Mai 25, 2019, 03:40 pm

Nouvelles:

Rien.

[Quête] Scandale

Démarré par HungarianCerveza, Jan 08, 2019, 03:33 pm

« précédent - suivant »
En bas

Cody

> "Je n'ai vraiment rien à dire aux médias. Vous n'avez pas arrêté de mentir à mon sujet, et peu importe ce que je dirai dans cette conférence de presse, ce sera sorti de son contexte."

Parce que comme ça on couvre nos arrières quoi qu'ils écrivent, et ça attire la sympathie des gens.  jvoui
"C'est d'ailleurs ainsi que j'ai véritablement commencé à voir l'importance de l'esprit et que le concept de l'esprit en tant que représentation de la capacité de réflexion s'est matérialisé chez moi." -Beslsmasher à propos d'un échange avec Cody

Kait

L'avant dernière.  jvrire
Jouons l'innocent, c'est garanti de marcher.  jvhap

Usul

... Est-ce qu'on peut prétendre la folie?  jvpeur

Notaproblem

"Non ! C'est pas moi ! J'ai un alibi, j'étais au cinéma ! Bon, blague à part... Pour être honnête, j'ai aucune idée de ce que je fais ici. C'est pour toute l'histoire qu'on me juge, ou juste une partie précise ?"
Quelque-chose ne va pas ? jvhap

HungarianCerveza

Je...je suis confus  jvhap
Qu'est-ce que vous entendez par "jouer l'innocent" ?  jvhap
"Je vais accrocher une carte du monde chez moi. Ensuite, je mettrai des punaises aux endroits où je suis déjà allé. Mais d'abord, je vais devoir voyager dans les deux coins en haut de la carte, pour qu'elle ne tombe pas par terre."
- Mitch Hedberg

Kait

Bah je voulais dire l'avant dernière :

"Pour être honnête, je n'ai aucune idée de ce que je fais ici."

 jvoui

Suoʇʇʎ Ԁlɐʇʎdn$


HungarianCerveza


"Pour être honnête, je n'ai aucune idée de ce que je fais ici."


"Qu'est-ce que vous entendez par là ?"

> "Vous savez déjà tout, vous n'êtes là que pour attiser le scandale. Je ne veux pas rentrer là-dedans."
> "Peu importe ce que je dirai, l'issue sera la même. Autant aller à l'essentiel."
> "Tout ça n'est qu'une grossière erreur judiciaire. Je ne devrais même pas avoir à me justifier !"
> "Je ne sais réellement pas ce que je fous ici. On m'a dit de venir, alors voilà."
> "Vous deviez pas interviewer un coupable ? Nan parce que moi, je suis juste de passage dans tout ce bordel."
> Autre
"Je vais accrocher une carte du monde chez moi. Ensuite, je mettrai des punaises aux endroits où je suis déjà allé. Mais d'abord, je vais devoir voyager dans les deux coins en haut de la carte, pour qu'elle ne tombe pas par terre."
- Mitch Hedberg

Kait

Citer> "Je ne sais réellement pas ce que je fous ici. On m'a dit de venir, alors voilà."

 jvoui

Cody

Ça ne fera qu'aggraver notre situation, notre culpabilité est sans doute déjà établie. Vaut mieux jouer la victime, des médias d'abord, et de notre femme plus tard quand on en aura l'occasion.

> > "Vous savez déjà tout, vous n'êtes là que pour attiser le scandale. Je ne veux pas rentrer là-dedans."

Parce que comme ça tous les kékés qui se croient malin qui regardent, ils vont se dire "Ouais c'est bien vrai que les médias nous manipulent et déforment tout, heureusement moi je suis plus malin !" et ils seront de notre côté !
"C'est d'ailleurs ainsi que j'ai véritablement commencé à voir l'importance de l'esprit et que le concept de l'esprit en tant que représentation de la capacité de réflexion s'est matérialisé chez moi." -Beslsmasher à propos d'un échange avec Cody

HungarianCerveza

J'aurais dû tirer à pile ou face mais la justification de Cody m'a convaincu  jvoui

-------------------------


"J'entends que vous savez déjà tout, et que vous n'êtes là que pour attiser le scandale. Je ne veux pas rentrer là-dedans."

A demi-mot, vous accusez les médias sensationnalistes de jouer un rôle néfaste dans cette affaire. Un autre journaliste lève la main. C'est une femme cette fois.


"Marie Dervaux, pour Le Monde. Comme vous le savez, de nombreuses fausses informations ont circulé sur vous depuis que votre affaire a fait la Une des journaux. Les réseaux sociaux se sont enflammés, certaines personnes ont raconté des anecdotes délirantes sur vous ; vous êtes devenu un personnage médiatique incontournable, un peu malgré vous. Mais n'avez-vous pas peur de ces rumeurs infondées ?"

> "Toutes mes emmerdes, et je dis bien TOUTES mes emmerdes, sont la conséquence de mensonges qui ont été racontés à mon sujet, et qui ont pris une ampleur considérable. Donc oui, les fake news, ça m'emmerde !"
> "En effet, l'imagination de mes détracteurs risque de parasiter une affaire qui est déjà assez complexe comme ça. J'ai peur que les gens aient une image complètement faussée de moi, et que la Justice ne sache plus différencier le vrai du faux."
> "Tant que le juge n'y croit pas, ça me va. Car en vrai, ce que les gens disent sur moi, ça n'a aucune importance."
> "Franchement, non. Je m'en balance que des mecs racontent de la merde sur moi. Ça participera à construire ma légende dans quelques années."
> "Au contraire, comme ça, les gens parlent de moi et ne m'oublient pas. Quand tout ça sera fini, je serai plus riche et célèbre que jamais."
> "Les rumeurs, c'est vous qui les colportez. Pas vous en particulier, mais les journalistes quoi. C'est à vous que je pose la question : n'avez-vous pas peur de perdre en crédibilité à force de raconter tout et n'importe quoi ?"
> Autre
"Je vais accrocher une carte du monde chez moi. Ensuite, je mettrai des punaises aux endroits où je suis déjà allé. Mais d'abord, je vais devoir voyager dans les deux coins en haut de la carte, pour qu'elle ne tombe pas par terre."
- Mitch Hedberg

Kait

Bon bah visiblement on joue sérieux, zut. Par soucis de cohérence y'a plus qu'à continuer dans la lignée de Cody maintenant. jvhap

J'hésite entre la deux et la dernière. Allez :

Citer> "Les rumeurs, c'est vous qui les colportez. Pas vous en particulier, mais les journalistes quoi. C'est à vous que je pose la question : n'avez-vous pas peur de perdre en crédibilité à force de raconter tout et n'importe quoi ?"

Fake Edit :
Wait. En fait je me dis un truc. C'est pas du tout du direct, c'est une conférence de presse. Donc les journalistes choisiront uniquement les moments qui les intéressent, la théorie de Cody ne marche pas vraiment.
Ça sert à rien de les basher, au contraire faut rentrer dans leur jeu et les brosser dans le sens du poil non ?

Du coup je change, plutôt :

Citer> "Franchement, non. Je m'en balance que des mecs racontent de la merde sur moi. Ça participera à construire ma légende dans quelques années."

Certes on a rien dit de vraiment pertinent mais comme ça ils auront déjà le début de leur titre : "La légende de Joe Ricci : [...]" et ils seront contents.
Une fois leur garde baissée ils seront plus réceptifs pour la suite.  jvok

...reste plus à faire en sorte que la suite du titre soit quelque chose comme "Un acteur de X victime d'un coup de pute" et non pas "L'homme à l'origine du porno pénitencier".  jvhap

Cody

CiterJ'aurais dû tirer à pile ou face mais la justification de Cody m'a convaincu  jvoui

CiterPar soucis de cohérence y'a plus qu'à continuer dans la lignée de Cody maintenant. jvhap

 stkscuhr  stkscuhr  stkscuhr

CiterWait. En fait je me dis un truc. C'est pas du tout du direct, c'est une conférence de presse. Donc les journalistes choisiront uniquement les moments qui les intéressent, la théorie de Cody ne marche pas vraiment.
Ça sert à rien de les basher, au contraire faut rentrer dans leur jeu et les brosser dans le sens du poil non ?

Tu oublies qu'il y a aussi forcément du direct (surtout pour une affaire qui a atteint une renommée mondiale), et donc nos paroles sortiront forcément chez des gens. Et après ça va tourner. jvhap

Et franchement ta proposition est bien trop prétentieuse, là on va au contraire se faire des ennemis dans le public.  jv:(

> "Tant que le juge n'y croit pas, ça me va. Car en vrai, ce que les gens disent sur moi, ça n'a aucune importance."

Parce que comme ça, on continue de parler aux gens qui se croient trop éclairés en mode "Ouais moi aussi j'en ai rien à foutre de ce que pensent les gens !", et on glisse un petit clin d'œil au juge qui récupérera notre affaire histoire qu'il veuille éviter d'avoir l'air con en nous interrogeant avec insistance sur des faits peut-être avérés mais assez incroyables. jvhap
"C'est d'ailleurs ainsi que j'ai véritablement commencé à voir l'importance de l'esprit et que le concept de l'esprit en tant que représentation de la capacité de réflexion s'est matérialisé chez moi." -Beslsmasher à propos d'un échange avec Cody

Suoʇʇʎ Ԁlɐʇʎdn$

Jan 10, 2019, 11:49 pm #28 Dernière édition: Jan 10, 2019, 11:51 pm par Suoʇʇʎ Ԁlɐʇʎdn$
J'approuve Cody, c'est le plus safe jvoui

HungarianCerveza


"Tant que le juge n'y croit pas, ça me va. Car en vrai, ce que les gens disent sur moi, ça n'a aucune importance."


"Vous n'avez donc pas peur de ce que vos détracteurs pourraient raconter sur vous, c'est bien ça ?"


"La rumeur en soi ne me touche pas plus que ça, non."

La journaliste se rassoit. Un sourire s'est rapidement esquissé sur son visage ; apparemment, c'est la réponse qu'elle attendait. Peut-être que cette femme-là ne vous déteste pas tant que ça...

Le premier journaliste relève la main.


"Alors...maintenant qu'on est d'accord sur le fait que vous ne souffrez pas tant que ça des rumeurs, pouvez-vous nous raconter VOTRE version des faits ? Par exemple...votre femme...enfin, vous ex-femme Abigail Heimowitz. On sait qu'elle a entamé une procédure de divorce, mais pourquoi ? Et est-il vrai que vous avez cherché à l'empêcher par tous les moyens ?"

La plupart des gens pensent que vous avez brutalisé, voire, tenté d'assassiner votre ex-femme, pour ne pas perdre la moitié de votre soi-disant fortune au terme du divorce. La réalité est évidemment plus complexe : votre addiction à la drogue pourrissait votre relation, et votre infidélité a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase.

Mais Abigail ne s'est pas contenté de vous quitter : elle s'inquiétait aussi pour la lycéenne que vous fréquentiez, et avait peur que vous l'influenciez en mal (ce qui est LARGEMENT compréhensible) ; alors, elle vous a fait un peu de chantage : vous deviez laisser la gamine tranquille, sinon, Abigail allait dénoncer vos activités illégales et ruiner votre vie. Le reste appartient à l'histoire.

> "Elle a découvert mes petites incartades, et ne l'a pas supporté, elle m'a quitté. C'est tout. Le reste n'est que racontars, il ne s'est vraiment rien passé de ouf."
> "Notre relation allait de travers, on ne s'entendait juste plus. J'ai peut-être mal agi avec elle, mais je n'ai pas cherché à lui faire du mal."
> "Elle pensait que j'étais taré, elle a voulu me quitter...j'ai cherché à la dissuader." -cette phrase confirmerait implicitement la version "fantasmée" de l'histoire-
> "Entre la drogue et les infidélités, elle n'a pas supporté. Après la rupture, elle m'a fait du chantage, alors j'ai répondu à ses provocs comme je le pouvais. Et voilà où ça m'a mené." -cette version est la plus proche des faits réels, mais occulte des détails-
> "Vous seriez resté en couple avec un toxicomane infidèle coupables de violences conjugales et à tendances pedo vous ? Elle non plus."
> Autre
"Je vais accrocher une carte du monde chez moi. Ensuite, je mettrai des punaises aux endroits où je suis déjà allé. Mais d'abord, je vais devoir voyager dans les deux coins en haut de la carte, pour qu'elle ne tombe pas par terre."
- Mitch Hedberg

En haut