Oct 16, 2019, 09:51 am

Nouvelles:

Rien.

[RP] Une compagnie à louer

Démarré par pixel, Mar 19, 2018, 03:01 pm

« précédent - suivant »
En bas

Cody

Citerle "surprennamment" de Cody

Sachant que ce n'est ni ce que j'ai écrit, ni l'orthographe correcte, je pense ne pas être le seul qui soit arrogant ici. jvhap
"She was a fighter, that girl. I don't remember her name.  Something starting with an A, I think ?  Something pretty.  I wish I could remember her name."

Usul

Merde, j'ai fait une faute en tentant de restituer ta faute. Arrêtons-nous là. jvhap

HungarianCerveza

Citation de: Kait le Mar 29, 2018, 11:09 pmÇa me fait penser, tu es sûr que tu ne veux pas lire Cornedebouc ? Allez, juste le post résumé. jvhap


Pas de problème, la prochaine fois que j'ai deux ans de vacances je le fais jvhap
"Je vais accrocher une carte du monde chez moi. Ensuite, je mettrai des punaises aux endroits où je suis déjà allé. Mais d'abord, je vais devoir voyager dans les deux coins en haut de la carte, pour qu'elle ne tombe pas par terre."
- Mitch Hedberg

Usul

Mar 30, 2018, 10:43 pm #33 Dernière édition: Mar 30, 2018, 10:50 pm par Usul
Heureusement que ni Kait ni moi n'avons le temps de participer à ce topic alors. jvhap

Edit: Après en vrai Cornedebouc n'est pas si long, tu peux tout lire en une bonne journée ou deux (allez une semaine si tu prends vraiment ton temps). Evidemment la véritable question est celle de l'intérêt, parce qu'en général si le truc te plaît le temps ne compte pas vraiment. Et ne t'en fais, tu peux nous dire que Cornedebouc ne t'intéresse pas, personne ne va se vexer. jvhap

HungarianCerveza

Bon je vais lire le Livre 1 et si ça me plait, je vous redirai quoi jvoui
"Je vais accrocher une carte du monde chez moi. Ensuite, je mettrai des punaises aux endroits où je suis déjà allé. Mais d'abord, je vais devoir voyager dans les deux coins en haut de la carte, pour qu'elle ne tombe pas par terre."
- Mitch Hedberg

pixel

La suite du précédent chapitre

Un bruit soudain retenti réveillant notre aventurière, d'un bond elle se retrouva tremblante sous son lit à observer la pièce à la recherche de l'origine du bruit, celui-ci ce reproduisis et fût suivi d'une voix puissante «  il est l'heure de se mettre en route ! », elle reconnus la voix de Thorrûk qui se trouvait de l'autre côté de la porte, ses affaires étaient déjà prête, elle n'eut qu'à s'habiller rapidement avant de rejoindre le héros et de se mettre en route vers le camp là ou le gobelin les attendaient, il serais bien venu avec Thorrûk mais malheureusement son espérance de vie au sein d'une ville humaine ne dépasse pas l'heure, ils prirent ensuite la route pour rencontrer leurs commanditaire.

Usan était enfin devenue une véritable aventurière mais malgré cela elle ne ressenti aucune joie, à la place elle sentais en elles du doute et de l'inquiétude, et si ce qu'elle  avais vu dans la nuit n'était  pas un rêve ?  Et que lui voulait il réellement ?  

Au même instant, dans un endroit qu'on ne peut situer, se retrouve réunis autour d'une étrange table dont la surface représente la surface du globe, deux créatures :
«- il est fort à parier que ce groupe n'ira pas loin, fit celui qui avait l'apparence d'un  chat.
La femme dont les yeux étaient bandé lui répondis :
- leurs destin semblent prometteur pourtant.
- Et bien parions, si ce groupe n'arrive pas avoir le destin que tu vois en eux tu me donnera, disons...  l'île d'osteron, si je perd j'accorderais une année de chance sur cette même île, que dit tu de ça ?
- Ça me semble correcte, je suis d'accord. »
Sur ces mots le pari entre le destin et la chance fût conclu, portant l'intérêt des deux divinités sur nos héros, le dieu de la chance déplaça quelque jetons sur la table puis pris un air attentif .


Nos aventurier passaient au même moment sur un sentier au cœur d'une  forêt, Thorrûk avais l'air de connaître le route comme si il connaissait par le monde entier, Vrideek suivais les traces de Thorrûk tout en mâchouillant une vieille semelle de chaussure qu'il venais de trouver et Usan était encore perdu dans ses pensées, elle fût interrompu quand Thorrûk sorti son épée « il y'a quelque chose dans les buissons ! » dit il, Usan aperçu les mains tremblante de Thorrûk, sûrement l'excitation se dit elle, Soudain une meute de loups se rue sur le sentier, grognant et menaçant nos protagonistes de leurs dents, Thorrûk fit un pas en arrière, Usan  trébuchas de peur et se trouvais maintenant à terre, elle entendit ensuite un bruit assourdissant qui provenait de Vrideek, il avais son arme étrange pointé en direction de la meute, celle-ci étais en train de prendre la fuite, Thorrûk n'avais pas bougé d'un pouce, quand ils eût enfin compris ce qui étais en train de se passer ils félicitèrent le gobelin qui pris une pose héroïque, « c'était impressionnant, bravo ! » lui fit Usan malgré que la vérité soit bien autre, les loups c'étaient sauvé à cause du bruit, le projectile quand a lui n'avais pas été chargé, un oubli de Vrideek.
Ils reprirent la route, Usan se posais moins de question dorénavant, après tout Thorrûk n'avais pas bougé d'un  centimètre tellement il avais confiance en son ami et lui venais tout juste de faire fuir une meute de loups entière en une seule attaque, c'est elle qui devais désormais faire ses preuves et prouver qu'elle est faite pour l'aventure.



Cody

Vraiment c'est un bon début pour le groupe, mais si tu pouvais juste un tout petit peu mieux construire tes phrases ce serait cool. Là quand j'arrive à la fin d'un paragraphe je suis à bout de souffle. jvhap
"She was a fighter, that girl. I don't remember her name.  Something starting with an A, I think ?  Something pretty.  I wish I could remember her name."

pixel

J'essaye de m'améliorer à chaque nouvelle partie, je suis plutôt mauvais pour écrire et j'espère bien améliorer mon niveau avec cette histoire :)

HungarianCerveza

Chapitre 4

Midi approche. Le Soleil est au zénith. Pas un nuage dans le ciel. Pas un brin de vent. Cette après-midi s'annonce caniculaire, et l'atmosphère humide de la forêt risque de rendre la chaleur encore plus incommodante. En particulier pour des gens qui s'adonneraient à un effort prolongé. En particulier pour ceux qui marcheraient en transportant des charges lourdes sur eux. En particulier pour Thorrûk, Vrideek et Usan.

Si Thorrûk et Vrideek semble ne pas être gênés par les conditions climatiques, Usan, elle, commence à trainer les pieds. Elle n'est pas habituée à fournir ce genre d'effort, contrairement à ses deux acolytes, qui ont l'air coutumiers du fait. La jeune femme respire bruyamment depuis plusieurs minutes, mais ses compagnons de route n'y prêtent pas attention. Elle qui s'attendait à enchainer les combats, la voilà à avaler des kilomètres de randonnée à pied. Mais bon, il le faut bien, ça fait partie des efforts longs et ennuyeux qui pavent la route qui mène à la gloire.

Le groupe avance silencieusement, chacun semble perdu dans ses pensées. Pour détourner son attention de ses jambes qui tiraillent, Usan essaye de créer un peu de conversation. Elle se dit que discuter avec de vrais aventuriers et apprendre à la connaitre personnellement, c'est une chance que peu de gens ont.

"Alors...ça fait longtemps que vous faites ça ?"
"Qu'on fait quoi ?"
s'interroge Thorrûk.
"Les aventures, là. Sauver la veuve et l'orphelin, voler aux riches pour donner aux pauvres...vous êtes là-dedans depuis des années, non ?"
"Plus ou moins"
"...c'est à dire ?"
"C'est à dire, assez longtemps pour savoir ce qu'on va faire. Mais pas assez pour te garantir que ça va bien se passer"
dit Thorrûk d'un ton héroïque, comme pour impressionner la petite nouvelle.

Le cœur d'Usan s'emballe. Si ces mecs-là, qu'elle voit comme ses protecteurs, ne sont même pas sûrs d'aller au bout de l'aventure, que dire d'elle, la gamine immature et rêveuse qui n'a jamais fait face à la moindre menace sérieuse ? Elle doit s'endurcir, s'aguerrir au fil des jours, sinon, elle ne tiendra jamais la cadence.

Après quelques minutes de silence, Usan reprends la discussion.

"Dites-moi, c'est quoi cet anneau de profanation qu'on doit aller chercher ?"
"Bleeeeek"
beugle Vrideek.
"Merci, ça m'avance."
"On ne sait pas trop"
reprend Thorrûk, "ce n'est pas vraiment la première fois que j'en entends parler, mais je n'ai jamais concrètement su ce qu'on attribuait à cet anneau. Il parait qu'il est au cœur d'un imbroglio politico-social de grande ampleur, et qu'on sera riches et célèbres dés qu'on s'en sera occupé. Ou que c'est une bague de mariage perdue, je sais plus. Tu verras sur place."
"...d'accord. Donc on ne sait pas où on va ?"
"Si. Chez Ebiveus, à Holm."
"Et c'est qui ce Ebiveus ?"
"Tu verras."


Usan tombe rapidement à court de sujets de conversations. Thorrûk, bien qu'amical et légèrement paternaliste, se contente de répondre de la façon la plus concise possible. Pendant ce temps, le trio s'enfonce dans une forêt de plus en plus dense.

"Bleeeek ! Bleeek !" râle Vrideek.
"Qu'est-ce qu'il a ?"
"Soif. Souvent, c'est le cri qu'il pousse quand il a soif."
"On fait une pause ?"
propose Usan.
"Oui, faisons une pause. D'après la position des étoiles, on est légèrement en avance sur le temps de trajet que j'avais prévu."

Usan lève la tête, l'air perplexe.

"Les étoiles ?...en plein jour ?"
"Et le Soleil, c'est quoi, connasse ?"
"Euh..."


Avant qu'Usan ne trouve de quoi répondre, Vrideek se remet à piailler. Le gobelin s'est éloigné du groupe, et regarde la forêt d'un air agressif.

"Bon, qu'est-ce qu'il t'arrive, Vrideek ?" s'énerve Thorrûk.
"On dirait qu'il a vu quelque chose d'affreux..."
"Un truc affreux ? Genre un miroir ?"


Un mouvement vif dans les feuilles d'arbre surprend le groupe d'aventuriers. Puis le bruit d'un choc contre du bois.

"C'était quoi ça ?!" panique Usan.
"Euh...tu devrais regarder derrière ta tête..."


Derrière Usan, planté directement dans le tronc d'un arbre, se trouve une lance, avec un message attaché autour de la hampe...
"Je vais accrocher une carte du monde chez moi. Ensuite, je mettrai des punaises aux endroits où je suis déjà allé. Mais d'abord, je vais devoir voyager dans les deux coins en haut de la carte, pour qu'elle ne tombe pas par terre."
- Mitch Hedberg

Kait

CiterChapitre de Pixel

Je suis désolé, mais franchement essaye de mettre des points dans ton texte. Une phrase par paragraphe ça fait trop. jvnoel

CiterChapitre de BuggyBratislava

Ces aventuriers m'ont l'air bien paumé. Ils savent pas trop ce qu'ils doivent faire, et marchent un peu au pif dans une forêt où il ne se passe rien.
... Du coup 10/10, tu rends super bien ce à quoi doit ressembler une aventure dans la vraie vie. jvnoel

Citer"Les étoiles ?...en plein jour ?"
"Et le Soleil, c'est quoi, connasse ?"
"Euh..."

Bien joué ! jvrire

CiterDerrière Usan, planté directement dans le tronc d'un arbre, se trouve une lance, avec un message attaché autour de la hampe...

Hum, voilà qui est bien suspicieux...

Oh puis rien à battre vous savez quoi ? Je prends la suite.

________________


Usan s'approcha lentement de la lance, tout en jetant des regards paniqués aux alentours. Personne en vue. Et c'était bien ça le plus inquiétant...
Toujours sur ses gardes, elle saisit délicatement le papier et le déplia.
Dessus étaient écrits quelques simples mots...

Spoiler: MontrerCacher


Usan poussa un cri et emportée par une pulsion de frayeur elle jeta le bout de parchemin au sol. Voilà qui risquait de changer définitivement la suite de ses aventures...

________________

Spoiler: MontrerCacher
Je suis désolé. jvnoel

Usul

Avr 05, 2018, 11:46 pm #40 Dernière édition: Avr 06, 2018, 12:19 am par Usul
Citation de: pixel le Avr 03, 2018, 03:22 pmAu même instant, dans un endroit qu'on ne peut situer, se retrouve réunis autour d'une étrange table dont la surface représente la surface du globe, deux créatures :
«- il est fort à parier que ce groupe n'ira pas loin, fit celui qui avait l'apparence d'un  chat.
La femme dont les yeux étaient bandé lui répondis :
- leurs destin semblent prometteur pourtant.
- Et bien parions, si ce groupe n'arrive pas avoir le destin que tu vois en eux tu me donnera, disons...  l'île d'osteron, si je perd j'accorderais une année de chance sur cette même île, que dit tu de ça ?
- Ça me semble correcte, je suis d'accord. »
Sur ces mots le pari entre le destin et la chance fût conclu, portant l'intérêt des deux divinités sur nos héros, le dieu de la chance déplaça quelque jetons sur la table puis pris un air attentif .

Si j'en crois mon Pratchett l'issue du pari est évidente. jvhap

Citation de: HungarianCerveza le Avr 05, 2018, 09:17 pmLa jeune femme

"jeune femme" jvhap

En te lisant j'ai toujours l'impression que les personnages sont humains. Certes il n'y a probablement que moi que ça dérange. jvhap

Citation de: HungarianCerveza le Avr 05, 2018, 09:17 pm"Les étoiles ?...en plein jour ?"
"Et le Soleil, c'est quoi, connasse ?"
"Euh..."

jvrire

J'ai été étonné qu'il soit capable d'en faire un argument, cependant. jvhap 

Sinon en voyant ce vers quoi vous semblez diriger le truc je me dis que clairement ne pas suivre l'univers de Cornedebouc était la meilleure solution. Vous êtes beaucoup plus libres et vous en profitez déjà, c'est merveilleux. stkpopcorn

HungarianCerveza

"Je vais accrocher une carte du monde chez moi. Ensuite, je mettrai des punaises aux endroits où je suis déjà allé. Mais d'abord, je vais devoir voyager dans les deux coins en haut de la carte, pour qu'elle ne tombe pas par terre."
- Mitch Hedberg

Cody

Citer"Les étoiles ?...en plein jour ?"
"Et le Soleil, c'est quoi, connasse ?"
"Euh..."

Mon Dieu ! jvrire jvrire jvrire
Il faut que je la ressorte à quelqu'un ! jvrire

Et je suis d'accord avec Usul, ne pas suivre l'univers de Cornedebouc vous donne bien plus de liberté au niveau du lore que vous pouvez créer, vous devez pas vous contenter des personnages et entités politiques qui existent déjà. Et surtout, ce sera intéressant si vous vous penchez sur l'usage de la magie. jvoui
"She was a fighter, that girl. I don't remember her name.  Something starting with an A, I think ?  Something pretty.  I wish I could remember her name."

pixel

Thorrûk s'approcha du tronc et, avec plus d'effort qu'il ne l'aurais pensé, détacha la lance figé dans l'arbre.

"Il y a un mot dessus ! s'exclama Thorrûk.
- Et que dit t'il ? "
Thorrûk pris le papier, le déroula et se mis à le regarder attentivement.
- Il est écrit : L'anneau que vous cherchez ne dois pas être retrouvé.
- Qui peut bien être au courant ? et pourquoi envoyer une lance pour nous dire cela ? questionna Usan.
- Je l'ignore, mais bon nous avons une mission et nous allons passez outre ce mot, répondit fièrement Thorrûk. "

Au loin des chuchotement se firent entendre.

"Pourquoi ils continuent ? chuchota l'un des deux individus.
- Je l'ignore, l'avertissement étais pourtant clair, répondis l'autre, tu a mis quel menace ?
- Des menaces ? mais je pensais qu'il fallait les avertir de ne pas retrouver l'anneau, répondit bêtement le premier.
- Mais évidemment qu'il fallait les menacer, le but étais de leur faire peur ! Je vais faire comment maintenant sans ma lance ?! répliqua le second."

Un bruit sourd se fit entendre, le même genre de bruit qu'il se produit lorsqu'une personne reçois un coups de poing et que quelques dents se détache.

Usan se retourna en direction du buisson ou se cachais les deux individus.
"Tu as entendut ? interrogea Usan.
- Non quoi ? répondit Thorrûk.
- J'ai crus entendre un bruit par la, dit-elle en pointant son doigt vers le buisson.
- Sûrement un lièvre, d'ailleurs cette forêt en recense une espèce rare, le lièvre carnibarus.
- Et qu'a ce lièvre de si particulier ? demanda Usan.
- Je ne m'en souvient plus."

Usan poussa un soupir, leva les épaule et rejoignis son compagnon qui n'avais pas pris la peine de s'arrêter. Pendant un instant, si nos héros n'étais pas occupé a discuter de ce fameux lièvre, ils auraient pus entendre un lointain soupir de douleur.


La journée continue de se dérouler, le soleil passant lentement au dessus de nos aventuriers, ceux ci s'arrêtèrent au milieu d'une clairière.

"Je pense qu'ici sera parfait ! s'exclama Thorrûk.
- Je trouve que l'endroit est parfait, si seulement nous n'étions pas isolé au milieu d'une forêt à la merci de n'importe quoi, répondit Usan.
- Rien, qu'il soit humain ou non, n'a jamais réussi à empêcher Thorrûk de se reposer ! " rétorqua t'il en plantant dans le sol la lance qu'il venais de trouver.

Usan se tourna vers Thorrûk, les yeux pleins d'admiration et la peur quitta son esprit.
"Avant ça il faut s'organiser, Usan tu monte le camps, Vrideek ira chercher l'eau et la nourriture, annonça Thorrûk.
- Mais et toi ? marmonna Usan.
- Moi ? et bien je ... heu ... je dois préparer la suite du voyage ! bégaya Thorrûk."

Non sans un fort sentiment amer, Usan s'exécuta. Thorrûk lui, trouva un tronc d'arbre couché avant d'exclamer fortement "Je dois ... visualiser le chemin, ne me dérangez pas !", dit il avant de s'allonger dessus.

HungarianCerveza

Fuck j'ai oublié le scénario que j'avais prévu pour cette histoire  jvpeur
Tant pis, rafistolons !

----------------------------------

Usan se mit à genoux au milieu de la clairière, sortit des affaires de son sac, et commença à monter la tente dans laquelle elle allait passer la nuit. Ouf. Enfin une activité pas trop difficile qui ne demandait pas trop de ressources physiques. Elle allait enfin pouvoir souffler sans passer pour un boulet aux yeux de ses compagnons de route. Après ces longues heures de marche sous un soleil de plomb, elle avait la plante des pieds en compote et les mollets qui tiraillaient. Elle était percluse de crampes, mais contente d'en être arrivée là avec relativement peu d'encombres...si on oublie cette lance qui portait un message dissuasif.

Usan retira ses chaussures, histoire de profiter de la fraicheur de l'herbe, avant de s'atteler à la construction de la tente. Mais la tâche était autrement plus compliquée qu'elle n'en avait l'air : après une demi-heure de tâtonnements et de manipulations maladroites, l'abri n'était toujours pas sur pieds. Alors que Vrideek revenait avec une gourde d'eau, et que Thorrûk finissait de...visualiser le chemin, Usan en était toujours au même point.

"Qu'est-ce qu'il se passe Usan ? Tu galères ?" demanda Thorrûk, encore à moitié endormi.
"Ouais...impossible de monter cette tente, j'y arrive juste pas."
"Comment ça ? Je veux dire, une tente, ça devrait pas être compliquée à monter. Okay, celle-là est un modèle un peu plus petit, mais elle se monte comme toutes les autres tentes."
"Ouais mais...c'est la première fois que je fais ça, en fait...je veux dire, j'ai déjà monté des tentes avant, mais c'était les tentes Quechua qui se déplient toutes seules en deux secondes."
"T'es sérieuse là ?"
s'exclama Thorrûk, avant de soupirer d'exaspération. "Je savais que je n'aurais pas dû prendre une fille avec nous...les aventures, c'est quelque chose d'exclusivement masculin...allez, donnes-moi tout ça, je vais te la monter en deux temps trois mouvements, ta tente."

Mais Thorrûk se heurta lui aussi à quelques difficultés. Usan, d'abord vexée d'avoir été reléguée au rang de "meuf inutile", se rendit vite compte qu'elle n'était pas moins gourde que ses camarades. Après encore une demi-heure de galère, Thorrûk craqua :

"Okay, en fait c'est cool. Tu sais ce qu'on va faire ? On va dormir à même l'herbe, comme des vrais aventuriers !"
"Mouais...t'as pas réussi à monter la tenter, c'est ça ?"
"N'importe quoi, c'est une expérience pour voir si tu peux vivre comme une aventurière..."
"Tu rigoles ! Je t'ai vu galérer avec la tente pendant hyper longtemps, comme un puceau qui cherche le trou le jour de sa première fois !...euh...oublie cette métaphore."
"Écoute, la vie d'aventurier demande certaines qualités, et je ne pense pas que tu aies ces qualités, justement."
"Si moi je ne les ai pas, alors toi non plus !"


Le ton monta, les esprits s'échauffèrent. Alors que Thorrûk et Usan allaient en venir aux mains, Vrideek poussa un cri strident. Un cri de peur. Une bête énorme, tapie dans l'ombre, se rapprochait de la clairière. Usan, immobile, fixa la silhouette sombre qui grandissait au fur et à mesure que la bête avançait. Elle arriva à discerner l'apparence de la bestiole : c'était un espèce de renard immense avec des crocs acérés. Quand son regard croisa celui de l'animal, elle ne put s'empêcher de lâcher, elle aussi, un petit cri d'horreur.

"OH MON DIEU ! Qu'est-ce que c'est que ce truc !"
"Bordel...c'est un lièvre carnibarus..."
"Un...un...un LIÈVRE ?!"
"Ouais, les biologistes étaient bourrés le jour où ils l'ont découvert."
"Alors...alors on fait quoi ? Cette bête est plus grosse que nous, et elle a l'air hyper féroce !"
"Euh...laisse moi réfléchir..."


tou bi continuaide  jvhap
"Je vais accrocher une carte du monde chez moi. Ensuite, je mettrai des punaises aux endroits où je suis déjà allé. Mais d'abord, je vais devoir voyager dans les deux coins en haut de la carte, pour qu'elle ne tombe pas par terre."
- Mitch Hedberg

En haut