[AAR] "Tu te souviens de notre vénérable maison..."

Démarré par Cody, Mar 10, 2019, 12:16 am

« précédent - suivant »
En bas

Cody

Mar 10, 2019, 12:16 am Dernière édition: Mar 11, 2019, 09:33 pm par Cody
L'ASCENSION DE LA CODYNASTIE

"C'est d'ailleurs ainsi que j'ai véritablement commencé à voir l'importance de l'esprit et que le concept de l'esprit en tant que représentation de la capacité de réflexion s'est matérialisé chez moi." -Beslsmasher à propos d'un échange avec Cody

Usul

Je ne sais pas qui vous êtes ni ce que vous avez fait de Cody mais je vous demande de le libérer immédiatement. jvpf 

Kait

Yes ! Yeees !  jvfou
La suite de la Codynastie putain !  jvfou

Bon, maintenant libérez Cody svp.  jvpf

Kait

... j'ai mis toutes les pièces du puzzle ensemble et je crois que j'ai compris.

Alex Truman a disparu peu ou prou en même temps que Cody. Hors,  qui a par maintes fois manifesté un intérêt presque fanatique pour la suite de cette AAR ?

Conclusion : Alex a séquestré Cody dans sa cave et le force à jouer à Aurora.  jvoui

Cody

mais ALons bon kAIt, je me demanDe d'où tu sors cEla ? jvrire
"C'est d'ailleurs ainsi que j'ai véritablement commencé à voir l'importance de l'esprit et que le concept de l'esprit en tant que représentation de la capacité de réflexion s'est matérialisé chez moi." -Beslsmasher à propos d'un échange avec Cody

Cody

Mar 11, 2019, 09:33 pm #5 Dernière édition: Mar 11, 2019, 09:53 pm par Cody
[---]

3 mars 2066, 3h16 :
Le portail vers Ross128 est traversé par un Brouillard, deux Pilier, quatre Écu, quatre Influence et vingt Crossbow.

L'expédition est un désastre. Presque tous les Crossbow présents sont annihilés, ainsi qu'une bonne partie de la flotte, avant même de parvenir à lâcher les missiles. L'unique vaisseau ennemi, de classe Zeus, est suffisamment rapide pour se tenir hors de portée tout en pilonnant la flotte impériale. Les chefs de l'expédition, Ursul et De Pleur, parviennent à ramener le vaisseau amiral dans le système solaire avec quelques rescapés, en sacrifiant les Écu et les Pilier.

Avril 2066 :
La construction d'une nouvelle flotte, plus nombreuse, plus puissante, débute sur Terre. Toute la planète se concentre sur la production des vaisseaux.


Septembre 2066 :
La flotte est presque achevée, et des troupes sont entraînées pour lancer un débarquement orbital sur la planète ennemie.

Novembre 2066 :
Le deuxième corps expéditionnaire enfin terminé part en entraînement aux confis du système solaire.

23 décembre 2066 :
Le deuxième corps expéditionnaire, qui croisait près du point de saut menant au système occupé par les ennemis, se fait prendre par surprise et totalement annihiler par une escadre Ross qui vient de débarquer dans le système solaire.

29 décembre 2066 :
La défense s'organise sur Terre.

31 décembre 2066 :
La défense de la Terre tombe sous le bombardement orbital adverse. L'Impératrice Séléna n'a plus qu'un seul choix possible.

[...]

10 juin 2031 :
Quelques jours avant de mourir, le professeur Germain Riant fait une avancée majeure dans le domaine des points de saut. Il parvient tout à fait par hasard à stabiliser un passage vers une planète habitable pour l'Homme. Un avant-poste scientifique est installé sur ce monde baptisé Nova Terra, dans le système que les chercheurs de la Dynastie décident de nommer Auguste. Cette découverte est gardée secrète.

[---]

31 décembre 2066, 20h :
L'Impératrice donne l'ordre d'évacuer un maximum de gens possibles par le portail conduisant à Nova Terra. Les familles nobles et 250 millions de citoyens parviennent à passer le portail, tandis que les lambeaux des troupes impériales menées par Angela de Pleur (portée disparue depuis une heure), épouse de l'Impératrice, défendent une poche de résistance autour de la capitale.

31 décembre 2066, 23h59, 50 secondes :
Séléna refuse de quitter la planète. Elle donne à son fils un livre légué par son père, feu Cody Ier. Elle lui dit adieu.

31 décembre 2066, 23h59, 59 secondes - 1er janvier 2067 :
Le fils de Séléna passe le portail vers Nova Terra. Derrière lui, il voit sa mère disparaître dans un flash lumineux sans savoir si cela est dû au trou de vers ou bien si un tir orbital a finalement atteint le Palais.

En arrivant dans le complexe scientifique de Nova Terra, le Prince fut reçu par le brouhaha de millions de gens qu'on a forcé à quitter leur foyer. Il fut conduit dans les étages supérieurs de la base impériale sur ce monde pour y rencontrer le directeur du complexe, ou plutôt le directeur vint à sa rencontre, à la fois en colère et surpris.

"Mon Prince, peut-être que quelqu'un pourra enfin me confirmer ce qu'il se passe sur Terre ! Qu'est-ce que cela signifie ?! Cet avant-poste n'a jamais été prévu pour accueillir autant de colons !
-Ma mère vient de mourir." répondit le Prince.
"Oh." fit le directeur, en comprenant ce que cela impliquait.
"Où est votre bureau ?" poursuivit l'Empereur.
"Par-là.
-Bien, c'est le mien désormais."

Il avança vers la direction indiquée sans un regard pour l'ensemble de gradés qui s'étaient réunis autour de lui.

"Mais... quels sont les ordres, Votre Majesté ?!
-Aidez les gens à s'installer. Qu'on ne me dérange pas."

L'Empereur s'affala dans le fauteuil du directeur, en ressassant les derniers mots que lui avait dit sa mère. Il ouvrit finalement le livre qu'il n'avait cessé de serrer dans ses mains.

[---]

Des décennies plus tôt...

"Ah, le voilà !" dit De Pleur en sortant enfin le livre de sa malette.

Cody s'en saisit et l'ouvrit.

[---]
"C'est d'ailleurs ainsi que j'ai véritablement commencé à voir l'importance de l'esprit et que le concept de l'esprit en tant que représentation de la capacité de réflexion s'est matérialisé chez moi." -Beslsmasher à propos d'un échange avec Cody

Cody

Mar 11, 2019, 09:34 pm #6 Dernière édition: Mar 11, 2019, 10:12 pm par Cody
LA MAISON MARTELANGRES

L'histoire de la famille de Sa Majesté Cody Ier remonte à bien longtemps. Des siècles avant qu'il ne libère la Terre d'une ère de terreur et ne l'unifie, sa dynastie a été l'une des plus prestigieuse d'Europe. L'épopée des Martelangres débute en Bretagne, dans la deuxième moitié du VIIIème siècle...

[---]

Cody Ier Martelangres

Nous sommes en 769 après Jésus Christ, en Bretagne. Le roi Karl, descendant de Charles Martel, se partage la Francie avec son frère, Carloman. Lui en contrôle la partie occidentale, et son frère la partie orientale.

Je suis Cody, comte de Tregor, âgé de 34 ans, réputé pour mes talents de soldat et de tacticien. J'étais un sujet du roi Karl, mais je suis venu en Bretagne en tant qu'aventurier, et je suis parvenu récemment à renverser le seigneur qui contrôlait les comtés de Tregor, de Poher et de Penthièvre. Me voici donc désormais comte breton, à la tête de la maison que j'ai fondé, la maison Martelangres.

Spoiler: MontrerCacher


Je sais que ce n'est qu'une question de temps avant que le roi Karl ne se tourne vers la péninsule bretonne, dont moi et les autres seigneurs demeurons indépendants. Or, je n'ai pas l'intention d'attendre d'être écrasé sur le champ de bataille et dépouillé de mes terres, non. Je n'ai qu'un objectif pour l'instant : devenir le duc de Bretagne.

Spoiler: MontrerCacher


Une fois que je me serais imposé comme seul maître de ces terres, je pourrais me présenter devant Karl et lui jurer fidélité. Ainsi, j'obtiendrais ses faveurs, sa protection, et je serais l'un des ducs les plus puissants du royaume des Francs.
Ceci, toutefois, risque bien d'être le travail de toute ma vie. Pour le moment, je dois assurer ma descendance et trouver des cuisses pour porter mes enfants. Je suis un simple comte, et ne peut prétendre à autre chose que la gueuse moyenne. Toutefois, par miracle, j'arrive à arranger un mariage avec Alpaïde de la famille Jerome-Karling. Son père est un des frères de feu l'Empereur Pépin, mort l'an passé. Par conséquent, Alpaïde est une cousine des rois Karl et Carloman, et dans son sang coule celui de Charles Martel ! Elle a 25 ans et est réputée pour ne pas avoir un caractère facile, mais nous nous marions le 6 janvier 769.

Spoiler: MontrerCacher




Ma première étape vers le rang de duc est la conquête du comté de Léon, à la pointe de la Bretagne. J'y envoie mon chancelier œuvrer discrètement pour falsifier les archives locales et créer des documents prétendants que ces terres devraient légitimement m'appartenir. Une fois ces faux en ma possession, je n'aurais plus qu'à lancer mes troupes à l'assaut du Léon. Je charge d'ailleurs mon maréchal de commencer à recruter des hommes pour me servir.

Spoiler: MontrerCacher


Alors que mes conseillers sont à l'œuvre en Léon et sur mon domaine, je ne cesse d'être emmer... importuné par mes courtisans qui insistent pour me confier l'éducation de leurs enfants chaque jour. Il semblerait que ce soit la coutume que le seigneur de Tregor éduque la descendance des nobles locaux, mais je n'ai pas que ça à faire ! Je trouve un vieillard qui traîne dans un coin du château et le nomme tuteur en chef de la cour, indiquant aux parents que c'est désormais lui qui élèvera leurs enfants.
Pendant les mois précédant l'invasion du Léon, je m'entraîne à des jeux de guerre avec mes commandants et obtient un certain savoir utile pour commander le centre d'une armée.

J'ai déjà 37 ans, et ma femme n'est toujours pas enceinte. Je commence donc à œuvrer pour me rapprocher d'elle, certains courtisans prétendant que sa fertilité pourrait augmenter si nous partageons la même chambre. Mais mon lit doit attendre, car le 25 avril 772, mon chancelier apporte enfin les parchemins qui me permettront légalement de déclarer la guerre au comte du Léon. La guerre est déclarée aussitôt.

Spoiler: MontrerCacher


Je mène personnellement mes troupes, et j'écrase celles du Léon alors qu'elles conduisent le siège de Guingamp, ma capitale en Tregor. Quand les forces de mon rival sont balayées, je riposte en assiégeant son propre château, qui tombe rapidement.

Peu après le siège, mes espions me rapportent qu'il se murmure à la cour que ma femme cherche à faire assassiner un vieillard quelconque. Je suis assez amusé en découvrant ce que ma femme a sans doute découvert avant moi : si je venais à mourir sans enfant, ce vieil homme hériterait de mes terres selon les lois de Tregor. Mais je suis moins amusé en découvrant que ledit vieil homme est celui que j'ai nommé tuteur de ma cour, or je ne souhaite pas devoir à nouveau supporter les cris des rejetons de mes courtisans chaque jour dès l'aube. Néanmoins, je décide de ne pas intervenir. Que ma femme s'occupe comme elle l'entend.

Je quitte ensuite le Léon pour revenir sur mes terres, où l'armée ennemie s'est reformée. Elle est une fois de plus battue. En plein milieu de l'affrontement, un de mes commandants semble avoir une révélation et quitte le champ de bataille en prétendant qu'il sera utile s'il survit. Trop occupé à taillader du breton, je ne le retiens pas.

Spoiler: MontrerCacher


Ce deuxième affrontement est une victoire absolue, la guerre se termine le 4 décembre 772 et j'ajoute le Léon à mon domaine.
Décidant de ne pas perdre de temps, je dépêche mon chancelier dans le comté de Kernev, au sud du Léon, où il devra accomplir une mission similaire pour me permettre de m'emparer de ces terres. Avec ce comté en plus, je détiendrais une assez grande partie de la Bretagne pour pouvoir m'en proclamer duc sans qu'on ne me rie au nez.

Je nomme Budic mab Daniel, l'homme que ma femme voulait tuer, comme chapelain de ma cour. Toutefois, il est révélé peu après qu'il tente de m'assassiner, aussi donné-je l'ordre de l'emprisonner. Hélas, le félon parvient à s'enfuir et trouve refuge en Kernev, ce qui me donne une raison de plus de m'en emparer.

Spoiler: MontrerCacher


Pendant ces événements, je parviens à me rapprocher de ma femme. Cependant, je reste vigilant, car selon les lois de Tregor et depuis la fuite de mab Daniel, il s'avère qu'elle est devenue ma nouvelle héritière.
En 774, Alpaïde tombe enceinte. Sa grossesse s'accompagne d'excellents présages !

Spoiler: MontrerCacher


Elle accouche le 28 novembre 774 d'un petit Cody, en très bonne santé. Ma descendance est assurée, et elle est promise à un grand avenir.
Durant la période de paix précédant mes prochaines conquêtes, je poursuis les exercices militaires sur mon domaine. A force de m'entraîner dans les terres bretonnes, je commence à devenir un expert en tactique sur terrain plat. Je suis également avec intérêt la guerre déclarée entre les rois Karl et Carloman de Francie, les deux frères ayant choisi de régler leur rivalité dans le sang.
De plus, on m'informe que le chancelier du duc de Haute-Bretagne, un vassal de Francie, se trouve sur mes terres pour y faire exactement ce que j'ai chargé mon propre chancelier de faire en Kernev. Je donne quelques ordres, et le conspirateur se retrouve avec la gorge tranchée au détour d'une ruelle sans qu'on ne puisse remonter jusqu'à moi. La Bretagne sera mienne.

En 776, ma femme est à nouveau enceinte, alors que sa mère meurt dans le coma, devenue incapable depuis déjà quelques années. Je décide de prendre en main l'éducation de mon fils, Cody, pour lui transmettre mes connaissances militaires.
Mon épouse accouche de ma fille, que je nomme Alpaïde, en 776. Hélas, l'enfant est atteinte d'un pied-bot. Ma femme se chargera de l'élever.
Cependant, elle tombe malade peu de temps après la grossesse. Je dépêche des messagers à travers mon domaine pour engager un physicien capable de la guérir. S'il fait ses preuves, je le garderai à mon service. Une certaine Gertrude se présente, affirmant qu'elle sait soigner tous les maux avec les bonnes plantes. Je l'embauche, et lui donne un poste permanent puisque grâce à elle, ma femme se rétablit bel et bien.

Spoiler: MontrerCacher


En Francie, la situation évolue étrangement. Le roi Karl a été capturé par son frère et jeté dans ses geôles, en plus d'être dépouillé d'une partie de ses terres.

Spoiler: MontrerCacher


Cody a 6 ans, et il est temps de le préparer à me succéder. Il reçoit l'enseignement des meilleurs conseillers et nobles de ma cour. De plus, j'ai emmagasiné une certaine fortune pendant cette période de paix, et j'embauche donc un forgeron pour me fabriquer une lame digne d'être léguée à ma descendance de génération en génération pendant des siècles.

Spoiler: MontrerCacher


L'épée est en effet de bonne facture, bien que j'aurais souhaité quelque chose de plus impressionnant. Quoi qu'il en soit, cette arme fera partie de mon héritage aux générations futures de la dynastie Martelangres.

Alpaïde, ma fille, atteint également ses 6 ans. J'ordonne qu'elle reçoive une bonne éducation et apprenne l'étiquette pour qu'elle devienne une dame de la noblesse, malgré son pied-bot.

Mon chancelier n'a rapporté aucun succès en Kernev, alors qu'il s'y trouve depuis plusieurs années. Je décide donc de remplacer cet incapable par un de mes vassaux, bien plus compétent.
Mais cette paix prolongée continue de me rapporter énormément d'argent et de prospérité sur mon domaine, et je dépense une jolie somme pour faire bâtir un hôpital à ma capitale, sous la direction de Gertrude.

Quelques mois à peine après que mon nouveau chancelier ait rejoint son poste, il m'apporte les documents témoignant de sa réussite en Kernev. Je me prépare à partir en guerre, puis renvoie mon agent en Broërec, le dernier comté breton indépendant, pour qu'il me permette également de m'en emparer.
Toutes ces années de pratique et d'entraînement me valent d'ailleurs une réputation de bon combattant.

Spoiler: MontrerCacher


Ma femme tombe encore enceinte en 784, mais cette grossesse s'accompagne d'une grave dépression. Je fais ce qu'il est en mon pouvoir pour la réconforter, malgré les préparatifs de conquête. Elle accouche d'une petite Ermentrude, nommée ainsi en l'honneur de la mère de mon épouse. Je la destine à suivre une éducation centrée sur l'économie, afin qu'elle puisse aider Cody, son frère, à gérer son domaine dans les années à venir.

Mon chancelier me rapporte un nouveau succès en Broërec. Il est félicité puis je l'autorise à rentrer chez lui prendre un repos bien mérité. Grâce à lui, je peux m'emparer de toute la Bretagne.
Pour m'assurer que j'en serais bien le maître incontesté, je dois d'ailleurs faire assassiner un nouvel agent du duc de Haute-Bretagne qui menait une nouvelle tentative pour prendre mes terres.

Pendant ce temps en Francie, le roi Carloman est mort sans enfant. Ainsi, Karl a hérité de ses terres et a réunifié tout le territoire contrôlé autrefois par son père Pépin.

Spoiler: MontrerCacher


Je me retrouve malheureusement confronté à un scandale. Il s'avère que mon maréchal utilisait mes propres troupes pour extorquer de l'argent aux paysans de mon domaine. Je tente d'étouffer l'affaire et ferme les yeux pour cette fois. Mais tout ceci m'indique que mes soldats cherchent de l'action, aussi il me semble que c'est le bon moment pour envahir Kernev. La guerre est déclarée en 787. A la même époque en Francie, le roi Karl fait face à une immense révolte de ses vassaux qui tentent de le renverser.

Spoiler: MontrerCacher


Mes adversaires en Kernev sont écrasés, et le comté annexé en un rien de temps.
De retour dans mes terres de Tregor, je décide que Cody est assez grand pour que je le présente à mes vassaux, ce qui facilitera probablement son règne plus tard. La rencontre se passe plus que bien.

Spoiler: MontrerCacher



Par la suite, le Pape m'envoie une missive en prétendant que je lui dois de l'argent pour les services des membres du clergé dans mon hôpital. Je refuse cette requête assez sèchement, en me retenant de lui faire remarquer qu'il devrait stabiliser la situation en Francie au lieu d'extorquer des sous à des petits seigneurs bretons.

Spoiler: MontrerCacher


Malgré tout, je cherche à maintenir de bonnes relations avec le clergé de mon domaine, et quand l'évêque de Paimpol vient me proposer d'éduquer Cody, j'accepte en espérant le flatter.
Avec la conquête du Léon et de Kernev, je possède assez de terres pour me faire couronner Roi de Bretagne. Toutefois, ceci me demandera du temps, de l'argent, et des relations. Je fais un emprunt conséquent aux usuriers juifs de mon domaine pour mener ce projet à bien.
Le comté de Broërec, qui jusqu'alors était le dernier à me résister, se voit noyé sous le flot de mes soldats cinq fois plus nombreux que l'ost du seigneur local. Je capture ces terres, et devient ainsi le maître de toute la Bretagne. Pourtant, je n'en suis encore que le duc.

Le roi de Pictland (Écosse) me fait une offre inattendue en proposant de fiancer ma fille Alpaïde à son fils cadet. Avec son pied-bot, c'est une chance pour Alpaïde que je ne laisse pas passer. Avoir un allié dans les îles anglo-saxonnes me sera utile.

Spoiler: MontrerCacher


En Francie, le chaos règne. Le roi Karl a été renversé par ses vassaux, et son royaume divisé entre son deuxième, troisième et quatrième fils qui sont tous encore mineurs, le premier n'ayant visiblement pas reçu le soutien des vassaux pour obtenir une partie des terres de son père.

Spoiler: MontrerCacher


Il n'est pas dans mon intérêt de voir les Francs s'entre-déchirer. Je commence à comploter pour faire assassiner le fils du roi Karl qui a reçu la partie occidentale du royaume. En effet, s'il meurt, alors Karl héritera de ses terres et reviendra au pouvoir.

Maintenant que la Bretagne est unifiée, j'ai des vues sur les autres terres celtes. J'envoie alors mon chancelier dans un comté irlandais pour qu'une fois de plus il falsifie des documents me permettant de déclarer la guerre au seigneur local. Je ne possède pas de bateau pour me rendre jusqu'en Irlande avec mon armée, mais mon allié le roi de Pictland pourrait aisément mener cette guerre à ma place.

Mon fils Cody atteint sa majorité le 28 novembre 790. C'est un jeune homme charitable, cynique et colérique, avec un talent relatif pour la diplomatie.

Spoiler: MontrerCacher


Afin qu'il s'exerce au pouvoir, je lui confie le comté de Vannes (anciennement appelé Broërec). Il devient également mon maître-espion, pour remplacer l'incapable qui me sert actuellement.

En 791, j'ai enfin assez de pouvoir et de richesse pour me proclamer Roi de Bretagne.

Spoiler: MontrerCacher


Pour asseoir ma légitimité, je demande au Pape de se charger en personne de mon couronnement. Le Saint-Père accepte, en échange d'une forte somme d'argent. Il me semble une fois de plus que le clergé apprécie trop les biens matériels, mais cette fois-ci je cède à sa demande.

Spoiler: MontrerCacher


Je dépense une nouvelle somme colossale pour m'assurer une cérémonie la plus luxueuse possible, et le grand jour arrive enfin.

Spoiler: MontrerCacher



Peu de gens peuvent imaginer la fierté que j'ai ressenti quand le Pape déposait la couronne de Bretagne sur ma tête, moi, un simple aventurier devenu roi.

A peine quelques jours plus tard, ma fille Alpaïde atteint sa majorité et part en Pictland épouser le fils du roi. Elle est grosse et atteinte d'un pied-bot, ce qui contraste brutalement avec son époux : vif, élégant, brillant tacticien, le pauvre garçon aurait pu trouver mieux, et c'est triste de reconnaître cela pour le père de la mariée. J'espère qu'Ermentrude représentera mieux la famille Martelangres.

Il est aussi temps pour mon fils de se marier. J'arrange une noce avec la fille d'un baron occitan. La jeune femme, nommée Terèsa, est forte et élégante, ainsi j'espère qu'elle transmettra ces qualités à sa descendance, MA descendance. Elle épouse mon fils en 793, lui a 18 ans, elle 16.

Spoiler: MontrerCacher


De son côté le roi Karl n'a pas dit son dernier mot. Soutenu par des partisans lombards, il parvient à se hisser roi d'Italie et se fait désormais appeler Carlo.

Spoiler: MontrerCacher


Justement, en 797 la femme du roi Albric de Francie orientale décède. Celui-ci est l'un des fils de Carlo, or il m'envoie une lettre proposant de se fiancer à ma fille Ermentrude bientôt majeure. Avoir ma propre enfant dans sa chambre à coucher m'aidera probablement à le faire assassiner, et ainsi permettre à Carlo son père de revenir au pouvoir en Francie. J'accepte avec joie, tout en refusant l'alliance qu'il me propose peu après. Je préfère rester dans l'ombre que participer aux guerres intestines des Francs.

En 798, ma femme Alpaïde décède de causes naturelles. Je ne sais pas si je l'ai aimé, mais elle me manquera, et sa mort n'arrange en rien la dépression qui m'a saisi depuis plus d'un an déjà. Je choisis de ne pas me remarier.
Loin au nord, les païens germaniques réforment leur religion barbare. Cela ne me concerne pas, mais je ne peux m'empêcher de songer que la chrétienté aurait besoin d'un héro pour exterminer tous ces sauvages.

Spoiler: MontrerCacher


Ma fille Ermentrude atteint enfin sa majorité, c'est une espionne de talent aussi belle que rusée. Elle épouse le roi Albric. Peu après, il est retrouvé mort, l'écume à la bouche. Moi qui voulait l'assassiner, j'ai beau questionner ma fille, je ne saurais jamais si c'est elle la responsable. Carlo récupère alors le domaine de son fils, et devient l'Empereur Carlo "le Grand".

Spoiler: MontrerCacher


De son côté, mon fils Cody a déjà une fille de 4 ans, mais toujours pas de fils. Le temps ne presse pas, mais je lui fais comprendre qu'avoir un héritier mâle aide à s'assurer la loyauté des vassaux.

En 802, je subis l'attaque d'une bande de pilleurs venus du nord. Ils se font appeler "Vikings", et sillonnent l'Europe sur leur bateaux depuis quelques années déjà. Heureusement, je les repousse sans mal.
Le roi de Pictland m'envoie une nouvelle missive, m'informant cette fois qu'il souhaite épouser Ermentrude. Visiblement, il n'est pas gêné par l'idée d'épouser la sœur plus jeune de sa propre belle-fille. Bah, j'accepte cette proposition. Ermentrude m'aidera à le convaincre si je lui demande son soutien pour mes guerres en Irlande.
En 803, à 68 ans, j'organise un grand tournoi pour fêter la prospérité de mon règne. Presque tous mes vassaux répondent à l'appel. Je suis trop vieux pour participer aux combats, mais j'ordonne qu'on fasse brûler un hérétique débusqué par mon chapelain pour célébrer le début des festivités.

En 804, mon fils à trois filles mais toujours aucun fils. L'âge me pèse de plus en plus, et Gertrude me diagnostique un cancer. Cody assure donc la régence pendant ma convalescence.
Je me sens de plus en plus faible, mais je peux regarder en arrière et être fier de ce que j'ai accompli.

Spoiler: MontrerCacher



[---]

Selon les archives, Cody Ier meurt de son cancer à 69 ans en 804. Illustre fondateur de la dynastie Martelangres et du royaume de Bretagne, il cède sa couronne et son épée à son fils, Cody II.


"C'est d'ailleurs ainsi que j'ai véritablement commencé à voir l'importance de l'esprit et que le concept de l'esprit en tant que représentation de la capacité de réflexion s'est matérialisé chez moi." -Beslsmasher à propos d'un échange avec Cody

Cody

Bon c'est pas forcément évident pour ceux qui jouent pas à CK2, mais avoir Karl (c'est Charlemagne) se faire jeter de Francie par les vassaux, redevenir roi en Lombardie où il devient Carlo d'Italie, puis réussir quand même à devenir Empereur du Saint-Empire (normalement il est censé rester en Francie et il a une chaîne d'évents scriptée qui le fait devenir Empereur du Saint-Empire, mais pas en Italie quoi), c'est assez glorieux !  jvrire
"C'est d'ailleurs ainsi que j'ai véritablement commencé à voir l'importance de l'esprit et que le concept de l'esprit en tant que représentation de la capacité de réflexion s'est matérialisé chez moi." -Beslsmasher à propos d'un échange avec Cody

Kait

Bon, voyons voir ça.

Déjà y'a aucun screen ça pue du cul.  stkblobnain

CiterSupercherie

Et voilà.  stkblobnain  stkblobnain  stkblobnain

Bon j'ai DDB.
... allez, je vais quand même lire, toujours laisser sa chance au produit.

CiterPeu après le siège, mes espions me rapportent qu'il se murmure à la cour que ma femme cherche à faire assassiner un vieillard quelconque. Je suis assez amusé en découvrant ce que ma femme a sans doute découvert avant moi : si je venais à mourir sans enfant, ce vieil homme hériterait de mes terres selon les lois de Tregor.

Tu l'as bien choisi mon salaud !  jvcoeur


CiterJe nomme Budic mab Daniel, l'homme que ma femme voulait tuer, comme chapelain de ma cour. Toutefois, il est révélé peu après qu'il tente de m'assassiner, aussi donné-je l'ordre de l'emprisonner. Hélas, le félon parvient à s'enfuir et trouve refuge en Kernev, ce qui me donne une raison de plus de m'en emparer.

stkfail

CiterEn Francie, la situation évolue étrangement. Le roi Karl a été capturé par son frère et jeté dans ses geôles, en plus d'être dépouillé d'une partie de ses terres.


https://www.youtube.com/watch?v=Qa0Sfp_To28

CiterPendant ce temps en Francie, le roi Carloman est mort sans enfant. Ainsi, Karl a hérité de ses terres et a réunifié tout le territoire contrôlé autrefois par son père Pépin.

Cette CHANCE de Charlemagne.  jv:)

CiterEn Francie, le chaos règne. Le roi Karl a été renversé par ses vassaux, et son royaume divisé

Bon bah non.  stkmurul

CiterElle est grosse et atteinte d'un pied-bot, ce qui contraste brutalement avec son époux : vif, élégant, brillant tacticien, le pauvre garçon aurait pu trouver mieux, et c'est triste de reconnaître cela pour le père de la mariée.

jvrire

CiterJ'espère qu'Ermentrude représentera mieux la famille Martelangres.

Facilement dans mon top 5 des pires prénoms que j'ai jamais entendu.  jvhap
Entre ça et Tugdual, les bretons sont décidément très forts pour pourrir les vies de leurs enfants.  jvnoel

CiterCome-back de Carlos le Grand

Wow, putain !  jvrire
Cette retournée acrobatique à la 90ème.

CiterCouic

Et couic.

Bon, AAR CKII je prends.

Mais tu sais, j'aurais nettement moins eu envie de t'insulter si tu t'étais contenté de dire "Regardez, voici mon nouvel AAR sur CKII".  jvhap

Cody

1) Il y a des screens, tu ne vois pas les spoilers ?  jv:(
2) Ce n'est pas qu'un AAR sur CK2, je vais à la fois faire la partie sur les origines de la famille Martelangres sur CK2 et poursuivre une partie sur la Codynastie avec Aurora. Mais pour l'instant il va surtout y avoir des parties CK2 car Aurora ne tourne pas sur mon portable donc je ne peux jouer que le week-end. jvhap
Mais Aurora va bien poursuivre par la suite, juste avec une save et un start différent. L'action viendra bien plus vite, vu que je m'autorise à partir avec tous les acquis technologique de la Codynastie. jvoui

CiterFacilement dans mon top 5 des pires prénoms que j'ai jamais entendu.  jvhap

En fait c'était le nom de la mère de ma femme, qui vient de l'est de la Francie. C'est pas breton, mais c'est sûr que ça sonne bien médiéval. jvhap

CiterWow, putain !  jvrire
Cette retournée acrobatique à la 90ème.

T'as vu ça putain, Carlo ce génie ! Quand le destin t'as choisi tellement fort que même dans un jeu vidéo tu DOIS devenir Empereur ! jvbave
"C'est d'ailleurs ainsi que j'ai véritablement commencé à voir l'importance de l'esprit et que le concept de l'esprit en tant que représentation de la capacité de réflexion s'est matérialisé chez moi." -Beslsmasher à propos d'un échange avec Cody

Notaproblem

Cool ! Bah je lirai tout ça quand j'aurai fini mon service, moi !
Quelque-chose ne va pas ? jvhap

Cody

"C'est d'ailleurs ainsi que j'ai véritablement commencé à voir l'importance de l'esprit et que le concept de l'esprit en tant que représentation de la capacité de réflexion s'est matérialisé chez moi." -Beslsmasher à propos d'un échange avec Cody

Notaproblem

Quelque-chose ne va pas ? jvhap

Kait

CiterIl y aura bien une partie sur Aurora

Tout est pardonné ! stkosjoie

Roguelike.fr

Ce sujet ayant été report par un membre éminent du forum je me demande si je ne ferais pas mieux de le supprimer.  jv:(

En haut