Déc 10, 2018, 08:19 am

Nouvelles:

La résurrection d'un forum pour la migration d'une communauté ! New settlers have arrived !

[On s'emmerde alors AAR] Choose your character.

Démarré par Notaproblem, Avr 24, 2018, 05:07 am

« précédent - suivant »
En bas

Notaproblem

Avr 24, 2018, 05:07 am Dernière édition: Nov 04, 2018, 01:51 am par Notaproblem
Si les pavés d'into vous emmerdent, allez juste au spoiler, j'avais envie de faire une belle intro pour débuter. J'aime écrire.

Edit du 04/11/2018 : Je me suis décidé à mieux réécrire certains passages. Je Retcon que dalle, hein. Juste... Je refais le tout en V2 parce-que des fois ça puait vraiment la merde. Et surtout parce-que maintenant, je sais écrire.

Dernier chapitre ? (Korvek) La mort n'est pas le pire qui puisse arriver a un être vivant...

Ouch. Oh merdemerdemerde...

Korvek s'était préparé à réaliser un baroud d'honneur, plus forcé que volontaire. Son ambition avait soudainement volée en éclats, après avoir reçu un tir à bout portant. Il n'avait même pas réellement eu le temps de faire quoi que ce soit. C'était un scientifique, pas un militaire !

Ce vulgaire projectile était vraiment bien calé. Impensable que ça ait pu provenir de cette... Saloperie. Ce sous-être à l'âme brisée tellement de fois que ça aurait dû en être illégal, même selon nos normes à nous. Mais selon MES normes à MOI, ça l'est ! Ca l'est mille fois ! Ca l'est tellement que quand j'en aurai fini avec cette mascarade, les générations futures de serviteurs n'auront plus à passer par les centres d'obéissance pour être capable de se tenir a carreau et connaître leur place face aux VRAIES êtres vivants, ceux en haut de la chaîne. Ceux qui l'ont prouvé, et qui le recommenceront des centaines de fois si il le faut ! Et cette fois aussi, je compte bien le re-prouver ! Je suis l'empereur, bordel ! Je ne me ferai pas niquer un empire entier a cause de cette -nan, ce serait lui rendre hommage que de placer un adjectif démonstratif pour. A cause d'une banshee dépravée et d'un Dox-Commander indigne de sa fonction et de son processeur vocal ! Et surtout de l'autre connard...

Son agresseur, qu'il ne connaissait que trop bien, savourait déjà la victoire.

"C'est douloureux, hein ? Eheheh. Remarquez, c'est pas tous les jours... Qu'un empereur s'en prend une ! Vos... Enclos à distractions étaient tellement grands à passer que... J'ai bien cru me perdre sur le chemin, c'est dire si ça en dit long sur... Hmm... Votre capacité à survivre tout seul..."

Cette putain de poussière ose tituber vers moi et saloper la salle du trône avec son stupide sang ! Je devrais me lever et l'étrangler sur place !

L'opposant remarqua son essai. Eût un rictus, et considéra son arme :

"A ce propos... Petit cadeau. Vous l'avez remarqué, sans doute..."

C'est là où le bât blesse. Littéralement. Sa balle était enduite d'un venin que je ne connais que trop. Les chercheurs Pariah ont toujours étés incapables de trouver quelconque antidote à un armement Seeker, et ce que ce soit de près ou de loin. J'aurais regretté leur envoi -et perte- sur Terre (dont les habitants font vraiment trop les marioles pour leur propre bien), mais 1 : Je n'étais pas empereur. 2 : L'ancien empereur était persuadé qu'envoyer une espèce doté de compétences surnaturelles en biologie étudier une autre espèce d'arriérés dont le génome était identique au notre a 99,9% était une merveilleuse idée pour retracer nos origines et, pourquoi pas hein, avoir encore plus de puissance.

Long story short : Depuis le temps, les Seekers se sont rebellés et alliés à un immonde monstre, un monument légendaire de connerie, d'irresponsabilité, de gaminerie et de puissance et sa clique de branleurs planétaires reconvertis désormais en flics galactiques. Ces mêmes flics galactiques n'étant a l'époque que 200 a barre haute, et de surcroît plus détestés qu'un paire de chromosome XX devant son pauvre (Du moins jusqu'à la revente...) père par leur propre planète nous ayant mis en déroute sur Terre de manière tout simplement honteuse. Le monstre en question ? Il gère les Seekers et s'est barré de sa traîtresse de planète juste après notre débâcle. Serves him right, after all. Ca lui aura appris à se battre pour les autres. Si seulement c'était pas un sale gamin, il aurait probablement arrêté sa croisade stupide, il nous à coûtés des mondes entiers. On a perdu tellement de fric, d'espèces différentes de non-imprégnés enfuis dans la nature, au choix : En rébellion ouverte; partis se cacher; en train d'alerter les autres "civilisations" de sauvages...

Il sentit le flingue se faire braquer sous son menton. Son adversaire continua :

"Il tenait a vous le décerner lui-même, mais... Je le connais trop bien. Il m'aurait laissé avec mon... Ravissant... ravisseur préféré... réduit a l'état d'une coquille submergée par ses émotions, incapable de comprendre..."

Quinte de toux. Son plastron était désormais recouvert de sang, et une partie de sa figure, également. Ne pouvant pas bouger, il se contentait d'ignorer. Elle reprit :

"Le monde qui l'entoure. Au mieux ? Mais t'en fais pas saucisson, t'es pas tout seul dans ta salle du trône. Ta... "Plus grande création", hein ? Est là pour s'occuper de toi..."

Etait-ce notre faute si il a fui a cause de ses semblables ? En abattant un dragon, c'est seulement logique que vous devenez aussi craint que lui. Mais il nous aura vraiment mis au fond. J'étais l'heureux propriétaire d'un empire comptant 20 domaines a mon ascension, suite a la mort du précédent empereur. Le bâtard aura juste mis une cible dans mon dos en me désignant, j'aurais dû ignorer ce salopard incapable et fuir loin de ce merdier. Mais le pire là actuellement TOUT DE SUITE n'est pas lui, mais plutôt son binôme. Il se démerdait pour la garder en vie, et elle s'acharnait à le garder dans un état potentiellement sain. Heh, quand on l'a récupérée, il a vraiment pété les plombs, on était pas prêts. J'aurais dû me renseigner mieux sur ce mariole. J'aurais surtout pas dû le prévenir par oral en bossant dessus, il n'aurait probablement jamais su où charger. Il a remonté l'univers en moins de 5 putains de minutes. On a a peine eu le temps d'évacuer quand j'ai vu sa face se distordre derrière l'écran.

Sauf que l'écran n'était pas brouillé. Une nation de la taille d'un continent, sur sa planète natale, a commis la même erreur d'ailleurs. La légende veuille qu'il soit passé à travers l'écran de son interlocuteur, exécuté la totalité de l'installation sur place et soit parti en laissant sur place deux survivants. Un, Singar, qui aurait pu être moi actuellement si l'abomination était venue en personne d'ailleurs. Le pauvre était un de nos agents, se servant d'un partenariat avec le gouvernement local, des études de terrain. Résultat ? T'étudies plus bien quand on te retrouve catatonique, les yeux vitreux, la tête décomposée. On est peut-être le pourcentage dominant de viols dans la galaxie, lui par contre nous a prouvé ce jour-là que le viol mental, c'était clairement son domaine. L'analyseur nous a démontré un rythme cérébral accru de 300%, un miracle qu'il n'ait pas disjoncté. Courtoisie de l'enseignement Seeker, sûrement. On a réussi à synthétiser sa vision et ses traitement cérébraux en VR, on n'aurait pas dû. Le champion a duré 15 secondes. Le vrai propriétaire de ces souvenirs "existe" depuis 30 ans et refuse obstinément de vieillir, mourir, et décéder de quelque manière que ce soit.

Le second, un local, a été laissé en vie, intact, à dessein, au cas où l'état des lieux n'était pas assez démonstratif.

Le lieu ? C'était un labo souterrain avec cellules, salles d'expérimentations, ce genre de conneries a peu près autant respectueux de la vie des insectes que le restant des labos Pariahs. La Terre a eue a une époque le même genre de labo maison, par une unité d'un archipel de tarés technologiques, un truc du genre 102, 103 ? Ca commençait par 100. Bref, quand il est sorti, les lieux étaient blancs. Et c'était pas une illusion : Il a supprimé de la zone le spectre chromatique dans son intégralité. Le seul spectre lumineux ne voulant jamais s'afficher fût les teintes de noir et blanc. Le son ? Aucun son ne sortait. L'escouade de Marines parti fouiller les lieux n'arrivaient pas a communiquer autrement que par gestes. Ils ont fait des cauchemars récurrents pendant un an après ça, deux se sont suicidés. La totalité du régiment a cru leur dernière heure arrivée, ils étaient per-su-a-dés qu'IL les attendait au tournant. Ils sursautaient depuis au moindre bruits, toujours sur leurs gardes, plus traumatisés que ça ? Pas des vrais pariahs, en tout cas.

Bref, le message était passé. Quand j'ai émis dans sa direction, il a failli ME faire le coup. J'ai ouvert la communication : Il a su instantanément. Il s'est énervé a peu près en même temps. Il a tenté de nous faire le coup exactement de la même manière.

Au lieu de passer par l'holoécran éteint, la salle de caméra l'a capté sortir du crâne d'un Pariah. Comment ? Un hacking de HUD de casque. Le Garde s'est retrouvé a avoir vision a travers l'holoécran de son casque sur un cauchemar enragé s'étant engouffré depuis là (Un écran de proportion 8 centimètre sur 5 hein ?). Comment il a réussi ça ? Si je vous disais que quand quelque chose est crue possible, dans une infinité de multivers, il se réalisera ? Si je vous disais qu'un mec ayant vu l'au-delà est capable de manipuler cette théorie pour l'appliquer a échelle microscopique, au point d'être capable de briser les lois de la physique ? Si je vous disais qu'a un moment, alors que mes pensées vont a toutes vitesses et que ma vie défile devant mes yeux, le temps figé, le début d'une existence innommable se profilant devant moi, j'étais sûr qu'un mec taperait mes pensées quelque part, dans un univers n'ayant rien a voir ? Tout est possible, en partant de là j'vous dit.

Putain j'arrive vraiment à détendre l'ambiance et penser de la merde. C'est des conneries, tout ça, jamais ça n'arrivera. Ils parlent probablement pas le Pariah dans d'autres univers, c'est vraiment con comme théorie.

Enfin je jure que quand la navette d'évasion s'est barrée, l'astéroïde de recherche était en train de se distordre.

Bon, son duo était pas là hein, j'étais pas totalement con non plus ! Nan, en vrai le pourquoi du comment, c'est que- OH PUTAIN J'AI VRAIMENT CLAQUÉ MON TEMPS LIMITE A REPENSER A CETTE MERDE ?

Ah bah ouais. Devant lui, son adversaire, sidérée, était en train de claquer des doigts dans l'espoir de le réveiller. Elle n'en revenait pas. Furieuse, elle hurla :

"Hé. Hé ! La menace elle est par là ! Vous m'écoutez ? Je vais vraiment me fâcher, si vous me faites le coup !"

Je suis paralysé, connasse... 'tain que quelqu'un peut puer quand il saigne dans sa fourrure, c'est immonde l'odeur de clébard mouillé. Je dois reprendre des forces, au moins la parole ! Je pourrai la tenir deux minutes en place, le temps de sortir mon flingue et la finir pour de bon ! Je peux presque dire quelque-chose...

Nouvel essai, nouvel échec. Voyant une réaction, la victorieuse était en train de machinalement l'entailler au couteau, tout en continuant son discours :

"Enfin bref, je... Enfin... J'ai gagné, hein ? L'empire est mort, j'ai plus personne contre qui me battre, ja ? Vengeance accomplie, j'ai le type m'ayant ruiné MA vie a portée de main, et... Symboliquement, t'es empereur, donc..."

Son rictus se fendit d'un rire nerveux tandis qu'elle le dévisageait comme si il avait été son nouveau meilleur ami. C'était... Pas entièrement faux, dans la théorie.

Elle a pris tellement de balles, comment elle peut tenir debout ?

il revérifia son état. Elle était criblée de balles, brûlée, disposant d'entailles monumentales, et il était presque sûr que perdre autant de sang n'était pas sensé garder quelqu'un en vie.

Ok, techniquement elle tient A PEINE debout !

"...en fait, je vais pas vider votre sympathique population. Je sais que si... Je vous bute, quelqu'un sera assez con pour ramener l'un d'entre vous à la vie. Vous retournerez parasiter, vous vous étendrez... Telle la merde que j'ai retrouvé dans le frigo de Phyro l'autre soir. Et un jour, un mec plus... Compétent que toi... Réussira là ou t'as échoué. Donc..."

Il arrivait enfin à dire un truc ! Il allait en profiter :

"Je suis... Un génie. J'ai presque... Réussi... L'impossible. Et tu le sais, sangsue."

Elle leva a peine un sourcil, sembla réfléchir a peine une seconde, et conclut brièvement sur l'affirmation du "génie" tout en se posant sur son accoudoir :

"J'vois ça. T'as vachement l'air d'un génie, et j'ai vachement l'air contrôlée. Mais je m'en tartine de ton avis. En fait..."

A peine elle a haussé un sourcil en grinçant ça des dents ! Par contre elle est bien appuyée sur l'accoudoir. C'est fou ça, n'importe qui dans l'univers répondra à la question "Qu'est ce qui vous fait le plus peur ? Une clébarde humanoïde criblé de balles, appuyé sur votre accoudoir, ou le robot de commandement lui mettant une tête et demie flanqué derrière elle vous braquant au Gauss envenimé ?" un solide "La machine de guerre avec le gros pistolet !"

Les gens sont cons, parfois.

La machine peut juste vous buter.

L'être vivant mais pas sain d'esprit, lui...

Et on en sait quelque-chose chez les Pariah.

La madame se contenta de confirmer, sans le savoir, son opinion sur le sujet :

"Bon, alors j'ai pas réellement le choix, ja ? Alors voila ce que je vais faire. Vous allez..."

PLAN B ! PLAN B !

Il sortit instinctivement :

"J'ai droit a une dernière volonté ?"

Elle menaça de s'effondrer sur ses jambes en soufflant du nez, et, encore hilare, le sermonna :

"C'est ça ton plan pour gagner du temps ? J'suis presque déçu de t'avoir pour Némésis. Bah, t'as perdu, de toutes façons. Tu veux quoi ?"

J'ai vraiment tout claqué sur un flashback et j'ai pas de plan. Mais quel connard ultime. Tu parles d'un empereur. Et mon plan c'est le cliché de la volonté de trop, pour gagner du temps passé le discours du méchant. Je suis véritablement inutile.

L'improvisation au talent commença :

"J'voudrais, avant de finir sous drogues dures..."

"Ce que je ne t'accorderai pas d'ailleurs..."

"...avant de passer le reste de ma vie dans une salle de torture a te servir de benchmark..."

"...ce qui risque bien, bien plus d'arriver... Attends, le reste de ta vie ? Mais je VAIS te cloner et te forcer a réintégrer ton corps ! T'es un pariah !"

Oh je stresse pour de bon. Une idée de génie putain. Il me faut une idée de génie.

"Je... Jejeje..."

Elle s'impatientait. Derrière, le Dox commençait à s'emmerder sec, lui aussi. De derrière, il aida à la mise en place d'une réaction rapide :

"Allonge, insecte ! J'ai pas toute la soirée !"

"Ouioui voila ! Je voudrais..."

Raclement de gorge. Il trouva, enfin, une excuse :

"Avoir 10 minutes pour me souvenir de toute l'histoire. Histoire de calculer où ça a merdé. C'est tout."

Ca, et pouvoir gagner la volonté que j'ai pas de surpasser un pathogène Seeker et prendre mon flingue. Si elle meurt, Invictus, le gros tas derrière, sera par défaut sous le contrôle de l'autorité la plus proche : Moi. Ce faisant, l'autre connard aura un mal fou a se débarrasser de lui et de ses Doxs, et moi je pourrai me barrer avant qu'il me tombe dessus. L'espoir fait vivre. Avec un cerveau en état de marche.

La "chienne" fit mine de réfléchir. Elle allait peut-être accepter. Malgré sa rancune innommable, chez les sanguinaar, on jouait avec les proies.

"Hmmm..."

Spoiler: MontrerCacher
C'est long, c'est fait exprès. Evidemment la suite sera pas autant bourrée de flashbacks, ça c'est le syndrome d'une histoire prise en cours de route, quand un type se prend pour un résumé (Crédits à Don Rosa qui avait fait dire ça a Donald de la part de Picsou d'ailleurs, j'avais bien déliré à l'époque dessus)

Ceci est une AAR sur Stellaris parce que je voulais en faire une depuis TROIS MOIS et que j'avais :

1 : La flemme de faire une narration qui me dégoûterait pas parce que...

2 : Cette AAR de Stellaris est basée sur mon petit monde a moi, le genre d'histoire que j'utilise pour m'endormir. Parti d'un rêve classique de super-héros de gosse, j'ai fini par inventer un univers a peu près aussi posé et détaillé que DC mais que j'ai jamais posé sur papier. Comme c'est en quelque sorte mon secret le mieux gardé, et que personne ne l'a jamais su a part quand je joue les Gardiens sur Stellaris et deux-trois obscures références que je sors environ une fois par an, j'ai fini par me dire qu'emporter ce genre de truc dans ma tombe n'était pas la bonne idée, et si je m'y mets pas sur Stellaris, dans 50 ans j'aurai toujours pas posé ça sur papier. Des potes m'ont déjà demandé sur Stellaris d'où ça venait d'ailleurs, j'ai répondu qu'un jour, j'en parlerai probablement  jvhap

Enfin bref, je vous laisse répondre à cette question, en fin de chapitre. Pour ceux qui ont pas suivi et veulent du Gameplay :

Le type ayant la position d'empereur Pariah plus ou moins par défaut demande a la dernière personne qu'il voudrait voir devant lui un répit de 10 minutes pour refaire un flashback, et surtout gagner du temps.

La réponse est en vrai une manière pour moi de sélectionner l'empire que je vais jouer dans ma partie.

"Répit accordé. Profite de tes 10 minutes, je suis bon prince." : Retour dans le passé. Comme de toutes façons, de manière aussi inéluctable que "Brandeis passe par la fenêtre de Supercontinent Ltd", "L'empire Pariah s'effondre et Korvek se retrouve devant Morgana accompagnée d'Invictus", ça voudra dire que je ne jouerai pas les Pariahs, vu qu'ils sont prédestinés à perdre, mais plutôt l'autre côté : Les Gardiens. Pas l'organisation sur Terre, plus le Phyro tout seul et sa clique de négros Seekers dans un nouveau départ pour niquer des mères et rétablir la justice retrouver Morgana vu qu'un certain raid a foiré dans cet objectif.



Second choix :

"...Nique ta- Nan, la pauvre t'as forcément pas voulu, comme 100% de vos razziés d'ailleurs. Invictus, pète-lui les dents et chauffe le Vat, on a du Lazarus a faire."

On repasse dans le présent, On jouera ce coup-ci l'Axiome M dans leur quête pour garder des Pariah en vie sous verrous. Pour des raisons expliquées plus tard, parce que j'aime bien les mystères, plus de Pariahs réussiront a survivre en fin de partie, mieux ce sera. Probablement, a la fin de la partie, ils ne seront pas seuls sous les verrous. L'univers est rempli de connards.



J'aurai bien fait des banderoles, fan arts et autres conneries, sauf que je sais pas dessiner DU TOUT. Mes pitoyables passages sur papier et logiciels se sont systématiquement soldés par des échecs cuisants parce que mes putain de bras sont des saloperies avec autant de dextérités et terminaisons nerveuses que des prothèses. Ce qui m'a rendu, IRL, au grand dam de ma mère, pro-cybernétique.

Bref, faites votre choix. J'me sens chaud pour écrire.



Ahahaha j'ai mis 4 heures a écrire tout ça, j'ai commencé à 1h du mat' :')
Quelque-chose ne va pas ? jvhap

Cody

Ok, alors j'ai lu, j'ai bien aimé même si j'ai compris qu'une partie. Ton style est assez dense et c'est un peu difficile de déterminer ce qui est vrai de ce qui est juste une blague (surtout quand on parle de Stellaris...), mais je pense qu'en relisant plus tard au fur et à mesure que tu lâches du lore ça ira mieux. jvhap
En tout cas c'est une très bonne idée un AAR sur ce jeu, la manière dont il est conçu rend vraiment très aisée la création d'un récit. Les événements qui s'enchaînent donnent une vraie impression de cohérence, j'ai encore souvenir de la crise politique qui m'a forcé à abolir l'esclavage. jvoui

Du coup je vote pour jouer l'Axiome M, ça doit être sympa de jouer une I.A je l'ai encore jamais fait. Par contre c'est quoi une conscience de Gestalt ?
Un jour Chuck Norris et Notaproblem ont fait un bras de fer. Le perdant devait faire l'objet de blagues nulles pour l'éternité.

Notaproblem

Avr 24, 2018, 03:05 pm #2 Dernière édition: Déc 01, 2018, 10:50 pm par Notaproblem
La conscience de Gestalt c'est le terme que les développeurs ont utilisé pour englober les Consciences Collectives (Hive Mind en anglais, ce qui rend nettement mieux d'ailleurs au vu de leurs agissements et manière de parler.) et les IA. Les deux ont pour avantage d'avoir des leaders "immortels" (Offre soumise a conditions. Les leaders sont gravement sujets aux accidents type "éclair divin du MJ", et ont en réalité une durée de vie effective de 300 ans pour les plus chanceux.), comme avantage/inconvénient de n'avoir aucune faction, de supprimer le bonheur de leur liste de problèmes, mais ne peuvent avoir recours a l'immigration et ne se font pas blairer par le restant de la galaxie.

Du coup tu joues UNE race qui va devoir se reproduire une par une pour les Consciences, sans bonus multiespèces, où se construire 100 minerais par 100 minerais pour les robots, oblitérant tes plans d'expansion agressive en early.

Par contre quand t'es installé, tu l'es pour de bon.

Edit rapide : J'aurais bien fait plaisir en postant un résumé encore plus complet de tous les événements de l'histoire arrivés jusque-là, mais y'aurait plus eu de jeu, a vrai dire, et même en lâchant des fragments c'était dix fois trop long jvhap

Edit du 1/12/2018 : Parce-que c'est vraiment le bordel, je me suis décide à squatter ce post pour poser un résumé rapide histoire que les gens y comprennent quelque-chose, vu que c'est vraiment compliqué au début.

Alors le résumé :

On me l'a demandé alors : Introduction aux personnages locaux :

État rapide des lieux :

Vous suivez actuellement l'histoire d'un couple de... Disons "survivants" qui ont fait connaissance d'une manière à chier pour l'un, RÉELLEMENT cauchemardesque pour l'autre. Sans trop réellement le faire exprès, et en voulant juste vivre un autre jour, ils se sont retrouvés à devoir lutter contre un empire composés d'entités capables de parasiter les organiques composés de chromosomes Y pour pouvoir interagir avec leur environnement.

Le tout se déroulait sur Terre, avant. Mais ça, c'était bien évidemment avant, et ils se sont fait virer à grands coups de trahison une fois leur utilité épuisée, et ont connus des déboires assez innommables pour pouvoir se retrouver et revenir a l'idée numéro un : "On va nous foutre la paix, un jour ?"

Non. Et c'est pour ça que Phyro, le terrien exilé ayant trouvé refuge sur Cambria, une planète tirant sur le fantastique avec le même niveau de logique que l'Australie et Morgana, dont le résumé est page 10, se sont retrouvés à devoir aller marcher sur la gueule d'un empire stellaire, le tout accompagné de ce qui pourrait s'intituler "Médecins, aventuriers et chasseurs de primes sans frontières".

Trop tard, vous arrivez à la fin de cette histoire.

Là, tout de suite, la question qui se pose est : Et maintenant ?

Et maintenant, Phyro a pensé pour deux. Ou trois. Au choix. Ou quatr-écoutez c'est compliqué.

Dans les personnages présentés, nous avons :

Korvek. Le petit père est un pariah pur jus. Scientifique de génie et quelque-peu accroché à ses projets, il s'est retrouvé à se faire ouvrir par sa fierté, son sujet de test le plus abouti, dont le résumé est page 10 parce-que c'est vraiment long à expliquer. Autant dire que ça a pas bien marché, pour lui. Précédemment dans un corps d'urgence, donc une merde clonée ressemblant vaguement à un humain albinos dont les yeux sont tout blancs et réfractent bien trop la lumière, courtoisie du symptôme de possession, il s'est retrouvé au prises, sans enveloppe corporelle et a l'état de fantôme blanc et brumeux, avec :

Invictus. Un Dox, dont le consensus est qu'ils sont des droïdes dotés d'une IA consciente. Le mastodonte a été créé pour une seule et unique tâche, et a perfectionné son art tout en essayant de comprendre dans quel monde il vivait. Ancien serviteur pariah, il a décidé de retourner sa veste quand ça commençait à sentir le sapin pour l'empire à la première occasion.

Il est bipède, fait 2m50 pour quelques bonnes tonnes, sa tête est un crâne humain en acier doté de deux caméras capable de simuler des émotions en changeant de couleur, et sa mâchoire inférieure est en forme de casque de chevalier médiéval. Conçu pour ouvrir de l'opposition, son corps est blindé à plus savoir quoi en foutre et ressemble à une armure de chevalier lourd qui aurait décidé d'avoir un gosse avec une combinaison de démineur, le tout supplanté de plaques d'apparat qui semblent là juste pour se faire remarquer.

Le Dox-Commander a une voix qui PORTE. Le silence, il connaît pas. Parler normalement, il supporte pas. La modestie, c'est pas son truc. Lui, il veut alimenter les légendes, se faire remarquer, faire comprendre au monde que le meilleur dans tous les domaines, c'est lui. Il est équipé d'un arsenal presque overkill et est constamment équipé d'une épée antichar, un bordel portant d'épée que le nom, en réalité. La "lame", de couleur "rouleau de papier-toilette" stries incluses, est en forme de triangle isocèle et peut atteindre un point de fusion passant les blindages les plus épais.

Sauf que. Si son concepteur voulait un robot militaire, il ne se serait certainement pas fait chier à sortir un bordel conscient. Lui, Invictus, autoproclamé "Conquérant de milliers de monde" (Qui, néanmoins, à galéré à envahir la Terre a cause d'un seul et unique connard hasardeux au possible), n'est pas juste un gros bourrins. Non, lui, son truc, ce sont les plans bien ficelés. Il est capable de penser pour un régiment entier, et son moment préféré est quand il peut enfin expliquer toutes les subtilités du plan qu'il aura conçu aussi heureux qu'un enfant qui reçoit un cadeau d'anniversaire.

Il a été conçu par Ozgär, qui est actuellement mort et en jarre d'âmes. On en entendra pas parler avant un moment, même si il était responsable de 60% des emmerdes de nos protagonistes, et a fini par se faire défoncer par...

Nom de code "Phyro", nom réel oublié par tous, lui inclus, sauf une. Premier terrien à développer des pouvoirs télépathiques, il aura compris à la dure que c'était bien de la merde. Son don s'accompagne d'une immense incontinence, et il alterne depuis plus de 200 ans entre une période où il capte les pensées des gens autour de lui non-stop et une période où il relâche des décharges émotionnelles une fois un seul critique atteint pour des résultats tous plus catastrophiques et incontrôlables les uns des autres. Il dispose pour contrer ça de son collier Zéro, lui permettant d'atténuer les effets pour un résultat mitigé et des Null, un médicament inhibant les émotions, pour un résultat encore plus mitigé. Certains disent que ça sert à rien, sur lui. D'autres se disent que c'est mieux que rien. Lui aime pas ça.

Étant particulièrement malchanceux, il aura également foutu le pied au mauvais endroit, au mauvais moment, et se sera retrouvé à faire un pacte avec l'Outremonde, aussi appelé "Après-vie" dans la plupart des religions, univers jumelé au nôtre dont les règles physiques sont simples : Y'en a pas. Juste. Tu veux boire de la musique ? Tu veux marcher sur des doutes ? Tu peux, là-bas. Ce qui rend, évidemment, l'endroit invivable. On reviendra sur le sujet un jour. Bref, Phyro. Il peut, grâce à cette affinité, tordre la réalité de son univers à lui. Si il décide que la porte de sortie est trop loin de toi, quand bien même t'aies la main sur la poignée, cherche pas : Elle est trop loin et tu la franchiras pas. Si il décide que le plafond c'est en réalité une coquille de noix, va chercher un casse-noisettes pour le repeindre. Le problème, c'est que sa perception toute relative de la réalité le rend, en plus de son problème de télépathe incontrôlé, incapable de s'ancrer dans l'instant présent, le rendant roi de l'inattention, du papillonage ou du hors-sujet.

Toujours plus malchanceux, il aura pris dans la gueule un bonne bio-arme du type "Ton infection de 28 heures plus tard". Bien qu'encore entier et non-infectieux, il garde le besoin de remplacer les parties cancérisées de lui par de la viande compatible. Comprenez : Cannibale/20. Heureusement, il dispose pour ça de viande végétale passant presque parfaitement pour de la viande humaine. Quand il en a, ça va. Quand il en manque ou qu'il oublie d'en prendre...

Soûlé de sa condition, il a entrepris de modifier son anatomie pour pouvoir changer de forme, tant qu'à faire. Les Seekers, présentés plus tard, aidant, il se retrouve désormais avec tout un attirail biologique le transformant encore plus en machine à défoncer les conventions de Genève dans un coin sombre, tel qu'un foie hyperactif ou une deuxième paire de dents.

Vous vous attendez, à la description, à voir un tank de Left4Dead ou le Slenderman arriver devant vous.

Non. C'est un phasme de 58 kilos pour 1m70. Cheveux châtains clairs, imberbe, oeil droit bleu, oeil gauche mécanique pas à sa taille. Bras droit métallique, mais pas le beau modèle à la I-Robot. Non, le bon bordel a pistons qui suinte l'huile et toutes ces conneries. Il parle avec un air soit mi-distrait mi-blasé, comme si il faisait pas gaffe à votre présence. Ce qui est presque le cas, vu qu'il s'occupe aussi de subir le débat sur la liquidation de la marque des calculettes Casio trois salles plus loin sans le vouloir alors qu'il utilise des Texas Instruments, votre réflexion sur ce que vous allez vous mater sur Netflix ce soir et le rêve du gars qui dort juste à côté. Soit totalement enthousiaste quand il est parti dans son monde, ce qui est, d'un avis collectif, une mauvaise nouvelle.

Mais, étrangement, les types l'ayant rejoint dans sa croisade font l'impasse sur son tempérament instable. Ca, et sur le fait que, généralement, quand il parle, on sait jamais si c'est du lard ou du cochon.

Bref, ce qui pourrait ressembler à votre protagoniste OP est généralement peu apte au service et passe sa vie à alterner entre les pourrissages de vie venus soit de condition A, soit de condition B, soit de condition C, soit du regard des autres, soit les quatre en même temps. Autant dire qu'il est un peu usé...

Et ça, c'est qu'en apparence externe. Il garde des as dans sa manche, et est généralement en compagnie de la seule personne capable de le comprendre et de l'orienter plus ou moins dans la bonne direction...

Nom de code "Morgana", nom réel "Ayaap". Son résumé est page 10.

Elle fait 1m80, dispose d'yeux bruns/beige, est une sanguinaar, espèce apparemment éteinte via génocide. Elle dispose, chose la plus frappante, d'un pelage qui peut passer d'inexistant en période de canicule à épaisseur "Chow-Chow" en cas de froid intense. La couleur de sa fourrure varie également, passant du beige clair en cas de forte luminosité constante histoire d'évacuer un maximum d'ultraviolets à marron foncé-noir selon votre perception des couleurs en cas d'obscurité constance.

Sauf qu'actuellement, elle est sur Malth, planète montagneuse où on se les pèle au delà du raisonnable, et dont le soleil miteux donne une nuit éternelle.

Donc, elle a une épaisseur de Chow-Chow et est marron foncé. Du moins, elle aurait un épaisseur telle si elle ne s'entretenait pas un minimum. Quand on est militaire depuis l'âge de 8 ans et mécanicienne depuis l'âge de 22, on préfère avoir une épaisseur minimum. Bizarrement.

Ayant vécue sur Terre, elle a arrangé sa fourrure crânienne en un simulacre de chevelure qui, du fait de sa profession, est constamment malmenée et ressemble plus à un bordel jonché d'épis, de noeuds et autres joyeusetés récupéré de justesse plus qu'à quelque-chose de décent, chapeautée par un épi qui quand peu poussé ressemble à une mèche qui part vers le haut, quand bien évoluée ressemble très fortement à celle de Marco Rossi de Metal Slug. Le tout est rattrapé par la grande propension qu'ont les gens à fixer ses yeux, embellis d'un fard à paupières violet et attirant magnétiquement le contact visuel.

Sa voix, elle, comprend un fort accent natif qui lui fait changer de ton assez constamment. De son point de vue... Ce sont les humains qui sont trop monocordes. Quand elle est enthousiaste, sa voix prend et perd des décibels en fonctions de l'intérêt qu'elle porte au mot de la phrase. Quand elle parle lentement et calmement... Attendez-vous soit à des emmerdes, soit à une très, TRÈS douloureuse fin de journée.

Étant une militaire, elle dispose d'un tour de bras de 40cm. Étant une sanguinaar, le tour de bras qu'elle devrait avoir si elle était humaine serait à peu près le double, et elle peut aisément soulever un type de 80 kilos d'une main pour le propulser contre le sol si l'envie lui prenait.

Elle dispose, enfin, d'une queue d'environ 1m20 qui la rendra capable de négocier des tournants en sprint, annihiler toute tentative de passer pour humaine et la rendre incapable de mentir à toute personne sachant lire les mouvements de cette dernière, en plus d'user sa patience au quotidien quand vient l'éternel humain se pensant intéressant et lançant l'éternel quolibet.

Là où Phyro devrait être traumatisé par son existence de merde mais ne l'est pas grâce à son désaxage constant, elle, par contre, elle l'est. Elle l'est BIEN. Elle a pris pour deux, et même plus. Le résumé page 10, une fois de plus, vous montrera ça bien dans les détails.

Elle est inhabituellement peu empathique, incroyablement pragmatique et peu repoussée par l'idée de passer 12 heures d'affilée à graver des merveilles d'art au fer à souder sur la gueule de quelqu'un, ou de lui arracher les membres un par un pour voir les cris qu'il poussera. Phyro, quand demandé sur le sujet, se contente de lâcher un regard noir, secouer la tête et répondre "1 plus 1, ça fait combien, pour toi ? Ca fait 2, hein ? T'en est bien sûr ?".

Elle peut établir une fourchette sociale d'à peu près convenable, à réellement malaisante voire carrément terrifiante quand elle commence, elle aussi, à frôler la limite entre la blague et la menace à peine voilée.

Alors bon, on s'attendrait à ce que les gens tirent la gueule en la voyant arriver. Sauf que A : La population globale est du même acabit, en plus ou moins prononcé. B : Tout est pardonné quand un membre de votre bannière l'appelle en lui disant "J'ai un grave problème" et qu'elle part en disant "Je reviens. Je reviens vite."

C'est la seule personne capable de pleinement comprendre comment fonctionne le cortex de l'ex-Gardien, ce qui fait d'elle une compagnie très, très appréciable quand lui entre en scène quelque-part.

Là, si vous avez suivi, elle devrait être morte. Sauf que.

Et, présenté prochainement, A-1. Le bestiau est un Seeker, race insectoïde douée en génétique au delà de toute mesure. Replié, il ressemble à un cloporte. Déplié, il gagne 6 paires de pattes, 3 paires de bras, une taille de deux mètres, et une paire d'ailes lui permettant de vite fait planer en ligne droite. Étant un Seeker, il peut, et va changer d'apparence en cas de conflit, et ses brindilles de bras se changeront très vite en un arsenal horrifiant tandis qu'il vous soulèvera à grands renforts d'acides, neurotoxines et virus divers.

Vous, euh... Comprendrez le mode de pensée du bestiau au prochain chapitre. C'est un pote au Duo, l'équivalent pour eux d'Alfred pour Batman. Mais un Alfred qui aurait une vie à côté.

Bon allez, bonne chance !
Quelque-chose ne va pas ? jvhap

Kait

Ah, voilà le retour de la space-gaminerie  jvhap

Je vote pour la réponse deux. Cela dit j'ai lu en diagonale, je relirai plus posé plus tard, mais un AAR sur Stellaris je prends. jvoui

Notaproblem

Avr 28, 2018, 08:47 pm #4 Dernière édition: Nov 04, 2018, 02:19 am par Notaproblem
Prologue : (Morgana) On signe les derniers détails.

Il balbutiait. C'était chiant.

Il gagne du temps, et il me prend pour la dernière des abruties ! Je devrais lui broyer la nuque, si ce n'était pas aussi stupide !

"Je... Jejeje..."

Elle lui hurla une nouvelle fois dessus :

"Allonge, j'ai pas toute la soirée !"

Je suis incroyablement déçue par ce grand final. J'ai, en vrai, toute la soirée, même dans mon état. Mais je l'aime pas. J'ai juste envie que ça se finisse, genre là ! Maintenant ! Tout de suite !

"Ouioui voila ! Je voudrais *raclement de gorge* avoir 10 minutes pour me souvenir de toute l'histoire. Histoire de calculer où ça a merdé. C'est tout."

"Hmmm..."

Hm. C'est ça son plan ? Le vieux coup du "Regarde ailleurs le temps que je te bute" ? Hah, pathétique... Et dire que c'est vraiment ça qui m'a foutu ma vie en l'air, j'ai du mal à croire qu'une merde aussi incompétente que ça ait pu pousser aussi loin dans la hiérarchie. Bah, quand tu vois d'où ça vient... Vite vite, se débarrasser de ce dernier fantôme de mon passé et aller faire autre chose, j'irai m'amuser avec lui plus tard.

"...je sais pas si vous autres insectes avez une mère, mais va bien la niquer si t'en as une. Ca te changera de ton cheptel. Invictus, pète-lui les dents et chauffe le Vat, on a du Lazarus a faire."

"NON ATT-"

Korvek n'eut pas vraiment le temps de finir sa phrase, un lourd poing métallique s'étant encastré très, très enthousiastement dans sa tête. Invictus, fidèle a lui-même, avait pris sur lui de se placer en position préparatoire de la manoeuvre, et oh qu'il aimait ça, démontrer sa supériorité. Et, très satisfait d'en avoir fini avec ces histoires ridicules et ennuyeuses, il tonna durant sa frappe :

"COMPRIS ! CE FAIBLE N'AVAIT AUCUNE CHANCE CONTRE MA FORCE DÉMESURÉE ! IL AURAIT DÛ PRENDRE EXEMPLE SUR MON CRÉATEUR, CA C'ÉTAIT UN VRAI PARIAH !"

L'impact du mastard mécanique fit trembler le trône tout entier, et elle-même se retrouva en difficulté :

AAAH LE CON ! MON ÉQUILIBRE ! JE...

Poussée par Invictus le bourrin et l'enthousiaste, Morgana comprit qu'un bras tremblant dans un corps temporairement peu fiable n'était pas le meilleur appui qu'elle puisse rêver pour se tenir sur un accoudoir, surtout aussi proche de la cible de percussion cinétique d'un Dox militaire lancé a pleine vitesse, et se ramassa la gueule par terre, sur le dos.

OOF ! Mais...! Sans déconner ? Je voulais JUSTE qu'il lui pète les dents, histoire qu'il puisse se chier dessus sur le chemin menant aux blocs ! Pas qu'il lui remplace la boîte crânienne par son poing ! Où je vais trouver une jarre pour le stopper maintenant ?!? Putain de... Appeler...

Stressée par le fait que sa vengeance puisse tomber à l'eau si près du but, elle fit défiler sur son casque toute sa liste de contacts, et trouva l'homme de la situation :

"PHYRO ! INVI' A MERDÉ ET VIENT DE BUTER KORVEK ! LE FILS DE PUTE VA SE TAILLER !"

Elle entendit son interlocuteur lui répondre tandis que celui-ci semblait bouffer quelque-chose :

Ou quelqu'un, hein. Ca fait un bail qu'il n'a pas mangé.

"Reçu, je le déteste. Terminé."

Il ira pas loin, Phyro serait capable de traquer une mouche a travers toute la ville les yeux fermés rien qu'a son rayonnement psi. Korvek ira nulle part.
...
C'est ma faute, j'aurais dû mieux expliquer. Je le sais, pourtant.
...
J'aurais pas dû mentionner le Vat en blaguant, c'était certain qu'il allait prendre le prétexte pour en finir rapidement.
...
En plus, Ozgär était même pas un pariah.

Un rayonnement blanc commença a s'échapper du corps de l'ex-empereur. Une forme blanche en sortit, vaguement humanoïde. Il allait réellement se barrer.

Et merde...

Ce coup-ci, ce fût elle qui tenta de gagner du temps. Et, écartant les bras dans un geste de bienvenue, le railla :

"Alors, ton "Oeuvre ultime" ? Assez compatible ? Tu veux tester ?"

La masse blanche sortit un excédé :

"...ta gueule !"

Bah voila. Un pariah, c'est ça. Un parasite stellaire pouvant s'incruster dans les corps des gens. Aucun respect ni compréhension de la vie charnelle, avec autant de considération qu'une espèce consciente en a pour les non-conscientes. Et évidemment, je peux pas JUSTE le buter, sinon c'est pas drôle.

Korvek en profita :

"Oh, Invictus ? Ozgar était une tapette, et t'as tiré ce trait de caractère !"

Et il traça comme si sa vie en dépendait (ce qui est exactement le cas) via le couloir principal, Invictus l'inutile contre les incorporels sur ses talons, enragé par le manque de respect.

Un jour, il sera intelligent...

..bon.

J'crois que je vais rester à terre deux minutes, je suis extrêmement fatig... Non. Non, c'est le moyen le plus sûr de décéder pour de bon via mon état. Je dois vraiment chercher des soins...

Rien de plus facile. Elle ressortit l'intercom :

"Oh, et Phyro ? J'ai mal..."

La voix lui répondit. Elle entendait des coups de matériel déphasé. Apparemment, il venait de le retrouver :

"Reçu. Je le -MAIS TU VAS ME LÂCHER SALOPERIE ? RENTRE DANS TA JARRE !- déteste vraiment. Terminé. Oh tiens ? C'est quoi ce ferry en approche ?"]

C'était un soulagement, pour elle :

Bah, au moins il aura déjà retrouvé Korvek. J'aurai pas tout perdu. J'espère que Phy' tardera pas. J'ai vraiment joué a l'abrutie. Je déteste être morte, ça exténue tellement...
...
Et maintenant ?

Un bruit blanc se fit entendre, voulant signaler que maintenant, Phyro, radieux comme si il n'avait pas remarqué la situation, venait d'arriver en passant par quelque angle mort, en sortant d'une tasse qui traînait, ou d'un repli dans un coin du mur, tel quelque lapin de spectacle.

Ah bah tiens, en parlant du loup...

"Maintenant, tu vas passer par les soins intensifs, qu'on réactive tes organes. Les yeux en mode "lampe de chevet bleue" te vont a ravir, mais... Ne pas rester décédé c'est important, tu sais ?"

Même quand il se téléporte, on le sent arriver. Heh cet homme n'a aucune discrétion. C'est pas faute d'avoir essayé de lui apprendre... Mais là, le pire c'est de voir d'où ça vient ! Il me fait des sermons sur l'instinct de préservation ! Incroyable !

Elle appuya bien vite le fait :

"C'est toi qui me dit ça, hein ?"

Il haussa les épaules et répondit immédiatement :

"Cite-moi une règle où il fait bon être dans mon cas."

Elle le regarda de haut en bas. Tenta quelque réponse illogique, dans l'espoir que ça passe :

"La somme des parties ?"

Il avait dû trouver ça logique, ayant répondu, riant en silence :

"Touché !"

...bon, et maintenant ?

Et maintenant, encore, il avait un plan. Et, se penchant vers elle, commença à étendre son bras pour commencer des soins d'urgence :

"Tiens, puisque tu y penses, les jarres ne sont pas éternelles. Il va falloir trouver quelque-chose pour que les pariahs fassent plus jamais chier personne. Et hors de question que j'envoie ces merdes infester l'Outremonde. Puis pense à notre petit pote, là, suspendu à ma ceinture. Le pauvre remue dedans depuis que je l'y ai enfoncé."

Bah évidemment, si il me soigne, qu'il à accès a mes pensées qu'il le veuille ou non ! Une atteinte a la vie privée ambulante, si j'en avais encore une...

Sans trop le regarder, elle demanda :

"Tu proposes quoi ?"

"Bah, on est sur Malth et... Même si la totalité de l'empire est parti en fumée, y'a toujours trois bâtiments sur quatre qui sont d'une manière ou une autre liberticide, alors..."

Elle s'y attendait, au fond... Et coupa le Gardien qui tournait autour du pot :

"Une prison géante pour un empire entier ?"

Soulagé, il vint au fait :

"Et t'en est l'heureuse propriétaire. Même si j'ai jamais pu comprendre ni vraiment apprécier ton penchant pour la torture, t'es la personne qu'il lui faut."

"J'ai pas envie."

Ca prenait pas, avec lui. Il la connaissait trop bien pour savoir qu'elle disait plus ça a cause de la fatigue que par réel manque de volonté :

"A ton réveil, tu résisteras pas 30 secondes a l'idée d'avoir ton propre terrain de jeu pour toi toute seule, plus l'accès intégral à tout l'arsenal Pariah. Et de plus, c'est l'occasion rêvée de continuer sur ta lancée de revanche. Qui sait, quand on recroisera la Terre, peut-être que tu pourras faire d'une pierre deux coups ? Fais pas genre t'es pas hypée, tu voudrais pas te mettre à détester ton boulot, quand-même ?"

Elle avoua le fait :

"On voit ça à mon réveil."

Sa stabilisation terminée, il entreprit de la placer dans un caisson de secours, et, l'empaquetant sur son dos, commença à trottiner vers la sortie du palais, direction les Seekers. Le mouvement la berçait. Il conclut la discussion :

"Comme tu veux. Moi je vais décrocher le gros lard encastré dans le mur et finir de nettoyer le peu de résistance sur la planète. C'est un sale merdier dehors. Y'a plus rien debout, comme dans toute la galaxie d'ailleurs. Tout le monde repart de zéro, désormais... Nous, comme tous ceux dehors. On doit tous trouver quelque-chose à faire, désormais, et on ne sait faire qu'une seule chose, alors..."

Elle n'entendit pas la suite de la phrase.

Spoiler: MontrerCacher
J'ai enfin trouvé le temps de lancer ma partie. Le gameplay arrive au prochain épisode (qui arrive lui-même très rapidement d'ailleurs), mais j'arrivais pas à faire de transition COURTE. C'est un grand problème chez moi, ça, les murs de texte.

La partie est sur une galaxie intermédiaire, les hyperlignes en 0,75% parce que ça crée des frictions entre empires super-rapidement, mais pour compenser j'ai mis un peu plus de trou de ver et de portails que de base. La difficulté est en normale parce que malgré le fait que j'aimerais une IA plus poussée, le jeu se contente de bourrer les bonus arbitraires. Et c'est bête et méchant, mais quand un empire te met le double de ta flotte OKLM, c'est pas drôle ni a jouer, ni a raconter. J'ai donc bourré les FE et les Deus Ex, à la place. Le HFS est en puissance normale, parce-que là aussi le jeu se contente de lui filer des flottes PLUS GROSSES au lieu de priorités plus logiques. Et une crise a 1M la flotte, c'est non seulement pas drôle à subir, mais en plus pas passable.

Prenez un excellent jeu, successeur de Dungeon Keeper : War for the Overworld. En Master, l'IA microgère a la vitesse de Deep Blue. Elle ne triche pas, ne se file pas de ressources arbitraire. Non, elle se contente d'hypermicro comme un coréen sous Adderall. Ca rend les parties intéressantes, car même si ses lutins sont surbaffés et ses sbires surmicrogérées, il est niquable à la loyale, pour peu qu'on stratège comme un porc. Dans Stellaris, y'a qu'une manière de gagner en haute difficulté : Confédérer. Tu peux pas les dépasser technologiquement, t'auras jamais leur flotte et leur prospérité. Ta seule chance de gagner c'est de t'accrocher derrière eux comme un mec en roller derrière un camion.

Ah, et les couleurs du forum pètent le yeux, mais j'ai pas mieux. Désolé. Depuis j'ai tout changé et j'ai viré les textes à couleurs jvhap
Quelque-chose ne va pas ? jvhap

Cody

C'est un peu bordélique mais je commence à saisir un peu ce qui se passe chez ces persos. Faudra vraiment que tu expliques le lore plus en détail de temps à autre. jvhap
Sinon je suis impatient de voir la partie commencer réellement, je suis assez curieux de voir ta manière de jouer.  Bon après y a pas dix-hui façon de gérer l'early game, mais faut voir quelle direction tu vas prendre pour la suite, surtout avec une nation IA. jvnoel

Et oui, tes pavés de texte sont toujours aussi légendaires. jvhap

CiterAh, et les couleurs du forum pètent le yeux

+1
Un jour Chuck Norris et Notaproblem ont fait un bras de fer. Le perdant devait faire l'objet de blagues nulles pour l'éternité.

Kait

Je... Je suis vraiment désolé mais je comprends pas grand chose.  jvpeur
À ce que je vois, tu vas jouer des robots en prenant le civisme qui fait que tu joues des robots qui se sont rebellés mais qui doivent continuer à prendre soin de pop humaines, c'est ça ?  jv:(

CiterAh, et les couleurs du forum pètent le yeux

C'est pas tant les couleurs en soit que le fait que le forum ait un fond sombre, du coup utiliser des couleurs sombres est effectivement peu judicieux. Cela étant, pour avoir testé les deux elles tuent beaucoup moins les yeux sur la version ordi que sur la version portable. jvoui

Usul

Citation de: Notaproblem le Avr 28, 2018, 08:47 pmAh, et les couleurs du forum pètent le yeux, mais j'ai pas mieux. Désolé.

Tu peux toujours en utiliser d'autres tu sais. jvhap

(je vais lire bientôt)

Notaproblem

Avr 30, 2018, 10:06 pm #8 Dernière édition: Nov 04, 2018, 03:13 am par Notaproblem
Chapitre 1 : (Phyro) It's three in the morning

Il avait fait son mariole, Phyro, mais au fond, lui aussi avait besoin de repos. La planète n'était pas le plus accueillante de l'univers.

Grmbl. 'fait froid. Évidemment, 'fait nuit aussi.

Qu'est ce que je branle là ?

Il avait réussi à concentrer son attention suffisamment longtemps pour constater un fait : Il était étalé au sol, en plein milieu d'une rue, au pif', en PLEIN MILIEU de Malth. Dans la liste des plus grosses conneries à réaliser, celle-là devait trôner au sommet. Heureusement, la zone avait été pacifiée, depuis le temps. Il essaya de se remémorer :

Je ressortais d'une ruche médicale, j'étais sensé amener...

Impossible de se concentrer. Trop de facteurs :

J'ai faim.

J'ai mal à la tête.

Plan B : Il allait appeler quelqu'un d'autre. Mentalement, il réussit à trouver la ruche improvisée des Seekers. Son contact suivit très vite :

Oï ! A-1 ! Je sais que t'est là ! J'ai dû comater, j'ai raté quoi ?

Une voix d'insecte lui parvint. Le tout, aigu et sonnant comme un diapason lancé à pleine vitesse, gênait, les premières fois.

Ca faisait un bon gros 220 ans, voire plus, qu'il connaissait ce type.


"Bon réveil. Transfert mental des derniers événements et rapports :

Changelog: MontrerCacher
Raison de l'inconscience : Épuisement. Dernier sommeil effectué : Il y a trois mois. Durée : Une heure.
Dernier repas effectué : Boîte ouverte de pâte nutritive. Goût : Châtiment. Localisation : Pleine rue. Valeur nutritive : Élevée. Valeur symptomatique : Nulle.
Dernier repas anti-viral : Trachée. Origine : Marine pariah. Valeur de répression : Faible. Action d'autodéfense.
Risques de perte de contrôle : Préoccupants. Conseil avisé : Ingestion de matériel génétique. Conséquences proches : Perte de contrôle. Dégradation de l'image publique. Meurtre d'innocent.
Etat émotionnel : Stable. Las.
Divers : Déphasage récent. Raison : Esquive d'Invictus lors de la capture de Korvek. Conséquence : Collision d'Invictus contre mur de néoacier.
Dernier conflit : Capture de Korvek. Arme utilisée : Balai à paille déphasé. Utilisation de l'ustensile ménager : Impacts répétés contre Korvek. Efficacité : Moyenne. Degré d'insolite : Élevé.
Observations : Invictus : Abruti hors-concours. Méconnaissance des lois cinétiques flagrante. Méconnaissance de la composition Pariah affligeante. Potentiel comique : Incroyablement haut.

Traduction organique : Dors plus. Je sais que cette invasion te tient à coeur, mais tu vas finir par avoir de réelles emmerdes plus tôt que tu ne le penses. Tu les as déjà, d'ailleurs. Mange un truc qui ne soit pas un déchet par terre. Tu as boulotté en direct une vielle boîte de pâte pour esclave dissident goût "Châtiment" sans broncher en plein milieu de la rue, en plein milieu d'un conflit, a la vue de tous les anciens esclaves qui pensaient à l'origine que t'étais un parangon. Tes interventions étant retransmises en direct-différé via ton holoécran, tout le monde t'a vu bouffer un détritus et tabasser Korvek avec un balai de paille dans ce que tu appelles toi-même "Une action au talent". Les locaux t'appelleraient "Phyro le Balai" pendant un moment si t'as de la chance, "Phyro le Rat" si t'en as moins. Mais actuellement, ils se content d' "Invictus le crash-test".

Mange un Melon Pulmonaire ou un cadavre dans un coin avant d'agresser le premier type venu. T'as vraiment pas besoin que les deux noms sautent pour "Phyro la Goule" ou "Phyro le Cannibale".

Tâches à réaliser : Réactivation des automatons. Réparation des infrastructures. Remise en état du réseau stellaire.
Etat planétaire : Destruction omniprésente. Carte stellaire perdue. Rappel : Malth, capitale impériale. Réutilisation envisagée. Préservation de biens souhaitable. Non effectuée.
Pertes civiles : Miraculeusement limitées. Vat effectué rapidement. Confiance de la population : Variable. Compréhension de vos actes par la population : Salvateur.
Pertes technologiques : Un siècle, un siècle et demi.
Divers : Formation d'une enclave de raiders.

Traduction organique : Bourrinez moins, espèces de nazis autodafants. Avec vos conneries de rancunes, vous avez manqué d'annihiler la planète, toi et tous les Rebelles ! Y'a plus rien debout ! Heureusement que les Seekers étaient là, sinon vous vous seriez fait dégager par les esclaves affranchis après-coup. Vous avez pourri des années de progrès technologiques, désormais irréparables. 'faut tout rechercher à nouveau !

Phyro. Tu sais que je ne m'énerve ja-mais. Mais toi et Morgana avez franchement abusé. Les Seekers t'ont rejoint pour pouvoir étudier la galaxie, pas pour compter les cailloux des planètes que vous détruisez. Tu parlais de réaffecter la planète et la lui redonner ? Montre-toi responsable, et reconstruis tout ça avant qu'on ait fini de la soigner ! Le plus tôt sera le mieux, le seul truc qui empêche les anciennes populations de serviteurs de vous virer n'est pas ta puissance : Dans ton état, tout le monde s'en branle. C'est le fait que vous ayez un contentieux notoire envers l'empire, et que ce soit compréhensible. En bref : Leur réputation est pire que la tienne, mais actuellement de peu. Inverse la vapeur. Vite. Et... Y'a des types qui ont fondé leur propre société de grand-banditisme. Alors qu'on est encore là. Affligeant...



Hm. La télépathie a un avantage et un inconvénient. L'avantage, c'est le transfert instantané d'informations. L'inconvénient, c'est la disparition de la vie privée.

Même si ma vie privée est le dernier de mes soucis (Spoiler : Je m'en branle), les lendemains de fête peuvent s'avérer rudes...

Réussissant à se reconcentrer sur sa tâche, il entreprit de commencer la corvée :

Je dois aller chercher Invictus et retaper la planète. Les réfugiés sont pas en état, sûr, et c'est ma faute. Je vais réactiver les potes à Invictus, ça fait un moment qu'il m'en parle. J'aime pas vraiment les Dox, mais j'ai pas grand-choix.

La meilleure vision du monde, dans l'obscurité de la rue, attira son attention :

UN CADAVRE ! A BOUFFER !

Oh merde non, c'est quelqu'un bien debout.

Craignant le pire, il sonda son esprit :

Entité consciente bipède. Non parasitée, donc sûrement femelle. Émotion prédominante : Peur. Raison : ...Oh merde, j'ai grogné  jvpf

'faut que j'invente un mensonge, vite !

Des années de scènes similaires lui servirent très, très vite :

"Oh, excusez-moi, je vous ai confondu avec un gros tas de chair a bouffer a la va-vite milicien Pariah survivant, Je... J'vais y aller, j'ai du travail et je suis fatigué. Restez sauve. Que..."

Comment on parle le Nocta, déjà ? Ah, j'crois que c'est ça !

"...que le soleil brille sur les vôtres jvhap "

Ca devait pas être ça. Après avoir levé un sourcil, son interlocutrice, une Nocta, dont la race était assez célèbre pour son grand stoïcisme et sa capacité à pigmenter sa peau pour se fondre dans l'obscurité, répondit sans tenir compte de ce qu'il percevait qu'elle percevait comme une insulte :

"Et que votre famille prospère. Excuses acceptées. Allez vous reposer, vous semblez en avoir grand besoin, Phyro-Gardien."

Ouch ! J'ai pas de famille ! Puteuuu...

Il se désintéressa de la scène environ trois secondes plus tard :

Je vais manger un truc. J'ai des rations d'urgence pour ce cas présent.

La "ration" était un melon pulmonaire. Cru. Pas le meilleur plat du monde, mais au moins ça allait l'empêcher de vouloir taper les crocs dans tout vivant qui passait par là. Un Phyro rassasié plus tard, il erra un peu dans la rue et, finalement, finit par se mettre en quête du Dox de la situation, qu'il trouva en train de réaliser une maintenance de réparation après-affrontement :

"Hey Invictus, mon poto, mon ami, mon gars sûr, J'ai besoin de toi pour retaper la planète !"

"Phyro. Mon... Ta gueule, vermine. Tu veux quoi pour venir m'emmerder à ma maintenance ?"

Tentant quand-même un sourire face au Dox qui ne l'avait jamais apprécié, il insista un peu :

"Je constate que t'as rien a faire, alors le temps que mon but dans la vie ressorte de l'hosto, je répare les dégâts causés. Comme t'es un Dox-Commander et que je compte réactiver tes srabs, ça fait de toi le boss de tous ces connards. J'ai besoin que tu m'aides dans les préparatifs pour tout remettre en place."

Il prit, de manière prévisible, mal le faire de se faire larbiniser en deux phrases par ce qu'il considérait ouvertement comme  "le plus gros trou de balle de la galaxie" :

"QUE ? JE SUIS INVICTUS, CONQUÉRANT D'INNOMBRABLES MONDES ! PAS UNE UNITÉ D'ADMINISTRATION PLANÉTAIRE A TES ORDRES, INSECTE !"

"Du caaalme, cousin. De 1, t'es sous les ordres de Morgana, je fais juste la régence le temps d'un mois, à peine. Tu verras pas la différence ! De 2, tu me surprends, j'aurais jamais pensé que tu puis être un lâche incapable de prendre les choses en main quand il le faut ! C'est un aveu que je suis meilleur que toi, admets-le !"

"JE VAIS SALEMENT TE SOULEVER, PUTAIN DE CLOPORTE ! ATTENDS UNE SEC-

Le bestiau tenta de sauter sur sa cible, quelque-peu plus petite que lui, certes, mais pas moins dangereuse. Il devait être fatigué, lui aussi, car il se retrouva bloqué par des câbles de maintenance tandis que la machine intima, automatiquement :

"Veuillez rester immobile lors de la maintenance du châssis"

Profondément frustré, il tenta de faire preuve de diplomatie :

...oui donc comme je disais, je suis disposé à parler avec toi. Réactiver les Doxs et me nommer administrateur central, donc ?"

Même sans maintenance, c'est moi qui l'aurait soulevé. Qu'il est drôle, ce con...

"Ouais, ressors le tout. Si ils sont aussi efficaces que toi, ça devrait bien se passer. Démerde-toi juste pour me les poster là où ils seront utiles, pas là où ils seront le plus prompt à capter l'attention !"

"Je SAIS faire la différence entre "Faire mon boulot" et "Faire le beau", Phyro. J'peux t'arranger ça. Attends la fin de ma maintenance et suis-moi."

Une heure plus tard, dans un line-up du peu d'unités disponibles, Phyro et Invictus défilaient parmi les carcasses. Les désactivations avaient été plus brutales les unes des autres. Sans trop prêter attention, le dernier Dox se contentait de dire les fonctions :

"Alors ? Le gros là, avec le module de camouflage et le taser monumental, c'est Deadlock. D'après sa banque de données, il était en charge du département des châtiments corporels et de la sécurité des rues. Il devrait être capable de tenir la planète en laisse. Si quelque chose merde dans l'empire, c'est lui que vous entendrez en second, pour pour que le coupable ait eu le temps de hurler. Donc, dans la pratique, c'est lui que vous entendrez en premier. Deuterium était en charge du département de recherche et colonisation, c'est-à-dire qu'il cherchait des organiques à annexer. Kinetic est un robot d'entretien, un concierge quoi. Laisse-lui le temps, je suis sûr qu'il saura remplacer son balai par une clé à de montage. Elyseum était un robot de compagnie, quoi que ça veuille dire. J'ai RIEN compris à sa base de donnée, mais elle a l'air de s'y connaître en anatomie organique, et apparemment elle aurait mené des vivisections dans des opérations spéciales. Energetic est un scientifique, un vrai. Il était en charge de l'armement des troupes au sol et des modules de contrôle de foule. C'est lui qui a doté Deadlock de son taser."



Pas convaincu. Phyro n'était pas convaincu :

Je lui demande des scientifiques. Il me ramène ce qui pourrait être considéré comme des criminels de guerre, si ils étaient organiques. Je sais pas si c'est du génie où une tentative de me faire chier. Remarque, nous parlons des Doxs, hein. Je devais pas m'attendre à grand-chose. Ca se trouve, ils me surprendront autant que lui l'a fait. Feignons l'ignorance, je veux savoir comment il réagit.

"PAR-FAIT, t'es un génie mec. Bon, niveau recherche, on a sauvé quoi ?"

"Vois ça avec un des trois mentionnés. Si tu me cherches, je suis en train de réactiver le reste du réseau, je vais te trouver plus de types. J'ai aussi les automatons à relancer."

Et il se tailla, le prétexte trouvé.

Le salopard.

Phyro se retrouva tout seul, face à un groupe de Doxs en phase de ce qui pourrait être considéré comme un mauvais réveil. Ils étaient lents, galéraient à marcher, comprenaient à peine ce qu'il se passait. Apparemment les résurrections de plus de 24 heures étaient dures pour tout le monde. Un point positif : Ils n'étaient pas morts. Juste... Dans ce qu'on aurait pu appeler un coma conscient. Ils avaient passés une bonne quarantaine d'années dans un vide absolu. Phyro eût un frémissement, en se rappelant une expérience similaire.

Un constat plus tard, il fit le bilan :


Deuterium est le seul que j'aurai voulu dans la pièce, et c'est le type aux commandes du vaisseau d'exploration, donc il sera jamais là. Il parle peu, et est bref. Y'a rien qui pourra mal tourner, avec lui. Il y connaît un rayon en xénobiologie. Energetic s'y connait qu'en manipulation des champs, mais me déteste parce qu'a chaque fois que ses armes échouaient face à mes troupes, c'est lui qui prenait. Kinetic est un putain de concierge, mec. Il galère à comprendre le fonctionnement des machines à sa disposition. J'aurai besoin d'un VRAI génie en mécanique pour le faire bosser convenablement, et moi mon truc c'est l'Outremonde et la biologie. Mais il a quand-même l'air d'être extrêmement rapide à la détente. En parlant de biologie...

En fait il s'avère qu'Elyseum, de son charmant nom, est en réalité une unité infiltrée sensée se comporter comme une esclave pour tomber sur des dissidents et leur faire passer l'envie de recommencer. Eh, Invictus a jamais dit que les vivisections étaient létales. Quand tu sais pas, tu peux très vite tomber dans le piège. Quand tu sais... C'est juste extrêmement flippant. Mais Invictus avait raison, elle y connaît un rayon en manipulation mentale, génétique, anatomie, résistance corporelle et autres ficelles du métier. En vrai, si elle n'était pas la Dox qu'il nous faut, je l'aurais foutue en taule et jeté la clef. Elle me rappelle trop...

Bon, j'vais trouver où squatter.

Il avait pas trop trouvé, alors il s'était contenté de prendre une baraque, au hasard, dans la nuit. L'endroit disposait de deux pièces : Sa chambre, et des chiottes. Génial. Bah, c'était pas grave. Sur son lit, il refaisait le point de la soirée :

Je sais pas si j'ai tiré les meilleurs ou les pires.

Mais pour le moment, ils galèrent à rentrer dans leurs nouvelles fonctions.

Oh, et Deadlock. Il est enthousiaste. Trop. Et incroyablement raciste. Quand je lui ai dit qu'il était en charge de la maltraitance de la garde des pariah avec l'aide des affranchis volontaires, je jure avoir vu des étoiles lui briller dans les yeux. Il s'est instantanément camouflé sans dire un mot et à chargé vers les blocs. Le couvre-feu sera dur, ce soir.

Niveau planétaire d'ailleurs. C'est le zbeul. On à commencé à nettoyer, mais le camp de bandits, Deadlock se l'est réservé. Il est parti bras-dessus bras-dessous avec Invictus et Elyseum en direction de l'endroit. J'aurais du y aller moi-même sous surcharge émotionnelle, décidément ça aurait été beaucoup plus humain. La planète sera très vite en état, cela dit. Niveau galactique, bah...




Le point, c'est nous.

Le reste de la galaxie, ce sont des gens.

Alors on va se mettre à rechercher ces gens.

Et faire des recherches. Je m'oriente sur un petit canon laser bleu histoire de faire la main à Energetic, qu'il me haïsse moins. Elyseum se démerdera pour que les gens nous détestent moins, et Kinetic... On va lui demander de concevoir un labo d'ingénierie qui lui convienne, pour commencer.



Pendant ce temps, Deuterium m'assomme littéralement de rapports. Mais parmi les plus importants ce mois-ci, de sa part, et celle d'un Dox nommé M5 par défaut parce qu'on retrouve pas son nom dans la banque de données, y'a un truc parlant de "Vultaams". On a retrouvé tour à tour... Non. J'vais mettre ça en images.






C'est certain, ils ont laissé des traces. L'immense problème, c'est que Deuterium et son binôme sont des robots d'annexion, pas des scientifiques. Du coup, ils sont super enthousiastes, déboulent sur le lieu, gueulent que c'est désormais une propriété Pariah et... Restent comme des cons avant de comprendre qu'ils ont probablement loupé quelque chose et repartent aussi perdus que des conquistadors. Je les déteste.

Mais y'a du mieux depuis un moment.

J'ai ici la liste des événements où Energetic a réussi a rattraper le coup. Je commenterai après coup.







Alooors, par où commencer.

La capsule. Kinetic insistait pour nettoyer la capsule de fond en comble. Energetic s'est efforcé de lui expliquer la base de la science, à savoir : On touche pas aux artefacts. Le concierge a dit que c'était de la merde et qu'il préférait construire des trucs, parce-qu'au moins, il pouvait laver les matériaux. Finalement, Elyseum a supervisé la dissection de l'alien remarquablement bien conservé. Y'avait des organes, et je sais déjà comment ça marche, mais pour eux c'était un grand émerveillement, a la fin. Sauf pour Kinetic. Qui voulait toujours nettoyer les organes.

Le cimetière de vaisseaux : La même. Mais c'est en demandant à Deuterium de nettoyer "Au cas où" qu'on a découvert qu'en fait c'était un métal spécial, du type "Autoréplicateur". A-1 est devenu fou quand il l'a su, et a hurlé au vol de technologie. Il a dit que c'était une contrefaçon et qu'on faisait mieux, de toutes façons.

Le voilier solaire... Y'a rien a dire, en vrai. A part que les déchets sont décidément partout dans l'espace.

Et le meilleur pour la fin : La grosse boîte habitat. J'ai pas compris ce que disait Energetic à ce niveau, j'étais la moitié de la conversation à discuter avec les Seekers pour comprendre ce qu'était un "icosidodécadère". La dernière fois qu'on en a utilisé un, c'était pour une exposition d'art. Sur Terre. Y'a plus de 200 ans.

Et on avait fini derniers, en plus. Derrière le dessin d'une gamine de 4 ans.

J'ai aussi lancé deux vaisseau de colonisations. On manque de minerai, et Malth est pas réputée pour ses incroyables gisements.. Ca paiera, à la longue.

D'ailleurs je viens de recevoir un rapport :



C'est beau une machine bien huilée. Bientôt, des Rebelles prendront le pas sur les automatons et viendront taxer des parts dans ce nouveau monde. C'est beau, putain, l'esprit d'aventure ! Il manque plus qu'une pi-

La pensée avait été coupée par Invictus. Le Dox, triomphant, venait de rentrer dans l'habitat en arrachant la porte de ses gonds à la seule force de son poignet. Tout en balançant machinalement la porte tel un déchet, il triompha :

"GLOIRE A L'HORIZON ! ON A RÉACTIVÉ DES VIEUX VAISSEAUX AUTONOMES DE COMBAT, TROUVÉS EN ORBITE AUTOUR D'UN SYSTEME VOISIN A LA COLONIE NORD-OUEST !"

Phyro sourit en imaginant des vaisseaux automatisés gratos, signifiant une charge de travail moindre pour lui. Et demanda :

"Oh génial, et ils marchent comment ?"

"Simple. Ils chopent tout ce qui n'est pas Pariah et les... Ah bah j'suis fatigué, moi... Pas. Un. Mot. De ça. A la seigneuresse."



"Ah bah c'était trop beau pour durer, ce calme..."

Le Dox, l'ignorant, commençait à serrer le poing en constatant quelque-chose, sur son holoécran.

Oh je le sens venir.

"Ils viennent de rentrer en formation de pillage de... De nous en fait."

Grave la flemme d'y aller.

Sans quitter son lit, Phyro répondit :

"Bah... Nique-les. T'es fort à ce jeu."

"AVEC GRAND PLAISIR !"

...dit-il en parlant de vaisseaux qu'il a dû s'emmerder a réactiver avec un seul but en tête...

TESTER LES GROS PISTOLETS QU'ENERGETIC A FINI DE CONCEVOIR !



...si il arrive a temps avec ses mecs. Le starport les soulèvera probablement avant.

J'espère qu'il y'a un Dox-Amiral, dans le tas. Meh. C'est pas mon problème, je dois vraiment dormir, moi. De toutes façons, les Doxs doivent se roder, ils savent désespérément pas quoi faire, ni comment le faire. A la dure avec des catastrophes, ils y arriveront, mais c'est pas mon problème, là.

Le repos, c'est important, vous savez ? En plus, la relève sera prise dans pas longtemps. J'vais aller bouffer un truc et pioncer, moi.

Enjambant sa porte désormais morte, il partit dans la nuit à la recherche de qui que ce soit capable de lui offrir le couvert. En se baladant, il leva la tête dans le ciel, le temps de voir quelque-chose passer au dessus de lui :

Oh, tiens ? C'est quoi, ça ?



Cé bo putain stkostriste

...oh merde ouais ! Les vaisseaux de colonie vont bientôt terminer leur installation ! Si je me démerde bien, je peux bidouiller un chouïa le système de transfert de données Dox pour l'améliorer via mes méthodes de communications. Des automatons télépathes capables d'intercommuniquer de planète a planète instantanément, en manipulant la réalité via l'Outremonde...

C'est vraiment une bonne idée.

Damn yeah que c'en est une. Je fais ma pause, et j'aide ces types a optimiser leur expansion. Plus tard.

Spoiler: MontrerCacher
J'ai galéré sa mère a poser tout ce bordel (Edit : Et, avec du recul, je me rends compte que j'en ai beaucoup plus chié par la suite mais que ça valait le coup), principalement parce que des potes m'ont demandé de faire une partie de Stellaris d'ailleurs (Edit : Qui s'est soldée sur un bordel monumental causé par une déclaration de guerre en pleine Contingence c'était pas drôle), du coup là je suis en train de faire un endgame tout en postant mon AAR comme un sale. J'ai pris tout plein de photos que je peux pas réduire sinon le texte est illisible (Edit : Puis Kayte m'a appris, par la suite, l'existence de width). J'suis assez fier du résultat, d'ailleurs. D'ailleurs vu que Kait à posté entre temps : Ouais, les Rogue Servitor sont des robots devant cohabiter avec des organiques, filant de l'Unité par mois. Dans Stellaris, les Rogue Servitor se plient en quatre pour leurs proprios, et ont plus supplanté leurs fainéants de proprios plutôt que de s'être rebellés ouvertement. Dans ma version... Disons que Rogue Warden serait mieux adapté. Plus j'ai d'organiques par rapport a ma population, plus mes bots récupèrent de ressources et d'influence, jusqu'à devenir Godtier si l'empire est réglé telle une horloge suisse. Comme j'ai une sale gueule par défaut, et que je suis un robotique, j'aurai peu de chances de me faire des potes dans cette partie, d'ailleurs.
Quelque-chose ne va pas ? jvhap

Notaproblem

Mai 04, 2018, 08:54 am #9 Dernière édition: Nov 04, 2018, 04:11 am par Notaproblem
Chapitre 2 : (Morgana) Le futur sera meilleur demain, depuis 200 ans.

Sereine.

Je me sens... Bien. Calme. Tranquille. Légère.

Sereine.

J'avais pas souvent ressenti ça, depuis le début de ma vie, il y a 200 ans.

Je viens de me débarrasser de la dernière entité de cet univers ayant une raison valable d'avoir un autel vaudou à mon nom dans sa chambre, ou une photo plantée dans le mur avec un couteau. Et que c'est agréable.

J'en ai chié pour arriver là. J'ai enlevé des gens, traumatisé des gosses, fait des nuits blanches à briser des os et des personnes, et j'ai même exécuté des gens. Et j'étais tellement bonne à ça... Que j'en ai résolu tout mes problèmes, semblerait-il. C'est vrai, apparemment. Les gens forgent le caractère.

Mais est-ce que ça en valait le coup ?

Oui. Je persiste et signe, et devraient-ils, ces parasites, revenir, sous une forme ou une autre, je recommencerais à laisser un sillage de traumatismes et hurlements. Ca m'aura pris 200 ans, ça pourra m'en prendre bien plus, si je dois jamais expérimenter une nouvelle fois cet état.

J'aurais jamais cru être aussi bien dans une chambre à régénération post-opératoire Seeker. La plupart des gens paniquent quand ils se réveillent et sentent le biogel dans leur corps. Heh, heh, heh. Être rempli d'un liquide étranger, c'est juste un coup à prendre. Et je peux certifier que le biogel n'est vraiment, VRAIMENT pas intrusif.

Les Seekers ne sont pas juste des insectoïdes hyper-calés en biologie. Ce SONT les darons de la biologie. Dans tout manuel médical ou agroalimentaire terrien, c'est leur race qui est en première page. Ils doivent s'en mordre les doigts, d'avoir tenté de les doubler. Pourtant, le plan semblait bien : A la sortie du conflit "Terre toute seule contre empire galactique de dizaines de système", framer les Gardiens. En profiter pour déposer le Phyro, sûrement incapable de s'opposer à ce a quoi il à claqué sa vie à protéger. Prendre le contrôle des Seekers, les noyer sous la législation. Récupérer les technologies. Remettre l'ONU a la place qui lui revient de droit.

Et voila comment les Gardiens disparurent de la Terre, et comment les Seekers et Phyro, du jour au lendemain, s'éclipsèrent tel un rêve pour certains, un cauchemar pour d'autre, d'une planète bien trop ambitieuse pour son propre bien.

Moi ? J'ai sauté à pieds joints dans leur piège. Phyro n'aura même pas eu le temps de me prévenir que j'étais enfermée dans un cuirassé Pariah en retraite d'urgence. Une partie de ma vie qui pourrait être crue comme la pire, mais même pas, car cette fois-ci, j'étais certaine de quelque-chose. Je suis peut-être vindicative au possible, mais je ne suis pas une puissance incontrôlable. Le Phyro, lui... N'est contrôlable par personne, mais SURTOUT PAS par lui-même. La suite fût tellement violente qu'elle à forgé la galaxie. Des holo-séries ont été crées sur le Phyro, toutes plus extrapolées ou diabolisées les unes des autres. Même certaines civilisations incapables d'arriver au voyage spatial le vénèrent sans même savoir qui il est, dans des religions fausses, ou tellement fausses et manipulées que ça devrait en être illégal.

Ne retirez pas une balise à un géant ébloui, le résultat sera toujours catastrophique.

J'ai jamais su comment il avait obtenu tout son bordel, d'ailleurs.

Les Gardiens non plus d'ailleurs. Et venant de l'ONG "Passé Flou sans Frontières", c'est dire. Personne ne sait comment les Gardiens se sont véritablement formés. On sait, et encore, je le sais parce-que j'y ai bossé, qu'un jour, suite à l'interception d'une communication Pariah, trois hommes se sont réunis. Apparemment, trois modèles d'intégrité et de volonté. Deux d'entre eux ont étés perdus à jamais dans les failles de l'Histoire. Le troisième fût mon boss pendant toute ma durée sur Terre. Un homme tellement vénérable que quand il est mort, les Gardiens sont morts avec lui. N'aurait-il pas été le seul télépathe de la Terre, Phyro n'aurait jamais été pris. Ils ne recrutaient pas sur les compétences, seulement sur l'incorruptibilité et l'intégrité. Phyro avait seulement l'incorruptibilité, pas l'intégrité. Trop impulsif.

Comment il à fini gardien, du coup ? Règle numéro 1 de Phyro : La vie est une sale race. Elle ne lui laissera jamais un moment de répit, mais systématiquement juste assez pour qu'il soit en état de vivre.

Peu savent comment il à obtenu son don de télépathie. Encore moins savent que le mot "don" doit être la désignation la moins adaptée à sa condition.

Comment il l'à obtenu ? Simple. Il rentrait chez lui d'un refus d'emploi de plus quand un Gardien est tombé de son HLM directement sur lui. Le choc aurait dû le tuer, mais la vie est une sale race. A la place, il à... Il disait quoi, déjà ?

Un flux de souvenirs et d'informations provint des murs.

Changelog: MontrerCacher

C'était pas la meilleure journée du monde. D'abord viré une nouvelle fois de pôle emploi, toujours pété de dettes, en sursis avec la trêve hivernale, et désormais...

Un choc violent en entendant un truc se faire défenestrer du cinquième étage de son bloc HLM. Miraculeusement, il était vivant. Pété, mais vivant.

Mais pas bien.


QU'EST CE QUE- Nepasbougernepasbougernepasbouger. Je suis pas mort. Je suis pas-
MON CRÂNE ! AH QUE C'EST DOULOU- Ah, ta mère...

Il avait une trop grosse migraine, même pour un choc pareil. Il commençait à entendre des voix. Surement le choc.

J'ai cru sentir un truc, à l'instant. Nan, c'est une connerie. Je dois délirer.
Nan, j'en sens un autre, d'en haut. Il est tout proche et... C'est quoi ça ?
Je comprends pas. On dirait... Une intention. Témoin ? Nettoyer ?

C'était pas une hallucination. Il entendait un flot continu de voix à l'arrière de son crâne. Il se sentait bien seul, dans sa peau, tout à coup. Surtout en apprenant que la chose ayant buté un... Il était sous quoi, d'ailleurs ?

Oh merde. Je hais ma vie...
Je vois rien. C'est quoi, ce truc ? C'est... Lourd, bravo, Captain Obvious. Virons le.
Ca pèse une tonne, et le truc arrive !

La "chose" semblait dévaler les escaliers. Son mode de pensée était... Différent. Alien. Bizarre. Et personne ne semblait se rendre compte de l'évidence même que quelque-chose qui n'avait rien a faire était pourtant bien ici.

Pourquoi personne ne le voit ? Tous les autres trucs vivent leur vie comme si ils ne le voyaient pas !
Pourquoi ils le remarquent pas ?
Pourquoi tout le monde est aveugl-

Il finit par dégager, à sa grande surprise, ce qui ressemblait à un cadavre en armure blanche. Elle semblait sortie d'un trip de science fiction. C'était, grossièrement, une tenue en plaques superposées, telle une carapace de cloporte, mais pour humains, avec visière en verre. C'était bizarre, mais il n'avait pas le temps :

Merde ! La porte ! Il dévale les dernières marches ! Je me planque où ?
Comment il fait pour ne pas faire de bruit ?

Habitué aux embrouilles, mais peu de ce niveau, il reprit des bons réflexes :

Il me faut un truc, n'importe.

Trouva une arme :

Un... Cric a voiture ? Qu'est que ça bra... Bon, ok.

Il récapitula la scène :

Ce truc veux me buter. J'en ai la certitude. Il le pense réellement. J'en suis convaincu.

Il avait jamais entrepris de buter quelqu'un, auparavant. La porte s'ouvrit. La bestiole sortit, et il vit... Le cadavre blanc se faire retourner par un adversaire totalement invisible.

IL EST FORCEMENT DEVANT MOI ! IL M'A PAS VU ! IL EST LAAAA !

Quelques coups de crics administrés sur un adversaire occupé eurent vite raison de lui. Il le savait : Il avait eu une chance monstrueuse. Quoi que ce truc eût été, il n'avait rien à faire ici. L'important, actuellement, c'était qu'il...

Il ne bouge plus. J'crois qu'il est mort. Alors ça fait ça, de buter quelqu'un ? Ca, euh... J'vais mal dormir, ce soir. Mais au moins je vais dormir vivant, quoi.

Il donna, à son tour, timidement un coup de pied dans le cadavre invisible dont une flaque de sang commençait à se former. Il venait de buter authentiquement un type, et avait senti... Nan, un truc clochait. Il n'arrivait pas à trouver quoi. Il inspecta mieux le sol, là où devait se trouver son adversaire.

Ca a l'air juste invisible. Un camouflage ? Une hallu' ?

Soudain, une lueur blanche sortit du cadavre invisible, se posant devant le terrien, qui comprenait de moins en moins et envisageait de plus en plus la fuire :

C'est blanc, ça a des jambes, et CA N'A RIEN A FOUTRE LA CE TRUC ! QU'EST-CE QU'IL SE PASSE, BORDEL ? J'SUIS PAS PAYÉ POUR CA !

En fait, je suis pas payé du tout.

Mais apparemment il ne peut rien me faire.

"Putain d'insecte de merde, mais comment il a su ? J'vais me faire défoncer, moi, en rentrant voir le boss..."

J'crois qu'il parle pas français, je suis pas sûr. Mais j'arrive à comprendre ses intentions, je sais pas trop pourquoi. On formule pas nos pensées dans notre langue, pourtant ? Nan, c'est des conneries ! Personne ne peut être télépathe ! J'vais me réveiller, hein ?

Le truc, dépité, s'en alla, laissant un terrien tout seul. Il attendit. Il entendait toujours des voix. Il se concentra : Celle-là veut virer ses gosses de chez elle. Celui-ci compte assassiner sa tante pour hériter. Lui veut divorcer. Ce gamin veut juste récupérer la dent qu'il a perdue. Celui-là ne sais pas où se garer. Ca commençait à devenir insupportable.

Mais qu'eeest-ce qu'il se passe ?

Il entendit une voix, qui parlait, dans l'armure blanche. Il devait répondre, peut-être ? Le propriétaire était mort. Ou pas.

...non, quoi qu'il arrive, ces voix étaient trop chiantes. Trop... Distrayantes. Il n'arrivait pas à se concentrer.

Il allait répondre. Peut-être que le type au bout du fil savait comment régler tout ça.

En allant vers l'interphone, il entendit une nouvelle pensée, dirigée vers lui, qui lui intimait :

"Vous êtes tous dans la même galère, gamin ! Survis ! Peut-être qu'un jour, tu survivras assez pour comprendre !"


...merci A1 pour ce coup de main. Un plaisir de savoir que l'intimité n'existe toujours pas ici. J'aurais juste pu me contenter de l'histoire, au lieu du spectacle première personne.

A1 répondit assez vite, d'ailleurs.

"Objectif voulu : Efficacité de la recherche.
Objectif voulu par vous : Souvenirs du Phyro.
Un plaisir."

C'est ça le problème avec les Seekers. Vous pouvez faire tout ce que vous voulez chez eux, ils ne jugent pas. Par contre, vous êtes sûrs qu'ils seront invariablement au courant a l'instant ou vous le pensez. Si ça marche dans un sens, ça marche également dans l'autre. Dans l'influence d'une ruche Seeker, tout le monde devient télépathe. Qu'ils le veuillent ou non.

Bref, l'histoire est trop simple pour être vraie. Si se prendre un truc sur la tronche donnait des pouvoirs, les gens le sauraient.

Nan, il y avait quelqu'un d'autre dans le coup. La première source mnémonique. Celle qui est partie très vite. Un jour, il saura qui c'était. Probablement. Ou peut-être que depuis, il s'en branle, après tout.

Perso, je sais pas qui c'est, et je m'en tape. Sans Phyro, ma vie, celle des Seekers, et celle de l'Univers auraient pris une tournure toute autre.

Quoique c'était peut-être... Meh. Ca change quoi ?

A1 commenta assez vite le sujet :

"Arrivée des Seekers sur Terre sur ordre des Pariah.
Requêtes forcées : Autopsie des humains. Découverte des similarités entre corps originels Pariah et ressemblances humaines.
Ressemblances optiques : Frappantes.
Ressemblance réelle : Inexistante. Organes non-similaires. Positionnement non-similaire. Composition génétique inexacte.

Conséquence : Arrivée des Gardiens. Elimination des contremaîtres. Argument entre les Gardiens.
Sujet : Traitement des Seekers.
Résolution : Citation : "Phyro, met un terme à cette connerie. La discussion entre moi et Vic' ne mène à rien ! On en fait quoi ?"
"Bah... Je comprend rien à leur schéma de pensées. On dirait... F'in vous êtes des grosses lampes, vous, ok ?"
"Ouais je vois le genre. Et donc ?"
"Ben eux c'est un projecteur de barrage fluvial."
"Donc on fait quoi bordel ?"
"Hush, du calme. Le sang-froid est essentiel à la survie, tu sais ? Ils ont l'air curieux et pacifiques, alors... Je propose de les ramener et de taper la discute."
"T'es sûr de ton coup là ?"
"A 95%. Au mieux, on se fait des copains. Au pire, on dira que c'était ma faute."
"T'es le mieux placé pour en décider. C'est TOI qui t'occupes d'eux."

Conséquences sur le long terme : Augmentation de qualité de vie terrienne. Percées dans divers plans biologiques. Partenariat profitable.
Trahison de l'ONU : Surprise inexistante."

Heh, et la mienne. Le projet Dualité, tout ça...

"Projet obsessionnel Pariah. Tentative de prise de contrôle de corps XX.
Tentatives de contrôle : Échecs répétés.
Conséquences : Rejet du Pariah. Troubles mentaux aggravés.
Rejet systématique et final lors de tentative de reproduction.
Impasse pour Pariahs. Impossibilité de former une démographie stable.
Conséquences : Axes de recherches sociétal focalisé sur ce projet.
Directeur responsable-"

T'iras lui demander ça toi-même si tu veux.

"Compétences sociétales de Korvek : Dans la moyenne. Cobaye du projet Dualité : Un hasard chanceux."

Comment ça, je suis "Un hasard chanceux" ?

"Traduction organique : Auriez-vous aimé l'inverse ? Une réussite du projet dès le début ?"

Touché.

...touché.

Lors d'un projet d'exploration, un vaisseau scientifique Pariah est tombé sur mon monde natal. Mes semblables étaient rendus à l'équivalent de l'âge du cuivre. Notre planète était petite, mais dense. La gravité y était légèrement plus forte que la Terre. Sa circonférence... Presque moitié plus petite. Le monde était tellement rapidement cartographié qu'on en à oublié de nommer notre espèce. On disait juste "Nous".

L'orbite de la planète ? A chier. La moitié de l'année en canicule, l'autre moitié en Sibérie.

Y'a pas de guerre possible dans une planète remplie de savanes. Trop chronophage de prospérer. Trop chiant de tout foutre en l'air par avidité.

Et pourtant, c'était facile, la vie. En fait.

Et là dessus, lors de mes... 8 ans si je me rappelle ? C'était... En été, je crois ? Je rentrais d'une mission de ravitaillement de flotte. Le temps de rentrer, tout le clan avait l'air tranquille.

Ah, tu m'étonnes. Tout le monde était sous collier électrique ou étrangleur, évidemment qu'ils se tenaient tranquille ! La marchandise, ça s'abîme pas ! Et comme on connaissait pas la guerre, bah je me suis douté de rien, j'ai juste cru qu'il y avait eu un sévère coup de chaud dans le coin ou un prédateur, et j'ai voulu rentrer chez mes parents, à l'intérieur.

J'aurai pas dû.

J'aime pas en parler, A-1.

"Choix proposé par Korvek : Meurtre de vos parents. Vie accordée.
Second choix : Refus : Meurtre généralisé."

Putain mais c'était quoi son plan ?

"Conversation épiée par récolteur Seeker. Plan simple, même si ridicule et instable. Tentative de parasitage de chromosome XX en état de choc. Idée trouvée, citation : "Sur le tas, comme ça. J'étais en face de la gamine, et j'me suis dit "Tiens, on à jamais tenté avec une réaction aussi violente !" elle tirait une gueule, j'avais jamais vu ça ! Ca avait l'air d'une bonne idée, et regardez ! C'est tout con, mais il fallait y penser ! Le traumatisme aggravé, y'a que ça de vrai les gars ! Ca fait bientôt 15 ans qu'elle-"

Stop ! Putain, A-1 j'aime PAS m'en rappeler !

"Problème résolu, désormais. Non ?"

Mec. C'était LA MIENNE de vie !

Enfin. Même avec autant de forcing, le parasitage à jamais vraiment pris. On était juste deux connards coincés dans le même corps à faire semblant. Lui pour pas se faire disgracier, et moi pour... Vivre.

"Ellipse vers moment plus joyeux de cette période. Rencontre avec Phyro"

Haha, ouais. J'étais sensé le buter, parce qu'il faisait royalement chier Korvek avec son contre-espionnage surhumain. Donc après vous avoir Ozgär claqués, vous, dans sa recherche de l'origine Pariah, il a décidé pour le faire chier de m'envoyer moi, puisque "T'as l'air si sûr de toi, tocard". Moi j'disais pas un mot, sur le coup, et Kizha, le Pariah qui me parasitait, disait rien non plus d'ailleurs. On se tenait droit comme un seul être, mais ça nous a pas empêché de nous en prendre une quand Ozgar est sorti furax de la salle. J'me rappellerai toujours de son "Règle ça, connard de pistonné, ou je te jure que ton prochain piston sera ton dernier !".

Il avait pas tort, d'ailleurs. Je sais pas si c'est lui qui à forcé la manoeuvre. Mais bon, un type assez bon pour se faire passer pour un Pariah et tromper tout le monde durant la totalité de sa vie est forcément capable de tout.

Enfin bref, me voila sur Terre, sous camouflage optique, à rechercher le fameux insecte nommé "Phyro". Et en rentrant dans des sanitaires, de parler au mec sur ma droite en lui demandant si il saurait pas où le trouver, par hasard, vu qu'on avait pas d'infos.

Il était tellement bien renseigné que j'aurais dû me douter d'un truc. On s'est doutés, d'ailleurs. Mais on avait tellement pas envie de recroiser Ozgär bredouilles qu'on a pris l'occasion direct. On à sauté a pieds joints dans l'info, j'aurais jamais fait ça si j'avais agi de mon propre chef.

Évidemment, c'était pas une bonne idée. Et on s'est fait oblitérer. On est rentrés, y'avait bien signe d'activité civile. Donc on insiste un peu, on s'enfonce un peu dans le plein-pied, et là...

...bah en fait j'ai jamais vraiment su. J'ai entendu un bruit bizarre, les habitants de la maison qui avaient l'air paniqués ont soudainement pris une forme cauchemardesque, la nuit est instantanément tombée, les murs se sont resserrés et... Bref, le cinéma de Phyro classique. Classique, mais efficace, et il débutait à l'époque.

Bon bref, on s'est fait salement retourner le cerveau. Mais pour ma part, j'étais pas sûre d'y passer. Dis-moi, A-1. Tu tombes sur un Pariah de mon genre, tu fais quoi ?

"Hm. Parasitage semi-compatible. double résonance mnémonique. Contraintes Pariah apparemment levées.
Réaction : Similaire."

Comme n'importe qui avec une matière grise. J'me rappelle pas de grand-chose avant de m'évanouir, a part des Marines qui se faisaient trouer par des opposants inconnus, et des hallu'. J'ai jamais trop insisté sur comment il faisait.

"Compilation de souvenirs récupérés sur adversaires. Triage des traumatismes. Fabrication de faux stimulus. Création d'ambiance pour favoriser un effet de vision de tunnel. Focalisation sur élément principal. Principalement : Piège par accrochage optique."

Et ça marche.

"Post-utilisation : Satisfaction.
Arsenal du Phyro : Varié. Peu ergonomique.
Fréquence d'utilisation générale : 60%"

Heh.

On l'aime pour ça, aussi. Dans un Univers ou la mort n'est clairement pas un obstacle, il faut bien trouver d'autres idées. Moi, par exemple. J'aurai du crever 10 f-

"23"

Oh. 'fin voila, je-

"Prudence exigée. Quantité de soins administré : Supérieure à la normale. Clonage presque obligatoire. Rappel des conséquences du clona-"

Je sais, je sais, c'est bon. C'était la dernière. Evidemment que j'allais y aller a fond. Un jour, tu verras. Tu tomberas sur quelqu'un. Et tu le détesteras comme j'ai détesté Korvek. On verra si tu arrives à te retenir.

"Éventualité impossible."

Ne jamais dire jamais. Même les lois de physique cèdent, de nos jours. La preuve, je suis arrivé ici sous Lazarus.

"Lazarus. Manoeuvre du Phyro. Surcharge de puissance Outremonde. Détournement des lois de la physique.
Citation : "En fait c'est tout con. Dans l'Outremonde, les gens sont morts. Alors si je détourne une partie de mon lien avec le dit-lieu, je peux faire passer quelqu'un dans un état ni-mort-ni-vivant mais mort quand-même, et lui donner un sursis. Les effets secondaires par contre, c'est un peu plus compliqué : Vous l'ignorez mais, l'Outremonde (Ou l'enfer, ou l'après-vie) est un univers miroir en proie à un cataclysme dû à une guerre universelle l'ayant privé de ses lois fondamentales de la physique alors si je fais passer quelqu'un dans cet état bah c'est comme si il tirait son état au loto : Ca peut bien se passer, comme il peut avoir envie de respirer de la musique et manger de la patience. Ah, et il aura toujours les yeux brillants comme un Pariah, mais jamais en blanc. Y'a des couleurs que j'ai jamais vu d'aill- MAIS LÂCHEZ CE CRUCIFIX PAUVRE CON ! JE NE SUIS PAS POSSÉDÉ !"

C'était à qui qu'il expliquait ça ?

"Reporters. Orientation du média : Religieuse.
Sujet : Après-vie.
Causes du choix des journalistes : Connaissances de Phyro de l'Outremonde"

Comment il a eu ces emmerdes déjà ?

"Tentative d'arrêt de rituel de lien énergie d'Outremonde-Invocateur.
Procédé : Charge en ligne droite.
Oubli : Emplacement du rituel.
Divers : Expression : Au mauvais endroit au mauvais moment."

La vie est une sale race.

C'était quand, ça, déjà ?

"Peu avant votre arrivée sur Terre.
Situation chronologique des désastres classe Phyro : Perte de bras et oeil droit dans une intervention. Remplacement par prothèses synthétiques.
Opération : Stairway to Hell
Incident mentionné.
Votre arrivée.

Anecdote : Trois ans plus tard, opération Blood Boil. Propagation de pandémie artificielle. Transformation d'entités organiques en machines à tuer.
Déroul-"

J'm'en rappelle. J'étais là, les gens se changeaient en... C'était quoi le mot de la culture populaire déjà ? Humain-garou ?

"Loup-garou. Désignation courante pour vous. Terme recherché : Zombie"

Quel mot à chier, vraiment.

"Préférence pour Berzerker."

Clairement.

"Culture populaire inefficace."

Y'a des trucs bien, quand-même. Enfin. Les gens sont en panique, comme c'est à la frontière ça menace l'Allemagne qui nous renouvelle son soutien, on arrive en catastrophe pour évacuer, et là : Le drame. Phyro tente de trop bien faire en évacuant les survivants et se fait prendre à parti.

Il s'est salement fait soulever. Retourner le cortex des êtres vivants c'est un truc. Niquer un truc qui VEUT TA MORT en est un autre.

Enfin bref, moi je panique, vu que c'est mon seul vrai pote sur Terre dans ma vie privée, et je charge dans le tas.

Je saurai jamais comment j'en suis ressorti vivante.

"Problème solvable : Témoignage indiquant une activité psychique. Lévitation de masse. Écrasement de masse. Soupçons sur l'origine : Vous."

Ben voyons. C'est toujours quand je me rappelle de rien qu'il se passe un truc du genre. Il à dû déconner en se faisant infecter, et il aura tout lâché. J'ai jamais pu faire léviter un caillou.

Enfin bref, les gens sont là, dans l'abri : "'faut le buter, il est dangereux", "Attendons les ordres", "Pourquoi tu l'as ramené"... La situation allait dégénérer. Et là vous êtes enfin arrivé sur place.

"Traitement délicat. Effets secondaires : Persistants."

...et là votre merveilleuse invention en urgence, le "melon pulmonaire"

"Auteur du nom : Phyro. Ressemblance avec appareil respiratoire.
Description : Viande plantoïde à forte ressemblance génétique humaine.
Utilité : Stabilisation des symptômes.

Avantages de l'infection : Perte d'emprise de la mort.
En cas de blessures mortels : Reprise de l'organisme par pathogène.
Inconvénients : Perte de sensations. Perte de rapidité. Absence d'équilibre. Réflexes ralentis. Lucidité compromise.
Avantages : Pertes de sensations. Production accrue de fluides corporels. Utilisation de certains comme arme."

Le fameux crache-bile. Ca ressemble à un lance-flammes, c'est en réalité un arrosoir XXL dont il se fout le tuyau dans la gorge direction l'estomac. En fait... N'ayant plus de cerveau, il stocke une partie dan sa boîte crânienne, mais c'est une autre histoire. Des fois, je l'entend rire entre deux vomissements quand il asperge ses opposants avec... Quoi qu'il ait synthétisé. Ca peut aller de l'acide hypercaustique a un bête agent paralysant émettant des gaz a l'air libre.

Genève ne l'a jamais supporté.

"Percée Seekers dans les armements chimiques : Importante.
Détail : Peu après découverte des effets secondaires, engouement de Phyro envers les bio-sciences. Demande particulière : modifications physiques. Installation de mâchoire extensible."

T'es à une tête trop loin de moi ? Je te sors une rangée de dents XXL et je te bouffe avec l'allonge de ma seconde mâchoire.

"Modification du système digestif. Installation d'un grappin organique en haut du torse."

En plus de pouvoir te bouffer si t'es trop près, il peut te choper comme le ferait un caméléon. Le combo Mâchoire plus grappin en a fait fuir plus d'un, c'est vraiment moche a voir, son pote se faire traîner en hurlant pour se faire arracher la tête.

"Stockage de biomasse. Modification corporelles limitées."

Ca c'est une manière de dire que si son bras droit est "mécanique", le bras gauche peut changer d'apparence. Très rarement, sous l'effet plus du côté Outremonde, il peut enculer les lois de la physique et prendre le quadruple de sa masse musculaire en 5 secondes. Le pire ? Son bras droit suit, mais il a un truc. Je m'étonne même plus, à un moment...

Dis, A-1 ? Le pire de nous deux, c'est qui ?

"Hm. Tendance aux exactions de Phyro : Faible en votre présence, élevée sans.
Votre tendance aux exactions : Faible en sa présence, faible sans.

Agissement envers prisonniers :
Phyro : Aucune forme de torture physique. Torture mentale : Peu. Arrachage de souvenirs rapides. Raison : Citation : "Ils se sont rendus, j'vais pas non plus abuser, merde."
Vous : Torture pour le sport. Torture physique : Certains pariahs repenseraient leur vie. Torture mentale : Mentorat des meilleurs pariahs soupçonnée.
Détail : Durée dépendante de présence ou absence de Phyro.
Absence : Des jours.
Présence : 5 minutes maximum."

Je sais qu'il aime pas ça, mais moi ça me fait du bien. Vraiment. Je rattraperai jamais en tant que bourreau le temps que j'ai passé dans ses salles en tant que victime.

"Raison réellement valable ?"

J'ai jamais dit que je voulais me justifier. Je le fais parce que je PEUX.

"Changement de sujet demandé."

A-1 qui veut changer de sujet ? J'aurais pas dû pousser, c'est jamais arrivé auparavant.

Hm, parlons des problèmes de Phyro, c'était un bon sujet.

Déjà, y'a ses problèmes de télépathie. Le pauvre sent la présence des gens 24h sur 24, 7 jours sur 7. Imaginez chaque personne hurlant ses pensées constamment a côté de vous, et vous aurez son cas. Ca doit être insupportable.

"Pourtant, votre présence supportable."

Heh, je suis la seule capable de le calmer quand il surcharge. Quand les émotions autour de lui sont trop violentes ou qu'il en éprouve une trop forte, il les absorbe comme une éponge. Puis il surcharge. Dépendant de l'émotion, le résultat sera différent.
La joie provoque des hallucinations collectives, et une forte propension à l'immaturité et l'hystérie collective. Les lendemains sont rudes...
La colère le rend capable de quadrupler de masse, passer à travers des écrans, tuer des gens d'un simple regard, provoquer un déchaînement collectif. Si je suis en danger, c'est le premier truc qu'il est susceptible de faire. Des fois, je me demande si c'est vraiment sain son obsession, mais bon, ça m'a fait mon assurance-vie pendant très, très longtemps.
La peur provoque l'apparition, et pire, la tangibilité des cauchemars des gens aux alentours. Une zone peut se transformer en véritable cirque de démons en moins de 5 secondes, mais heureusement je l'ai vu réaliser ce cas que deux fois durant toute ma vie.
La tristesse... Calme les gens. Si les gens paraissent déprimés ou catatoniques, c'est qu'il est en train de broyer du noir dans sa piaule. Poussée à l'extrême, il y a déjà eu des cas de suicides.

Puis ensuite il y a les cas combinés, l'accumulation de plusieurs de ces facteurs. En bref, une crise est toujours une foire ambulante, mais je sais pas pourquoi, je suis pas affectée par ses conneries.

Mais pour le faire criser, 'faut y aller.

Surtout depuis l'invention des Null.

"Null. Petite pastille noire. Contenu : Recette Outremonde.
Effet : Suppression des émotions.
Ressemblance envers les colliers Zero.
Effet : Suppression des pouvoirs psi du porteur."

Les colliers zéros. Ca sert aux pariahs pour bloquer les espèces à potentiel Psi. Ca restait assez rare en circulation. Phyro s'en servait pour se bloquer lui-même dans les cas critiques.

En bref, quand vous tentez un tour de passe-passe, votre vision se brouille et vous avez un malaise.

Mais ça vaut rien cette merde. En insistant, Phyro peut quand-même faire des tours, peu importe la nausée ou pas. Ca bloque les involontaires, et une partie du problème d'éponge à pensées, par contre. Mieux vaux Phyro avec un mal de mer qu'une salle incinérée par accident.

Putain de vie.

Et apparemment, désormais, on doit gérer un-

Cé bo putain stkostriste

...c'était quoi ça ?

"Émerveillement de Phyro. Raison : Comète.

Projet en cours : Liaison télépathique-mécanique des automatons. Portails interstellaires Outremonde."

...QU'EST-CE QU'IL A BRANLÉ ? QUE QUELQU'UN LE STOPPE !

"Rappel : Nombres réduit de canalisateurs envers Phyro.
Incapacité constante de ma part. Essais répétés lors de sa campagne pour vous retrouver après l'exil de la Terre."

Arrêtant d'être perdue dans ses pensées, la sanguinaar ouvrir les yeux, pour se rendre compte qu'elle était toujours dans une poche de gelée de récupération. L'évidence-même la fit rouler des yeux, frustrée.

C'est vrai que je suis toujours dans un Vat. Il est temps que je sorte, semblerait-il...
Quelque-chose ne va pas ? jvhap

Kait

Merde maintenant j'ai deux chapitres de retard.  jvpeur
Promis je lis bientôt. jvnoel

Kait

CiterDernier conflit : Capture de Korvek. Arme utilisée : Balai à paille déphasé. Utilisation de l'ustensile ménager : Impacts répétés contre Korvek. Efficacité : Moyenne. Degré d'insolite : Elevé.
Observations : Invictus : Abruti hors-concours. Méconnaissance des lois cinétiques flagrante. Méconnaissance de la composition Pariah affligeante. Potentiel comique : Incroyablement haut.

jvrire  jvrire  jvrire

Oh, le nouveau chapitre est sur du lore. Attends, avant de le lire j'écris ce que je pense avoir déjà compris, et je vérifierais si c'est bon. jvhap

Donc :

On a d'un côté les Pariah qui sont des espèces de fantômes qui prennent le contrôle du corps des gens, et qui se sont battis un méga empire comme ça en probablement volant des planètes et les corps de leurs habitants avec.
Ce genre de technique plait visiblement pas à tout le monde, et les Gardiens, une espèce de factions de flics intergalactiques composés en partie au moins de Seekers, ces espèces de gros insectes pas beau, s'en sont mêlés. Ils ont décidé de faire le ménage et de péter la gueule à ces sales Pariah.
Au moment où commence l'historie, Korvek, le chef des Pariah, est grave dans la merde parce que les Spatio-Flics sont chez lui pour faire coucou. L'opération de police est mené par trois types en particulier :
- Phyro qui est... un seeker ? en tout cas un genre de space-commissaire qui supervise l'opération
- Morgana, salement blessé durant la mission, qui est je dirais une humaine. Le spoiler du premier post laisse pensé que c'est une ancienne criminelle qui s'est faite arrêter par Phyro mais qui finalement l'a rejoint en tant que spatio-gardien de la paix.
- Invictus qui est un gros robot.

Bref l'opération tourne plus ou moins bien et Korvek est capturé.
Ensuite on repasse au point de vue de Phyro qui se charge de transformer la planète Malth en pénitencier géant pour Pariah, pendant que, je suppose, Morgana est en soins intensifs suite à ses blessures.

Jusque là j'ai juste ? jvnoel

Le truc que je saisis pas encore bien : L'Axiome M c'est juste le nom de la "faction" chargé de gérer le pénitencier ? Les robots genre Invictus ils viennent d'où ?

Sur ce je lis le chapitre 2, j'espère que ça va pas m'apprendre que j'ai dit que d'la merde. jvnoel

Fake-Edit:

Ok, Phyro c'est un humain en fait. Télépathe. Ok, c'est noté.

Bon, j'ai... euh, à peu près bon. Plus ou moins. Dans l'ensemble. jvhap

Notaproblem

Mai 10, 2018, 05:09 pm #12 Dernière édition: Nov 05, 2018, 06:09 pm par Notaproblem
Alors si les gens se demandent pourquoi j'ai rien post pendant un moment, en fait y'a des raisons scolaire : C'est la fin de l'année via CNED, je suis tout juste sur mes devoirs, j'ai pas trouvé un seul stage sur la totalité des comptables qui traînent dans ma ville et mes cours sont une espèce de source de frustration et d'incompréhension, mais c'est pas trop grave parce-que...

J'ai voulu partir dans le métier des ressources humaines pour aider les boîtes à tourner MIEUX. Qu'il arrête d'y avoir des emmerdes et des querelles stupides aux quatre coins d'un endroit où les gens sont pas sensés venir a 7h' le matin pour ça. Déjà parce-que je peux pas et que je pourrai jamais faire secouriste, mais aussi parce que je suis bon à ça.

Et y'a pas longtemps, justement, un scandale obèse à mis le feu chez les RH du monde et au-delà : En fait, il s'avère que beaucoup de RH sont embauchés dans le seul et unique but de virer des gens en trouvant des prétextes à chier pour réduire les indemnités de licenciement. Vous le savez certainement, ça. Le point qui tâche, c'est la proportion. Bref, dans 95% des offres d'embauches actuelles, il faut comprendre "On a perdu notre précédent RH qui arrivait plus à dormir la nuit, on cherche un nouvel homme de paille."

Cause à effet, de plus en plus de RH se font mettre en taule avec leurs boss, et je persiste et signe : C'est bien fait pour eux. Ce que je pense d'eux remplirait une bibliothèque. Le problème qui me concerne c'est qu'évidemment, j'avais pris cette voie juste avant l'entrée violente en matière du gouvernement dans ce milieu, et désormais je fais face à plusieurs problèmes :

1 : Tous ceux qui savaient mon ambition pour devenir RH pensent que je suis juste rentré dans le milieu pour virer des gens et me faire du fric facile. Je les déteste, soit, mais eux me détestent encore plus et j'ai de nouveau des tas de sacs à foutre en train de me faire chier H24 convaincus de servir "la justice".

2 : J'ai payé une année d'études en compta' pour rien, vu qu'apparemment faire RH n'est pas, semblerait-il, le métier qui pourrait me convenir. Je suis venu pour faire du Raid-lead, ce qui inclut, de temps à autres, évidemment, de /ban des gens. Je suis pas venu pour spammer le /ban exclusivement sans rien faire d'autre.

3 : Je sais toujours pas quel métier je pourrai faire et la piste la plus proche de la crédibilité sans toutefois l'atteindre serait de faire psychologue. J'avoue émettre des doutes.

Ces derniers temps, donc, c'est un peu le bordel. Je posterai la suite dans pas longtemps, mais c'est rudement difficile de trouver un moment pour pouvoir continuer à écrire cette histoire qui me trotte dans la tête à chaque fois que je vais dormir, en colocation mentale avec mon avenir qui à pas l'air plus glorieux avant qu'après.

Ca, c'était en général. Passons aux questions du récit :


CiterOn a d'un côté les Pariah qui sont des espèces de fantômes qui prennent le contrôle du corps des gens, et qui se sont battis un méga empire comme ça en probablement volant des planètes et les corps de leurs habitants avec.
Ce genre de technique plait visiblement pas à tout le monde, et les Gardiens, une espèce de factions de flics intergalactiques composés en partie au moins de Seekers, ces espèces de gros insectes pas beau, s'en sont mêlés. Ils ont décidé de faire le ménage et de péter la gueule à ces sales Pariah.
Au moment où commence l'historie, Korvek, le chef des Pariah, est grave dans la merde parce que les Spatio-Flics sont chez lui pour faire coucou. L'opération de police est mené par trois types en particulier :
- Phyro qui est... un seeker ? en tout cas un genre de space-commissaire qui supervise l'opération
- Morgana, salement blessé durant la mission, qui est je dirais une humaine. Le spoiler du premier post laisse pensé que c'est une ancienne criminelle qui s'est faite arrêter par Phyro mais qui finalement l'a rejoint en tant que spatio-gardien de la paix.
- Invictus qui est un gros robot.

Bref l'opération tourne plus ou moins bien et Korvek est capturé.
Ensuite on repasse au point de vue de Phyro qui se charge de transformer la planète Malth en pénitencier géant pour Pariah, pendant que, je suppose, Morgana est en soins intensifs suite à ses blessures.

Jusque là j'ai juste ? jvnoel

T'as plus ou moins compris les grandes lignes. Il reste deux-trois détails qui sont pas présents/que t'as dû rater, mais dans le (gros, gros) ensemble, ouais c'est ça.

Pour les précisions, j'vais les faire en citation parce que j'ai pas envie de perdre la main :

Citer- Phyro qui est... un seeker ? en tout cas un genre de space-commissaire qui supervise l'opération
+ Ok, Phyro c'est un humain en fait. Télépathe. Ok, c'est noté.

"Un Seek... Ouais, peut-être, dans le noir, de dos et dans le brouillard je ressemble à une Carcasse. Mais j'assure que je ne suis pas sous marionnettiste. De un parce qu'on peut pas contrôler le cerveau d'un être vivant sans le griller-ne demandez pas-et de deux parce qu'on s'en sert presque exclusivement pour choper des troupes parmi les décédés d'un champ de bataille en urgence et pour prendre la place de cibles importantes quand on infiltre des endroits. C'était tout con, mais il fallait y penser. En plus ces p'tit pères et leur transporteur ont de la conversation, à force d'avoir à vivre dans les corps des autres. Et... Un space-commissaire, oh, tout de suite les grands mots. J'étais seulement sur la défense de la Terre, à la base, et j'ai conduit un vaisseau-colonie une fois quand- Nan, ça c'est pas mon histoire. Je suis pas le mieux placé pour en parler. Pour le commissaire, j'ai seulement commencé à tarter la galaxie quand on m'avait poussé à bout, évidemment que si on met tout en oeuvre pour me faire chier je finisse par m'énerver."

"Aha, ça fait longtemps que personne m'avait appelé "Humain" ! Le seul truc d'humain actuel, c'est ma physiologie extérieure de loin, mais si tu voyais le réarrangement de mes organes au scanner, t'aurais du mal à deviner qu'est ce qui sert à quoi. Bon ok, dans la pratique j'ai surtout fait ça parce que j'avais plus grand chose d'humanité à perdre a un moment. Mais là où je resterai éternellement humain, c'est dans le même domaine de l'infini qu'Einstein l'avait décrété."

Citer- Morgana, salement blessé durant la mission, qui est je dirais une humaine. Le spoiler du premier post laisse pensé que c'est une ancienne criminelle qui s'est faite arrêter par Phyro mais qui finalement l'a rejoint en tant que spatio-gardien de la paix.

"De loin, de face, en été, ouais, je passe pour humaine. J'ai un teint qui, par défaut, tire du beige au marron selon la température quand il fait pas assez extrême pour avoir une fourrure, mais j'aurai presque toujours une variante de fourrure, de toutes manières. A part cas très particuliers, j'ai un vieux pelage marron/noir (Les gens savent pas trop, moi non plus d'ailleurs (Apparemment ça dépend des bâtonnets oculaires, une truc du genre.)) de 5 mm qui permet tout juste de tenir l'été sans suffoquer à une ressemblance frappante envers un st-bernard quand je me situe dans des environnement à -40 pendant un moment. Devinez le climat de Malth. Je m'efforce aussi de garder un semblant de chevelure, de base pour réussir à m'incruster sur terre sans avoir des réactions incroyablement racistes, maintenant parce-que j'ai l'habitude. C'est un peu dur d'entretenir un truc du genre quand il commence à faire chaud et que mes poils tombent, parce-que oui, mes cheveux sont juste des poils. Et si vous vous posiez la question : Oui. Ma queue est une vraie, et NON, ce n'est PAS drôle au quotidien. Ca part dans tous les sens, ça se coince quand les poils sont trop longs dans tout ce qui peut permettre de me faire chier, et je suis incapable de mentir à cause d'elle. J'ai inventé une tenue exprès pour pouvoir faire de la mécanique sans qu'elle gêne, sauf que du coup j'ai plus d'équilibre. Ca tombe bien, je suis souvent en train de ramper en dessous des blindés. Mais apparemment, je vais bientôt passer aux corvettes. J'ai hâte, j'ai jamais travaillé sur une corvette avant.

Attendez, "Criminelle" ? Si mon non-respect des conventions de Genève gêne à ce point, imaginez la tête qu'à tiré A1 quand un ambassadeur de l'ONU lui à expliqué que le clonage même à but thérapeutique était désormais interdit sur terre ! C'était en... 2003 je crois ? Bref, il à fait sauter la loi tout bêtement, son clonage ne fait pas naître des humains. Il construit juste des corps pour pouvoir y loger des âmes. C'est un tout autre niveau. Il s'est quand-même pris Interpol et des inspections constantes, il en pouvait plus à force. Puis comme les Seekers filaient les soins et la nourriture gratos à qui le voulait, ils se sont pris les cadors de la finance sur le dos pour concurrence déloyale. Là, ils sont passés en situation "Association humanitaire à but non-lucratif". Et à force de se bâtir une réput' et avoir des mecs qui comptaient de plus en plus sur eux, l'ONU à dû finir par les lâcher. Puis ils s'en sont pris aux Gardiens, tout simplement. Pour ma part, je viole juste la clause de respect des prisonniers de guerre, j'utilise pas des armements interdits dans 98% des pays tel que le canon à bras lance-micro-ondes, l'amplificateur sonique dirigé, où juste mon estomac. Je pourris pas non plus des villes entières sans les faire évacuer.

...Phyro, tu pointes quoi du- J'ai un truc dans le dos ?

Et merde.

Hngrhh... Oui, ok, d'accord, j'ai fait des choses pas cool quand j'étais chez les pariahs. Mais 1 : J'avais pas trop le choix, et 2 : J'ai bien, bien fait amende pour rattraper le tout. Preuve en est : C'est moi qui ait été nommé officieusement porte-étendard de tout ce petit monde dehors. J'ai pas envie d'en parler."

Citer- Invictus qui est un gros robot.

"JE NE SUIS PAS UN VULGAIRE "GROS ROBOT" ! JE SUIS LE PINNACLE DE L'INGÉNIERIE ROBOTIQUE ! JE SUIS INVICTUS, CONQUÉRANT DE MILLIERS DE MONDES !

C'est Ozgar qui m'a créé. C'était peut-être pas un pariah en tant que tel, mais il a réussi à me concevoir, moi et les autres Dox parce-ce que je cite "On peut pas compter sur des abrutis incapables de naître avec une enveloppe corporelle pour envahir un Univers. La bonne volonté, ça excuse pas tout." Enfin quand il est mort, l'Empereur nous a tous désactivés et mis au frais. Comme Phyro m'avait buté Ozgar à l'époque, je me suis mis en cavale avec une compagnie de Dox inférieurs, loin, très très de cette planète de FOUS FURIEUX qu'est Cambria et fondé ma propre entreprise de mercenariat. Sur un coup de hasard, je suis tombé sur Morgana qui m'a fait une proposition que je pouvais pas trop refuser : Bosser pour elle et je suis considéré en tant que citoyen avec des droits quelque-part. Et de rouage en couplage, bah... J'ai fini par aller moi-même réactiver mes cousins Doxs.

ALORS NON ! JE NE SUIS PAS ATTACHÉ AUX DEUX TARÉS ET LEUR HORDE DE GROS CAFARDS ! JE LES RENVERSE QUAND JE VEUX ! C'EST JUSTE QUE...

Enfin bref assez de questions, j'ai du travail moi.
"

...ça ferait presque un chapitre à lui tout seul ce truc. Mais non, la suite arrive bientôt.
Quelque-chose ne va pas ? jvhap

Usul

Citer1 : Tous ceux qui savaient mon ambition pour devenir RH pensent que je suis juste rentré dans le milieu pour virer des gens et me faire du fric facile. Je les déteste, soit, mais eux me détestent encore plus et j'ai de nouveau des tas de sacs à foutre en train de me faire chier H24 convaincus de servir "la justice".

Autant je comprends tes autres problèmes (et je compatis, d'expérience se trouver sans savoir ce qu'on veut faire et avec des options réduites n'est pas drôle, même si mon cas est presque ridicule comparé à ta situation), autant je n'arrive pas à comprendre ça. C'est qui ces gens? C'est vraiment le genre de comportement que j'attendrais de collégiens, pas de personnes plus matures. Il n'y a vraiment personne qui te soutient?

Notaproblem

Mai 11, 2018, 01:14 am #14 Dernière édition: Mai 11, 2018, 01:29 am par Notaproblem
Citation de: Usul le Mai 10, 2018, 11:58 pm
Citer1 : Tous ceux qui savaient mon ambition pour devenir RH pensent que je suis juste rentré dans le milieu pour virer des gens et me faire du fric facile. Je les déteste, soit, mais eux me détestent encore plus et j'ai de nouveau des tas de sacs à foutre en train de me faire chier H24 convaincus de servir "la justice".

Autant je comprends tes autres problèmes (et je compatis, d'expérience se trouver sans savoir ce qu'on veut faire et avec des options réduites n'est pas drôle, même si mon cas est presque ridicule comparé à ta situation), autant je n'arrive pas à comprendre ça. C'est qui ces gens? C'est vraiment le genre de comportement que j'attendrais de collégiens, pas de personnes plus matures. Il n'y a vraiment personne qui te soutient?

Oh, de ma mère aux mecs randoms à qui je peux dire que je suis RH dans une conversation. Apparemment, quand je dis que je veux être RH, je deviens L'ENNEMI, l'homme qui te vire de ton taf' en souriant et te refuse pour tes embauches et tes stages d'un "on vous rappellera", du coup a peine j'ai commencé mes études dans le vrai domaine qu'on m'envoie déjà chier pour des questions sous prétexte que je suis qu'un enculé et que c'est le Karma personnifié qu'on me dise "non" jvhap

'faut le vivre pour le croire, c'est affligeant.

Comme j'ai déjà donné au collège, j'ai pas envie de passer le reste de ma vie avec l'étiquette "Ordure" sur ma gueule jvhap

Edit : ça, et actuellement passer ma vie à virer des gens, c'est pas ce pourquoi j'ai signé.
Quelque-chose ne va pas ? jvhap

En haut