Déc 09, 2018, 11:36 pm

Nouvelles:

La résurrection d'un forum pour la migration d'une communauté ! New settlers have arrived !

[RP] Une compagnie à louer

Démarré par pixel, Mar 19, 2018, 03:01 pm

« précédent - suivant »
En bas

pixel

Hors-sujet: MontrerCacher
Bon premier chapitre, je suis plutôt mauvais mais tant pis, je ne m'améliorerais qu'en pratiquant, j'attend donc vos avis/conseils pour ça




chapitre 1 : une rencontre inattendue

Un étrange homme traverse les portes du bourg de Bardferd, vêtu de noir et dégageant une aura de danger autour de lui en partie grâce à sa taille imposante , il se dirige droit vers la taverne du Gobelin bondissant,seul lieu de boisson décente de cette petite ville, a son approche de l'entrée il prend soin de camoufler sa dague dans sa manche, "On sait jamais" qu'il se répète à ce moment là.

Revenons un peu en arrière dans cette même taverne, au fond de la salle, à la table la plus éloigné de toutes sources de lumière se trouve un individu qui semble chercher a ne pas se faire voir, il est barbu au cheveux brun atteignant ses épaules , de grande taille, enfin "grand" pour un nain et sa barbe est tressé grâce à des ornements d'or, toutes personnes qui croise son chemin saurais d'un seul regard qu'il a vécu des aventures à en remplir des centaines de livres d'histoire, le genre de livre que dévore la seule personnes qui ose s'approcher de cette table,
"
- Bon c'est le moment de rentrer dans les légendes, sauver des tas de personnes, de faire triompher le bien mais surtout d'enfin faire taire Catten avec ses histoire ridicule !  se dit elle en approchant de la table
- Je suis Usan Stotuz le dernier râle et je viens vous accompagner dans votre aventure !
Le nain lève son gobelet de fer en direction de la courageuse et pris un air menaçant.
- Si vous venez encore vous foutre de moi je vous promet que je vous ferais entrer intégralement dans ce gobelet dans votre gorge.
- Non vous faites erreur je ne viens pas me moquer de vous ! je désire réellement vous rejoindre !
- Vous êtes bien la seule, voyez comme cette taverne est vide, les seules personnes qui vienne me voir à ce sujet sont la pour se moquer,  il pointa son gobelet en direction de la chaise qui lui fait face, Je me nomme Thôrruk, asseyez vous que nous puissions discuter.
Usan s'assoie avant que le nain ne commence son interrogatoire
- En quoi êtes vous douée ? en quoi me serez vous utile je veux dire ?
- Et bien il se trouve que je viens d'une famille d'aventurier et que j'ai héritée de toutes les qualités nécessaire pour le devenir, je suis courageuse et malgré les apparences je sais me battre !
- Nous verrons ça rapidement je vous l'assure, mon aventure nous mènera à des endroits ou la mort elle même n'ose pas s'approcher, un endroit ou la moindre hésitation peut nous être fatale, êtes vous prête pour cela ?
La jeune femme répondit un oui sans même hésiter.
- Mais sachez que j'ai besoin de financer mon aventure, et que j'aurais besoin d'un apport financier de ... disons  20 pieces d'or et qu....

Le nain n'eu pas le temps de finir sa phrase qu'un tabouret venais de violemment rencontrer son visage, quand Usan compris enfin ce qu'il venais de se produire une voix pénétrante repris derrière elle :
- Je suis Thôrruk Grimmekdal, et je pense que c'est moi que vous vouliez voir.
Usan eu les yeux rempli d'étoile lorsqu'elle aperçus Thorrûk mais sa bouche ne s'ouvrit pas
- Vous ne semblez pas avoir grand chose à dire, tant mieux, je suis moi même pas du genre à parler beaucoup, suivez moi je vais vous présenter au reste de la troupe.
"

Usan suivais son nouveau 'patron' avec un fort sentiment d'admiration et d'excitation, malheureusement pour elle, ne voulant pas perdre l'estime de son mentor qu'il lui portais, elle n'osais plus parler par peur de devenir trop bavarde mais les questions fusaient dans son esprit.
La marche silencieuse continua en dehors du bourg et se dirigeais maintenant vers la forêt non loin de là d'ou s'élevais un épaisse fumée blanche, à son approche elle vit une étrange créatures petite, verte habillé de simple vêtement de lin, son regard fût bloqué sur cette créature qui semblaient bien être un gobelin et ayant un  objet plus étrange encore dans son dos, elle en avais déjà entendus parler dans les récit que sa sœur pouvais bien lui raconter il s'agissait d'un "bâton qui crache des billes", avant même de pouvoir réagir Thorrûk qui semblais lire dans son esprit lui dit :
"- ne t'inquiète pas il est avec nous, il se nomme Vrideek, notre rencontre est une histoire que je prendrais le temps de te raconter plus tard, mais ne perd pas ton temps à lui parler il ne comprend pas notre langue.
- Zolduc ! fit Vrideek en levant la main avant de se remettre à tailler des cailloux
- Bien, repris Thorrûk, nous ne somme que trois mais je pense que  ça devrais aller, voici ce pourquoi j'ai eu besoin d'aide.
il tandis un mot à l'aventurière
- 'Rejoignez moi à Holm, nous parlerons de "l'anneau de profanation'" - Ebiveus', Holm ? ce n'est pas à deux jours de marche ?
- Effectivement, c'est pourquoi nous devons partir rapidement, rassemble tes affaires, fait tes adieux, nous partirons ensuite."


Hors-sujet: MontrerCacher
Je laisse la main au prochain, comme pour cornedebouc vous pouvez faire ce qu'il vous plaît, ajouter ou tuer des personnages par exemple, l'histoire est dans le style aventure/comédie même si le chapitre ne présente pas trop d'instant comique

la description de Thorrûk :
Thorrûk est un humain de grande taille doté d'une épaisse barbe noir et il s'agit d'un aventurier, un dur, un qui est capable de massacrer un camp gobelin sur le dos de son dragon, mais ça c'est ce qu'il raconte parce qu'en vrai l'aventure la plus terrifiante qu'il à vécu est celle ou il lui fallût retrouver l'araignée qu'il avais aperçu plus tôt au plafond de sa chambre, mais a force de raconter ses mensonges il fini par avoir réellement envie d'en vivre une, c'est alors qu'il trouva le fameux mot au sujet d'un anneau de profanation sur le panneau d'affichage de Bardferd et s'empressa à son tour d'ajouter le sien.

thorrûk est du genre à se donner un rôle, il joue principalement celui de l'aventurier ténébreux, et même si il a des capacités elles sont loin de celle d'un aventurier expérimenté, mais il semble avoir de la chance ce qui devrais lui permettre de se sortir de pas mal de situation dangereuse.

celle de Vrideek :
On ne sais pas grand chose sur Vrideek, avant tout parce qu'il ne parle pas la langue commune, les seules talents qu'il semble avoir est son habilité aux tir avec son arme ( qui n'a pas la réputation d'être la plus fiable ) ainsi que celui de savoir se déplacer sans se faire voir.


je me relirais/corrigerais plus tard et étofferais les descriptions aussi un peut plus tard


Cody

Si je puis me permettre, en l'absence d'une concordance des temps et d'une ponctuation valide, c'est un peu trop confus pour comprendre facilement. jvhap
Début sympa sinon, en fait s'il faut faire juste des petits chapitres comme ça je pourrais peut-être participer. jvoui

Mais je dois quand même faire part de mes inquiétudes quant au concept du topic. Tu vois dans Cornedebouc les différents auteurs n'ont pas les mêmes objectifs, et peuvent même parfois avoir des intérêts opposés. Ça aide pour le récit, il peut y avoir des rebondissement, les personnages peuvent se mettre des bâtons dans les roues... Là on a une escouade embarquée dans une quête commune, et les joueurs définissent eux-mêmes les difficultés qu'ils rencontrent mais aussi les manières de les résoudre. Ça risque de limiter pas mal je pense.
Un jour Chuck Norris et Notaproblem ont fait un bras de fer. Le perdant devait faire l'objet de blagues nulles pour l'éternité.

pixel

Le concept limite pas mal l'implication que peut avoir un personnage par l'échelle de l'histoire qui est à l'échelle d'une escouade et non d'une cité, donc par rapport à cornedebouc on à un récit où les chapitres seront plus proches dans le temps entre eux mais aussi l'arrivée inévitable d'une fin.

Après si tu regarde naheulbeuk, qui se déroule aussi à l'échelle d'une escouade, ont a une escouade avec une mission de base qui met carrément le monde en péril et que seul le voyage aux différentes destinations suffit à remplir 3 romans géniaux

On verra ce que ça donne et si c'est pourris tant pis, on arrêtera :)

Alex_Truman

Bon ben... stkpopcorn

Citation de: Cody le Mar 26, 2018, 10:29 pms'il faut faire juste des petits chapitres comme ça je pourrais peut-être participer. jvoui

+1


CiterLà on a une escouade embarquée dans une quête commune, et les joueurs définissent eux-mêmes les difficultés qu'ils rencontrent mais aussi les manières de les résoudre. Ça risque de limiter pas mal je pense.

L'intérêt se trouvera alors dans la créativité des participants. jvhap

Ou alors, Pixel peut utiliser le principe classique de "dirigeant du topic" , c'est à dire qu'une personne -lui en l'occurrence- définit le fil directeur de l'histoire et donne des objectifs à chaque participant sur lesquels ils devront axer leur récit -exemple très simplifié : "Cody, charge-toi de partir en éclaireur pour explorer les lieux", ou encore "Usan, une créature de la nuit attaque le campement du groupe, tu es la première réveillée" .
Et encore, il y a plein d'autres manières de faire. jvoui

Kait

Vivement que ça décolle alors.  stkpopcorn

Si je peux me permettre...

Citerje me relirais/corrigerais plus tard et étofferais les descriptions aussi un peut plus tard

Il vaut mieux toujours faire ça avant de poster, l'image que les gens garderont d'un chapitre sera souvent celle qu'ils ont eu à leur première lecture. jvoui

CiterCody est inquiet

Si Truman était encore parmis nous... Il nous dirait que l'important est d'avoir de la créativité.  stkostriste

Il dirait aussi qu'avec quelqu'un assurant un fil directeur, ça pourrait marcher encore mieux.   stkosjoie

... Il nous manque parfois. Petit ange parti trop tôt.

Cody

Tu as sans doute raison. Mais j'ai du mal à m'y faire. Des fois, j'ai l'impression qu'il est encore parmi nous, à répondre sur les différents topics. Puis ça disparaît. Puis des semaines plus tard ça me le refait.
Un jour Chuck Norris et Notaproblem ont fait un bras de fer. Le perdant devait faire l'objet de blagues nulles pour l'éternité.

Usul


Citation de: Kait le Mar 27, 2018, 07:36 pmIl vaut mieux toujours faire ça avant de poster, l'image que les gens garderont d'un chapitre sera souvent celle qu'ils ont eu à leur première lecture. jvoui

D'autant plus que les gens ne reliront pas nécessairement un chapitre jusque parce que tu affirmes l'avoir amélioré.

Alex_Truman

CiterRunning gag de Kait & Cody


HungarianCerveza

Mar 28, 2018, 11:48 pm #23 Dernière édition: Mar 28, 2018, 11:54 pm par HungarianCerveza
Bon bah je prends le relais. Vue que l'histoire n'est pas encore bien établie, je ne vais pas trop empiéter sur l'Univers planté par pixel jvhap


Chapitre 2 : Insomnie

La nuit commence à tomber. Les fermiers quittent les champs, les marchands emballent leurs affaires, les tavernes se vident, tout le monde retrouve sa chaumière. Les couleurs chaudes du coucher de Soleil s'estompent au fil des minutes, pour laisser place à l'obscurité, et à un ciel nocturne qui se remplit progressivement d'étoiles.

Depuis le capharnaüm que l'aubergiste lui a confié en guise de chambre d'hôtel, Usan observe le crépuscule. La ville s'endort sous son regard. Avachie sur le rebord de sa fenêtre, le menton posé sur les doigts entrecroisés de ses deux mains, elle repense à la journée qu'elle vient de vivre, et à tout ce qui l'attend. Ça y est, elle allait être une aventurière, une vraie ! Même si elle n'a encore rien vu de ce qui pourrait ressembler à une quête épique, elle en a déjà assez entendu pour savoir qu'à partir de maintenant, elle aurait enfin un but, un objectif, un sens, une raison d'exister. Sa vie allait devenir mouvementée. Comme elle l'a toujours voulu.

Usan commence à rêver. Elle s'imagine terrasser ses ennemis sans efforts, rendre service, être réclamée par toutes les personnes dans le besoin, être au centre de l'attention, être admirée, avoir sa vie racontée par des voyageurs, et ce pendant des générations. Un peu comme sa soeur Catten. La jeune femme songe à tout ce qu'elle va pouvoir faire une fois qu'elle sera connue et respectée. Elle pourra se venger de tous ceux qui l'ont laissé tomber par le passé. Ou bien, elle pourra enfin attirer l'attention de ceux qui l'ont toujours ignoré. Les pensées d'Usan divaguent, elle s'imagine fonder une famille d'aventuriers, et perpétrer la tradition des Stotuz...

Usan ouvre les yeux, surprise par un cliquetis lointain, et remet en place ses cheveux d'un geste convulsif ; elle s'était assoupie. En se frottant les yeux, elle se rend compte que le petit bruit métallique qui l'a réveillée était causé par ses lunettes, qui sont tombées par la fenêtre, directement sur le pavé de la rue, quatre ou cinq mètres plus bas. Bordel. Heureusement, l'escalier donne accès à une porte dérobée, qui permet de sortir sans réveiller trop de monde.

Discrètement, Usan sort de sa chambre et sort dans la ruelle peu fréquentée, à l'arrière de l'auberge. Elle longe le mur en torchis jusqu'à arriver sous sa fenêtre où, par tâtonnements, elle recherche ses lunettes. Au moment exact où Usan retrouve ses binocles, et les pose sur son nez retroussé, une grande silhouette, couverte d'une capuche, se dresse devant elle, et la surprend.

"Usan Stotuz ?" dit une voix rauque, tout bas.

La jeune femme, doublement surprise, commence à paniquer. Aucun mot ne peut sortir de sa bouche. Mais la silhouette continue de parler.

"N'ayez pas peur. Je ne vais pas vous faire mal. Je vous cherchais justement."

Reprenant son souffle, Usan arrive enfin à articuler quelques mots.

"M-moi ?"
"Oui. Je vous ai vu avec Thorrûk tout à l'heure. Je voulais vous parler, mais je n'en ai pas eu l'occasion. C'est un formidable coup de chance qu'on se recroise enfin."


Bien que le visage de la personne soit toujours couverte, on peut entendre à sa voix qu'elle est rassurée. Une façon impropre de le dire serait qu'on "entend son sourire".

"Ecoutez, je connais Thorrûk, j'ai vu que vous vouliez vous joindre à lui pour une aventure...ou un truc comme ça. Il est capital que je vous parle de son passé. Thorrûk n'est pas dangereux ni malveillant, mais vous devez savoir certaines choses sur lui avant de lui faire confiance. Suivez-moi, j'ai beaucoup de choses à vous dire..."

Ne faisant pas confiance à l'inconnu, Usan hésite à lui emboiter le pas. La silhouette pose alors sa main sur l'épaule de la jeune femme ; mais au lieu de la rassurer, ce geste la terrifie. Prise de panique, elle part dans la direction de la ruelle paumée. Elle s'empresse de rentrer à l'auberge, et claque la porte dérobée. D'un geste spasmodique, elle ferme le loquet et court dans sa chambre. Tant pis si les autres sont réveillés. Ce type était bizarre, et Usan n'avait pas envie de tomber à court de courage avant même d'être partie à l'aventure.

Usan se pose sur son lit. Plus un geste, on dort maintenant. Enfin on essaye. Entre l'excitation de l'aventure qui débute le lendemain, et le choc de cette rencontre étrange, l'esprit d'Usan n'est pas vraiment disposé à avoir envie de dormir. Pas grave, une nuit blanche, c'est bien aussi. Ça permet à la jeune femme de repenser à ce qu'elle vient de vivre. Qui était cet homme ? Que voulait-il dire ? Est-ce une sorte d'ange gardien ? Ou plutôt un dangereux psychopathe ? Ou rien de tout ça...peut-être que c'est Thorrûk qu'il voulait. Oui, ça doit être ça, il a mentionné Thorrûk, c'était même le motif qu'il avait avancé pour aborder Usan.

Finalement, à force de se triturer l'esprit pour chercher une explication, Usan tombe dans les bras de Morphée.

Demain, l'aventure l'attend...
"Je vais accrocher une carte du monde chez moi. Ensuite, je mettrai des punaises aux endroits où je suis déjà allé. Mais d'abord, je vais devoir voyager dans les deux coins en haut de la carte, pour qu'elle ne tombe pas par terre."
- Mitch Hedberg

pixel

J'aime bien !
Après hésite pas à inventer des trucs sur l'univers, ce n'est pas le mien, j'ai juste posé quelques brique
J'écris la suite.

Cody

Mar 29, 2018, 10:16 pm #25 Dernière édition: Mar 30, 2018, 12:10 am par Cody
Ho, j'avais même pas vu ça. Le style est surprenamment bon, ça fait un beau duo de bras cassés que je suivrais bien volontiers. Je pourrais même participer tiens. jvhap
Un jour Chuck Norris et Notaproblem ont fait un bras de fer. Le perdant devait faire l'objet de blagues nulles pour l'éternité.

Usul

Mar 29, 2018, 10:39 pm #26 Dernière édition: Mar 29, 2018, 10:41 pm par Usul
Citation de: Cody le Mar 29, 2018, 10:16 pmLe style est surprennament bon

Cody qui s'improvise critique littéraire en faisant une faute. Tu es sûr que ce n'était pas ta copie que tu lisais sur le Discord ? jvhap

Kait

Usul, c'est pas très sympa, mets toi à la place de HungryCervelat, quand tu viens de pondre un petit pavé, que tu crois que quelque vient de poster un message pour commenter et qu'en fait il parle d'un truc qui n'a rien à voir.
Franchement c'est immonde de faire ça. jvnon

... Oh wait. jvpf

Spoiler: MontrerCacher
Du coup HungerlyBarmiztva j'aime assez, le style est très soigné. Et étonnement il n'y a pas la moindre blague de cul. jvnoel

Plus qu'à attendre que l'histoire commence pour de bon.

Ça me fait penser, tu es sûr que tu ne veux pas lire Cornedebouc ? Allez, juste le post résumé. jvhap



Cody

CiterCody qui s'improvise critique littéraire en faisant une faute. Tu es sûr que ce n'était pas ta copie que tu lisais sur le Discord ? jvhap

 stkostriste  gé pa fé esspré
Un jour Chuck Norris et Notaproblem ont fait un bras de fer. Le perdant devait faire l'objet de blagues nulles pour l'éternité.

Usul

Citation de: Kait le Mar 29, 2018, 11:09 pmUsul, c'est pas très sympa, mets toi à la place de HungryCervelat, quand tu viens de pondre un petit pavé, que tu crois que quelque vient de poster un message pour commenter et qu'en fait il parle d'un truc qui n'a rien à voir.

Comprend-moi, je trouvais le "surprennamment" de Cody à la fois hilarant et un peu arrogant. jvhap

Mais certes, au temps pour moi. Je n'ai pas grand-chose à dire sinon que c'était sympa et que je suis curieux de voir ce que ce topic deviendra. jvoui

Citation de: Cody le Mar 29, 2018, 11:46 pmgé pa fé esspré
Il n'en reste pas moins que c'est une honte. stkistuhm

En haut