Déc 14, 2018, 02:29 am

Nouvelles:

La résurrection d'un forum pour la migration d'une communauté ! New settlers have arrived !

Votre Jeu Parfait

Démarré par Cody, Sep 05, 2018, 11:34 pm

« précédent - suivant »
En bas

Cody

Bonsoir à toutes et à tous. jvhap

Ici, vous pouvez discuter de comment vous imaginez le jeu parfait selon vous, gameplay, scénario, graphismes, tout ce que vous voulez. Bien sûr, il n'y a pas qu'un seul jeu parfait, vous pouvez donc débattre de comment vous voyez la simulation spatiale ultime, ou comment se présenterait le city builder sans défaut selon vous.

Alex avait déjà pondu sur l'ancien forum un gros pavé présentant la simulation médiévale-fantastique parfaite qu'il imaginait, je vais essayer de le retrouver. jvhap
Un jour Chuck Norris et Notaproblem ont fait un bras de fer. Le perdant devait faire l'objet de blagues nulles pour l'éternité.

Cody

Un jour Chuck Norris et Notaproblem ont fait un bras de fer. Le perdant devait faire l'objet de blagues nulles pour l'éternité.

Kait

Dwarf Fortress en version 1.0.  jvpf

Spoiler: MontrerCacher
Non en fait en version 1.5,  avec un peu de chance la plupart des bugs seront corrigés.  jv:(

Alex_Truman

Sep 05, 2018, 11:51 pm #3 Dernière édition: Sep 06, 2018, 12:00 am par Alex_Truman
Tu es réactif, dis-moi. jvhap
edit : je suis toujours en train de rédiger mon concept sur ma simu spatiale idéale, je le mettrai dans ce post lorsque j'aurai terminé.

Suoʇʇʎ Ԁlɐʇʎdn$

Spore, en beaucoup plus avancé, avec du multi jvhap

Je vais peut-être me lancer dans un pavé gargantuesque à la manière du jeu parfait d'Alex pour étendre le concept jvhap

Alex_Truman

Pour moi, la simu spatiale ultime aurait :

► Question notions de bases (qui seront développées dans les sections suivantes) :

  • • Un univers piochant à la fois dans la hard SF et la soft SF. Beaucoup de notions scientifiques y seraient respectées tout en prenant des libertés parfois assez larges. Niveau design technologique, des inspirations tenant à la fois de Homeworld, Cowboy Bebop, Elite, EVE et pleins d'autres.

  • • Une galaxie à l'échelle 1:1 à la Frontier : Elite. Des milliards de milliards de planètes en taille réelle correspondant aux corps astronomiques connus. Distances spatiales respectées, sentiment d'immensité infinie, impossible de tout visiter, bien sûr.

  • • Un passage du temps. Le jeu se déroulerait idéalement sur une période de plusieurs milliers d'années pendant lesquelles la technologie, la géopolitique et les mœurs évolueraient. A la manière d'un Sid Meier's Pirates, il serait possible de débuter l'aventure à différentes époques, avec tous les changements que cela impliquerait (débuter une partie à l'époque des pionniers de la colonisation spatiale ? Faisable. A l'époque de l'effondrement de l'empire galactique humain comme dans Fondation ? Faisable aussi, et ainsi de suite). Les voyages spatiaux prendraient du temps -temps qu'il serait possible de faire passer en accéléré- et votre perso vieillirait bien sûr. Cela impliquerait cependant que le jeu ne soit jouable qu'en solo -ou en multi réduit, pas de MMO.

  • • Un système de pilotage / gestion des vaisseaux extrêmement -voire inutilement- complexe tenant à la fois de Rogue System, Pulsar et bien d'autres. Pas d'arcade, que de la "simulation" -notez les guillemets. Réaliser une action sera ainsi plus gratifiant.

  • • Un personnage existant indépendamment de son vaisseau. Pouvoir se promener à l'intérieur comme à l'extérieur de son appareil, sur les planètes, dans les stations, dans les autres vaisseaux ou tout simplement faire une sortie extra-véhiculaire dans le vide du cosmos serait possible, ainsi que l'interaction avec les autres personnages, allant du dialogue au combat.

  • • Une mort permanente, mais ne marquant pas la fin de partie (j'y reviendrai plus bas).

  • • Une génération procédurale à la Dwarf Fortress afin de rebattre les cartes des civilisations, technologies, événements, bref, de l'Histoire à chaque nouvel univers créé.

► Question univers :

  • • Une galaxie à l'échelle 1:1, donc. Les distances astronomiques respectées, les astres tournant sur eux même et autour de leurs étoiles / planètes en temps réel... Bref, comme on pouvait le voir dans Frontier : Elite. Les planètes seraient toutes détaillées et explorables à échelle réelle, mais...

  • • ...la grande majorité desdites planètes seraient des astres stériles. La vie serait extrêmement rare et représentée en grande majorité par des colonies humaines. Il existerait bien sûr des astres où la vie serait apparue spontanément, -parfois sous des formes très différentes de notre façon de la concevoir- et des races aliènes intelligentes se trouvant à différents niveaux d'avancement, certaines vivant encore dans des grottes tribales et d'autres disposant de technologies spatiales plus avancée encore que celles des humains au point d'en être incompréhensibles, mais je le répète, elles seraient extrêmement rares au point que l'on puisse faire une partie entière sans tomber dessus. Ainsi, 99% des espèces intelligentes seraient des humains qui auraient colonisés / terraformés les secteurs attenants au système solaire.

  • • Il serait bien sûr possible de tomber -très rarement, encore une fois- sur des épaves parfois gigantesques de vaisseaux humains (ou aliens) dérivant dans le cosmos, ou crashés sur des planètes, sur des ruines de civilisations aliènes ou de tentatives de colonisations ratées de la part de l'humanité (le jeu se déroulant sur plusieurs milliers d'années, il serait ainsi possible que lesdites ruines soient le résultat d'un événement arrivé en cours de partie sans que le joueur le sache.

  • • Question technologie, elle évoluera avec le temps, l'univers voyant passer de nombreux avancements -ou reculs au fil des années. Des technologies apparaîtront, seront rendues obsolètes ou seront perdues, oubliées voir interdites malgré leur efficacité pour des raisons diverses allant de la dangerosité aux intérêts économique en passant par la religion. Que ce soit au niveau des modèles de vaisseaux ou des innombrables éléments les composant, des méthodes de voyage, des armements et équipements personnels ou pour véhicules, de nombreux concepts défileraient, qu'ils soient révolutionnaires, mal foutus voir même rétrogrades. L'évolution technologique serait aussi valable pour les civilisations aliènes, en passant. Pour ce qui est du "réalisme" (guillemets, guillemets...), la plupart des lois de la physique seraient respectées à quelques libertés près. Des générateurs de gravité seraient disponibles pour certains types de vaisseaux plus imposants afin de pouvoir s'y déplacer en marchant normalement (mais tout le monde passerait en apesanteur si on les endommageait ou les désactivait) ; l'hyperespace serait utilisable pour se déplacer entre systèmes, mais le déplacement au sein même d'un système se ferait avec des moteurs normaux, les voyages pouvant durer plusieurs jours / semaines / mois (d'où la nécessité de l'accélération du temps)...

  • • Les humains seraient divisés en d'innombrables faction politiques, religieuses, ethniques, économiques, etc. Rien qu'à l'échelle d'une "simple" planète peuplée, ce serait inextricable. Nations, partis politiques, classes sociales, peuples, etc... Il y aurait bien sûr des factions plus grosses que d'autres, des empires s'étendant à plusieurs systèmes qui se formeraient, des guerres ouvertes, des conflits économiques et religieux, de la migration massive, des exodes spatiaux, des colonisations de systèmes inhabités... Et tout ça bougerait en fonction du temps qui passerait.

  • • Ainsi, comme je l'ai dit, il serait possible de commencer l'aventure à différentes époques. A l'aube des premiers voyages interstellaires pour voir l'humanité partir à la conquête des étoiles voisines avec la technologie d'hyperespace primitive dont elle dispose ? Au sein de guerres inter-systèmes secouant le secteur de Sol et causant le ravage de la Terre-même ? Pendant l'âge d'or d'un empire couvrant plusieurs étoiles et influençant ses voisins moins organisés et puissants ? Dans période d'anarchie totale suite à la destruction des systèmes centraux par le sursaut gamma d'une supernova ? L'expérience changerait du tout au tout, que ce soit au niveau des opportunités, des progrès technologiques, des mœurs...

► Question personnage et gameplay :

  • • Un personnage contrôlable en vue à la première personne uniquement, afin de renforcer l'immersion. La vue à la troisième personne serait disponible uniquement pour prendre des vidéos / screenshots.


  • • Il y aurait des systèmes de dialogues poussés et une intelligence artificielle avancée pour les PNJs, permettant de mettre en place des relations complexes.

  • • Un système de combat complexe axé simulation sans être trop rigide, comportant aussi bien du combat à mains nues, à l'arme blanche où aux armes à feu de touts types et calibres, que ce soit sur une planète, en faible gravité sans atmosphère ou en apesanteur dans des coursives de vaisseaux ou dans le vide spatial.

  • • Et question armement, pas de "pistolets piou-piou" à la PULSAR. La puissance des armes devrait se faire sentir : détonations de munitions pouvant rendre sourd dans les coursives étriquées, lasers qui couperaient à travers le métal dans un déluge d'étincelles, membres arrachés dans des gerbes de chair, explosions dévastatrices, shrapnels, désintégrations, recul de malade... Le matériel utilisé serait extrêmement varié et allant du classique à l'exotique en passant par le rétrograde et serait évidemment marqué par l'évolution de la technologie au fil du temps.

  • • Le passage du temps, puisqu'on en parle, aurait bien sûr un effet sur le personnage, qui vieillirait au fil de ses voyages (les trajets interplanétaires pouvant durer des semaines/mois) pour finalement quitter ce monde après une vie bien remplie...

  • • ...s'il ne meurt pas avant d'autres causes. Accidents de bord, intoxications, agressions, maladies dues à des bactéries ou virus ayant mutées, cancers dus aux rayonnement cosmique... Il existera de nombreux moyens de trépasser ou de se retrouver diminué pour de bon. Se retrouver gravement brûlé et scarifié à vie suite à un incendie dans votre vaisseau serait le moindre de vos problèmes à côté de blessures plus graves laissant des séquelles bien plus handicapantes -la perte d'un membre / œil ou autre étant par exemple définitive. Il serait bien sûr possible de remplacer les membres manquants par des prothèses bioniques, moins efficaces mais présentant certains avantages et étant toujours mieux que l'infirmité.

  • • La mort serait donc permanente. Cela dit, une fois le personnage décédé, la partie ne prendrait pas fin pour autant : le joueur se verrait ainsi donner la possibilité d'incarner un proche du personnage malencontreusement perdu, idéalement un membre de la famille qui hériterait de ses possessions en fonction des lois régissant les secteurs où se trouvent lesdites possessions. Taxation sur l'héritage, saisie des biens par les organismes dirigeants, associés du défunt voulant s'emparer de la totalité de l'affaire, récupérer le patrimoine de votre regretté personnage par le biais de son descendant ne serait pas toujours chose aisée. Et puisqu'il est question de patrimoine, parlons-en, justement.

  • • Il serait possible de commencer avec des origines diverses. Pilote militaire ne possédant rien sinon son salaire, éclaireur pour une compagnie de colonisation, contrebandier dans son tas de ferraille spatial, pirate à la tête d'une petite bande de malfrats, marchand aux commandes de son cargo, petit patron d'une station orbitale de réparations... Et avec assez d'esprit d'entreprise (opérations militaires audacieuses, placements financiers judicieux, contrebande culottée, opérations commerciales avisées, mise en place d'un réseau relationnel bien fichu...) il sera possible d'assembler assez de ressources pour voir plus grand, qu'il s'agisse de ressources humaines, matérielles, financières ou de réputation. Ainsi le personnage pourrait se retrouver propriétaire d'innombrables installations planétaires ou spatiales allant de la flottille de vaisseaux miniers à la colonie planétaire en passant par des complexes industriels, des stations orbitales... Il faudra bien sûr gérer -ou mieux, faire gérer- chacune d'entre-elles sur un plan matériel, économique et humain et ce à n'importe-quelle échelle. Avec assez d'audace, tout serait permis. Acquérir un monopole sur l'orbite saturé de déchets satellitaires d'une planète avec sa société de ferraillage ? Se retrouver à gérer officieusement tous les mercenaires d'une région ? Être à la tête de chantiers spatiaux et concevoir ses propres modèles de vaisseaux ? Créer une entreprise de colonisation et partir à la conquête des planètes et systèmes alentours ? Se retrouver dirigeant d'une région puis d'une nation, d'une planète entière, voire à la tête d'un empire stellaire ? Ou tout simplement rester en tant qu'employé d'une structure plus grande et finir par exemple colonel dans l'armée d'une entité du tiers-monde espace ? Dans tous les cas, il faudrait bosser.

  • • Les actions du personnage pourraient par conséquent influencer le déroulement de l'Histoire à différents niveaux et amplitudes. Participer à l'économie d'une nation en en étant l'un des plus larges employeurs, marquer l'histoire de la guerre spatiale grâce à une technologie révolutionnaire sortie de ses laboratoires de recherche en armement, faire s'effondrer un empire en ayant mené une flotte gigantesque à la victoire, se retrouver détesté sur toute une planète pour être l'un des principaux responsables d'une récession économique de par des opérations financières ou commerciales trop risquées, briser des blocus et fissurer un régime autoritaire via la contrebande, mener des actions politiques en tant que leader, être l'un des responsables de l'expansion de l'humanité en ayant encouragé son installation dans certains secteurs...

  • • Ce qui nous amène au point de la colonisation que serait bien sûr possible à n'importe quelle échelle. Il serait ainsi possible de s'installer n'importe-où, que ce soit sur une planète déjà peuplée ou sur un astre reculé. Louer un appartement dans une métropole gigantesque, aller s'installer en pleine nature dans un cottage ou une villa, voir construire une petite base sur une lune dans un système à l'autre bout de l'univers, équivalent futuriste de la cabane de trappeur ? Sur ce dernier point, la construction de base serait bien sûr fastidieuse, voir atrocement difficile en fonction de l'isolement et des conditions environnementales du lieu choisi. Mieux vaudrait s'y mettre à plusieurs ou payer une entreprise spécialisée -ou mieux, posséder ladite entreprise- afin d'arriver à ses fins. Matériaux de construction, technologies, appareillages nécessaire... A l'autre bout du spectre, avec assez d'influence, de possessions et de moyens, il serait possible de faire s'installer des colons d'autres astres, voir même de les faire terraformer, processus qui prendrait entre plusieurs décennies et plusieurs siècles. Les descendants des personnages ayant lancé le processus pourraient ainsi contempler l'œuvre achevée de leurs aïeux.

► Question vaisseaux et pilotage :

  • • Des tas de types de vaisseaux différents en taille et en fonctions, allant de la capsule de sauvetage aux gigantesques cargos et vaisseaux usines, en passant par différentes classes de modèles de guerre / de minage / de réparation / démontage / exploration, etc, certains types de vaisseaux -dont les plus imposants- ne pouvant pas effectuer de rentrée / vol atmosphérique, d'autre ayant une portée limitée, certains utilisant des boucliers thermiques à usage unique pour les descentes planétaires, etc...

  • • Une interface tenant à la fois de Rogue System (des boutons, écrans et leviers partout, des tonnes de systèmes à gérer ayant chacun un effet réel rien que pour démarrer un module...) et de PULSAR (vaisseau dans lequel on peut se balader et organisé à la manière d'un navire avec la salle des machines, salle radar, armement, etc... disposant toutes de leurs propres modules et interfaces). Je sais qu'en réalité, une interface simplifiée au max et assistée par ordinateur serait plus réaliste, mais je préfère le côté inutilement complexe pour que tout parte en couille parce qu'on a oublié un détail parmi les centaines qu'on doit retenir.

  • • Une nécessité de disposer d'un équipage -parfois gigantesque- pour les modèles de vaisseaux plus imposants, équipage disposant d'une IA avancée et donc chaque individu serait capable de prendre des initiatives ou de comprendre des ordres vocaux ou envoyés via une interface. L'équipage pourrait être composé d'humains (avec tous leurs défauts et leurs qualités), de robots (infatigables et infaillibles mais peu adaptables aux situations imprévues car incapables de prendre des initiatives) voire d'aliens (en fonctions de leurs caractéristiques, très compliqué de leur trouver une utilité ou de les faire cohabiter avec les membres humains, voir robotiques). Cet équipage se devrait bien sûr d'être géré via l'achat de vivres propres aux humains / aliens ou de pièces d'entretien pour les robots et l'adaptation du vaisseau, certains ayant besoin d'installations répondant à leurs particularités. Mettre en place des ateliers de maintenance robotique, séparer certains groupes ethniques humains à cause des tensions les animant, remplacer l'atmosphère d'une salle par de l'azote parce que c'est ce que respire un alien qui y bosse, placer des enduits résistants à l'acide... L'état de leurs lieux de vie et de travail pourrait influer sur leur humeur et si on merde en tant que capitaine, on pourrait se retrouver avec des mutineries sur les bras, avec des fidèles, des mécontents, des neutres, des semi-engagés... Pareil dans les stations spatiales. On pourrait se retrouver avec des vaisseaux gigantesques où des populations entières vivraient et mourraient à la Warhammer 40 000. Ou DF dans l'espace, au choix.

  • • Une gestion avancée du matériel et de son usure. Usure des pièces, de la structure, pannes diverses... Et évidemment, possibilité d'effectuer des réparations de fortune en mode bricolage avec bazardage de composants foutus / instables par le sas, du shuntage de systèmes, des risques pour l'opérateur et l'appareil pendant et après la réparation etc... Révision complète (voir grand carénage) du vaisseau par un organisme agrée vivement conseillée au moins une fois par an, comme dans Frontier : First encounters. De plus, un vaisseau vieillit et par conséquent a une durée de vie limitée : après quelques décennies, il serait sage de l'envoyer à la casse.

  • • Une gestion de la physique poussée que ce soit en navigation spatiale ou en vol atmosphérique. Mise en orbite, trajectoires complexes, lassos gravitationnels, vol newtonien, utilisation des moteurs pour décélérer, gestion de l'aérodynamique en fonction des types d'atmosphères, prise en compte des frottements et de la température, des conditions climatiques... Il faudrait ainsi planifier sa trajectoire lors d'un déplacement dans un système afin d'optimiser le temps de trajet, la consommation de carburant et réduire les risques. Ce genre de trajets pouvant durer jusqu'à plusieurs mois, inutile de dire qu'il ne s'agirait pas de bêtes lignes droites. En vol atmosphérique, tous les vaisseaux ne se piloteraient pas de la même manière, certains ayant recours à leur surface portante à la manière des avions et nécessitant ainsi une piste de décollage plus ou moins longue tandis que d'autres utiliseraient des moteurs orientables et pourraient ainsi décoller à la verticale malgré une gravité élevée, d'autres encore nécessitant des boosters largables pour quitter le sol...

  • • Différents types de moteurs, utilisant différents types de carburants. Moteurs atmosphériques, moteurs de fusée, moteurs à plasma, à ions, nucléaires, quantiques, etc... qui s'utiliseraient différemment (interface de pilotage comprise) et dont l'apparition dépendrait -en partie- de l'époque. Pour les carburants, il en existerait de nombreux, chacun avec leurs caractéristiques. Tester un nouveau carburant expérimental ? Tweaker son moteur logiciellement et matériellement pour avoir un meilleur rendement avec un type précis de carburant ? Se voir contraint d'utiliser un carburant artisanal peu raffiné qui diminue la durée de vie des moteurs après s'être retrouvé coincé dans un secteur éloigné et peu développé ? Ce ne serait qu'une infime partie des possibilités.

  • • Un pilotage nécessitant de la précision tout en pouvant être nerveux. Des ajustements délicats utilisant les moteurs d'appoint pour s'arrimer à une station, du vol newtonien dans l'espace, des descentes planétaires dangereuses, des atterrissages atmosphériques nécessitant de prendre en compte la force du vent, les précipitations et l'état de la piste... Mais aussi des embardées écrasant la carlingue et le pilote sous des dizaines de G, des manœuvres suicidaires à basse altitude ou dans des champs de mines ou d'astéroïdes, du frôlement de superstructures de vaisseaux titanesques pendant les batailles...

  • • Un combat se pratiquant tout aussi bien à très courte qu'à très longue distance avec un armement extrêmement varié, le type et la taille du vaisseau influant bien sûr sur la façon dont ledit combat serait pratiqué. Du dogfight frénétique en pilotant un vaisseau léger, des frappes ciblées à la tête d'une escadre de bombardiers, de l'interdiction aux commandes d'une frégate bardée de canons automatiques, du brouillage en appareil de guerre électronique, de la défense depuis la tourelle d'un cargo assailli par des pirates, du pilonnage de flotte ennemie à la barre d'un vaisseau de ligne, des frappes orbitales depuis un cuirassé stellaire... Personnellement, j'ai toujours rêvé de crier "CANON PRINCIPAL ! FEUUUU ! jvfou " depuis le pont d'un vaisseau capital mais c'est probablement parce que j'ai une petite b et c'est pour ça que question armement ce serait la fiesta avec de tout du bon vieux canon mitrailleur à l'arme alien inimaginable en passant par des missiles en nuées à la Robotech, des têtes nucléaires dévastatrices, des rayons lasers, des canons électromagnétiques, des systèmes de défense antimissiles, des essaims de drones, des nanomachines dévoreuses de métaux, des causeurs d'anomalies gravitationnelles, des grappins, des éperons, des IEM... Avec assez de puissance de feu, il serait tout à fait possible de stériliser une planète. Et il serait bien sûr possible d'aborder les vaisseaux ennemis de nombreuses manières : faire un trou à coups de canon et s'y introduire en scaphandre, utiliser un vaisseau spécialisé pratiquant l'arrimage sauvage au grappin et la découpe de la coque à la torche atomique pour vomir un flot d'assaillants, s'introduire dans un hangar en chasseur... le tout menant à des combats à pied ou en apesanteur dans les coursives. Gaffe au coup d'arme lourde pouvant causer une dépressurisation explosive !

  • • Un système de bricolage tellement libre qu'on pourrait bricoler son vaisseau avec ce qu'on a sous la main sans respect pour les recommandations de sécurité voire la logique la plus basique et finir avec un tas de ferraille immonde ayant plus de problèmes techniques que le Faucon Millénium ("Mais il fait du 0,5 !" "Comment ça ?" "Quand j'active les moteurs, je perds la moité du vaisseau. jvpf ").

  • • Un hyperespace qui ne serait ni une technologie sans danger -surtout à ses débuts- ni le seul moyen de voyager rapidement sur d'immenses distances. Un saut se calculerait avec précaution afin de réduire les risques de catastrophe.


Bon, j'ai dû oublier la moitié de ce à quoi je pensais, mais voilà un premier jet. Avec tout ça, on aurait un système très complexe et chaque action réussie n'en serait que plus gratifiante. Bref, ce jeu serait un mélange d'Elite, Dwarf Fortress, Rogue System, Pulsar, Star Citizen, Aurora, la série des X, Space Rogue, Wharhammer 40 000, Kerbal Space Program, Space Station 13, Eve Online, etc...

Et ce n'est évidemment pas faisable dans l'état actuel des choses, mais on a le droit de rêver ! stkboh

Kait

C'est noté, je commence à coder ça en Python.  jvok

Cody

Mais y a des prestiges ou pas ?
Un jour Chuck Norris et Notaproblem ont fait un bras de fer. Le perdant devait faire l'objet de blagues nulles pour l'éternité.

Alex_Truman

Citation de: Kait le Sep 08, 2018, 05:53 pmC'est noté, je commence à coder ça en Python.  jvok
Utilise le Whitespace, plus de challenge. stktruhmuhn

Citation de: Cody le Sep 08, 2018, 05:59 pmMais y a des prestiges ou pas ?

Des prestiges à la Timesplitters sur Playstation 2, le jeu qui les a quasiment inventés et qui les faisait de la meilleure façon possible. jvcoeur

Cody

Mais en vrai, ce jeu me semble bien trop complexe à maîtriser pour être appréciable. Tu devrais savoir comment maîtriser mille ans d'évolution technologique aléatoire pour savoir manier même un vaisseau simple. Ce que j'apprécie dans les jeux en monde ouvert, c'est la détente et la liberté, le fait de faire ce qu'on veut sans se prendre la tête. Jouer à ce jeu demanderait un investissement de temps et d'efforts énorme.
Un jour Chuck Norris et Notaproblem ont fait un bras de fer. Le perdant devait faire l'objet de blagues nulles pour l'éternité.

Kait

... il faut que je lise la suite de la Geste des Princes-Demons, moi.

Alex_Truman

Citation de: Cody le Sep 08, 2018, 06:45 pmTu devrais savoir comment maîtriser mille ans d'évolution technologique aléatoire pour savoir manier même un vaisseau simple.
Nope, tu devrais juste apprendre à utiliser le vaisseau que tu veux piloter. Comme dans un simulateurs de vol à la DCS : World, chaque avion à sa propre interface et ce n'est pas parce qu'on est familier avec l'un que l'on saura piloter l'autre. jvoui

CiterCe que j'apprécie dans les jeux en monde ouvert, c'est la détente et la liberté, le fait de faire ce qu'on veut sans se prendre la tête. Jouer à ce jeu demanderait un investissement de temps et d'efforts énorme.

Ce jeu serait une simulation spatiale en monde ouvert, donc une simulation spatiale avant d'être un jeu en monde ouvert. Et pour moi, une simu spatiale se doit d'être complexe niveau pilotage. jvoui
C'est justement le pilotage arcade qui m'a rebuté sur NMS avant même sa sortie, alors que la hype était pourtant au plus haut. jvpf
Et pour l'investissement de temps, c'est justement là tout l'intérêt : si ce jeu sort un jour, je me barricade chez moi avec des vivres et mon PC pendant plusieurs mois. stktruhmuhn


Citation de: Kait le Sep 08, 2018, 06:51 pm... il faut que je lise la suite de la Geste des Princes-Demons, moi.
C'est un point particulier qui t'y a fait penser ou tu fais juste de la publicité gratuite ? stktruhmuhn

Kait

Bah tout le pavé en lui même, l'envie de se replonger dans une grande histoire spatiale. jvnoel

Et aussi le moment où tu parles d'éclaireur pour une société de colonisation parce que c'est précisément le point fe départ du premier tome.  jvoui

Enfin bref je n'ai lu que le premier tome justement mais c'est très cool.  jvok

Notaproblem

Sep 08, 2018, 11:57 pm #13 Dernière édition: Sep 09, 2018, 12:00 am par Notaproblem
Meh, j'ai grandi avec Starlancer, Freelancer et Metroid.

Puis ensuite KSP et l'arrêté de l'ONU interdisant la possession et colonisation de territoire extra-planétaires a gâché mon amour pour le genre.

Pas ma fascination, par contre jvhap

(En fait y'a beaucoup de choses que l'ONU ont gâché chez moi. Mon amour pour les armes stupides avec les conventions de Genève, celui du cybernétisme avec l'interdiction des "mutilations volontaires afin de faciliter la mise en place de prothèses mécaniques" (et le cas de jurisprudence du type qui avait viré son bras paralysé et l'avait remplacé par une prothèse dernier cri avant de voir la totalité du barreau des médecins le foutre en taule parce-que son bras aurait peut-être un jour pu redevenir semi-valide mais sans plus), le clonage avec l'interdiction de cloner même à des fins thérapeutiques... L'ONU a vraiment le don de tout foutre en l'air. Dites-moi votre rêve futuriste et je vous dis comment un article des Nations Unies l'a foutu en l'air)

Edit : Bref si jamais tu fais une simulation parfaite, n'oublie pas d'inclure et de respecter la charte "universelle" de l'ONU hein ? jvhap
Quelque-chose ne va pas ? jvhap

Alex_Truman

Citation de: Notaproblem le Sep 08, 2018, 11:57 pmBref si jamais tu fais une simulation parfaite, n'oublie pas d'inclure et de respecter la charte "universelle" de l'ONU hein ? jvhap

Dans ladite simulation, certaines entités choisiront de respecter ladite charte. Et il sera tout à fait possible de se ramener au-dessus de leur monde d'origine avec une flotte entière pour soutenir le fait que "c'est dommage d'avoir interdit les Pulvérisateurs de Planètes™, parce que résultat vous n'avez rien pour contrer celui que j'ai amené". jvhap

En haut