Août 24, 2019, 04:15 pm

Nouvelles:

Rien.

L'Épopée d'Osman

Démarré par Kait, Fév 10, 2019, 09:11 pm

« précédent - suivant »
En bas

Kait

Fév 10, 2019, 09:11 pm Dernière édition: Juin 10, 2019, 03:24 pm par Kait
Ce topic vous est fourni par le Ministère de l'Histoire et du Patrimoine. Il s'agit d'un recueil de presque tous les posts originaux racontant l'histoire de l'aventurier Osman Bonsafran, ainsi que les divers dessins réalisés a posteriori. Bonne lecture !






L'Épopée d'Osman Bonsafran
Le récit très tragique d'une légende d'un autre temps








Osman Bonsafran, elfe barde de son état, naît à une date inconnue dans un hameau humain sans histoire, à l'extrême Nord-Ouest de Xesorsmata.
Un beau jour il décide de quitter son nid natal pour aller explorer le monde. Voici les premières traces de son existence...





















Spoiler: MontrerCacher
Les posts suivants datent de quelques jours après la sortie de la mise à jour des tavernes, soit décembre 2015.




Je sais pas pour vous mais ce nouveau système de personnalité donne vraiment plus d'importance aux PNJs, qui ne sont plus de simples boucliers humains. Genre c'est la première fois que je suis triste de la mort d'un compagnon.
C'était un danseur, le premier avec qui j'avais formé la troupe de la Magie des Couleurs.
On avait plus de thunes, alors on a tenté de s'infiltrer dans un camp gobelin pour y piquer des sous. Ça a mal tourné et Ases s'est pris un carreau dans la gorge.
J'ai versé une larme, lorsque, au coin du feu, mon brave Osman a narré à ses amis la vie et la mort de ce cher Ases.  jvsnif

---

Sinon, je suis devenu pote avec le tavernier, et les boissons sont gratuites, maintenant. jvcoeur
C'est la première fois que je prends autant de plaisir à rentrer à la ville. Avant, quand t'avais fini une quête tu passais à la suivante. Et c'est souvent que tu revenais jamais à ta ville de départ.

Là, je me suis fait plein de potes, les gens connaissent mes poèmes. Je me suis assis dans un coin de la taverne, j'ai lu un bouquin en mâchouillant les tripes de caribous achetées sur le marché avec les sous que j'avais volé aux gobelins, puis j'ai fini ma soirée en composant des poèmes pendant que le tavernier m'offrait des bières gratuites.

J'y suis vraiment, putain !

---

Je suis arrivé dans une ville semi en ruine, du nom d'Hurleracine. Il y a des gobelins qui écument les rues pour piller sans doute, et le lord vit dans la taverne.

J'ai recruté un barde nain. Il tient absolument à m'accompagner au chant, quand je danse.
Le problème c'est qu'il est nul, il chante de sa grosse voix de nain, et tout le monde se fout de sa gueule. jvhap

...

Cette ville est vraiment la déchéance. Avant de partir, j'ai voulu aller remplir ma gourde à la rivière, et un troll de la nuit est sorti de l'eau ! En mode: "Coucou jvhap"
Il a buté tout mes nouveaux danseurs !  jvsnif2
Sauf le nain qui chante avec son cul.  jvhum

---

Après un long et périlleux voyage...







J'ai enfin atteint mon auberge !



Le temple en haut de la cascade, où se dresse fièrement une statue de bête oubliée.




Le temple en dessous.  jvcoeur



WIIIIIIIIIIIIiiiiiii !

Malheureusement, on ne peut rien acheter ou louer dans sa propre taverne, même l'aubergiste te dit qu'il "ne travaille pas ici".
Mais je vais me contenter de mettre mon perso à la retraite, c'est la première fois que je fais ça.



[---]




C'est peut-être la fin d'Osman l'Elfe Poète et de sa troupe.


Embuscade, j'ai que deux guerriers, et on a en face un "lord consort", visiblement c'est nouveau pour les gobelins.
En tout cas, il est vachement bien équipé et a même une couronne en cheveux humains.  jvmort



En d'autre lieu, j'aurais dis qu'il y a de l'histoire à découvrir. Là je me dis surtout que je vais mourir.


...


J'ai fui comme un gros lâche. jvhap

Il ne me reste que mes deux gardes du corps qui ont survécu on ne sais trop comment et un danseur. jvhap
Mais je raconte des histoires en hommage aux morts pour avoir bonne conscience. jvap

---

J'ai parlé de la mort de mon ami, qui s'est sacrifié pour nous permettre de nous enfuir, à une de mes garde du corps, elle m'a répondu:
"Parfois, il faut faire ce qui doit être fait."

Alors ok, elle s'est contentée de me balancer une ligne de dialogue au pif, mais c'est étonnamment profond et j'aime quand DF me donne l'impression de lire dans mes pensées.




Osman continue son voyage à travers le monde, chantant dans les tavernes dans lesquelles il séjourne, acquérant ainsi une petite réputation et une troupe décente. Durant cette errance il se rapproche de l'une de ses gardes citée un peu plus tôt, du nom de Diso Nageondulée. Il n'y a pas tant à dire sur elle, si ce n'est que c'est une jeune doctoresse qui décida le jour de ses dix-huit ans de quitter mari et enfants pour partir à l'aventure. Elle rejoignit la troupe d'Osman neuf ans plus tard.
Toujours est-il qu'après quelques mois de voyage le barde finit par manquer de fonds pour entretenir sa troupe et entreprit de prendre d'assaut un camp de bandit non loin de son village natale pour s'emparer de leur butin...















Ce jeu est décidément plein de surprise. C'est la première fois que je vois ça.
Je m'apprêtais à attaquer un camp de bandit, que je trouvais étonnamment calme. Et pour cause, un troll de la nuit vient juste de passer avant moi et a buté tout le monde. Là il me charge, couvert de sang. Le combat va être âpre. J'aime ce jeu.

...




Et voici la victoire la plus au ras-du-cul que j'ai jamais vu.
J'ai réussi à le décapiter avec ma dague alors qu'il m'avait bouffé la main droite et réduit en charpie la jambe.

Spoiler: MontrerCacher







Suite à ce combat, Osman est plus que mal en point. Il a perdu tous ses compagnons sauf Diso qui ne peut plus tenir debout, ainsi que sa main droite et l'usage de sa jambe. Ça aurait pu être la fin de ses aventures, mais l'Elfe dispose d'un talent caché.
En effet, durant son voyage il a un jour profané le temple d'un dieu nain dont lui-même ne saurait citer le nom, et ce dernier l'a puni en le condamnant à se transformer à chaque pleine lune en une meurtrière scinque-garou.
Il décide donc d'emmener Diso avec lui loin dans la nature et d'attendre la prochaine pleine lune pour guérir ses blessures. Il veut aussi en profiter pour infecter son amante, et ainsi lui permettre de soigner à son tour.  





















A votre avis, je dois la larguer ?
Elle fait n'importe quoi depuis sa blessure à la jambe. jvhap
Je comptais la mordre à la prochaine pleine lune, pour qu'elle puisse se soigner, mais là j'hésite du coup. jvnoel
Elle s'enrage toutes les cinq minutes dès qu'on essaye d'avoir une discussion, et là elle m'a demandé une histoire, et quand je commence, elle m'écoute pas et se met à parler à une mangouste. jvhap

Notre relation est compliquée. jvhap


---

La pleine lune passe. Osman mord Diso mais pas assez profondément, et elle parvient à s'enfuir. Le brave barde se réveille quelque jour plus tard à poil dans la nature.
Spoiler: MontrerCacher
À noter qu'après avoir guéri de ses blessures, il conservera son ancienne main droite comme porte-bonheur tout au long de sa vie.


---

OMG, mon plus beau kill en mode aventure.  jvouch

Je fuyais après être redevenu un elfe, poursuivi par des bandits.

J'ai réussi à tous les semer sauf un manieur de marteau humain.

Je grimpe alors dans un arbre, vois qu'il me suit. Je suis grave dans la merde. Soudain je me rappelle que j'ai encore mon marteau dans mon sac à dos et...



Voilà pourquoi faut pas emmerder un elfe dans son milieu naturel. jvhap

---

J'ai retrouvé ma copine, dans une armurerie.

Elle n'est pas fâchée que je lui ai mordillé la jambe. jvhap

Vivement la prochaine pleine lune, qu'on aille se piller un village ou deux ensemble. jvcoeur




[---]



Je galère, je tourne en rond dans une forteresse gobeline depuis une demi-heure en espérant atteindre l'Underworld (oui, Osman a un peu la confiance )

Et là je vois que ça remonte, je m'étonne, bordel, le souterrain de la forteresse rejoint le sous-sol d'une tour juste à côté, c'est encore plus un labyrinthe. jvfou

---

Bon, j'ai trouvé une grande salle creusée où des enfants gobelins jouaient (mes potes les ont massacré, et ont eu plein de surnom cool, du coup, genre "L'éventreur jubilant"), et y'avait un énorme trou qui descendait.
J'ai essayé de descendre, j'ai traverser trois niveau de cavernes, mais là je peux plus suivre la crevasse, elle est inondée.
Vous pensez que ça peut être ça, le passage vers l'Underworld ? Les démons sont amphibiens après tout.

---

Le grand Osman s'est dit qu'après tout il avait pas grand chose à foutre dans l'Underworld et du coup il est remonté et ressorti de la forteresse, après avoir choppé une armure cool.  jvhap






Ainsi, Osman Bonsafran décida de mettre de côté son aventure et d'aller vivre une vie paisible de poésie avec Diso. Ils eurent de nombreux enfants, un mariage heureux, et... Ah oui non. Ça ne s'est peut-être pas passé comme ça.








"Qu'est ce que je fais là ?"

Osman Bonsaffran l'Orteil Sauvage des Forteresses avait tourné en rond de nombreuses heures avant de découvrir par hasard cette petite trappe, dans les sous-sols de la forteresse gobeline depuis longtemps en ruine du Clocher-des-Spectres.
Spoiler: MontrerCacher
Wraithspires la Bien Nommée.


Sous ses pieds s'étendait un gigantesque escalier en spirale, s'enfonçant dans les ténèbres. Pas un son. Rien.
Osman déglutit.

"Le savoir a un prix, Osman, le savoir a un prix" pensa-t-il en descendant lentement les marches, sa troupe de compagnons hétéroclite à ses talons.

Il arriva rapidement dans une grande salle ronde. Bientôt, après une fouille rapide, il découvrit une autre trappe, qui menait à un escalier, lui même menant à une grande salle ronde, et ainsi de suite, pendant des heures. Jusqu'à ce que...



"Osman ! l'avertit Tul, un lancier elfe, comme lui. Il y a quelque choses qui rôde, là dessous !"

Son cœur se remplit de peur immédiatement. D'énormes gouttes de sueurs perlaient de son front.

"Préparez-vos armes ! chuchota-t-il. Nous descendons."

Quand ils posèrent le pied sur le sol gris, la créature s'enfuit en hurlant. Un de ses hommes courut la poursuivre. "Pauvre fou !"



... Un gobelin ! Un stupide gobelin qui s'était perdu ! Son crâne proprement brisé, les aventuriers reprirent leur souffle.



Alors qu'ils s'enfonçaient de plus en plus dans les profondeurs de la Terre, il entendit une voix inquiète dans son dos.

"Est-ce bien nécessaire, Osman ? demanda Diso, l'humaine avec qui il était si proche depuis maintenant trois mois. Qu'avons nous à y gagner ?
-Le Savoir, Diso, répondit-il calmement. Le Savoir. La quête du Savoir n'a jamais de fin, ni de limite.
-Mais il faudrait ! Le savoir peut s'avérer dangereux ! Nous allons mourir si nous continuons ! Ce n'est pas du ressort des hommes de s'aventurer là-dessous.
-Tant mieux alors que je ne sois pas un Homme." Il s'adressa alors à l'ensemble de ses compagnons. "Faîtes ce que vous désirez, je ne vous force à rien. Mais aucun autre avant nous ne s'est aventuré ici, et moi, je continue !"

Il y eut un long silence. Mais une pensée résidait dans l'esprit de chacun. La légende d'Osman était en train de se forger, et il aurait été stupide de le quitter maintenant, alors qu'il était sur le point d'atteindre son apogée.

"Bien, lâcha alors l'Elfe. Nous continuons."

La descente à travers l'escalier en spirale dura encore près d'une heure. Ils arrivèrent enfin dans une structure étrange, une sorte de château sans queue ni tête. Des escaliers se succédaient de manière anarchique. Ils descendaient, remontaient, redescendaient, remontaient à nouveau. Finalement, ils y arrivèrent, le point de non-retour:



"Plus de demi-tour, maintenant, chers amis !" clama Osman.

Il y eut à nouveau une succession de salles en désordre, puis...



"Nous y sommes enfin". Son cœur battait à tout rompre, son esprit était déchiré entre la terreur et l'excitation. "Le Monde du Dessous".

Il avança, fier, vers cet endroit inexploré.
"N'est ce pas merveilleux ! s'exclama-t-il. Les gens n'en croiront pas leurs oreilles ! Nous sommes des héros, mes amis, des hér... Oh."





Il esquiva de justesse une boule de feu de la taille d'un éléphant. Une explosion d'hurlement retentit, tandis que des hordes d'horreurs indicibles déferlaient sur eux.






"FUYEZ, hurla-t-il, FUYEZ TOUS !"

Il courut à toute allure, sans se retourner. Il courut jusqu'à ce que ses jambes ne puissent plus le porter.



Il s'extirpa de la trappe gigantesque et terrifiante, et s'affala sur le sol.
Entre deux battements cardiaques, ses pensées allèrent soudain vers Diso.
Aucun de ses amis de l'avait suivit, et elle, avec ses jambes blessées...

"Le savoir a un prix, Osman, le savoir a un prix..."








...


...


...


On perd la trace d'Osman pendant quelques temps après cet événement. Mais le bougre n'est pas encore au bout de ses aventures. Après avoir détruit quelques villages dans une fureur berserk, sous sa forme sélène, il finit par revenir à lui-même et reprendre sa carrière de barde itinérant.
Il se reconstitue un groupe, envoûtés par les récits de ses aventures
quelque peu romancée. Il finit par arriver à la conclusion qu'il a assez aventuré et qu'il serait temps de prendre à la fois un repos bien mérité et le temps de consigner ses voyages par écrit. Il entreprend alors un grand voyage à travers le monde dans le but d'atteindre la librairie de Trou-à-Piafs, seule bibliothèque connue de son monde, à l'extrême Nord-Est du continent.










ENFIIIIIN ! jvfete


Après avoir traversé littéralement la moitié du monde, j'ai enfin atteint l'unique librairie humaine !<br />Au nom fringuant du "Vrai Trésor". jvcute
Mon objectif depuis le début. jvcute
Je pense retirer Osman ici. Il l'a bien mérité. Au moins pour l'hiver.

Le voyage d'Osman:


Si tout le monde ne s'en foutait pas, j'aurais ajouté les moments clé du voyage, et tout. jvnoel

---
Oui, j'ai trouvé un parchemin !


OH PUTAIN ON PEUT ECRIRE CE QU'ON VEUT ! jvouch
Ok, va pour une chronique ! Te foire pas Osman, c'est ton premier manuscrit !


Euh, ok, ça parle d'un groupe de bandit. Et en fait les chapitres sont sur les trolls qui ont bouffé les animaux du groupe.
Bon, je juge pas, si ça se trouve c'est vachement bien. jvhap

EDIT: Je voulais dormir là, mais je me suis fait jeter par un docteur qui m'a dit d'aller à la taverne jvhap

Sauf que j'ai pas de thune, du coup je vais dormir dans la rue.

---

Surtout le mec est allé en Enfer, y a survécu, et tout ce qu'il trouve à dire dans son bouquin c'est l'histoire d'un troll et d'une volaille. jvhap

...



Je préfère ça. jvhap

---

VICTORY ! jvfete

Plus qu'à en faire des copies à la chaîne et à les distribuer dans la rue. jvhap

Kait

Fév 10, 2019, 09:11 pm #1 Dernière édition: Fév 10, 2019, 09:14 pm par Kait





Osman a bien progressé depuis le début de son aventure, quand bien même ses compétences martiales restent douteuse. Il se fait désormais surnommer "Osman Bonsafran l'Ort... la Griffe Sauvage des Forteresses." Il décide de s'installer à Trou-à-Piafs quelques temps, et devient étudiants à la bibliothèque. Il consigne ses aventures sur des parchemins et répand son récit oralement dans les tavernes aux alentours.
Cependant, on se résiste pas à sa nature, et après quelques mois il décide de repartir aux larges.















Excellent. Je réapparaît pile le jour de ma transformation. jvpf
Bon, je crois que les études d'Osman s'arrête ici. jvhap


---




Fichtre, il semblerait que je ne suis pas le seul garou dans cette ville. Le combat risque d'être intéressant.

EDIT : Ok, il est beaucoup plus gros que moi. Même avec mon bouclier et mon épée, j'ai perdu, j'ai du fuir, une main arrachée.
J'aurais bien aimé voir la tête du commerçant qui avait deux gigantesques bêtes-garous s'affrontant sur le toit de sa boutique. jvhap





 Après cela on perd un peu la trace d'Osman. On sait qu'il passe quelques temps à reconstruire et purger Hurleracine, une ville non loin de chez loi complètement en ruine et infestées de monstres de la nuit, dont les uniques habitants sont retranchés dans le château et la taverne, les deux seuls bâtiments sûrs de la cité.
  Puis il disparaît totalement des radars pendant presque un an...



Spoiler: MontrerCacher
Les posts suivant datent de début 2017.





OH PUTAIN ! jvouch

OH CE JEU !  jvouch

Je reprends du service avec Osman. Suite à une embuscade d'un troll de la nuit, un de mes compagnons s'est fait détruire la colonne vertébrale à coups de dents. Sachant qu'il va bientôt mourir, je m'agenouille à ses côtés pour entendre ses dernières paroles.

Pour le rassurer, je lui lance un baratin sur l'importance du sacrifice.
Puis je demande à Osman de dire quelque chose au pif.
Regardez ça.



Spoiler: MontrerCacher
  jvouch2
IL EST VIVANT ! IL PARLE POUR DE VRAI ET CONNAIT L'AUTO-DÉRISION !
CE N'EST PAS JUSTE UNE SUCCESSION DE LIGNES CODE, OSMAN EST DOUÉ D'UNE CONSCIENCE PROPRE !

Cé bô. stkostriste

Je ne sais pas si je dois applaudir ou être terrifié quand le jeu lit dans mes pensées.  jvhap





[---]


Enfin !
Il aura fallu de longues années de labeurs et pas loin de 15 000 blocs aux braves nains de la compagnie des Petits Travailleurs (jvhap) mais la commande est enfin finie !
Laissez moi vous présenter ce bâtiment à la gloire du plus grand héros de tous les temps, un chef d'œuvre d'architecture, le très prochainement célèbre...




MANOIR OSMAN



   

Notez l'architecture Osmanienne. (jvhap)

Construite en bord de mer, cette incroyable structure à mi chemin entre la villa de plaisance et le château fort nous a été commandé par... chut, il arrive justement. Le nouveau propriétaire ! Allons lui faire visiter !

---



"Bienvenue, bienvenue ! Bienvenue chez vous, ô Grand Osman aux jambes lestes et au verbe gracile !
-Oh allons, si peu si peu. Bon, on rentre ?
-Bien sûr, faisons juste le tour.
-Ah oui, alors, justement, vous êtes bien gentil à mettre l'entrée face à la mer, mais c'est pas franchement pratique et... est ce que je viens de me prendre les pieds dans un cadavre en décomposition ? jvpf
-Les accidents de chantiers arrivent si facilement... On n'a pas encore eu le temps de nettoyer, vous êtes un peu en avance. jvpeur
-Bon, très bien, on ench... oh putain.  jvouch "



"J'av... J'avoue ça a une certaine prestance. jvouch
-Oui, on a tenté, en vain, de le faire à la hauteur de votre égo.
-La plus haute tour doit dépasser les nuages alors.
-En quelque sorte. jvhap
-Et ces statues sont...



-On a pensé que ça vous ferait plaisir. On en a foutu pleins partout.
- Cé bô. stkostriste
-Bon, continuons, si vous le voulez bien. Jusque dans la cour."



-C'est somptueux.  stkosjoie
-Sur la fontaine, un petite diorama fourni gracieusement par la municipalité de Trou-à-Piafs pour euh... service rendu à la littérature. Le titre est apparemment inspiré d'un de vos bouquins, "Osman le Dernier Héros combattant avec la Bravoure du Désespoir les Forces du Mal et ne songeant à aucun moment à prendre la Fuite le plus rapidement possible comme son Instinct devrait lui suggérer".



-  Cé bô. stkostriste  stkostriste  stkostriste
-Alors, heureux ? :)
-Euh. jvpf
-Oui ?
-On est obligé de garder le tas de cadavre au milieu du jardin ? jvpf
-Les accidents sont vite arrivés. En l'occurrence ils ont essayés tous les six de retirer la planche sur laquelle ils se tenaient à 12 mètres de haut...
-Ça va, je ne veux pas de détail. Contentez vous de me nettoyer ça. jvpf
-Compris. Passons à la bibliothèque maintenant."



-C'est grandiose ! Je veux d... c'est fait exprès l'arbre en plein milieu ? jvpf
-Il a poussé là pendant le chantier. On s'est dit que ça faisait joli. jvpeur
-J'ai cru un instant que vous l'aviez foutu là juste parce que j'étais un elfe. jvpf
-Oh non non. Enfin, vous serez bien ici pour travailler. Maintenant je vous propose de retraverser le jardin jusqu'à la taverne.
-La tav..."



"Ben oui, il fallait bien un endroit pour accueillir les visiteurs venus écouter les récits de vos aventures jvhap. On a même installé des chambres à l'étage.
-Une bonne initiative. Qui ne traverserait pas le monde pour venir m'entendre ?"



"Ici une petite salle de fête. Avec une piste de danse.
-Dîtes.
-Oui ?
-Que font tous ces mioches au sourire béat ici ? jvpf
-C'est les enfants des ouvriers. Leurs mamans pouvaient pas les garder. jvpeur
-Aucun des vingt-cinq ? jvpf
-Les mamans sont très occupées de nos jours. Bon, je vous montre votre chambre ?"



"On a tenté de faire simple. Un joli lit baldaquin, un joli plafond, des râteliers.
-Avec des trucs dessus ?
-Oui ! Spécialement pour vous !



-Diantre, c'est la grande classe !
-N'est ce pas ?
-...Dîtes ?
-Oui ?
-Il fait quoi le levier, là...
-Oh ça, c'est l'évacuation d'urgence mais on s'est gour... eeeeeh ! jvouch "




"EN PRINCIPE, IL Y A UN SYSTÈME DE RAILS QUI...
- TROP TARD JE SUIS DÉJÀ PARTI !  jvfou "



- YIHAAAA ! UN APPAREIL DE FUITE AUTOMATISÉ ! MON RÊVE ! stkosjoie



- ADIEU LES CONNARDS !

*rebondit lamentablement contre le mur et repart dans l'autre sens*


-... jvpf
-Je disais donc qu'on s'était gouré dans le système et qu'il fallait retravailler tout ça. jvhap
-C'était inévitable. jvpf
-On peut remonter désormais ?
-Au fait, c'était censé me projeter où ?
-Dans l'océan.
-Oh. Il faudrait que j'apprenne à nager alors.
-C'est pour ça qu'on vous a mis une petite piscine. jvhap



-Fascinant. jvpf"

[---]

D'autres screens en vrac:

Le bureau d'Osman :



Le terrain de pétanque :



Le balcon à l'entrée :



Quelques photos depuis les toits :



 stkosjoie




J'avais oublié ce détail. jvpf




_______________



Holy shit. jvouch

Je traversais gentiment les contrées gobelines avec Osman quand tout à coup : embuscade !

Jusque là rien d'étonnant sauf que...



La ville gobeline en question était Clocher-Au-Spectre.
Justement là où...

Il est temps pour Osman d'en revenir à ses bons vieux réflexes, et d'abandonner ses compagnons. jvhap

---



"On doit se tirer !"



Pas toi visiblement. jvpf



Merdmerdmerdmerdmerd...

Spoiler: MontrerCacher







L'Aventurier survivra à cette incident en trompant la mort de façon abusivement chanceuse comme à son habitude. Courant seul, de nuit au milieu de nul part, il tombera complètement par hasard sur un mausolée abandonné dans lequel il passera la nuit.

Après cette ultime tour de force, il disparaîtra dans l'oubli.
... Mais on ne résiste jamais bien longtemps à l'envie d'une toute petite dernière aventure...









Hum.
Vu que j'aurais pas trop le temps de jouer cette année et que d'ici l'an prochain il y aura probablement pleins de nouvelles MàJ (espérons jvhap), certains personnages vont être bientôt définitivement dépassés par le temps.

C'est pourquoi.
Aujourd'hui.




Voici le Dernier Voyage d'Osman Bonsafran.

Cela faisait presque trois ans que le fameux Osman avait quitté son village natal pour devenir le plus grand barde que son monde n'ait jamais connu. C'était plus ou moins une réussite. Aussi en cet an de grâce 133, il avait accompli tout ce qu'il pouvait accomplir.
Il avait un manoir gigantesque dans son pays d'origine, une réputation inégalable, et plus aucun troll n'avait mangé un poulet de la même façon depuis ses traités sur la question.
Mais il restait une chose qu'Osman pouvait encore accomplir. Devait encore accomplir.




Aussi il passa de longs jours dans les villages qu'il croisa sur sa route pour rassembler une véritable petite armée, sans trop de mal au vue de sa réputation. Quelques jours plus tard, il se dirigeait vers son destin.

Spoiler: MontrerCacher

Ça c'est la tombe sur laquelle il était tombé complètement par hasard alors qu'il était tout seul de nuit au milieu de nul part après s'être fait attaquer par des démons.  jvnoel





La veille de l'arrivée à leur destination, Osman rassembla ses compagnons et au coin du feu il leur raconta son histoire. Toute son histoire...

Spoiler: MontrerCacher
Ça a un côté très stylé d'être suivi par une vingtaine de soldats. Le point négatif c'est QU'ILS LA FERMENT JAMAIS ! PUTAIN ON DIRAIT UNE COLO DE 8-12 ANS !  jvfou




Au petit matin, ils étaient enfin en vue du Clocher-Aux-Spectres. Là où son destin avait chaviré, il y a deux ans de cela.
... Mais cette fois c'était l'heure de la vengeance.



La troupe pénétra dans la forteresse gobeline sous une pluie de sang, ce qui n'était absolument pas de mauvais présage. Osman déglutit, mais il n'était pas elfe à se laisser abattre par la terreur.
Ils descendirent. Se perdirent une quarantaine de fois dans ces putains de couloirs gobelins de merde. Et enfin...



La partie la plus souterraine. Plus qu'à descendre tout ça... Pour la seconde fois.

"Amis, je vais vous montrer ce qu'aucun être n'a vu jusqu'à lors à part moi, clama-t-il. Je vais vous montrer le Monde du Dessous. ET NOUS ALLONS CONQUÉRIR LE MONDE DU DESSOUS !"

...Bon il faut être honnête à ce stade du récit. Osman se chiait littéralement dessus. Le plan ? Regarder vite fait si y'avait des corps à récupérer depuis la dernière fois. Et si l'entrée était libre.
Si oui, se taper un putain de sprint au travers des Enfers. Quelque chose dont tout le monde se souviendrait jusqu'à la nuit des temps ! Il allait probablement le faire à poil, pour s'alléger.

Ses soldats étaient bouillonnants. Certes c'était une aventure périlleuse, mais que pouvaient-ils risquer aux côtés d'Osman Bonsafran ?
Ils poussèrent un cri de guerre qui résonna dans la chambre de pierre, et redoublèrent d'allure.



"Ça y est, nous y sommes, nous y sommes, nous y... Attendez.
-  C'est où, sieur Osman ? Y'a un passage secret c'est ça ?
- Euh...
- Faut appuyer sur une pierre précise et ça ouvre le couloir ?
- Mais... c'était censé être juste là ?
- Où est le Monde du Dessous, Osman ?
- Mais enfin il n'a pas pu s'envoler ! C'était juste là la dernière fois que je suis venu, et...
- Je l'savais ! Tout ça c'est bidon. Un Monde du Dessous, n'importe quoi.
- Pas du t...
- Il a tout inventé ! Connard d'affabulateur ! Si ça se trouve rien de ce qu'il a jamais raconté n'est vrai !
- Mais...
- Allez, on s'en va, rien à voir ici les gars. Le monde du dessus, lui, saura que tu racontes n'importe quoi.
- Revenez... !"

L'écho de leurs pas finit par s'éteindre dans le noir. Osman restait là, seul, à chercher un passage.
Mais il n'y avait plus rien. Rien qu'un mur lisse.

"Non, quelqu'un..."

"Je ne veux pas finir seul..."

"Seul..."

"Seul..."

...









Le savoir avait un prix, Osman.










Spoiler: MontrerCacher
Je ne rejouerai probablement plus jamais Osman. En tout cas pas sérieusement, peut-être juste en de rares occasions par nostalgie.
C'est un héros du passé désormais, enfermé à jamais dans une version obsolète du jeu. N'en restera que ce dont on s'en souvient.

Adieu, mon vieux compagnon.  stkostriste

Usul

Ironiquement l'aventurier le plus humain du forum stkostriste

Cody

Qui ça ?

Spoiler: MontrerCacher
Très bonne initiative, je voulais justement relire toute la saga un de ces jours. jvoui
Je prie pour que Crow fasse un topic similaire dans le monde d'Eslo.
"She was a fighter, that girl. I don't remember her name.  Something starting with an A, I think ?  Something pretty.  I wish I could remember her name."

Zeropol

tres interessant et la visite du manoir était hilarante jvrire

Ange_Pleureur

The Elf, the Myth, the Legend stkosjoie

Nerevar

Chaud comment DF est capable de générer des histoires épiques ou émouvantes, comme ça. jvouch jvsnif
Que tu romances mieux que moi en tout cas. jvhap

En haut