éclaire ma vie.

Cette grosse pute.

Enfin bref, je vais dormir, on se retrouve après une illustration d'un canard qui encule un bonhomme de neige.


Ahah c'est rigolo ça. Quand je dis un truc, l'auteur de ce récit le dessine. Un jour j'organiserai une partouze géante avec 300 mexicains trisomiques et j'obligerai ce connard d'auteur à tout dessiner dans les moindres détails.

Hem.

Quelques heures plus tard, je me réveille. C'était une sieste qu'elle était bien ! En sortant des dortoirs pour revenir dans notre hall principal, je remarque que les galeries sont étrangement silencieuses. Très peu de bruit, personne qui vagabonde dans les couloirs, pas de mec à moitié immergé dans un tonneau de vin, qui se masturbe frénétiquement en poussant des petits cris ridicules...bizarre.

Après quelques minutes, je trouve les nains tous réunis dans la cave où on stocke du bois. Urvad est au milieu, debout sur une caisse. Je m'approche pour écouter ce qu'il a à dire.

"Les nains, j'ai une mauvaise nouvelle. A force de creuser dans la colline, nous avons causé des éboulements à certains endroits. Je crains qu'on ne puisse plus s'amuser à construire de nouvelles salles un peu partout, il va falloir réfléchir à la disposition des pièces. Fort heureusement, en l'état actuel, la colline ne s'effondrera pas toute seule, donc ne vous inquiétez pas sur ce plan-là..."
"Alors pourquoi tu nous casses les couilles avec ça ?"
gueule Zan, avec autant de tact et de romantisme qu'un film de Steven Seagal.
"...on ne va pas pouvoir creuser la méga-taverne avec fontaine de bière que je vous avais promis."
"NOOOOOOOOOOON"


Moi, dans mon coin, je lève le doigt. Urvad me voit et me fait signe de dire ce que j'ai à dire.

"Sinon on peut construire une forteresse extérieure pour y mettre notre taverne." dis-je.

Là, Urvad me regarde avec des yeux de merde en frite...de merle enfuit...de merlan...euh...avec des gros yeux, quoi.

"Hey, c'est pas con ça." dit Urvad, "Qu'est-ce que vous en disez, les autres ?"

Avant qu'on ait eu le temps de répondre, Zan était déjà partie dehors avec une brouette remplie de briques.


Quelques heures plus tard, nous sommes déjà tous affairés à la construction de notre taverne. On n'avait jamais été autant motivés à bosser ; la dernière fois que j'ai vu des nains concentrés sur leur besogne de la sorte, c'est quand on a construit notre distillerie. A croire qu'on a un rapport un tantinet obsessionnel à l'alcool.

"Hey, j'ai posé une brique ! Ça s'arrose !" crie Sigun au loin, qui croit encore au comique de répétition.

Je regarde la construction prendre forme au loin, pendant que Ushrir me raconte tout ce qu'il s'est passé en mon absence. Ah oui parce que j'ai oublié de le dire, mais Ushrir est TRES bavarde. A défaut de me vider les couilles, elle me les brise...c'est une première étape.

J'entends Urvad venir dans notre dos. Je me retourne et le voit, avec un grand sourire aux lèvres. Ça ne m'inspire pas confiance ; généralement, quand j'approche quelqu'un dans le dos avec un grand sourire, c'est pour l'enculer par surprise.

"Dis donc Nish...tu as eu une bonne idée là. Comment tu as pensé à ça ?"
"Oh bah c'est simple, j'ai vu une forteresse naine un peu ressemblante dans la forêt, je me suis dis qu'il fallait qu'on fasse pareil..."
"Ah...attends quoi ?!"
s'étrangle Urvad.
"Ah oui pardon, j'ai oublié de te dire, mais j'ai trouvé une forteresse naine dans la forêt. Un village avec plein de petites maisons, entièrement entourée de remparts."

Urvad est devenu pâle d'un coup, comme si il avait entendu le bruit d'un préservatif qui se déchire.

"Nish...tu réalises ce que ça veut dire ? Il y a peut-être d'autres nains dans le coin !"
"Ouais...peut-être."
"Et si...et si AUCUNE expédition naine ne s'était faite bouffer par des bêtes sauvages ? Et si tout ça faisait partie d'un plan encore plus compliqué et élaboré ?"


Houla, j'ai mal au crâne quand les gens réfléchissent trop autour de moi. Je laisse à Urvad le plaisir de faire un cliffhanger.

"Nish...prend tes affaires, et montre-moi cette forteresse naine..."

TOU BI CONTINUAIDE
"Je vais accrocher une carte du monde chez moi. Ensuite, je mettrai des punaises aux endroits où je suis déjà allé. Mais d'abord, je vais devoir voyager dans les deux coins en haut de la carte, pour qu'elle ne tombe pas par terre."
- Mitch Hedberg

Kait

 stkpopcorn  stkpopcorn  stkpopcorn

Par curiosité, tu as une partie de DF sur laquelle tu t'appuies où tu es en freestyle complet ?  jvnoel

HungarianCerveza

Citation de: Kait le Mai 20, 2018, 02:23 pmstkpopcorn  stkpopcorn  stkpopcorn

Par curiosité, tu as une partie de DF sur laquelle tu t'appuies où tu es en freestyle complet ?  jvnoel

Les deux jvoui

Tout le délire autour du chien, c'était juste un prétexte pour caser le fait que j'ai récemment appris qu'on pouvait construire des bâtiments entiers à l'extérieur jvhap
"Je vais accrocher une carte du monde chez moi. Ensuite, je mettrai des punaises aux endroits où je suis déjà allé. Mais d'abord, je vais devoir voyager dans les deux coins en haut de la carte, pour qu'elle ne tombe pas par terre."
- Mitch Hedberg

Kait


Cody

Voyez-vous, c'est quand ça a commencé à parler de mexicains que j'ai regretté l'absence de montages photos.  jvpf

J'aime beaucoup la poésie avec laquelle le personnage parle de sa dulcinée par contre. Même si ça devient un peu compliqué de retenir les noms. Tu devrais juste l'appeler "la rouquemoute". jvoui

Citer... Sérieux on peut faire ça ?  

... Il est con ou il plaisante ? jvhap
Un jour Chuck Norris et Notaproblem ont fait un bras de fer. Le perdant devait faire l'objet de blagues nulles pour l'éternité.

HungarianCerveza

Beh tu t'amuses à construire des murs, puis avec les escaliers tu fais un truc sur plusieurs étages, et tu peux conclure avec un toit, en faisant un floor à l'étage n + 1 jvoui
C'est pas tout à fait de la construction de bâtiment mais ça y ressemble un peu jvhap
"Je vais accrocher une carte du monde chez moi. Ensuite, je mettrai des punaises aux endroits où je suis déjà allé. Mais d'abord, je vais devoir voyager dans les deux coins en haut de la carte, pour qu'elle ne tombe pas par terre."
- Mitch Hedberg

Cody

Un jour Chuck Norris et Notaproblem ont fait un bras de fer. Le perdant devait faire l'objet de blagues nulles pour l'éternité.

Kait

Ah putain j'avais cru que tu voulais dire qu'on pouvait construire en dehors de la map, ça aurait été en rapport avec la forteresse abandonnée là.

...
Ok donc bien ta grotte pour pas savoir qu'on peut construire à la surface ?  jvnoel

HungarianCerveza

Je savais que c'était possible, j'y avais juste jamais pensé  jvhap
C'est comme le sexe anal, il fallu que quelqu'un y pense pour que ça devienne quelque chose de concret  jvoui
"Je vais accrocher une carte du monde chez moi. Ensuite, je mettrai des punaises aux endroits où je suis déjà allé. Mais d'abord, je vais devoir voyager dans les deux coins en haut de la carte, pour qu'elle ne tombe pas par terre."
- Mitch Hedberg

Zeropol


CiterJ'entre dans la colonie, et file directement aux dortoirs pour roupiller un bon coup. Pendant ce temps-là, Sigun joue au cache-cache enculeur avec Zan, Mistem s'occupe de ses plantations de soja bio, Tekkud a le nez plongé dans un yaoi -et la main gauche plongée autre part, par la même occasion-, Tosid verse de l'acier en fusion sur des chatons errants, quelques filles se disputent pour savoir qui twerke le mieux, et Urvad joue de la guitare dans son coin, en mode Dark-Sasuke. Rien d'inhabituel à Othilvabok, quoi. Quant à Ushrir...ah tiens, je n'ai pas encore vu Ushrir aujourd'hui 

haha


Citer"Hey, j'ai posé une brique ! Ça s'arrose !" crie Sigun au loin, qui croit encore au comique de répétition.

Vu la taille des briques ca sarrose en effet !


CiterJe me retourne et le voit, avec un grand sourire aux lèvres. Ça ne m'inspire pas confiance ; généralement, quand j'approche quelqu'un dans le dos avec un grand sourire, c'est pour l'enculer par surprise.


Rassurant :)

En haut